» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - Lignages de Bruxelles

voir la définition de Wikipedia

   Publicité ▼

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propes définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

Wikipedia

Lignages de Bruxelles

                   
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lignages (homonymie).
  Les blasons des Sept Lignages de Bruxelles, gravés par Jacques Harrewyn, 1697.

Les sept Lignages de Bruxelles qui avaient nom Sleeus, Sweerts, Serhuyghs, Steenweeghs,Coudenbergh, Serroelofs, et Roodenbeke ont formé depuis le Moyen Âge jusqu’à la fin de l’Ancien Régime une classe d’hommes particulière destinée « à diriger la cité avec sagesse, à la défendre avec force et à la rendre plus belle et plus prospère »[1].

À cette triple mission, correspondaient les trois fonctions dont les Lignages de Bruxelles ont eu le monopole jusqu'à la fin de l'Ancien Régime.

  • À leur première fonction correspondait leur rôle d'échevins c'est-à-dire de juges et d'administrateurs de la ville, avec comme modèle le légendaire juge et échevin intègre Herkenbald dit "le Justicier".
  • À leur seconde fonction correspondait leur rôle de chefs des milices et de la cavalerie urbaines puis de capitaines des gardes bourgeoises, avec comme modèle le héros Everard t'Serclaes.
  • À leur troisième fonction correspondait leur rôle dans le développement économique et leur service pour le bien-être de la population en tant que dirigeants de la Suprême Charité, fondateurs et gestionnaires d'hôpitaux, d'hospices et d'institutions de bienfaisance ainsi qu'en tant que Doyens et Octovirs de la Chambre de Commerce appelée Gilde Drapière, Surintendants du canal de Bruxelles ou responsables des travaux et de l'embellissement public, avec comme modèle un Jean de Locquenghien créateur du Canal de Bruxelles. C'est cette mission d'embellir la ville qui les incita à construire de splendides bâtiments publics comme l'hôtel de ville ou la Grand-Place.

Sommaire


  Première partie : histoire et institution

  L'élection annuelle ou Keuse, pour le renouvellement du Magistrat à la Saint-Jean d'été

  Herkenbald égorgeant son neveu qui a commis une forfaiture. Il symbolise l'échevin des Lignages dirigeant la cité avec sagesse et justice. Le membre des Lignages qui trahissait son serment avait la gorge tranchée et son nom été réputé infâme à jamais. Hôtel de ville de Bruxelles. Cul de lampe, XVe siècle.
  Le héros bruxellois Everard t'Serclaes traîtreusement poignardé par le seigneur Sweder d'Abcoude. Il symbolise l'échevin des Lignages défendant la cité avec force contre les ennemis d'au-delà des remparts. Hôtel de ville de Bruxelles. Cul de lampe, XVe siècle.

Tous les ans le magistrat de Bruxelles était renouvelé à la Saint-Jean d'été.

Onze jours avant la Saint-Jean, aux Ides de juin[2], soit le 13 juin, les membres des Lignages se réunissaient pour procéder au vote et pour participer à un banquet solennel.

L'on procédait ainsi d'après un règlement de 1375:

  • Dans chaque lignage il est distribué autant de boules de cire que de membres présents.
  • Quatre d'entre elles sont marquées intérieurement d'un trait blanc, une d'un trait noir.
  • Les quatre lignagers qui se trouvent en possession d'une boule à trait blanc sont directement électeurs au deuxième degré. Ils se réunissent à part et choisissent à la majorité un candidat échevin.
  • À défaut de majorité, le détenteur de la boule à trait noir intervient et tranche.
  • Ces cinq électeurs ne peuvent toutefois désigner l'un d'entre eux.
  • Le façonnage et la distribution des boules sont répétés trois fois pour préparer l'élection de chacune des trois personnes à présenter au choix du duc, le 19 juin, c'est-à-dire un pour chacun des sept lignages, en vue de leur nomination solennelle le 24 juin à la Saint-Jean d'été.

Ce système de vote fut modifié au cours des siècles mais les votants devaient toujours jurer en conscience de choisir "le meilleur (pour défendre la cité), le plus sage (pour la diriger) et le plus utile (pour la rendre prospère).

Les nouveaux élus entraient alors en charge le jour de la Saint-Jean d'été (24 juin).

  Conditions d'admission

Pour pouvoir être admis en cette oligarchie des Lignages, il fallait prouver au moyen de preuves généalogiques que l’on était issu de ces familles privilégiées.

Mais cette condition ne suffisait pas, il fallait en outre avoir la qualité de Bourgeois de Bruxelles, n'exercer aucun métier et vivre uniquement de ses rentes. C'est ainsi que de nombreuses familles membres des Nations descendaient des Lignages mais ne pouvaient pas y entrer si leurs membres exerçaient des "métiers bourgeois" et avaient une activité économique. Les familles bruxelloises issues des lignages conservaient soigneusement (et même jusqu'à nos jours) leur généalogie afin qu'un des leurs n'exerçant pas de métiers (avocats, seigneur de village, etc.) puisse le cas échéant y être admis.

On estimait en effet dans l'Ancien Régime qu'il était incompatible d'avoir une activité au service de l'État et d'avoir des intérêts commerciaux.

Il en était de même pour la noblesse, classe dédiée au service de l'État, car dès qu'un de ses membres exerçait une activité commerciale il y avait dérogeance et il était exclu de la noblesse. Cette prescription visait à ce qu'il n'y ait pas confusion entre intérêts privés et publics.

  Historique

  Rosace des Sept Lignages, gravée dans Puteanus, Bruxella Septenaria, 1656

Une charte de 1306 scellée par le duc de Brabant, Jean II renouvelait leurs privilèges tels qu’ils étaient d’application du temps de leurs ancêtres.

Durant tout l’Ancien Régime, les Premier-Bourgmestre, les sept échevins, le premier doyen de la Gilde Drapière, les Capitaines de la Garde bourgeoise, les Trésoriers de la ville et les Superintendants des Serments étaient exclusivement issus des sept Lignages.

Depuis les sanglants troubles civils de 1421 entre les gens des Lignages et les riches bourgeois chefs des Métiers, formés en corporations, ceux-ci purent se grouper en neuf « Nations », regroupant 49 corporations. Il est inexact d'appeler cette révolte de 1421 « révolution démocratique » car ce fut une lutte pour le pouvoir entre les lignagers détenteurs du sol et de riches membres des corporations détenteurs du nouveau pouvoir économique.

Ces "Nations", appelées ainsi car composées de bourgeois natifs, étaient également des organismes de droit public qui élisaient en leur sein, notamment, le Second-Bourgmestre, le Second-Doyen de la Gilde Drapière, les six Conseillers ayant, comme les échevins des Lignages, pouvoir exécutif (à ne pas confondre avec les actuels conseillers-communaux, faisant partie du pouvoir législatif communal).

Toutefois, le nombre des fonctions lignagères resta toujours supérieur à celui des fonctions des Nations de telle sorte que les décisions des Lignages aient toujours la majorité des votes.

Après la fin de l’Ancien Régime le pouvoir des lignages ne disparut pas d’un seul coup, et longtemps encore les descendants des Lignages de Bruxelles ont exercé des fonctions civiles ou politiques importantes dans la cité.

  Les Lignages de Bruxelles et la célébration de l'Ommegang

  Notre Dame des Victoires du Sablon, puissante protectrice de la ville de Bruxelles, debout sur sa barque. C'est sous son égide et en son honneur que se déroule chaque année l'Ommegang de Bruxelles auquel participent toujours les Lignages de Bruxelles.

Un des moments importants de la vie des Lignages de Bruxelles jusqu'à nos jours[3] est la participation annuelle à l'Ommegang qui était à l'origine la plus importante procession lustrale de Bruxelles faite en l'honneur de Notre-Dame des Victoires du Sablon, la puissante protectrice de la ville de Bruxelles.

Elle se déroulait le dimanche précédent la Pentecôte, qui était également le jour de la fête de la ville de Bruxelles.

Les magistrats et membres des Lignages, vêtus de la robe rouge écarlate -le fameux écarlate[4] bruxellois teinté dans le sang de taureau - précédant immédiatement avec le magistrat la statue de la Vierge, participaient, comme toujours actuellement, à ce cortège sacré.

  La bourse d'étude van Bronchorst

Au XVIIe siècle Henri van Bronchorst fonda une bourse d'étude en faveur des membres des lignages de Bruxelles afin de faire des études à l'université de Douai, cette bourse est toujours existante et chaque année un membre des Lignages de Bruxelles peut l'obtenir auprès de l'administration des bourses d'études. Le montant de cette bourse est augmenté par l'Association royale des descendants des lignages de Bruxelles.

  L'activité caritative des Lignages de Bruxelles

Outre leurs fonctions judiciaires et administratives ainsi que militaires, les Lignages de Bruxelles se préoccupaient également du développement économique et du bien-être de la population.

C'est ainsi que l'administration urbaine a créé un service administratif de secours aux indigents, appelé la "Suprême Charité", dont les maîtres généraux étaient choisis uniquement parmi les membres des Lignages à la sortie de leurs charges dans la magistrature urbaine.

Entre le XIIe et le XVIIIe siècle le magistrat lignager de la ville de Bruxelles a fondé en tant qu'institutions officielles de nombreux hospices pour vieillards, établissements pour enfants, hôtelleries pour pèlerins, infirmeries et maisons pour pauvres.

À côté de cela, les membres des Lignages ont eu également au cours des siècles à titre personnel une importance activité de bienfaisance privée[5] et créé de nombreuses fondations et hôpitaux destinés à soulager la misère de la population ou des membres des lignages tombés dans l'indigence. Ces fondations privées ont continué à exister jusqu'à la fin de l'Ancien Régime et furent après la Révolution françaises regroupées au sein des Hospices Réunis, toujours existants.

Parmi ces fondations de bienfaisance fondées à titre personnel par des membres des Lignages, l'on peut citer:

  • 1128: Hospice Saint-Nicolas, cité dès 1128, à côté de l'église du même nom, destiné aux lignagers tombés dans la misère ou devenus infirmes.
  • 1263: Hospice Ter Arken, rue Salazar 17, fondé avant 1263 par un membre de la famille Clutinc et destiné aux membres du lignage Serhuyghs.
  • 1356: Hospice de la Sainte-Trinité, fondé avant 1356 par la fameuse mystique Heylwige Bloemardine et destiné aux membres du lignage Serroelofs.
  • 1388: Fondation Sainte-Élisabeth de Hongrie ou de Landuyt, fondée en 1388 par l'évêque Jean t'Serclaes.
  • 1522: Hospice Sainte-Croix, rue Haute, fondé en 1522 par Charles t'Seraerts.
  • 1622: Hospice t'Serclaes ou de Sainte-Anne, rue de la Fiancée, fondé en 1622 par Anne t'Serclaes.
  • 1656-1658: Hospice dit des Neuf Chœurs des Anges, rue des Chevaux fondé en 1656-1658 par demoiselle Louise van der Noot.

  Quelques institutions semblables

Même si l'institution des lignages de Bruxelles, dont la base juridique était définie dans la loi municipale, avait un caractère de survivance unique, on peut la comparer à d'autres structures urbaines ou sociales similaires tels que les phratries antiques, les curies de Rome, les clans écossais et polonais, ou dans une moindre mesure japonais, qui constituent également un type d'organisation familiale de la société regroupant par voie féminine diverses familles ou gentes, sans bien sûr prétendre qu'il y aurait entre elles d'autres rapports qu'une ressemblance sous certains aspects[6] .

En Irlande il y avait les Tribes de Galway (Treibheanna na Gaillimhe).

Dans les villes allemandes, il y avait également des sociétés de patriciens dont certaines existent encore de nos jours, comme les Lignages d'Alten Limpurg de Francfort.

En France l'on peut citer les Paraiges de Metz et les Estendes de Verdun.

Ce même système de lignages (Caballeros villanos) existait également dans la ville espagnole de Soria.

