» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - établi

établir (v.)

1.servir de preuve.

2.servir de preuve, indiquer, marquer, révéler, témoigner de.

établir (v. trans.)

1.installer dans un lieu; fixer dans une position déterminée.

2.mettre en application.

3.(figuré)démontrer, prouver.

établi (n.m.)

1.table solide servant de surface de travail, et munie d'un équipement permettant de fixer les pièces.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de établi dans le Littré

voir la définition de Wikipedia

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - établi

établir (v. pron.)

allier  (se+V à+comp, se+V (réciproque (distributif)), se+V avec+qqn (distributif)), caser  (se+V avec+qqn (distributif), familier), maquer  (se+V à+comp, se+V (réciproque (distributif)), se+V avec+qqn (distributif), populaire)

établir (v. trans.) (ellipse)

établir une facture  (V+de+comp--à+qqn), faire  (V+comp, ellipse)

   Publicité ▼

voir aussi

établi (adj.)

établir

locutions

dictionnaire analogique

 

economy (en)[Domaine]

StationaryArtifact (en)[Domaine]

artefact[Hyper.]

établir[Dérivé]

installation[Dérivé]

établir


établir (v. pron.) [se+V à+comp • se+V (réciproque (distributif)) • se+V avec+qqn (distributif)]


établir (v. pron.) [se+V]



établir (v. pron.) [se+V]


établir (v. tr.) [V+comp]




 

impôt[Thème]

impôt[DomaineCollocation]

établir (v. tr.) [V+comp • V+comp--sur+comp]


établir (v. tr.) [V+comp]


établir (v. tr.) [V+comp]



établir (v. tr.) [ellipse] [V+comp]


établir (v. tr.) [figuré]











construire[ClasseParExt.]

créer, constituer (hors transformation)[Classe]

association[termes liés]

colonie[termes liés]

journal (support écrit)[termes liés]

factotum (en)[Domaine]

Founding (en)[Domaine]

établir (verbe)




défini[Classe]

prouvé[Classe]

établir[QuiEst]

établi (adj.)


régulier[Similaire]

établi (adj.)


 

établi[Ant.]

établi (adj.)


orthodoxe[Similaire]

établi (adj.)


settled (en)[Similaire]

établi (adj.)



settled (en)[Similaire]

établi (adj.)




établi (pp.)


Le Littré (1880)

ÉTABLIR (v. a.)[é-ta-blir]

1. Asseoir et fixer une chose en quelque endroit, l'y rendre stable. Établir les fondements d'un édifice.

Fig. Établir sa réputation, sa renommée.

Ô malheureuse fille, Sur qui j'établissais l'espoir de ma famille (ROTROU Antig. IV, 2)

Quelque temps devant la dernière désolation de Jérusalem, Solon, l'un des sept sages, donnait des lois aux Athéniens, et établissait la liberté sur la justice (BOSSUET Hist. I, 7)

Achevons son repos pour établir le mien (RAC. Alex. III, 7)

Hélas ! nous espérions.... Que sur toute tribu, sur toute nation, L'un d'eux établirait sa domination (RAC. Athal. I, 1)

Non, vous avez trop bien établi ma disgrâce (RAC. Brit. III, 5)

Bien établir sa fortune, son crédit, les rendre assez solides pour qu'il ne soit pas facile d'y porter atteinte.

Absolument. La violence abat, la douceur établit.

2. Installer, placer, mettre. On établit des boutiques sur le champ de foire. Établir un camp. Établir une machine, la construire et la mettre en état de fonctionner.

Fonder. Établir une imprimerie, une fabrique.

Pratiquer, disposer. Établir des étapes sur une route, une croisière devant un port, une correspondance entre deux villes, une communication entre deux points.

3. Mettre à demeure en un certain lieu. Les Phocéens établirent dans la Gaule une colonie qu'ils nommèrent Marseille.

Psammétique, qui devait son salut aux Ioniens et aux Cariens, les établit dans l'Égypte, fermée jusqu'alors aux étrangers (BOSSUET Hist. I, 7)

Mettre en un logement.

