» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - Hypoglycémie

hypoglycémie (n.f.)

1.(médecine)insuffisance chronique ou durable de la quantité de glucose dans le sang.

Hypoglycémie (n.)

1.(Cismef)Diminution de la quantité de glucose dans le sang, au-dessous de sa valeur normale de 0,80 g l. Cliniquement, l'hypoglycémie se caractérise par les symptômes suivants : sensation de faim, tremblements, pâleur, sudation profuse, céphalées, diplopie, troubles psychiques et convulsions, qui peuvent entraîner un coma et la mort si le traitement n'est pas rapide.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de Wikipedia

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - Hypoglycémie

   Publicité ▼

voir aussi

hypoglycémie (n.f.)

hypoglycémiant insuline

locutions

dictionnaire analogique



Wikipedia

Hypoglycémie

                   

L'hypoglycémie est une concentration en sucre dans la sang (glycémie) anormalement basse, associée à des symptômes témoignant du fonctionnement anormal du cerveau, la neuroglucopénie.

Sommaire

  Introduction

Définition pratique de l'hypoglycémie :

En pratique, on parle d'hypoglycémie lorsqu'un individu a conjointement des symptômes et une glycémie basse. La limite qu'on retient pour définir l'hypoglycémie est habituellement de 0,45 gramme/ litre, sauf chez le diabétique où l'on retient comme limite une glycémie à 0,60 gramme/litre.

Les symptômes de l'hypoglycémie sont peu spécifiques. Multiples ils se divisent en symptômes témoignant du mauvais fonctionnement du cerveau (la neuroglucopénie) et ceux de la réaction de l'organisme à l'hypoglycémie, essentiellement la sécrétion de catécholamines (adrénaline et noradrénaline), c'est la réaction neurovégétative.

Les signes de neuroglucopénie sont toujours brutaux, ils témoignent du dysfonctionnement de l'ensemble ou d'une partie du cerveau:

  • trouble brutal du comportement (colère brutale, comportement brutalement inadapté, etc.),
  • perte brutale de la capacité à exécuter une tâche, un raisonnement,
  • trouble brutal de la vue de la parole, de la marche,
  • crise d'épilepsie,
  • au maximum perte de connaissance,
  • coma.

Les signes de la réaction neurovégétative sont ceux de la sécrétion brutale d'adrénaline, un moyen qu'utilise l'organisme dans les situations de danger imminent; ce sont par exemple aussi les symptômes qu'aurait un individu normal s'il était placé dans la cage d'un lion affamé: sueurs, palpitations, tremblements, tachycardie, paleur, etc...

Dans le cadre des premiers secours, il n'est pas possible de distinguer l'hypoglycémie de toute autre cause de perte de connaissance : tout coma doit faire évoquer l'hypoglycémie. Cependant, le décès par hypoglycémie est tout à fait exceptionnel, si tant est que cela soit possible. En médecine légale la preuve qu'une hypoglycémie est la cause d'un décès est extrêmement difficile à apporter, et les cas évoqués restent ainsi le plus souvent douteux.

Chez les diabétiques, pourtant très exposés à l'hypoglycémie par le traitement par insuline, la réalité de décès par hypoglycémie, même après injection de doses massives d'insuline, reste sujette à caution, alors que pourtant les notices de toutes les insulines signalent ce danger. Le diagnostic d'hypoglycémie est souvent porté à tort chez des individus qui ont des symptômes bien peu spécifiques, ou chez des individus qui ont des glycémies basses, mais sans symptôme particulier au moment du dosage. La seule preuve, parfois difficile à obtenir est la constatation simultanée des deux (symptômes et glycémie basse).


Le contraire d'une hypoglycémie est une hyperglycémie.

  Causes

Les hypoglycémies ont plusieurs ordres de cause:

  • soit un excès d'insuline,
  • soit un défaut de production de glucose

L'excès d'insuline peut être endogène, le plus souvent tumoral, par une tumeur du pancréas, l'insulinome, une tumeur rare, moins d'un cas pour un million d'individus par an.

Encore plus rarement, et presque exclusivement chez le nourrisson par une anomalie généralisée de la sécrétion d'insuline par le pancréas (nésidioblastose).

Beaucoup plus fréquemment, les hypoglycémies dues à un excès d'insuline ont une cause exogène: injection d'insuline ou prise de médicament stimulant la sécrétion d'insuline. L'hypoglycémie n'est pas rare chez le diabétique traité par insuline, soit que la dose d'insuline injectée ait été excessive, soit que le repas ait tardé ou été insuffisant, soit qu'un exercice physique n'ait pas été accompagné d'une baisse de la dose d'insuline ou d'une collation apportant des glucides. Certains médicaments sont responsables d'hypoglycémies, le plus souvent en activant la sécrétion d'insuline, c'est le cas en particulier des sulfamides hypoglycémiants utilisés dans le traitement du diabète, mais aussi des dérivés de la quinine.