Remarquons que Thomas More[7] donne un type de gouvernement semblable aux Lignages de Bruxelles à la ville d'Amaurote, capitale d'Utopie: "Trente familles élisent chaque année un magistrat que l'on appelait syphogrante dans l'ancienne langue du pays et phylarque à présent".

  L'héraldique lignagère

  Les armes de la ville de Bruxelles sont de gueules plain. La plupart des lignages et des anciennes familles lignagères anciennes portent ce blason brisé de divers meubles.

En ce qui concerne l'indication des armoiries par famille le choix a été fait dans la liste qui suit, d'indiquer les armes les plus couramment admises. Mais en fait, il faudrait presque faire un armorial par personne, car très souvent les membres des lignages brisaient et personalisaient leurs armes (jusqu'au XVIIIe siècle) soit en y ajoutant des meubles, soit en changeant un émail, soit en écartelant avec les armes de leurs ascendance lignagère, soit avec un franc-quartier etc... Cet usage des brisures[8] était rendu nécessaire car du fait même du système lignager, il y avait de nombreux membres du magistrat qui portaient le même nom de famille et leur usage était donc nécessaire pour identifier les décisions de chacun sans le confondre avec un autre membre de sa famille. L'étude des sceaux des échevins ou des jetons des receveurs du canal en donnent jusqu'à une époque récente de nombreux exemples.

  Bibliographie

  Ouvrages généraux

  • 1646: Erycius Puteanus, Bruxella septennaria, Bruxelles, 1646.
  • 1650: Curiositeyten raekende de geslachten van Brussel, Bruxelles, vers 1650.
  • 1855: N. J. Stevens, Recueil généalogique de la famille de Cock, Bruxelles, 1855.
  • 1859: Joseph van der Maelen, « Les sept lignages de Bruxelles », dans : Collection de précis historiques, (publié par Éd. Terwecoren, de la Compagnie de Jésus), Bruxelles, 15 juillet 1859, 182e livraison, VIIIe année, pp. 329 à 333, et 1er août 1859, 183e livraison, pp.348 à 355.
  • 1862: Alphonse Wauters, Le duc Jean Ier et le Brabant sous le règne de ce prince (1267-1294), mémoire couronné de l'Académie Royale de Belgique, Bruxelles, 1862, p. 283 (concernes les différents lignages à Metz, Toul, Verdun etc...)
  • 1869: Désiré van der Meulen, Liste des personnes et des familles admises aux Lignages de Bruxelles, depuis le XIVe siècle jusqu’en 1792, Anvers, Sermon, 1869, in-f°.[1]
  • 1923: Ch. Dens, Le dossier d'un candidat au Lignage de Caudenberg en 1752, dans "Annales de la société d'archéologie de Bruxelles", XXXI, 1923, pp. 23-27.
  • 1949: Vicomte Terlinden, Coup d'œil sur l'histoire des lignages de Bruxelles, dans, "Présence du passé", tome II, 1949.
  • 1958: Henry-Charles van Parys, Schéma d'une étude juridique sur les lignages de Bruxelles, dans "Recueil du IVe Congrès International des Sciences Généalogiques et Héraldiques", 1958, pp. 429-437.
  • 1959-1960: Philippe Godding, Seigneurs fonciers bruxellois (ca. 1250-1450), dans Cahiers bruxellois, 1959, pp. 194 à 223 et 1960, pp. 1 à 17 et 85 à 113.
  • 1971: Baudouin Walckiers, Généalogies des familles inscrites aux Lignages de Bruxelles en 1376, d’après les travaux de J. B. Houwaert et d’après les sources originales, Bruxelles, 1971, trois volumes, publiées sous la direction de Henry-C. van Parys et François de Cacamp.
  • 1981-1982: Joseph de Roovere, Le manuscrit de Roovere conservé au Fonds Général du Cabinet des Manuscrits de la Bibliothèque Royale de Belgique. Filiations reconnues sous l'Ancien Régime pour l'admission aux Lignages de Bruxelles, éd. par M. Paternostre de La Mairieu, avec une introduction d'Henri-Charles van Parys, Grandmetz, 2 vol., 1981-1982 (Tablettes du Brabant, Recueils X et XI).
  • 1999: Baudouin Walckiers, Filiations lignagères contemporaines, Bruxelles, 1999.
  • 2009: Christopher Gérard, Aux Armes de Bruxelles, Lausanne, éditions L’Âge d’Homme, 2009, pp. 49-50 et 94.
  • 2011: Gabriël Van Canneyt et Yves De Heyn, "De zeven geslachten van Brussel", dans : Familiekunde Vlaanderen regio Westkust - Driemaandelijkse Nieuwsbrief, okt.-nov.-december 2011, pp. 47-49.

  Pour l'héraldique lignagère

  • 1898: J. B. De Raadt, Sceaux armoriés des Pays-Bas Méridionaux et des pays avoisinants, Bruxelles, 1898, 4 vol.
  • 1921: Vicomte de Varennes, Armorial des Bourgmestres de Bruxelles, Bruxelles, 1921.
  • 1945: Georges Dansaert, L'armorial des roys-d'armes A. F. Jaerens et Ch. J. Beydaels, Liège, Dessain et Bruxelles, Librairie De Nobele, 1945.
  • 1964: Dr Georges Spelkens, "Armorial du lignage Serhuyghs", dans, Les lignages de Bruxelles, Bruxelles, n° 13-14, année 1964.
  • 1979: Fortuné Koller, Armorial ancien et moderne de Belgique, Dison, Imprimerie G. Lelotte, 1979.
  • 2007-2008: Comte (Wenceslas) de T'Serclaes, "Florilège de jetons armoriés bruxellois", dans Les Lignages de Bruxelles, Bruxelles, n° 159, année 2007, pp. 193-218; n° 160, année 2007, pp. 225-249; n°161, année 2008, pp. 257-270.
  • 2009: Baudouin Walckiers, Les Marselaer à travers cinq siècles, Bruxelles, 2009 (contient de nombreuses descriptions et dessins en couleurs d'armoiries).
  • 2009: Damien Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois, Bruxelles, 2009.

  Deuxième partie : Survivance des Lignages de Bruxelles : l'Association royale des descendants des lignages de Bruxelles

Les actuels descendants des lignages de Bruxelles se sont regroupé au sein de l'Association royale des descendants des lignages de Bruxelles ou ADLB, placée sous le haut patronage du roi des Belges[9] qui est lui même issu de chacun des sept lignages et dont les ascendances lignagères ont été publiées dans la revue Les Lignages de Bruxelles.

Les Lignages s’occupent actuellement principalement de la défense du patrimoine culturel et historique de Bruxelles.

"L'Association royale des descendants des lignages de Bruxelles" dont l'histoire plonge dans l'origine même de la cité, conserve toujours un grand prestige auprès de ceux qui restent attachés au passé de cette ville devenue cosmopolite.

  Notes

  1. Pour résumer ainsi les paroles des trois serments que les candidats devaient jurer lors de leur entrée dans l'exercice des fonctions, civile, militaire ou économique. En ce qui concerne le serment pour les fonctions "civiles" d'échevin, lors de la Keuse annuelle du nouveau Magistrat urbain qui a lieu aux Ides de juin, dix jours avant la Saint-Jean, tous les membres des lignages "s'engagent, si le sort les désigne parmi les quatre électeurs, à choisir en âme et conscience, le meilleur, le plus sage et le plus utile à la Sainte-Église, au Duc, à la ville et au lignage". Lire: H. C. van Parys, "La Keuse ou vote des lignages pour l'échevinage, dans, Les Lignages de Bruxelles, Bruxelles, 1968, p. 21 à 28.
  2. Les Ides de Juin (13 juin) correspondaient dans le calendrier antique à la fête de Jupiter Invaincu (Festum Iovis Invicti). Jupiter ou Zeus était le protecteur des phratries. Hildegard Doerr, Walter Bednar et Rudolf Spann, Calendarium romanum, éd. E. Bozorghmehri, Herrsching, 1993, (ISBN 3-929280-05-1)
  3. Les membres de l"Association royale des descendants des lignages de Bruxelles" participent à l'Ommegang actuel reconstitué en 1930
  4. Claire Dickstein-Bernard, "Une ville en expansion", dans: Histoire de Bruxelles, publiée sous la direction de Mina Martens, Toulouse, Privat, 1976, p. 111: « Le drap qui fait la fortune de Bruxelles, celui que le drapier met sur son banc devant lui à la Halle, c'est l'"écarlate" ("scaerlaken"), drap tondu et retondu ("scaeren") mais que fréquemment l'on teint en rouge de graine (d'où le sens actuel du mot écarlate). Long de 48 aunes (33,360 mètres), il est fabriqué avec de la laine anglaise par les seuls "frères" de la Gilde qui en ont le monopole. Les autres drapiers ne peuvent fabriquer que les unicolores "marbrés" ou "mêlés" de 42 aunes, et les draps plus courts. »
  5. Lire principalement: Stéphane Demeter et David Guilardian, "Implantation des hospices et hôpitaux à Bruxelles (XIIe-XVIIIe siècles)", dans Hôpitaux du Moyen Âge et des temps Modernes. Actes, Archaeologia Mediaevalis, n° 25, Bruxelles-Gand-Namur, 2002 (publié en 2007), pp. 53-60; ainsi que Claire Dickstein-Bernard, "Sens de l'hospitalité à Bruxelles au Moyen Âge", ibidem, pp. 69-80.
  6. Dans les cités grecques, les "phratries", tout comme les "curies" dans les cités romaines regroupaient les descendants d'un ancêtre commun, elles étaient dirigées par un "phratriarque", les membres étaient appelé "phrateres". De même à Bruxelles, les membres de la Gilde Drapière, représentant le pouvoir économique des Lignages étaient appelés "s'Gildens Broeders" "Frères de la Gilde". L'on peut également comparer cette structure avec les "clans" en Écosse. Lire: M. Guarducci, L'istituzione della fratria nella Grecia antica, 1937.
  7. Thomas More, Utopie, traduction de Marie Delcourt, livre II, Paris, Flammarion, 2009, p. 339.
  8. En ce qui concerne l'usage longtemps maintenu des brisures dans l'héraldique brabançonne, lire: Paul Adam et Frédéric Collon, « Armoiries brabançonnes médiévales d’après des sources inédites », « Caractéristique de l’héraldique brabançonne, La brisure en Brabant », dans Brabantica, volume IV, Bruxelles, 1959, p. 146: « Au point de vue de l'application des règles héraldiques, on doit semble-t-il distinguer, d'une part les pays où celles-ci sont rigoureusement suivies, comme la France, l’Angleterre, l’Ecosse, que l'on peut qualifier de pays d'héraldique classique ou de stricte observance, et d'autre part les pays où partie seulement des règles sont observées, comme l’Espagne, l'Allemagne, l’Italie.Sous cet aspect, et bien que hors du royaume, les pays "de par deçà le Rhin" suivaient les usages de France. "Ils formaient l'ancienne Marche d'Armes des Ruyers, comprenant les Brabançons, les Haynuiers, les Lyégeois, les Ardenois, les Hasebains et aultres de l’Empire deçà le Rhin." Cette grande marche d'armes avait eu primitivement son roi d'armes, « armorum rex de Ruyris», à la nomination du marquis de l’Empire, autrement dit le duc de Brabant; royauté dont le titulaire le plus connu est le héraut Gelre, auteur du célèbre armorial qui porte son nom. Les plus anciens monuments, soit français soit anglais, confirment que le Brabant observait rigoureusement les usages armoriaux de l'héraldique classique, spécialement en matière de brisure. Les œuvres d'Adenet le Roi (1240-1297), élevé et nourri à la cour du bon duc Henri III, montrent l'application des règles d'alternance des émaux, l'emploi strict de la brisure (soit par changement d'émail, soit par addition d'une pièce) et des surbrisures ou desconnaissances (endenté ou besanté). On doit, en passant, relever l'erreur de De Raadt lorsqu’il affirme que "le moyen-âge évite la double brisure". Jusqu’au XVIe siècle, la brisure était d'usage courant et l'édit des Archiducs du 11 décembre 1616, article 5, vint rappeler que les cadets étaient tenus de mettre en leurs armoiries quelque brisure. à l’exception des gentilshommes du Luxembourg et de Gueldre, pays où l’usage de briser n’existait plus. Le Brabant a connu les modes de briser les plus variés; le plus ancien, conservé plus longtemps qu'ailleurs, est la brisure par modification des émaux. Ainsi, tandis que les ducs de Brabant placent sur champ de sable leur lion d'or, les sires de Gaesbeek, issus de Henri Ier, portent le lion d'argent. » Bibliographie donnée: P. Roland, Œuvres inédites du héraut Sicile, 1867, p. 184. - Ant. de la Sale,Des anciens tournois, éd. Prost, p. 194-195. - Beelaerts van Blockland, Beyeren quondam Gelre, 1933. (4) de Raadt, Sceaux armoriés des Pays-Bas, 1, p. 68.
  9. voir http://www.gdml.be/lignages-roi.htm.