Dans un an j'ouvrirai la porte condamnée, et je l'établirai dans son nouvel appartement (GENLIS Ad. et Théod. t. III, p. 202, dans POUGENS)

Il se dit semblablement des choses. Établir sa demeure en un certain endroit. Constantin établit le siége de l'empire à Constantinople.

4. En termes de guerre, poster d'une façon stable. Il établit son aile droite sur un bon terrain.

5. Instituer, pourvoir d'une fonction. Il établit des juges d'une probité reconnue. Établir un magistrat dans une charge.

Être établi juge de certaines affaires, en être constitué juge.

S'établir une espèce de juridiction, d'empire, etc. se faire une espèce de juridiction, d'empire.

On le dit de même des choses. Établir un gouvernement, une administration, un péage.

La loi qui établit cette nouvelle magistrature fut appelée la loi sacrée, et ce fut là que commencèrent les tribuns du peuple (BOSSUET Hist. I, 8)

Les rois furent bannis [de Rome], et l'empire consulaire fut établi suivant les projets de Servius Tullius (BOSSUET ib.)

Servius Tullius, successeur de Tarquin, établit le cens ou le dénombrement des citoyens distribués en certaines classes, par où cette grande ville [Rome] se trouva réglée comme une famille particulière (BOSSUET I, 7)

6. Mettre dans un état, dans un emploi avantageux, dans une condition fixe. Il a bien établi tous ses enfants.

Je n'en parle pas dans mon intérêt ; car, Dieu merci, j'ai déjà établi mes petites affaires (MOL. l'Amour médecin, III, 1)

Il est vrai qu'il a établi sa famille (SÉV. 116)

Établir un jeune homme, lui procurer un établissement, une profession, un métier.

Établir une fille, la marier.

7. Mettre en crédit, en faveur. Ses alliances l'établirent à la cour. Ce livre l'a bien établi dans l'opinion publique.

8. Il se dit en parlant des doctrines, des lois, des devoirs, etc. Établir la foi chez les infidèles. Établir l'ordre.

Rome, toujours ennemie du christianisme, fit un dernier effort pour l'éteindre et acheva de l'établir (BOSSUET Hist. I, 10)

Nous lui avons vu dire, du commun consentement de tout le parti, que la supériorité du pape était un grand bien pour l'Église, qu'il la faudrait établir si elle n'était pas établie (BOSSUET Var. XIII, § 6)

On a établi que, c'est-à-dire c'est une coutume reçue que....

On a sagement établi que ceux qui ont un commandement un peu étendu ne soient attachés à aucun corps de milice (MONTESQ. Esp. v, 16)

9. Démontrer. Établir une vérité, une proposition de géométrie. Établir des principes, les poser. Établir un fait, l'exposer avec ses preuves.

La raison sur laquelle il établit sa pensée (PASC. Prov. 4)

Ils [les incrédules] n'ont rien ; ils n'entendent rien ; ils n'ont pas même de quoi établir le néant auquel ils espèrent après cette vie ; et ce misérable partage ne leur est pas assuré (BOSSUET Anne de Gonz.)

Moi-même du forfait j'établirai la preuve (M. J. CHÉN. Tib. III, 3)

Établir l'état de la question, la question, bien faire comprendre de quoi il s'agit.

Établir un compte, la balance d'un compte, faire un état de ce qui est dû.

10. Terme de construction. Établir les bois, faire une marque sur les bois, à l'endroit où doit se donner le trait de scie, afin de guider l'ouvrier qui doit les débiter. On dit de même établir les pierres.

Établir une armoire, une bibliothèque, la faire.

En imprimerie, établir tant de feuilles sur un ouvrage.

11. Terme de marine. Établir une voile, la déployer, l'orienter.

Établir un navire, en disposer convenablement toutes les parties pour la marche ou pour la station.