La production insuffisante de glucose et de corps cétoniques peut être la conséquence d'un blocage de la synthèse de glucose ou d'une maladie des organes producteurs de glucose (foie et reins) ou de la production des hormones qui l'activent (catécholamines, cortisol, hormone de croissance et glucagon), ou d'un défaut des substrats de la production de glucose, comme par exemple dans la malnutrition extrême (famine, anorexie mentale, maladies du tube digestif).

La chirurgie de l'estomac peut être suivie d'épisodes d'hypoglycémies après les repas, liés à une vidange anarchique de l'estomac qui altère la sécrétion d'insuline. En Afrique et en Asie, les crise graves de paludisme peuvent s'accompagner d'hypoglycémie, de même que les infections bactériennes sévères. D'exceptionnelles tumeurs sécrétant un facteur de croissance, l'IGF-2 causent des hypoglycémies dont le traitement est particulièrement difficile.

La médecine moderne ne connaît plus l'hypoglycémie fonctionnelle, un diagnostic autrefois souvent porté chez des individus, le plus souvent de sexe féminin, se plaignant de symptômes divers, chez qui on avait porté ce diagnostic devant la constatation de glycémies basses. Mais ni glycémie basse, ni symptômes n'ont en soi de signification, Seul compte la simultanéité des deux...Jamais constatée dans ce contexte particulier de l'hypoglycémie fonctionnelle.

En résumé:

Plus rarement, l'hypoglycémie peut être révélateur :

  • d'une pathologie endocrinienne : hypersécrétion d'insuline dans le cadre par exemple d'un insulinome, tumeur sécrétant de l'IGF1 ;
  • d'antécédents de gastrectomie (ablation de l'estomac), le plus souvent après cancer gastrique.
  • de métastases hépatiques
  • d'une insuffisance surrénalienne et hypophysaire

  Clinique

  Symptômes

Un sujet atteint d'hypoglycémie peut ressentir tout ou en partie les symptômes suivants :

  • sensation de faim
  • tremblements
  • sueurs
  • fourmillements dans les extrémités (paresthésie), engourdissement des membres
  • troubles de la vision
  • vertiges
  • fatigue (asthénie)
  • nausées, vomissements
  • palpitations cardiaques
  • pâleur, cyanose
  • maux de tête (céphalées)
  • troubles comportementaux : confusion, parole difficile, excitation, énervement...
  • troubles de la vigilance : somnolence, convulsions, voire coma
  • tête qui tourne
  • très chaud

Cette liste n'est pas exhaustive, il existe d'autres symptômes que le diabètique parvient, souvent, avec le temps, à identifier.

  Diagnostic

Dans le cadre des premiers secours, il n'est pas possible de distinguer le malaise hypoglycémique d'un autre malaise : tout malaise ou coma doit faire évoquer l'hypoglycémie.

Dans le cadre médical, la mesure de la glycémie fait partie du bilan de base de tout malaise mais n'a de sens que si elle est obtenue au moment même du malaise.

Il faut traiter une hypoglycémie le plus rapidement possible : la baisse d'attention qui l'accompagne pourrait en effet être mortelle lors de la conduite d'un véhicule ou de la pratique d'un sport (alpinisme en particulier...); pour cette raison les personnes hypoglycémique doivent toujours avoir avec eux une dose leur assurant rapidement 15 grammes de glucides : trois biscuits, ou trois morceaux de sucre, etc.

Lorsque l'hypoglycémie arrive chez soi, même si elle débouche sur une perte de connaissance, ses conséquences sont moins graves en général, car l'organisme du diabétique refabrique spontanément du glucose au bout de quelques heures et le patient recouvre spontanément ses esprits. Elle ne doit pas moins en être évitée dans la mesure du possible.

  Réaction physiologique

Dans un premier temps, le corps réagit à la baisse de la glycémie par une décharge d'adrénaline(par retrocontrole negatif car adrenaline est un hormone hyper glycemique qui induit la glycogenolyse) (réponse hormonale adrénergique, sécrétion de catécholamine endogène par les glandes surrénales), qui provoque

  • une accélération cardiaque (d'où les palpitations),
  • une élévation de la pression artérielle (vasoconstriction),
  • D'autres mécanismes de défense sont mis en jeu; ils impliquent le glucagon, le cortisol et l'hormone de croissance (hormone somatotrope).