  Troisième partie : Liste et armorial des personnes admises aux Lignages de Bruxelles

  Blason des Lignages de Bruxelles, dans un manuscrit du XVIIIe siècle.

Afin de faciliter les recherches de ceux qui désirent établir leur qualité lignagère de Bruxelles, nous donnons ici par ordre alphabétique les noms de nombreux membres des Lignages de Bruxelles qui ont été relevés par Désiré van der Meulen (1839-1869) et publiés dans son livre intitulé Liste des personnes et des familles admises aux Lignages de Bruxelles, depuis le XIVe siècle jusqu’en 1792 (Anvers, Sermon, 1869, in-f°). Ce relevé, établi manifestement d’après les registres des lignages, est assez complet à partir du XVe siècle jusqu’à la fin de l’Ancien Régime.

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

  A

  • Famille Absalons. (D'argent à deux fleurs de lis au pied coupé de gueules, au franc-quartier brochant de gueules chargé d'un sautoir échiqueté d'argent et de sable)
    • Absalons, Hugo, admis le 13 juin 1586 au lignage Steenweeghs.
    • Absalons, Messire François comparut en 1578 au lignage Steenweeghs.
    • Absolons, Messire Josse, admis en 1620, au lignage Caudenbergh.
  • Famille Aelbrechts (D'or à la rose de gueules; au chef du même chargé de trois merlettes rangées d'or)
    • Aelbrechts Josse, dit de Borsere, admis en 1487 au Roodenbeke.
    • Aelbrechts, Adrien, dit de Borsere, admis en 1487 au Roodenbeke.
  • Famille van Aelst (Écartelé: aux 1 et 4 d'azur à trois feuilles de nénuphar d'argent; aux 2 et 3 d'or, à la fasce de gueules, au lion d'azur issant de la fasce)
    • Aelst (van), Imbert se trouvait au lignage Sleeus en 1482.
    • Aelst (van), Messire Adolphe, admis le 12 juin, 1669 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Aerts (écartelé: au 1 de gueules à la hache d'or; au 2 d'argent à la bande de cinq losanges de gueules; au 3 de gueules au lion couronné d'or; au 4 de gueules à cinq losanges d'or, aboutées et accolées en croix; sur le tout d'argent au compas ouvert d'or)
    • Aerts, Jacques-Henri, admis en 1772 au lignage Serhuyghs.
    • Aerts, Jean, seigneur d'Opdorp, admis en 1755 au lignage Serhuyghs.
    • Aerts, Pierre-Jean, admis en 1755 au lignage Serhuyghs.
  • Famille d'Alverado Y Bracamonte
    • Alverado y Bracamonte (d'), le vicomte Jean-Guillaume, admis en 1664 au lignage Steenweeghs.
    • Alverado y Bracamonte (d'), Messire Jean-Philippe, seigneur de Melis, admis en 1705 au lignage Steenweeghs.
  • Famille d'Anderlecht (D'argent à la croix de sable accompagnée dans chaque canton d'un huchet de sable) (idem, écartelé aux deux et trois: de sable à un bélier rampant d'argent, accorné, barbé, onglé et vilené d'or qui est van Sallant)
    • Anderlecht (d’), Messire André, admis en 1580 au lignage Serhuyghs. (écartelé, comme ci-dessus 2/3, de sable à un bélier rampant d'argent, accorné, barbé, onglé et vilené d'or qui est van Sallandt).
    • Anderlecht (d’), Messire Jean, admis en 1594 au lignage Serhuyghs.
    • Anderlecht (d’), Messire Winand, admis le 12 juin 1596 au lignage Serhuyghs.
    • Anderlecht (d’), Nicolas se trouvait en 1528 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Angelis
    • Angelis (de), Jean-Baptiste, admis en 1718 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Antwerpen
    • Antwerpen (van), Jean-Baptiste, admis en 1770 au lignage Sweerts.
  • Famille Arazola de Onata (écartelé; au 1 d'azur, à trois annelets d'or encerclant chacun une merlette du même (Ryckewaert); au 2 d'argent émanché de gueules (Landas); au 3 de gueules à dix losanges d'argent (Lalaing); au 4 de gueules au chevron d'argent chargé de mouchetures d'hermine (Ghistelles). Sur le tout, d'argent à l'arbre arraché de sinople, accompagné de deux loups de sable, l'un sur l'autre, passant, l'un devant l'autre derrière l'arbre)
    • Arazola de Onata, Messire Léopold, admis en 1681 au Roodenbeke.
    • Arazola de Onate De Gomont, Jean-André-Joseph-Balthazar, admis en 1724 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Arckel
    • Arckel (van), Gérard, admis en 1684 au lignage Sweerts.
    • Arckel (van), Jacques, admis en 1693 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Arcle
    • Arcle (van), Messire Liévin, admis en 1581 au lignage Steenweeghs.
  • Famille d'Armstorff (écartelé: aux 1 et 4, de gueules, bordé d'or, à un buste d'homme habillé de sable; aux 2 et 3, de sable à la fasce d'or. Sur le tout, d'azur à sept besants d'or, 3, 3 et 1, au chef du même)
    • Armstorff (d'), Messire Adrien, admis en 1626 au lignage Sleeus.
    • Armstorff (d'), Messire Balthasar, admis le 13 juin 1631 au lignage Sleeus.
    • Armstorff (d'), Messire Philippe-Jean, admis en 1659 au lignage Sleeus.
    • Armstorff (d'), Messire Pierre, admis en 1626 au lignage Sleeus.
    • Armstorff (d'), Messire Pierre-Josse, seigneur de Woluwe-Saint-Lambert et Saint-Pierre, admis en 1655 au lignage Sleeus.
  • Famille van Asbroeck (d'azur au chevron d'or, accompagné de trois veilleuses allumées, le tout d'or).
    • Asbroeck (van), François, admis en 1595 au lignage Serhuyghs.
    • Asbroeck (van), François, admis en 1618 au lignage Serhuyghs.
    • Asbroeck (van), François-Louis, admis en 1666 au lignage Serhuyghs.
    • Asbroeck (van), Guillaume, admis en 1634 au lignage Serhuyghs.
    • Asbroeck (van), Octave-Albert, admis en 1666 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Assche (Echiqueté d'argent et de sable de cinq tires, chacun de cinq points)
    • Assche (van), Adrien se trouvait au lignage Serroelofs en 1480.
    • Assche (van), Antoine, dit de Grimberghe, admis en 1491 au lignage Serroelofs.
    • Assche (van), François-Joseph, admis en 1725 au lignage Serroelofs.
    • Assche (van), Jean, admis en 1533 au lignage Serroelofs.
    • Assche (van), Messire François, admis en 1645 au lignage Serroelofs.
    • Assche (van), Messire Guillaume, admis en l517 au lignage Serroelofs.
    • Assche (van), Messire Norbert, admis en 1643 au lignage Serroelofs.
    • Assche (van), Norbert-François-Charles, seigneur de Neder- et Over-Hespen et Gussenhoven, admis en 169… au lignage Serroelofs.
  • Famille Assevedo
    • Assevedo Charles-Louis, admis en 1686 au lignage Caudenbergh.
    • Assevedo, Jean-Baptiste Rodriguez, admis en 1686 au lignage Caudenbergh.
    • Assevedo, Messire Antoine-Hyacinthe Rodriguez, admis en 1686 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Auvray
    • Auvray, Michel, admis en 1752 au lignage Sweerts.