12. S'établir, v. réfl. Fixer sa demeure en un lieu. Ils se sont établis en province.

Une partie de ces peuples que Josué chassa de leur terre s'établirent en Afrique (BOSSUET Hist. II, 3)

De quel droit les Français, portant partout leurs pas, Se sont-ils établis dans nos riches climats ? (VOLT. Tancr. I, 1)

Fig.

Établissez-vous dans la charité ; c'est le seul moyen de trouver la vérité (MASS. Myst. Incarnat.)

13. Prendre place à demeure pour un temps plus ou moins long. Il s'est établi dans mon cabinet. Il s'établit sans façon au coin du feu.

Le roi vint s'établir auprès d'elle et lui prodigua les plus tendres soins (CENLIS Mme de Maintenon, t. II, p. 225, dans POUGENS)

Deux officiers s'étaient établis dans un des bâtiments du Kremlin ; de là leur vue pouvait embrasser le nord et l'ouest de la ville : vers minuit une clarté extraordinaire les réveilla (SÉGUR Hist. de Napol. VIII, 6)

14. S'affermir.

Et, sous un faux espoir de nous mieux établir, Ce renfort accepté pourrait nous affaiblir (CORN. Sert. I, 2)

Pendant qu'Asaraddon et les Assyriens s'établissaient si puissamment dans la grande Asie, les Mèdes commençaient aussi à se rendre considérables (BOSSUET Hist. I, 7)

Prendre position. L'ennemi s'établit solidement sur la rive gauche du fleuve.

Le soir, ils [les Russes] s'établissaient de bonne heure dans une bonne position, ne laissant sous les armes que les troupes absolument nécessaires pour la défendre, tandis que le reste se reposait et dormait (SÉGUR Hist. de Napol. VII, 2)

15. Gagner faveur, confiance.

C'est sa destinée de se perdre dans votre esprit, en croyant toujours s'y établir (GENLIS Théât. d'éduc. Méchant par air, IV, 1)

16. Se faire un état, une position. N'avoir pas de quoi s'établir convenablement dans le monde.

Pour s'établir dans le monde, on fait tout ce qu'on peut pour y paraître établi (LA ROCHEF. Max. 56)

Se marier. Vous êtes trop jeune pour vous établir.

Je cherche à me venger, vous, à vous établir (CORN. Sert. V, 1)

17. S'instituer, se considérer comme. S'établir juge des actes d'autrui.

18. Être établi. Cette idée s'est établie sur toute la terre. Expression qui aura peine à s'établir.

Puisque toutes ces choses s'établissent par la volonté des hommes et qu'elles sont le sujet ordinaire sur lequel ils exercent leur liberté (BOSSUET Libre arb. 3)

Un compte s'établit entre les deux colonies (RAYNAL Hist. phil. XIV, 30)

Impersonnellement.

Il s'établissait peu à peu parmi eux l'opinion que... Il s'établit dès ce jour entre eux la liaison la plus intime et en apparence la plus philosophique (MARMONTEL Cont, moraux, Scrup.)

19. Terme de mer. S'établir, s'affourcher pour séjourner sur une rade.

HISTORIQUE

XIe s.Naimes li dux puis establist la quarte [la quatrième troupe] (Ch. de Rol. CCXVII)

XIIe s.À bataille establie (Ronc. p. 28)Tele leis volt li reis en sun regne establir (Th. le mart. 57)

XIIIe s.Puis en fut la pais si et faite et establie (Berte, 11)À cest conseil [ils] se tiennent, ainsi fu establis (ib. LXXV)[Une chapelle] Que hermite jadis y orent establie (ib. CIX)Sunt en terre establi li juge Por estre deffense et refuge à cel cui li monde forfet (la Rose, 5483)Les cozes qui sont establies à Diu servir, si ne doivent en nule maniere estre mises hors de mains à cix [ceux] qui sont establi à fere le service nostre Segneur (BEAUMANOIR XII, 47)Chi [ici] commence li quars capitres qui parole des procureurs et des establis pour autrui (BEAUMANOIR XII, 75)Le roy et le conte d'Anjou, qui puis fu roy de Cecile, furent establiz à garder l'ost par devers Babiloine (JOINV. 222)