  Traitement

Le resucrage par voie orale (chez un sujet conscient : jus de fruit ou sucre) ou intraveineux (en cas de coma : soluté glucosé à 30 %) est le traitement indispensable et suffisant de l'hypoglycémie. Une alternative pratique chez le diabétique traité par insuline est l'injection (sous-cutanée ou intramusculaire) de glucagon.

Dans un second temps, on devra rechercher la cause de l'hypoglycémie (bilan des prises médicamenteuses, alcoolémie, etc.)

  Traitement préventif

Chez le diabétique traité :

  • apprendre à reconnaître sur soi les signes d'hypoglycémies ; avoir toujours 15 grammes environ de sucre sur soi, sous une forme ou sous un autre : trois biscuits, deux pâtes de fruits, trois morceaux de sucre… ;
  • savoir adapter traitement et alimentation aux situations qui nécessitent des ajustements : repas, activité physique, stress, etc. ; adapter le traitement médicamenteux du diabétique avec le médecin traitant.

  Traitements non conventionnels

Suppléments:

  • Chrome. Le chrome, en conjonction avec l’insuline, participe à la régulation du taux de glucose dans le sang. Cet oligo-élément a surtout fait l’objet d’études chez des personnes diabétiques. Jusqu’à maintenant, bien que certains auteurs rapportent que les suppléments de chrome peuvent être utiles chez certaines personnes hypoglycémiques, les résultats sont non concluants. Deux petites études démontrent que certaines personnes souffrant d’hypoglycémie réactive peuvent bénéficier de suppléments de chrome. L’une d’elles portait sur huit femmes souffrant d'hypoglycémie réactive; la prise de 200 µg par jour de suppléments de chrome durant deux mois a diminué leurs symptômes. Selon une synthèse publiée en 1996, le chrome augmenterait la sécrétion du glucagon, ce qui expliquerait son effet bénéfique en cas d'hypoglycémie réactive. La levure de bière alimentaire et le foie de veau sont des bonnes sources de chrome.[1]
  • Glucomannane. Cette fibre alimentaire sous forme de gel, tirée du tubercule de konjac (Amorphophallus konjac), diminuerait l'absorption des sucres dans l’intestin, de la même façon que les céréales entières. Plusieurs essais cliniques indiquent que le glucomannane permet de réguler la glycémie de personnes atteintes du diabète de type 2. Théoriquement, le glucomannane devrait aussi être bénéfique chez les personnes souffrant d’hypoglycémie réactive. Au cours d'une étude préliminaire (sans placebo) effectuée chez huit adultes ayant subi une chirurgie à l'estomac, l’ajout de 2,6 g ou de 5,2 g de glucomannane au repas a prévenu l'hypoglycémie réactive chez ces sujets. Les chercheurs ont observé que la production d’insuline après le repas était plus faible. Cependant, une étude menée sur dix enfants souffrant d'un syndrome de chasse (diarrhées fréquentes) à la suite d’une chirurgie gastrique a donné des résultats contradictoires au chapitre de l'hypoglycémie.[2]
  • Vitamines et minéraux. Plusieurs de nos sources en naturopathie mentionnent l’intérêt de divers suppléments de vitamines et minéraux pour aider à contrôler les symptômes de l’hypoglycémie. Ces nutriments seraient essentiels au bon fonctionnement du métabolisme des hydrates de carbone. Le zinc, le magnésium, les vitamines du groupe B et la vitamine C sont le plus souvent cités. Mentionnons que, d’après nos recherches sur PubMed[3], aucune étude clinique ne s’est penchée sur l’efficacité de ces pratiques. Le naturopathe américain J.E. Pizzorno recommande pour sa part la prise quotidienne d’un supplément de multivitamines et minéraux. Dans l’ouvrage de deux auteures québécoises intitulé Vaincre l’hypoglycémie (dont le contenu est défendu par l’Association des hypoglycémiques du Québec), on souligne que les personnes hypoglycémiques doivent d’abord et avant tout s’assurer d’avoir une alimentation équilibrée, et que là réside l’essentiel.

  Article connexe


   
               

 

Toutes les traductions de Hypoglycémie


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

1887 visiteurs en ligne

calculé en 0,140s

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼

180 Capsules (700mg) NOW FOODS Enveloppe Avoine - Perte de Poids Hypoglycémie (18.96 EUR)

Usage commercial de ce terme

L'hypoglycémie, un dossier choc (32.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

L'hypoglycémie, un dossier choc - Souffle de vie - Langues :   NEUF (29.02 EUR)

Usage commercial de ce terme

Picolinate de chrome 20mcg x 250 comprimés - hypoglycémie (19.4 EUR)

Usage commercial de ce terme

Hypoglycémie (9.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

Hypoglycemie 21 jours de menus Alexandra Leduc Modus Vivendi (39.68 EUR)

Usage commercial de ce terme