  B

  • Famille de Backer
    • Backer (de), Ignace, admis en 1667 au lignage Caudenbergh.
    • Backer (de), Pierre, admis le 13 juin 1661 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Bacon
    • Bacon, Nicolas-Joseph, admis en 1771 au lignage Sweerts.
  • Famille Bacx (d'argent au chef de gueules chargé d'un lion léopardé d'argent).
    • Bacx, Messire Adrien, admis en 1581 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Baers
    • Baers, Jean, admis en 1629 au lignage Steenweeghs.
    • Baers, Jérôme comparut en 1578 au lignage Steenweeghs.
    • Baers, Matthieu, admis en 1629 au lignage Steenweeghs.
    • Baers, Matthieu, prêtre, admis en 1662 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Baert (de gueules au chevron d'argent, accompagné de trois étoiles à six rais d'argent, au chef d'or au lion passant d'azur, lampassé de gueules) (idem écartelé avec en 2 et 3: d'argent à la bande de gueules chargée de trois maillets du champ et accompagnée au canton senestre, d'un écusson de Brabant) (Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Baert, Arnould, seigneur de Wolverthem, docteur en droit à Douai, admis en 1586 au Roodenbeke.
    • Baert, Jean-Baptiste, admis en 1611 au Roodenbeke.
    • Baert, Messire Florent, admis en 1661 au Roodenbeke.
    • Baert, Paul, seigneur de Waelsberghe, admis en 1615 au Roodenbeke.
  • Famille van Baexem
    • Baexem (van), Messire Philippe-Urbain, seigneur de Thielen, admis en 1702 au lignage Serroelofs.
  • Famille Balbani (d'argent à trois bandes d'azur, celle du milieu chargée de trois, les deux autres de deux alérions d'or posés dans le sens de la bande) (Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Balbani, Godefroid-François, admis en 1669 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van der Balcht (écartelé: aux 1 et 4 d'or à la croix de sable, accompagnée au premier canton d'une corneille de même qui est Crainhem; aux 2 et 3 d'argent à trois mâcles de sable) (Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Balcht (van der) Philippe, admis en 1534 au lignage Sweerts.
    • Balcht (van der), Jean se trouvait au lignage en 1480 au lignage Sweerts.
    • Balcht (van der), Jean, admis en 1513 au lignage Sweerts.
  • Famille Barbanson (d'argent à trois lions de gueules couronnés)
    • Barbanson, Jean-Baptiste, admis en 1786 au lignage Sweerts.
  • Famille van der Baren
    • Baren (van der), Josse, admis en 1577 au lignage Sweerts.
  • Famille Barnaba
    • Barnaba, Ferdinand-Henri-Joseph-Ignace, admis en 1776 au lignage Serroelofs.
    • Barnaba, Joseph-Louis, admis en 1790 au lignage Serroelofs.
  • Famille de Baronaige (fascé de gueules et d'or de six pièces, les trois de gueules frettés d'argent)
    • Baronaige (de). Voir de Bernaige, Messire Maximilien, seigneur de Goycke, admis le 13 juin 1580 au lignage Sleeus.
    • Baronaige (de). Voir de Bernaige, Messire René, seigneur de Crainhem, admis le 14 juin 1604 au lignage Sleeus.
    • Baronaige (van), Messire Guillaume, seigneur de Perck, Elewyck, Herseau, admis le 16 avril 1622 au Roodenbeke.
  • Famille Batkin
    • Batkin, Jean-Melchior, admis en 1680 au lignage Serhuyghs.
    • Batkin, Michel-Ange, admis en 1680 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Baudequin
    • Baudequin (de), Isdebalde-Aybert-Joseph, baron d'Huldenberghe, seigneur de Peuthy, fut admis en 1772 au lignage Serroelofs.
  • Famille Baudewyns
    • Baudewyns, Jean, admis en 1630 au lignage Caudenbergh.
    • Baudewyns, Maître Alexandre, admis en 1617 au lignage Caudenbergh.
    • Baudewyns, Maître Jérôme, admis en 1596 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Baudry
    • Baudry, Jérôme, admis en 1598 au lignage Sweerts.
  • Famille van Baussele (de gueules, au chef d'argent, chargé de deux quintefeuilles du champ, boutonnés d'or)
    • Baussele (van), Messire Adrien, admis en 1618 au lignage Serroelofs.
    • Baussele (van), Messire André, admis en 1617 au lignage Serroelofs.
    • Baussele (van), Messire Corneille, admis en 1622 au lignage Serroelofs.
    • Baussele (van), Messire Guillaume, admis en 1577 au lignage Serroelofs.
    • Baussele (van), Messire Guillaume, admis en 1613 au lignage Serroelofs.
    • Baussele (van), Messire Hughes-Nicolas, admis en 1640 au lignage Serroelofs.
  • Famille de Baviere-Grosbergh
    • Baviere-Grosbergh (de), Albert-Léonard-François-Hubert-Dominique, comte, fut admis en 1760 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de la Bawette
    • Bawette (de la), Messire Charles, admis en 169… au lignage Steenweeghs.
  • Famille de Bay
    • Bay (de), Jacques-Joseph, admis en 1764 au lignage Caudenbergh.
    • Bay (de), Jean-Charles-Joseph, épousa en 1756 Catherine Thérèse van der Schueren, admis en 1764 au lignage Caudenbergh.(filiation n° 72).
  À gauche, Le bourgmestre des lignages Jean-Henri-Joseph de Beeckman de Vieusart accompagné du magistrat de Bruxelles présente les clefs de la ville au maréchal Bender le 2 décembre 1790.
  • Famille de Beckberghe
    • Beckberghe (de), Messire Jean-Baptiste, admis en 1693 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Becx
    • Becx, Messire Gérard, admis en 1672 au lignage Serroelofs.
  • Famille de Beeckman (de gueules à la fasce ondée d'argent, accompagnée de trois roses - ou quintefeuilles - du même boutonnées et couronnées d'or) ((Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Beeckman (de), Ferdinand-Philippe, seigneur de Delval, admis en 1735 au lignage Serhuyghs.
    • Beeckman (de), Le baron Jean-Henri-Joseph, de Vieuxsart, admis en 1760 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Beerthem (écartelé: aux 1 et 4 de sinople au rateau formé de cinq fusées accolées reliées par une tréangle, le tout d'argent; aux 2 et 3 d'argent à trois renards passants de sable l'un sur l'autre) ((Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Beerthem (van), Jean se trouvait au lignage en 1480 au lignage Sweerts.
    • Beerthem (van), Maître Philippe, admis le 13 juin 1586 au lignage Sweerts.
  • Famille van der Beken (de gueules à cinq anneaux d'argent posés en croix)
    • Beken (van der), Antoine, admis le 13 juin 1599 au lignage Steenweeghs.
    • Beken (van der), Jean, admis le 13 juin 1604 au lignage Steenweeghs.
    • Beken (van der), Jean, seigneur d'Ophem, admis en 1605 au lignage Steenweeghs.
    • Beken (van der), Messire Guillaume, chevalier de Jérusalem, admis en 1580 au lignage Serhuyghs.
    • Beken (van der), Pierre, admis le 13 juin 1595 au lignage Steenweeghs.
    • Beken (van der), Roland, admis le 13 juin 1595 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van der Beken Pasteels
    • Beken Pasteels (van der), Messire Andre, admis en 1689 au lignage Caudenbergh.
    • Beken Pasteels (van der), Messire Melchior, admis en 1689 au lignage Caudenbergh.
    • Beken Pasteels (van der), Messire Melchior, admis le 13 juin 1645 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Bellingen (coupé: au 1 d'azur à deux canettes rangées d'argent; au 2 de gueules à un grelot d'or) (Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Bellingen (van), François-Marie-Augustin, admis en 1761 au lignage Sweerts.
    • Bellingen (van), Jacques-Louis, admis en 1792 au lignage Sweerts.
    • Bellingen (van), Joseph-Marie-Antoine-Augustin, admis en 1761 au lignage Sweerts.
  • Famille van Bemmel (d'azur à trois violons au naturel posés la tête en bas, au chef de gueules chargé d'un lion rampant d'or) (Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Bemmel (van), Mr et Maître Gabriel, admis en 1598 au Roodenbeke.
  • Famille van Berchem (d'or à trois pals de gueules)
    • Berchem (van), Monsieur et Maître Pierre, admis en 1696 au lignage Caudenbergh.
    • Berchem (van), Pierre Jean, déclaré admissible au lignage Sleeus.
  • Famille van Berckel (d'azur à trois étoiles d'or)
    • Berckel (van), Jean-François, admis en 1663 au lignage Sweerts.
  • Famille van den Berghe de Limminghe (d'or, à trois pals d'azur; au chef de gueules chargé d'un lion issant d'argent, armé, lampassé (et couronné) d'or)
    • Berghe (van den) de Limminghe, Charles, admis en 1645 au Roodenbeke.
    • Berghe (van den) de Limminghe, Charles, admis en 1722 au Roodenbeke.
    • Berghe (van den) de Limminghe, Charles, créé comte le 7 juillet 1694, fut admis en 1688 au Roodenbeke.
    • Berghe (van den) de Limminghe, Corneille-François, admis en 1688 au Roodenbeke.
    • Berghe (van den) de Limminghe, Guillaume-François, créé comte en 1761, admis en 1729 au Roodenbeke.
    • Berghe (van den) de Limminghe, Lamoral, admis en 1618 au Roodenbeke.
    • Berghe (van den) de Limminghe, Lamoral-François, admis en 1659 au Roodenbeke.
    • Berghe (van den) de Limminghe, Norbert-Lamoral, admis en 1696 au Roodenbeke.
    • Berghe (van den) de Limminghe, Philippe-Joseph, admis en 1744 au Roodenbeke.
  • Famille de Berlo
    • Berlo (de), le baron Melchior, admis le 13 juin 1652 au lignage Sleeus.
    • Berlo (de), le baron Winand, seigneur de Nieuwenhove, admis le 13 juin 1650 au lignage Sleeus.
  • Famille de Bernaige (fascé de gueules et d'or de six pièces, les trois de gueules frettés d'argent)
    • Bernaige (de), Mr. Jean, chevalier seigneur de Percke et Woude, admis en 1558 au lignage Serroelofs.
    • Bernaige (van), Ingelbert, seigneur de Crainhem, admis le 13 juin 1528 au lignage Sleeus.
    • Bernaige (van), M. Jean se trouvait au lignage en 1483 au lignage Sleeus.
    • Bernaige (van), Pierre, admis le 13 juin 1505 au lignage Sleeus.
    • Bernaige (van), Le chevalier Jean, seigneur de Percke, admis le 13 juin 1562 au lignage Sleeus.
  • Famille Bernard de Fauconval
    • Bernard de Fauconval, Augustin-Antoine-Joseph, admis en 1794 au lignage Sweerts.
    • Bernard de Fauconval, Charles-François-Joseph-Antoine-Marie, admis en 1774 au lignage Sweerts.
  • Famille de Berty (écartelé, 1/4 d'or au griffon de sable (qui est Berthi, 2/3, parti: a) de... plain au chef échiqueté de 4 tires de 4 pièces d'argent et d'azur; b) fascé de huit pièces d'or et d'azur. Sur le tout un écu d'or à la bande de sable chargée de 3 maillets d'argent posés dans le sens de la bande, accompagné au chef senestre d'un écu d'azur à 3 fleurs de lis au pied coupé d'argent)
    • Berty (de), Messire Albert-Waleran, admis en 1633 au lignage Serhuyghs. (les mêmes armes mais le parti a) de gueules à l'étoile d'or à six rais, au chef de sable, échiqueté comme ci-dessus. Sur le tout un écu de... à 3 fers à moulin de...)
    • Berty (de), Messire Jean-Marie, admis en 1619 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Le Beuf
    • Beuf (Le), Messire François, admis en 1675 au lignage Sweerts.
  • Famille van Beughem (d'or à 3 bandes d'azur à la bordure de gueules chargée de huit roses d'argent)
    • Beughem (van), Antoine-Josse-Hyacinthe, admis en 1766 au lignage Serhuyghs.
    • Beughem (van), Ferdinand-Joseph-Hyacinthe, admis en 1762 au lignage Serhuyghs.
    • Beughem (van), Hyacinthe-Joseph-Albert, admis en 1705 au lignage Serhuyghs.
    • Beughem (van), Jean, admis le 13 juin 1644 au lignage Serhuyghs.
    • Beughem (van), Jean-Dominique-Hyacinthe, admis en 1735 au lignage Serhuyghs.
    • Beughem (van), Jean-Joseph-Hyacinthe, admis en 1752 au lignage Serhuyghs.
    • Beughem (van), Matthieu, admis le 10 octobre 1650 au lignage Serhuyghs.
    • Beughem (van), Melchior-Charles-Joseph-Hyacinthe, marquis d'Anvers, admis en 1736 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Beurco de Martiato
    • Beurco de Martiato, Messire Michel, admis en 1663 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Bever
    • Bever (van), Henri fut déclaré être admissible au lignage en 1771 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Beydaels (écartelé; au 1 et 4: d'azur à trois doloires d'argent, posées deux en chef et une en pointe; au 2 et 3: de gueules à trois cœurs d'or; sur le tout de l'écartelé: parti-émanché de gueules et d'argent qui est Sweerts)
    • Beydaels, Charles-Jean, admis en 1769 au lignage Sweerts.
    • Beydaels, Jean-Baptiste, admis en 1670 au lignage Sweerts.
    • Beydaels, Jean-Baptiste-Ripert, admis en 1746 au lignage Sweerts.
    • Beydaels, Jean-Charles, admis en 1769 au lignage Sweerts.
    • Beydaels, François-Marie, admis en 1770 au lignage Sweerts.