XIVe s.Le juge est comme droit animé et vivant et establi pour fais selon les lois et non pas selon son opinion (ORESME Eth. 162)

XVIe s.Avoir un but estably (MONT. I, 32)

ÉTYMOLOGIE

Provenç. establir, stablir ; espagn. establecer ; ital. stabilire ; du latin fictif stabilescere, de stabilire, de stabilis, stable (voy. ce mot).

ÉTABLI, IE (part. passé d'établir)[é-ta-bli, blie]

1. Fixé et assis. Des fondements bien établis.

Par extension.

On ne reste point toute la journée établi sur une chaise, on se livre à des jeux d'exercice, on va, on vient (J. J. ROUSS. Lett. à d'Alemb.)

Imaginez-vous qu'elle est établie dans ma chambre, et qu'elle m'attend pour me prêcher (GENLIS Théât. d'éduc. Dangers du monde, III, 6)

Fig.

Afin que votre foi ne soit pas établie sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu (SACI Bible, St Paul, 1re ép. aux Cor. II, 5)

Sur tant de fondements sa puissance établie Par vous-même aujourd'hui ne peut être affaiblie (RAC. Brit. III, 3)

Sur d'éclatants succès ma puissance établie A fait jusqu'aux deux mers respecter Athalie (RAC. Ath. II, 5)

Le gouvernement établi, le gouvernement qui, au moment où l'on parle, a le pouvoir.

2. Institué. Obéir aux puissances établies.

Qu'il devait l'ordre et la protection à ce peuple, qu'étant établi pour le gouverner, il l'était aussi pour le secourir, et que la vie ne lui était pas plus précieuse que son devoir (FLÉCH. duc de Montausier.)

On aime à établir ailleurs ce qu'on trouve établi chez soi (MONTESQ. Esp. XIX, 27)

3. Reçu, admis. Une croyance établie dans les esprits.

Selon toutes les apparences, la pensée du poison était établie dans son esprit [de Madame] ; et, voyant que les remèdes avaient été inutiles, elle ne songeait plus à la vie (Mme DE LA FAYETTE Hist. Henr. d'Ang. Oeuvres, t. III, p. 175, dans POUGENS.)

Le témoignage de ceux qui croient une chose déjà établie n'a point de force pour l'appuyer ; mais le témoignage de ceux qui ne la croient pas a de la force pour la détruire (FONTEN. Oracles, I, 8)

Il est généralement établi chez ces peuples que les occupations sédentaires ne conviennent qu'aux femmes (RAYNAL Hist. phil. XIII, 10)

Étant établi que, admettant que, la persuasion étant que....

Ils [les Romains] avaient porté les choses au point que les peuples étaient leurs sujets ; étant établi que c'était assez d'avoir ouï parler d'eux pour devoir leur être soumis (MONTESQ. Rom. 6)

4. Posé comme démontré. Des principes établis par une solide argumentation.

Question bien, mal établie, question dont le sens est exactement, inexactement déterminé.

Les questions bien établies sont des questions résolues (CONDILL. Oeuvres, t. III, p. 28, dans POUGENS)

5. Qui a du crédit, de la faveur. Être établi à la cour.

Vous êtes trop bien établi dans mon coeur (LESAGE Turcaret, III, 6)

Il se dit aussi de choses qui ont du crédit. Une réputation bien établie.

La vérité est si obscurcie en ce temps et le mensonge si établi que.... (PASC. dans COUSIN)

6. Qui a une position fixe dans la société, une profession, un métier.

Je suis jeune, établi, j'ai quelque rang, du bien (DANCOURT Mme Artus, I, 3)

Il n'est pas permis [en Russie] à un bourgeois établi de passer dans un cloître (VOLT. Charles XII, 1)

Marié.