    • Beydaels, Ripert, prêtre, admis en 1708 au lignage Sweerts.
  • Famille de Bie (d'or à la fasce bretessée et contre-bretessée de sable, accompagnée de sept abeilles du même, quatre en chef et trois en pointes) (Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Bie (de), Messire Ambroise-Philippe, admis en 1705 au lignage Caudenbergh.
    • Bie (de), Messire François-Augustin, admis en 1734 au lignage Caudenbergh.
    • Bie (de), Messire Jacques-Balthazar-Joseph, admis en 1744 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de la Biestrate
    • Biestrate (de la), Charles, 1574-1644, époux de Françoise de la Disme (non répertorié par van der Meulen) (filiation 67, lignage Caudenbergh).
    • Biestrate (de la), Jean-Charles, seigneur de Lacre et Nederwinde, admis en 1701 au lignage Caudenbergh.
    • Biestrate (de la), Messire Jean-Charles, admis en 1704 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Blitterswyck (d'argent au chef émanché de gueules, chargé à dextre d'un losange d'or) (Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Blitterswyck (van), Adam, admis en 1619 au Roodenbeke.
    • Blitterswyck (van), Adrien, admis en 1646 au Roodenbeke.
    • Blitterswyck (van), Guillaume, fils de Josse, admis en 1631 au Roodenbeke.
    • Blitterswyck (van), Jean, seigneur de Laeken, admis en 1582 au Roodenbeke.
    • Blitterswyck (van), Marc, admis en 1646 au Roodenbeke.
    • Blitterswyck (van), Messire Charles-Philippe, admis en 1634 au Roodenbeke.
    • Blitterswyck (van), Messire Constantin-Charles, admis en 1669 au Roodenbeke.
    • Blitterswyck (van), Messire Guillaume, admis en 1670 au Roodenbeke.
    • Blitterswyck (van), Mr et Maître Josse, admis en 1611 au Roodenbeke.
  • Famille de Blockhoven
    • Blockhoven (de), Charles-François, admis en 1636 au lignage Caudenbergh.
    • Blockhoven (de), George, admis en 1636 au lignage Caudenbergh.
    • Blockhoven (de), Messire Frédéric, admis en 1613 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Blocqueau
    • Blocqueau, Boniface-Gaspard-Joseph, admis en 1780 au lignage Sweerts.
  • Famille Blyleven
    • Blyleven, Jacques, admis en 1591 au lignage Steenweeghs.
    • Blyleven, Jean, admis en 1587 au lignage Steenweeghs.
    • Blyleven, Jean-Baptiste, admis en 1612 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Boccabella (d'argent à deux lions adossés de gueules, armés et lampassés d'azur, le lion contourné derrière l'autre, se tenant chacun par la queue devant eux, en chef un joug de même)
    • Boccabella (de), Jean-Baptiste, seigneur de Steenwerve, admis en 1666 au lignage Steenweeghs.
    • Boccabella (de), Messire Stéphanien-Marie se trouvait au lignage en 1698 au lignage Steenweeghs.
  • Famille du Bois de Fiennes
    • Bois (du) de Fiennes, Messire Guillaume-André-Joseph, admis en 1725 au lignage Caudenbergh.
    • Bois (du) de Fiennes, Messire Guillaume-Joseph, admis en 1712 au lignage Caudenbergh.
    • Bois (du) de Fiennes, Messire Henri-Joseph, seigneur de Bois-Jean, admis en 1725 au lignage Caudenbergh.
  • Famille du Bois dit van den Bossche
    • Bois (du), dit van den Bossche, Messire Guillaume-Dominique-François, seigneur de Wegerwalle, admis en 1726 au lignage Sleeus.
    • Bois (du), dit van den Bossche, Pierre Antoine, admis en 1696 au Roodenbeke.
    • Bois (du), Messire Arnold-Henri-Jean, admis en 1730 au lignage Steenweeghs.
    • Bois (du), Messire Jean-Joseph-Marie, admis en 1728 au lignage Steenweeghs.
  • Famille de Boisschot (d'or à trois fers à moulin d'azur)
    • Boisschot (de), Ferdinand, comte d Erps, admis en 1616 au lignage Serhuyghs.
    • Boisschot (de), Philippe, seigneur de Grand-Bigard, admis en 1600 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Le Boiteux (d'azur, au chef d'argent chargé d'un lion issant de gueules, armé et lampassé d'azur, tenant entre ses pattes un meuble de sable en forme de T)
    • Boiteux (le), dit Botteu, Cosme, prêtre et chanoine à Anderlecht, admis en 1660 au Roodenbeke.
  • Famille van den Boom (d'argent à l'arbre de sinople sur un tertre du même)
    • Boom (van den), Jérôme-Joseph-Henri, admis en 1732 au lignage Serhuyghs.
    • Boom (van den), Sébastien-Antoine, admis en 1725 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Boonaert (écartelé: aux 1 et 4 d'azur à trois fèves d'argent, posées 2 et 1, au chef d'or à l'aigle de sable; aux 2 et 3 trois pals au chef chargé d'un lion naissant)
    • Boonaert, Messire Chrétien, admis en 1610 au lignage Sweerts.
  • Famille Boonaerts (d'azur à trois fèves d'argent posées 2 et 1, au chef d'or à l'aigle de sable)
    • Boonaerts, Jean-Baptiste, admis en 1637 au lignage Serhuyghs.
    • Boonaerts, Jean-Baptiste, admis en 1654 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Boot ou Boote (de gueules à huit besants d'or posés 3, 3, 2)
    • Boot et Boote, Jean (Boote) se trouvait au lignage en 1482 au lignage Sleeus.
    • Boot et Boote, Messire Charles (Boote), admis le 13 juin 1636 au lignage Sleeus.
    • Boot et Boote, Messire Charles-François (Boote), seigneur de Velthem, admis en 1717 au lignage Sleeus.
    • Boot et Boote, Messire Florent-Prançois (Boot), seigneur de Sombeke, admis en 1711 au lignage Sleeus.
    • Boot et Boote, Messire Gaspard-Joseph (Boot), seigneur de Sombeke, Londerzeel, etc., admis en 1738 au lignage Sleeus.
    • Boot et Boote, Messire Henri (Boote), seigneur de Velthem, admis le 13 juin 1659 au lignage Sleeus.
    • Boot et Boote, Messire Henri-François (Boot) se trouvait au lignage en 1696 au lignage Sleeus.
    • Boot et Boote, Messire Marc-Emmanuel (Boote), admis le 13 juin 1662 au lignage Sleeus.
    • Boote, Jean-Baptiste, admis en 1600 au lignage Sweerts.
    • Boote, Jérôme, seigneur de Wesenbeke, admis en 1559 au lignage Sweerts.
    • Boote, Lancelot, admis en 1586 au lignage Sweerts.
    • Boote, Mr. et Maitre Jean, admis en 1561 au lignage Sweerts.
  • Famille van Borchoven (écartelé: aux 1 et 4 d'argent à trois mâcles de gueules; aux 2 et 3 de sable à trois maillets d'argent)
    • Borchoven (van), Jean, admis le 15 avril 1487 au lignage Sleeus.
  • Famille de Borgnival (de vair au chef de gueules)
    • Borgnival (de), Hubert faisait partie du lignage Sleeus en 1501-5 et 6.
    • Borgnival (de), Philippe était absent du lignage en 1528 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Borremans (d'azur à trois fleurs de lis au pied coupé d'argent, accompagnés de trois besants d'or rangés en chef)
    • Borremans, Humbert-Guillaume, admis en 1734 au lignage Sweerts.
    • Borremans, Laurent-Henri, admis en 1696 au lignage Sweerts.
  • Famille Bosch (d'argent à 3 tourteaux de gueules)
    • Bosch, Adrien se trouvait en 1528 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Boschverken (de sable à 3 tiercées d'or)
    • Boschverken, Maître François, dit Vangindertaelen, fut admis personnellement en 1581 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Bouhelier
    • Bouhelier, Messire Jean, admis le 29 novembre 1652 au Roodenbeke.
  • Famille Bourgeois (d'azur à la fasce d'or accompagnée en chef de 2 étoiles à six rais d'argent et en pointe d'un croissant de même)
    • Bourgeois (de), Mr. et Maître Emmanuel, admis le 13 juin 1615 au lignage Sleeus.
  • Famille Brambilla (d'argent à une fasce de sable et une champagne du même, en chef une aigle du second soutenue de la fasce, en pointe un lion d'or soutenu de la champagne, la tête brochant sur la fasce)
    • Brambilla de Flechières, Jean-Christophe, seigneur de Flechières, admis en 1761 au lignage Caudenbergh.
    • Brambilla van Eyck, Charles-Joseph-Louis, admis en 1734 au lignage Caudenbergh.
    • Brambilla, Philippe-François-Joseph, admis en 1775 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Brecht (de sable au lion d'or, à la cotice componée de gueules et d'argent brochant)
    • Brecht (van), Charles, seigneur de Dieghem, admis en 1554 au lignage Sleeus.
    • Brecht (van), Jacques, admis le 13 juin 1491 au lignage Sleeus.
    • Brecht (van), Jean, seigneur de Dieghem, admis en 1520 au lignage Sleeus.
  • Famille de Bregilles (écartelé: aux 1 et 4 d'argent au chef de sinople, au lion de gueules, lampassé d'argent, brochant sur le tout; aux 2 et 3 d'or à trois merlettes de sable)
    • Bregilles (de), Jacques, seigneur de Château, admis en 1536 au lignage Serroelofs.
    • Bregilles (de), Messire Louis, admis en 1578 au lignage Serroelofs.
  • Famille de Bretel
    • Bretel (de), François-Louis-Joseph, seigneur de la Coquerie, admis en 1726 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Brimen
    • Brimen (de), Georges, admis en 1644 au lignage Sweerts.
  • Famille de Broechoven (d'azur à trois fers de-moulin d'or; à la bordure dentelée du même)
    • Broechoven (de), François-Paulin, admis en 1654 au lignage Serhuyghs.
    • Broechoven (de), Messire Charles-François, avocat au conseil souverain de Brabant, admis en 1763 au lignage Serhuyghs.
    • Broechoven (de), Messire Edouard, admis en 1664 au lignage Serhuyghs.
    • Broechoven (de), Messire Ferdinand, seigneur de Rithoven, admis en 1648 au lignage Serhuyghs.
    • Broechoven (de), Messire Jacques, admis en 1669 au lignage Serhuyghs.
    • Broechoven (de), Messire Jean-Goswin, admis en 1755 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Brooman (écartelé: 1/4 d'or au rencontre de bœuf de sinople, au chef cousu d'argent chargé d'un poisson d'azur posé en fasce (tête à dextre); 2/3 d'azur à 3 anneaux d'or au franc-quartier de...au quintefeuille de...)
    • Brooman, Charles, admis le 13 juin 1587 au lignage Serhuyghs.
    • Brooman, Maître Charles, admis le 13 juin 1621 au lignage Serhuyghs.
    • Brooman, Maître Louis, admis le 13 juin 1613 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Broyer (d'argent au phénix de sable dans son immortalité de feu au naturel)
    • Broyer (de), Marc-Louis, admis en 1766 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van der Bruggen van der Brugghen (d'argent à trois fleurs de lys au pied coupé de sable.)
    • Bruggen (van der), Jean, absent du lignage en 1480 au lignage Sweerts.
  • Famille Bruno Caraccioli (écartelé: au 1 d'azur chargé en chef de trois étoiles rangées en fasce et en pointe de trois tours rangées en fasce, le tout d'argent; au 2 d'or à trois bandes de gueules, au chef d'azur; au 3 d'argent à trois fasces de gueules; au 4 de gueules à la fasce d'argent chargée de ytois roses de gueules)
    • Bruno Caraccioli, François-Louis, vicomte de Ghelin, admis en 1716 au lignage Steenweeghs.
    • Bruno Caraccioli, Jean-Joseph-Franïois, admis en 1747 au lignage Steenweeghs.
    • Bruno Caraccioli, Josse-Louis, vicomte de Ghelin, admis en 1668 au lignage Steenweeghs.
    • Bruno Caraccioli, Léopold-Charles, admis en 1730 au lignage Steenweeghs.
    • Bruno Caraccioli, Messire André-Jean-Jacques, admis en 1735 au lignage Steenweeghs.
  • Famille de Bruxelles (écartelé: aux 1 et 4 d'azur au dauphin d'or qui est de Bruxelles; aux 2 et 3 d'or semé de mouchetures d'hermine de sable, au lion de sinople, armé et lampassé de gueules qui est Locquenghien)
    • Bruxelles (de), Messire Jean, admis le 13 juin 1586 au lignage Sleeus.
  • Famille de Burbure
    • Burbure (de), Guillaume-François-Emmanuel, seigneur de Wesenbeke, époux de Barbe de Turnhout, admis en 1772 au Roodenbeke. (Filiation 83).
    • Burbure (de), Philippe-Marie-Gaspard de Terbrugghe, admis en 1773 au Roodenbeke.
  • Famille de Busleyden (d'azur à la fasce d'or accompagnée en pointe d'une rose du même, boutonnée du 2, à la bordure componée d'argent et de gueules)
    • Busleyden (de), Messire Adolphe, admis en 1580 au lignage Serroelofs.
    • Busleyden (de), Messire André-Gilles, admis en 1669 au lignage Serhuyghs.
    • Busleyden (de), Messire Gilles, seigneur de Gierts, fut admis le 5 avril 1585 au lignage Serroelofs.
    • Busleyden (de), Mr. et Maître Guillaume, seigneur d'Eversberghe et de Gierts, admis en 1563 au lignage Serroelofs.
  • Famille van Buyseghem Blason Famille be van Buyseghem dit Buys.svg (de gueules à l'aigle bicéphale éployée d'or)
    • Buyseghem (van), dit Buys, Jacques, admis en 1481 au lignage Sweerts.
    • Buyseghem (van), Jean, se trouvait au lignage en de Roodenbeke en 1485.
  • Famille Buysen
    • Buysen, François-Maximilien, admis en 1732 au lignage Serroelofs.

  C

  • Famille Caimo
    • Caimo, François-Charles, admis en 1754 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Camusel (écartelé: aux 1 et 4 de gueules à l'étoile de douze rais d'or qui est Camusel; aux 2 et 3 d'azur au lion d'argent, armé et lampassé de gueules qui est van Liesvelt)
    • Camusel, Augustin-Louis, admis en 1763 au lignage Caudenbergh.
    • Camusel, François-Louis, admis en 1778 au lignage Caudenbergh.
    • Camusel, Jean-Augustin, épousa en 1743 Marie-Jeanne-Joséphine Mosselman, admis en 1763 au lignage Caudenbergh. (filiation n° 71).
  • Famille Cano (écartelé: aux 1 et 4 d'azur à une tour à deux étages d'or; aux 2 et 3 d'argent à la fasce de sable) (Damien Breuls de Tiecke, Armorial bruxellois)
    • Cano, Messire Alexandre-Michel-Joseph, admis en 1710 au lignage Caudenbergh.
    • Cano, Messire François-Bruno, admis en 1686 au lignage Caudenbergh.
    • Cano, Messire Jean-Augustin-Bernard, admis en 1680 au lignage Caudenbergh.
    • Cano, Messire Joseph-Marie, admis en 1686, au lignage Caudenbergh.
    • Cano, Messire Pierre-Célestin, admis en 1686, au lignage Caudenbergh.
    • Cano, Messire Stéphanien-Michel, admis en 1678 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Cantere (de gueules à trois lions d'argent)
    • Cantere (de), Jean se trouvait au lignage en 1482 au lignage Sleeus.
    • Cantere (de), Michel se trouvait en 1483 au lignage Sleeus.
  • Famille van der Cappen
    • Cappen (van der), Adrien-Joseph, admis en 1766 au lignage Serhuyghs.
    • Cappen (van der), Jacques-François, admis en 1706 au lignage Serhuyghs.
    • Cappen (van der), Jean-Léopold-Bernard, admis en 1717 au lignage Serhuyghs.
    • Cappen (van der), Louis-François-Joseph, admis en 1766 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Cariloo (d'argent à 3 maillets de gueules accompagnés en chef d'un lambel d'azur à 3 pendants)
    • Cariloo (van), Wauthier se trouvait au lignage en 1480 au lignage Sweerts.
  • Famille Carton
    • Carton, Charles-Léopold, admis en 1752 au lignage Serhuyghs.
  • Famille De Cascales
    • Cascales (de), Jean-Antoine, admis en 1710 au lignage Steenweeghs.
    • Cascales (de), Michel-Adrien, admis en 1713 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Cattenbroeck (d'argent au cor de sable virolé d'or et lié de gueules, accompagné de trois maillets penchés de gueules) (Damien Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Cattenbroeck (van), Henri, admis en 1509 au Roodenbeke.
    • Cattenbroeck (van), Jean, admis en 1613 au Roodenbeke.
    • Cattenbroeck (van), Jean, admis le 13 juin 1577 au Roodenbeke.
    • Cattenbroeck (van), Jean, fils de Jean, admis le 13 juin 1600 au Roodenbeke.
    • Cattenbroeck (van), Mr. et Maître Jean, admis le 13 juin 1574 au Roodenbeke.
    • Cattenbroeck (van),Henri, se trouvait au lignage de Roodenbeke en 1485, décédé en 1517, épousa Marie van Gindertalen(filiation 24)
  • Famille van Caverson (de gueules au dauphin d'argent, couronné, crêté et barbé d'or)
    • Caverson (van), François, seigneur de Witterzee-Assonville, admis le 13 juin 1704 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Charles
    • Charles, Messire Bernard Streignaert, dit Charles, seigneur d'Ulleberghe, admis le 13 juin 1586 au lignage Sleeus.
  • Famille Charlier
    • Charlier, Charles-François de Paule, admis en 1791 au Roodenbeke.
    • Charlier, Jean-Baptiste, fut déclaré être admissible au lignage de Roodenbeke en 1780.
  • Famille Charliers (de sable au lion d'argent, armé et lampassé de gueules)
    • Charliers, Antoine-François, admis en 1689 au lignage Caudenbergh.
    • Charliers, François-Goswin-Gislain-Joseph d'Odomont, admis en 1782 au lignage Caudenbergh.
    • Charliers, Guillaume-Hubert-Joseph de Buisseret, admis en 1776 au lignage Caudenbergh.
    • Charliers, Guillaume-Joseph, seigneur de Borchgravenbroeck, admis en 1747 au lignage Caudenbergh.
    • Charliers, Lambert-Antoine-François-Joseph, admis en 1734 au lignage Caudenbergh.
  • Famille du Chasteler
    • Chasteleer (du), Gabriel-Joseph, marquis du Chasteleer, admis en 1778 au lignage Serhuyghs. (Père de la peintre héraldiste Ida du Chasteleer).
  • Famille de Chentines
    • Chentines (de), François-Louis-Chrétien-Ghislain, admis en 1763 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Christynen ( de gueules à deux épées d'argent, la garde d'or, passées en sautoir, accompagnées en chef d'un cœur d'argent)
    • Chrystynen (van), Messire Jean-Philippe, seigneur de Bueken, admis en 1687 au lignage Sweerts.
  • Famille Claessens
    • Claessens, François-Joseph, admis en 1738 au lignage Sweerts.
    • Claessens, Jean-Baptiste-Joseph-Emmanuel, admis en 1767 au lignage Sweerts.
  • Famille Le Clerc
    • Clerc (Le), Jean, admis en 1755 au lignage Sweerts.
  • Famille Clockman Blason Famille be Clockman.svg (écartelé aux 1 et 4, d'hermine, à la bande de gueules chargée de trois coquilles d'or; aux 2 et 3 d'argent, à une hamaïde de gueules)
    • Clockman, Adolphe était absent du lignage en 1578 au lignage Steenweeghs.
    • Clockman, Philippe comparut en 1578 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Cloeps (d'argent à trois glands d'or, tigés et feuillés de sinople)
    • Cloeps, Sr. et Maître Frédéric, admis en 1662 au lignage Sweerts.
  • Famille Cloet (d'argent à la fasce de sable, accompagnée en chef de trois merlettes du même)
    • Cloet, Jean, admis en 1619 au lignage Serroelofs.
    • Cloet, Jean, se trouvait au lignage de Roodenbeke en 1485.
    • Cloet, Mr. et Maître Jérôme, admis en 1652 au lignage Serroelofs.
    • Cloet, Mr. et Maître Laurent, licencié-ès-lois, admis en 1617 au lignage Serroelofs.
  • Famille van den Clooster
    • Clooster (van den), Jean-Baptiste, admis en 1767 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Clutinck Blason Franc Clutinck.png (d'azur à 3 fleurs de lis au pied coupé d'argent)
    • Clutinck, Jean faisait en 1407 partie des lignages, au Sweerts.
    • Clutinckx, Jean se trouvait au lignage de Roodenbeke en 1376.
  • Famille de Cock
    • Cock (de), Messire Laurent-Louis, admis en 1737 au lignage Caudenbergh.
    • Cock (de), Messire Laurent-Louis, admis le 13 juin 1703 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Coene
    • Coene, Henri-Antoine, admis en 1661 au lignage Sweerts.
  • Famille Coenen
    • Coenen, F. fut déclaré être admissible au lignage Sleeus en 1775.
    • Coenen, Joseph-Louis fut déclaré être admissible en 1792 au lignage Sleeus.
  • Famille Collin
    • Collin, Charles-Louis-Joseph, admis en 1754 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Le Comte
    • Comte (Le), dit d'Orville, Messire Charles-François, admis le 13 juin 1682 au lignage Sleeus.
    • Comte (Le), Messire Jean-Ignace, admis le 13 juin 1682 au lignage Sleeus.
    • Comte (Le), Messire Richard, admis le 13 juin 1707 au lignage Steenweeghs.
  • Famille de Conde (d'azur à l'écaille d'argent accompagnée de 3 étoiles d'or à six rais, deux en chef, une en pointe)
    • Conde (de), Antoine, admis en 1652 au lignage Serhuyghs.
    • Conde (de), Charles-Ignace, admis en 1673 au lignage Serhuyghs.
    • Conde (de), Jacques, admis en 1640 au lignage Serhuyghs.
    • Conde (de), Jacques-Henri, chanoine, chantre et écolâtre de l'église collégiale de Binche, admis en 1677 au lignage Serhuyghs.
    • Conde (de), Jean, admis en 1640 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Cools (d'azur à six étoiles d'or, 3, 2 et l)
    • Cools, Godefroid-Jacques, admis en 1676 au lignage Caudenbergh.
    • Cools, Messire Albert-Joseph, admis en 1677 au lignage Caudenbergh.
    • Cools, Messire Godefroid-Jacques, admis en 1701 au lignage Caudenbergh.
    • Cools, Messire Jean, admis en 1646 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Cordemans
    • Cordemans, Henri fut déclaré être admissible au lignage en 1771 au lignage Serhuyghs.
  • Famille des Cordes
    • Cordes (des), Jean-Baptiste-Adrien, seigneur de Termeeren, admis en 1687 au lignage Caudenbergh.
    • Cordes (des), Messire Jean-Charles, admis le 13 juin 1648 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Coremans
    • Coremans, Everard-Joseph-Henri, admis en 1761 au lignage Sweerts.
    • Coremans, Philippe-Jean-Henri, admis en 1761 au lignage Sweerts.
  • Famille Cornet
    • Cornet, Charles-Henri, admis en 1773 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Corpelles
    • Corpelles (de), Charles-Philippe, admis en 1607 au lignage Caudenbergh.
    • Corpelles (de), Maître Charles, admis en 1597 au lignage Caudenbergh.
    • Corpelles (de), Sr. et Maître Jean-Baptiste, admis en 1633 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Corselius
    • Corselius, Joseph-Geldolphe-François, conseiller au Conseil souverain de Brabant, admis en 1692 au lignage Serhuyghs.
    • Corselius, Maximilien comparut en 1696 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Corte
    • Corte (de), Messire Philippe-Ignace, seigneur d'Oostkerke et de Zierlant, admis le 13 juin 1656 au lignage Sleeus.
  • Famille de Cottereau (d'azur au chevron d'argent, accompagné de trois coqs d'or, crêtés, langués et membrés de gueules)
    • Cottereau (de), Messire Maximilien, seigneur de Glabbeke, admis en 1581 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Cotthem (d'argent à trois bandes de gueules)
    • Cotthem (van), Antoine, admis en 1615 au lignage Sweerts.
    • Cotthem (van), Guillaume était absent du lignageSweerts en 1480.
    • Cotthem (van), Guillaume, admis en 1523 au lignage Sweerts..
    • Cotthem (van), Jean se trouvait au lignage en 1480 au lignage Sweerts.
    • Cotthem (van), Jean, admis le 13 juin 1504 au lignage Sweerts.
    • Cotthem (van), Jean, dit Van den Bergh, admis en 1487 au lignage Sweerts.
  • Famille van Coudenbergh (de gueules à la tour d'argent)
    • Coudenbergh (van), Guillaume, appelé Serhuyghs, faisait partie du Lignage en 1390 au lignage Caudenbergh.
    • Coudenbergh (van), Henri, appelé Rolibuc, faisait partie du lignage en 1383 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Coutereau (d'azur au chevron d'argent accompagné de 3 coqs d'or becqués crêtés et membrés de gueules)
    • Coutereau (de), Messire Charles-Philippe, père du seigneur de Clabecq, admis le 13 juin 1676 au lignage Sleeus.
    • Coutereau (de), Messire Charles-Philippe, seigneur de Clabecq, admis le 13 juin 1688 au lignage Sleeus.
    • Coutereau (de), Messire Jean, Baron de Jauche, admis le 13 juin 1602 au lignage Sleeus.
    • Coutereau (de), Messire Jean, seigneur de Ghete, admis en 1532 au lignage Serroelofs.
  • Famille van Couwenhove
    • Couwenhove (van), Henri-Servais-Constantin, admis en 1793 au lignage Steenweeghs.
    • Couwenhove (van), Messire Charles, admis en 1623 au lignage Steenweeghs.
    • Couwenhove (van), Messire Jean, seigneur de Winxele, admis en 1646 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Craeneveld
    • Craeneveld (van), Messire Nicolas, admis en 1653 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Craesbeke ou Craesbeeck (d'azur un croissant d'argent en chef sur une étoile d'or à six rais en pointe)
    • Craesbeke (van), Messire Jean-Jacques fut déclaré être admissible au lignage Sleeus le 12 mars 1627.
  • Famille de Croy (écartelé: 1/4 d'argent à 3 fasces de gueules (Croy); 2/3 d'argent à 3 doloires de gueules, les deux du chef adossées (Renty); sur le tout, un écu écartelé, chacun des quartiers de ... au lion de..)
    • Croy (de), Messire Michel, admis en 1583 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van den Cruyce (d'azur à la croix ancrée d'or)
    • Cruyce (van den), le Chevalier François, admis en 1611 au lignage Sweerts.
    • Cruyce (van den), Melchior-Prançois, admis en 1651 au lignage Sweerts.
  • Famille van Cruyninghen (d'or à trois pals de gueules, chargé en abîme d'un écusson de sable à la fasce d'argent)
    • Cruyninghen (van), Maître Gérard, admis en 1626 au lignage Steenweeghs.
    • Cruyninghen (van), Messire Théodore, admis en 1679 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Cupis De Camargo (écartelé: aux 1 et 4 d'azur au lévrier rampant d'argent, colleté d'or, sur une terrasse de sinople; aux 2 et 3 d'or à trois chaudrons de sable, à la bordure de gueules chargée de huit tours d'or) (Damien Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Cupis De Camargo, Engelbert-François-Joseph, admis en 1768 au lignage Serroelofs.
    • Cupis De Camargo, Pierre-Antoine-Joseph, admis en 1751 au lignage Serroelofs.
  • Famille van Cutshem (écartelé: aux 1 et 4 de sinople à trois étoiles à six rais d'or, celle en pointe accompagnée de deux faucilles dentelées d'argent, emmanchées d'or; aux 2 et 3 de sable à trois pals d'or, au chef d'argent chargé de trois oiseaux de sable)
    • Cutshem (van), Pierre, admis en 1749 au lignage Sweerts.