Il est tout naturel, lorsque l'on est jolie, Jeune, de souhaiter de se voir établie (COLLIN D'HARLEVILLE Optimiste, IV, 5)

ÉTABLI (s. m.)[é-ta-bli]

Sorte de table longue, étroite et épaisse sur laquelle les menuisiers, les serruriers, etc. fixent les pièces auxquelles ils travaillent.

Table haute sur laquelle les tailleurs travaillent, les jambes croisées.

HISTORIQUE

XIIIe s.Nus menesterieus du mestier dessus dit [tailleur] ne puet lever establie de ci donc que li mestre qui gardent le mestier aient veu et regardé s'il est ouvriers soufisant de coudre et de taillier (Liv. des mét. 142)

XVIe s.Ils feirent un amas de bois autour de ce corps, des tables, bancs, establis et barrieres qu'ilz alloient arracher çà et là par la place (AMYOT César, 87)

ÉTYMOLOGIE

Établi 1.

Wikipedia

Établi

                   
  Établi de menuisier
  Établi (gravure du XVIIIe siècle)

L'établi est un meuble massif ou solidement arrimé sur lequel des artisans posent ou fixent leurs matériaux afin de les travailler dans les meilleures conditions. Il est indispensable au menuisier, à l'ébéniste, etc. L'établi est généralement muni d'un étau et d'un dispositif permettant d'avoir les principaux outils à portée de main.

Un « établi » a aussi désigné un militant, notamment maoïste mais également de Lutte ouvrière, établi dans une usine, au cours des années 1960-1970 jusqu'aux années 1990 dans certains cas, pour y partager la condition de vie ouvrière et y diffuser ses idées[1]. Robert Linhart raconte ainsi cette expérience dans L'Établi publié en 1978 aux éditions de Minuit.

  Notes et références

  Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

   
               

 

Toutes les traductions de établi


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

2938 visiteurs en ligne

calculé en 0,359s

   Publicité ▼

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼

Établi atelier bricolage rangement outils table garage outillage plan de travail (65.95 EUR)

Usage commercial de ce terme

Presse d'établi 3,5 kg 150 mm 138785 Silverline (21.6 EUR)

Usage commercial de ce terme

Établi d'atelier 160x60x120 cm avec panneau à outils et tiroir de rangement (58.94 EUR)

Usage commercial de ce terme

Étau parallèle avec enclume plateau tournant pour établi bleu outil choix NEUF (41.95 EUR)

Usage commercial de ce terme

Ancienne colonne pour perçeuse d'atelier, sur son établi....CHENE (89.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

ETABLI MENUISIER PLIANT PORTABLE INCLINABLE 100 kg (23.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

Etabli support pour machine d'atelier (59.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

Presse d'établi 3,5 kg 150 mm (21.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

Établi en bois rangement outils atelier bricolage table garage plan de travail (77.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

Pied support pour établi sur mesure x1 (16.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

ANCIEN MEUBLE bois TIROIR étagère d'ETABLI DESIGN INDUSTRIEL vintage century (120.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

RYOBI Etabli pliable orientable a 90° (44.54 EUR)

Usage commercial de ce terme

COGEX Établi pliant portable EPP2 (15.56 EUR)

Usage commercial de ce terme

Meuble Industriel fer et bois , Ancien ètabli de Garage . (200.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Etabli pliable pliant graduation rapporteur et règle (19.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

outil ancien petite meuleuse d'etabli à manivelle (20.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

étau en fonte 125 mm rotatif 360° mors en acier avec enclume pour établi Qualité (48.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Établi hautes exigences portable à plateaux basculants 150 kg (29.95 EUR)

Usage commercial de ce terme

Etabli Table Multifonction FESTOOL SYS MFT SYSTAINER 500076 (82.67 EUR)

Usage commercial de ce terme