  D

  • famille Danoot (d'argent au lion de gueules, accompagné au canton dextre du chef d'une étoile du même)
    • Danoot, Daniel-Ignace, admis en 1753 au lignage Steenweeghs.
    • Danoot, Daniel-Jean-Norbert, admis en 1764 au lignage Steenweeghs.
    • Danoot, Jean-Norbert, admis en 1753 au lignage Steenweeghs.
  • Famille de Decker (de gueules au lévrier rampant d'argent, colleté d'or) (Damien Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Decker (de), dit van Walhorn, Messire Conrad-Aquila, admis en 1661 au lignage Sweerts.
    • Decker (de), Messire Jean-Baptiste-Aurèle, admis le 13 juin 1681 au lignage Sweerts.
  • Famille Dellano Velasco (écartelé: au 1 échiqueté d'or et d'azur de cinq tires, chacune de trois points; au 2 d'or à cinq ... posés en sautoir; au 3 d'argent à deux loups passants l'un sur l'autre d'azur, à la bordure de gueules chargée de huit sautoirs d'or; au 4 d'...)
    • Dellano Velasco, Messire Henri-Philippe, admis en 1699 au Roodenbeke.
  • Famille Delvans y Frias
    • Delvans Frias, Messire Hyacinthe-Ferdinand-Joseph-Armand, admis en 1700 au Roodenbeke.
  • Famille Deschamps (écartelé: aux 1 et 4 d'argent au chevron d'azur, accompagné de trois quintefeuilles de gueules, boutonnées d'or; aux 2 et 3 de gueules à la bande d'or, accompagnée de deux mâcles du même)
    • Deschamps, Jules-Albert, admis en 1667 au lignage Steenweeghs.
    • Deschamps, Messire Jean-Joseph, admis en 1723 au lignage Sleeus.
    • Deschamps, Messire N..., fils d'Albert, admis en 169.. au lignage Steenweeghs.
  • famille van Deynum
    • Deynum (van), Jean-Charles, admis en 1681 au lignage Sweerts.
    • Deynum (van), N......., admis le 13 juin 1711 au lignage Sweerts.
  • famille van Diedeghem (de sinople au chef d'argent)
    • Diedeghem (van), Corneille se trouvait au lignage en 1482 au lignage Sleeus.
  • Famille Diertyns
    • Diertyns, François, admis en 1659 au lignage Sweerts.
    • Diertyns, Jean-Baptiste, admis en 1658 au lignage Sweerts.
    • Diertyns, Jean-Walrave, admis en 1670 au lignage Caudenbergh.
    • Diertyns, Mr. et Maître Bernard, admis en 1623 au lignage Sweerts.
  • famille van der Dilft (d'argent, à trois flanchis de gueules)
    • Dilft (van der), Nicolas-Jean-Eugène, admis en 1726 au lignage Serroelofs.
  • Famille Dirix
    • Dirix, Charles-Henri-Joseph, admis en 1750 au lignage Serhuyghs.
    • Dirix, Charles-Joseph-Antoine, admis en 1748 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Doetinghem (d'argent à la croix ancrée d'azur) (Damien Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Doetinghem (van), Charles-Emmanuel-Joseph, admis en 1741 au lignage Serroelofs.
    • Doetinghem (van), Jean-Jacques-Pacifique, seigneur d'Ursele, admis en 1705 au lignage Serroelofs.
    • Doetinghem (van), Messire Magnus-Louis, admis en 1660 au lignage Serroelofs.
    • Doetinghem (van), Pierre-Melchior, admis en 1737 au lignage Serroelofs.
    • Doetinghem (van), Pierre-Melchior, admis en 1760 au lignage Serroelofs.
  • Famille de Donckere (écartelé: au 1 de gueules u sautoir engrelé d'argent, accompagné de quatre billettes d'or; au 2 de gueules au lion rampant d'argent; au 3 d'argent au sautoir engrelé de gueules; au 4 d'or au chef échiqueté de sable et d'argent)
    • Donckere (de), dit Salaert, Charles, admis en 1483 au lignage Serroelofs.
    • Donckere (de), dit Salaert, Monsieur Jean-Antoine-Salaert fut admis en 1696 au lignage Serroelofs.
    • Donckere (de), dit Salaert, Olivier, admis en 1486 au lignage Serroelofs.
    • Donckere (de), dit Salaert, Olivier, se trouvait au lignage en 1480 au lignage Serroelofs.
  • famille de Donghelberghe (de sable au lion d'or, armé et lampassé de gueules, à la cotice de gueules brochant sur le tout) (Jacques-Philippe de Dongelberghe, seigneur et baron de Schavenberghe, du lignage Sleeus, portait: de sable au lion d’or, armé et lampassé de gueules)
    • Dongelberghe (de), Charles, vicomte de Zillebeke, admis en 1649 au lignage Sleeus.
    • Dongelberghe (de), Charles-Robert, baron de Corbeke, admis en 1681, le 13 mai au lignage Sleeus.
    • Dongelberghe (de), Henri, seigneur d'Herlaer, admis le 27 mars 1578 au lignage Sleeus.
    • Dongelberghe (de), Jean, admis en 1563 au lignage Sleeus.
    • Dongelberghe (de), le Chevalier François, seigneur d'Herlaer et Zillebeke, admis le 13 juin 1613 au lignage Sleeus.
    • Dongelberghe (de), Messire Henri Charles, baron de Rèves, admis le 13 juin 1615 au lignage Sleeus.
    • Dongelberghe (de), Messire Henri, admis le 13 juin 1649 au lignage Sleeus.
    • Dongelberghe (de), Messire Jacques, admis en 1574 au lignage Sleeus.
    • Dongelberghe (de), Messire Jacques-Philippe, baron et seigneur de Schavenberghe, en faisait partie dans les années 1642 et suivantes du lignage Sleeus.
    • Dongelberghe (de), Messire Jean-Baptiste-Charles-Michel, baron de Corbeke, admis en 1726 au lignage Sleeus.
    • Dongelberghe (de), Messire Philippe, admis le 13 juin 1614 au lignage Sleeus.
    • Dongelberghe (de), Messire Philippe, admis le 27 mars 1578 au lignage Sleeus.
    • Dongelberghe (Van), Messire Jacques-Philippe, seigneur de Schavenberghe, admis en 1641 au lignage Serroelofs.
  • famille van Doornick
    • Doornick (Van), François fut déclaré être issu du présent lignage en 1705 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Douvryn (d'or au chef d'azur chargé d'un lion léopardé d'argent)
    • Douvryn (de) ou Douvrain, Adolphe comparut au lignage en 1578 au lignage Steenweeghs.
    • Douvryn (de) ou Douvrain, Messire Louis comparut en 1578 au lignage Steenweeghs.
  • Famille de la Douwe
    • Douwe (de la), Mr. et Maître Bernard, seigneur de Sanghen, Lomprez, Stalle, etc., admis en 1582 au lignage Serroelofs.
  • Famille van den Driessche (de sinople à un homme sauvage de carnation, tenant sur l'épaule dextre une massue au naturel et dans la senestre une balance de justice d'or)
    • Driessche (van den), Sr. et Maître Henri-Valentin, admis en 1698
  Un bourgmestre des lignages en 1492, Adrien van Droogenbroeck, admis en 1487 au Roodenbeke (sculpture de l'Hôtel de Ville, XXe siècle).
  • Famille van Droogenbroeck Blason famille be van Droogenbroeck.svg (d'argent au sautoir engrêlé de sable cantonné de quatre coquilles de gueules)
    • Droogenbroeck (van), (plusieurs) admis au Sweerts.
    • Droogenbroeck (van), Adrien, admis en 1487 au Roodenbeke.
  • Famille Le Ducq
    • Ducq (Le), Jean-Baptiste, admis en 1669.
  • Famille Duquesnoy
    • Voir sous: Quesnoy (du)
  • Famille van der Dussen (coupé de sable et d'or, au sautoir échiqueté de deux titres d'argent et de gueules brochant sur le tout)
    • Dussen (van der), le chevalier Guillaume, seigneur de Coelen, admis en 1593 au lignage Sweerts.
    • Dussen (van der), Lybrecht, seigneur de Bornival, admis en 1561 au lignage Sweerts.
    • Dussen (van der), Messire Eugçne-François, admis le 13 juin 1715 au lignage Sweerts.
    • Dussen (van der), Pierre-Charles-Joseph, admis en 1728 au lignage Sweerts. Ii fut seigneur de Kestergat.
  • Famille Dux (d'argent à dix quintefeuilles de gueules posés 4-3-2-1)
    • Dux, Jacques-François-Benoît, admis en 1748 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van den Dycke
    • Dycke (van den), François, admis par jugement en date du 16 mars 1751 au lignage Caudenbergh.

  E

  • Famille Eduwaerts (Taillé d'hermine et de sable, au lion d'or brochant) (Damien Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Eduwaerts, Messire Thomas, admis en 1683 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van der Ee (d'or au chevron d'azur, accompagné de trois lettres E de gueules) (Damien Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Ee (van der), Jean, seigneur de Herent, admis en 1589 au lignage Sweerts.
    • Ee (van der), Messire Jean, admis en 1605 au lignage Sweerts.
  • Famille van Eechoute
    • Eechoute (van), Josse, admis en 1487 au lignage Sweerts.
  • Famille van Eesbeke (gironné de sable et d'argent, chaque giron de sable chargé de trois mouchetures d'hermine d'argent)
    • Eesbeke (van) dit Haeghen (van der), Jean-Antoine, admis en 1629 au lignage Steenweeghs.
    • Eesbeke (van) dit Haeghen (van der), Jean-Baptiste, admis en 1752 au lignage Steenweeghs.
    • Eesbeke (van) dit Haeghen (van der), Messire Antoine-Jean, admis en 1677 au lignage Steenweeghs.
    • Eesbeke (van) dit Haeghen (van der), Messire François, admis en 1698 au lignage Steenweeghs.
    • Eesbeke (van) dit Haeghen (van der), Messire Frçdçric, admis en 1654 au lignage Steenweeghs.
    • Eesbeke (van) dit Haeghen (van der), Messire Jean, admis en 1609 au lignage Steenweeghs.
    • Eesbeke (van) dit Haeghen (van der), Messire Jean-Baptiste, admis en 1666 au lignage Steenweeghs.
    • Eesbeke (van) dit Haeghen (van der), Messire Philippe, admis en 1632 au lignage Steenweeghs.
    • Eesbeke (van), Antoine, dit Van der Haeghe, admis en 1568 au lignage Serhuyghs.
    • Eesbeke (van), dit van der Haeghen, Georges-Ignace, admis en 1661 au lignage Sweerts.
    • Eesbeke (van), Gilles, dit Van der Haeghe, admis en 1568 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Elder
    • Elder (van), Pierre-Dominique, curé à Thildonck, admis en 1770 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Elshout (de sinople au lion d'argent couronné d'or et portant sur l'épaule un écu d'or à la roue de gueules qui est Heusden)
    • Elshout (van), Jean-Baptiste, admis en ....... au lignage Serhuyghs
    • Elshout (van), Messire Théodore, admis le 2 août 1652 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van der Elst
    • Elst (van der), Arnold, se trouvait en 1485 au lignage de Roodenbeke.
    • Elst (van der), Messire Adrien, admis le 13 juin 1587 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Erpe
    • Erpe (van), Jean, admis en 1482 au lignage Sweerts.
  • Famille de Esdain
    • Esdain (de), Jacques-Dorothée-Joseph, admis en 1766 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de L'Espinoy
    • Espinoy (de L'), Messire Philippe, seigneur de Chapelle-saint-Ulric, admis en 1589 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Esselen
    • Esselen (van), Jean était absent du lignage en 1480 au lignage Sweerts.
  • Famille Estor (d'argent à trois pals de gueules)
    • Estor, Henri, seigneur de grand Bigard, époux d’Elisabeth van Liere, faisait partie du lignage en 1453 échevin au lignage Caudenbergh. (filiation n° 76).
    • Estor, Messire Bernard, seigneur de grand Bigard, admis en 1520 au lignage Serroelofs.
  • Famille van Eyck (écartelé: aux 1 et 4 d'azur à trois glands d'or; aux 2 et 3 d'argent au cor de sable, accompagné de trois roses de gueules)
    • Eyck (van), Corneille, admis en 1666 au lignage Sweerts.
    • Eyck (van), Ernest, admis en 1667 au lignage Sweerts.
    • Eyck (van), Jean, admis en 1637 au lignage Sweerts.
    • Eyck (van), Messire Henri fut admis en 1675 au lignage Sweerts.
    • Eyck (van), Messire Jean-Baptiste fut admis en 1675 au lignage Sweerts.
    • Eyck (van), Philippe, admis en 1640 au lignage Sweerts.
  • famille van der Eycken (de sinople, au chef d'argent, chargé de trois mâcles de sable)
    • Eycken (van der), Charles, licencié-ès-lois, admis en 1578 au lignage Serroelofs.
    • Eycken (van der), Claude, chevalier, admis en 1614 au lignage Serroelofs.
    • Eycken (van der), Corneille, seigneur de St-Georges et Rivieren, lette, Ganshoren, etc., issu du lignage Serroelofs.
    • Eycken (van der), Jean, admis en 1543 au lignage Serroelofs.
    • Eycken (van der), Messire Robert, admis en 1623 au lignage Serroelofs.
    • Eycken (van der), Philippe-Charles, admis en 1570 au lignage Serroelofs.
  • Famille van Eynatten (d'argent à la bande de gueules, accompagnée de six merlettes du même 2, 1 et 1, 2)
    • Eynatten (van), Arnold, seigneur de Heukelom et de Schoonhove, admis en 1539 au lignage Serroelofs.
    • Eynatten (van), le baron Nicolas-Henri, admis en 1693 au lignage Serroelofs.
    • Eynatten (van), le baron Théodore-Guillaume, admis en 1731 au lignage Serroelofs.
    • Eynatten (van), Messire Arnold, seigneur de Schoonhove, admis en 1562 au lignage Serroelofs.
    • Eynatten (van), Messire Arnold-Lambert, admis en 1693 au lignage Serroelofs.
    • Eynatten (van), Messire Arnould-Lambert, admis en 1689 au lignage Serroelofs.
    • Eynatten (van), Messire Laurent, admis en 1581 au lignage Serroelofs.
    • Eynatten (van), Messire Nicolas, admis en 1696 au lignage Serroelofs.
    • Eynatten (van), Messire Philippe, admis en 1641 au lignage Serroelofs.
    • Eynatten (van), Messire Théodore, admis en l652 au lignage Serroelofs.
    • Eynatten (van), Mr. et Maître Louis, admis en l609 au lignage Serroelofs.
  • Famille van den Eynde (parti: 1) coupé, a) de... à une croix perronée de... b)de... à trois losanges accolées et posées en barre; 2) d'or à 3 coqs de sable qui est van Behringen)
    • Eynde (van den), Maître Hiéronyme, admis en 1578 au lignage Serhuyghs.

  F

  • Famille Della Faille (de sable au chevron d'or chargé de 3 fleurs de lys d'azur et accompagné de trois têtes de lion d'or)
    • Della Faille, Messire Jean-Baptiste, seigneur de Nevele, admis en 1670 au Roodenbeke.
  • Famille Fariseau (d'argent au chevron de gueules, chargé de trois étoiles à six rais d'or, accompagné de trois lionceaux de gueules, armés et lampassés d'azur)
    • Fariseau, Jean-Joseph, admis en 1737 au lignage Sweerts.
    • Fariseau, Martin-Joseph, admis en 1742 au lignage Sweerts.
  • Famille Le Febure (de gueules au chevron d'or, accompagné en chef de deux roses d'argent, boutonnées d'or et en pointe d'un maillet d'argent, emmanché d'or)
    • Febure (Le), André-Théodore-François, fils de François, admis en 1734 au Roodenbeke.
    • Febure (Le), Guillaume-Albert, admis en 1670 au lignage Sweerts.
    • Febure (Le), Henri, admis en 1679 au lignage Sweerts.
    • Febure (Le), Jacques-Joseph, admis en 1709 au lignage Sweerts.
    • Febure (Le), Jean-Baptiste-Joseph-François-Xavier, admis en 1754 au lignage Sweerts.
    • Febure (Le), Jean-Charles-Joseph, admis en 1710 au lignage Sweerts.
    • Febure (Le), Jean-Egide, admis en 1708 au lignage Sweerts.
    • Febure (Le), Maître Guillaume-François, admis en au Roodenbeke en 1698.
    • Febure (Le), Marc, admis en 1684 au lignage Sweerts.
    • Febure (Le), Messire Alexandre-Jérôme, admis le 13 juin 1698 au Roodenbeke.
    • Febure (Le), Messire François-Henri, admis le 13 juin 1711 au Roodenbeke
    • Febure (Le), Messire Guillaume-Joseph, admis le 13 juin 1711 au Roodenbeke.
    • Febure (Le), Messire Jean-Baptiste, fils de François, admis en 1734 au Roodenbeke.
    • Febure (Le), Philippe, admis en 1725 au lignage Sweerts.
  • Famille Fervacques (d'argent au chevron de gueules, accompagné de trois molettes d'azur) ((Damien Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Fervacques, Edouard, prêtre et chanoine a Anderlecht, admis en 1676 au Roodenbeke.
    • Fervacques, Messire Gilbert, Balthazar, admis en 1665 au Roodenbeke.
    • Fervacques, Messire Léopold-Guillaume, admis le 13 juin 1674 au Roodenbeke.
  • Famille de Fierlant (parti: d'argent et de gueules à un quintefeuille de l'un en l'autre)
    • Fierlant (de), Charles-François, admis en 1728 au Roodenbeke.
    • Fierlant (de), Charles-François-Philippe-Pierre, admis en 1726 au Roodenbeke
    • Fierlant (de), Ferdinand-François, admis en 1725 au lignage Sweerts.
    • Fierlant (de), Goswin-Anne-Marie-Félix, admis en 1754 au Roodenbeke.
    • Fierlant (de), Guillaume-Antoine-Marie-Gabriel, admis en 1788 au Roodenbeke.
    • Fierlant (de), Guillaume-Antoine-Nicolas, admis au Roodenbeke en ......
    • Fierlant (de), Jean-François-Joseph, admis en 1772 au Roodenbeke.
    • Fierlant (de), Messire Adrien-Dominique, admis en 1674 au Roodenbeke.
    • Fierlant (de), Messire Charles-Léopold, admis en 1674 au Roodenbeke.
    • Fierlant (de), Messire Corneille-Jean-Ignace, admis en 1675 au Roodenbeke.
    • Fierlant (de), Messire François Simon, admis en 1669 au Roodenbeke.
    • Fierlant (de), Messire Philippe-Ignace, seigneur de Bodeghem, admis en 1669 au Roodenbeke.
  • famille de Flodorp (d'azur à 3 feuilles de nénuphar d'argent)
    • Flodorp (de), Messire Antoine, admis le 13 juin 1670 au lignage Serhuyghs.
    • Flodorp (de), Messire Pierre, seigneur de Glabbeke, admis en 169... au lignage Serhuyghs
  • famille Floris
    • Floris, Paul, admis en 1714 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Fonton (d'azur à une épée d'argent garnie d'or et à une plume à écrire d'argent passée en sautoir)
    • Fonton de La Salle, Bertrand-Louis-Charles-Antoine, admis en 1774 au lignage Sweerts.
    • Fonton, Pierre fut déclaré, en 1767, être issu du présent lignage au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Fourneau (d'azur billeté d'or; au chevron du second)
    • Fourneau (de), Adrien, seigneur d'Habbeke, admis en 1631 au lignage Caudenbergh.
    • Fourneau (de), Charles, seigneur de Cruyckenbourg, Wambeke, Lombeke et Ternath, issu du présent lignage en 1579-82 au l*ignage Caudenbergh.
    • Fourneau (de), Messire Charles, seigneur de Cruyckenbourg, admis en 1580 au lignage Steenweeghs.
    • Fourneau (de), Messire Charles-Antoine, seigneur de Worques et Eversbeke, admis en 1622 au lignage Caudenbergh.
    • Fourneau (de), Messire Everard, admis en 1617 au lignage Caudenbergh.
    • Fourneau (de), Messire Jean, admis en 1596 au lignage Caudenbergh.
    • Fourneau (de), Messire Jean, chevalier, seigneur de Cruyckenbourg, etc., admis en 1598 au lignage Caudenbergh.
    • Fourneau (de), Messire Théodore, admis en 1593 au lignage Steenweeghs.
    • Fourneau (de), Messire Théodore, admis en 1596 au lignage Caudenbergh.
    • Fourneau (de), Théodore, admis en 1593 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Francquen
    • Francquen de Boucquet, Charles-Joseph-Emmanuel, admis en 1743 au lignage Sweerts.
  • Famille Frantzen
    • Frantzen, Charles-Léonard, admis en 1764 au lignage Sweerts.
  • Famille de Fraye
    • Fraye (de), Antoine-François-Dominique, admis, en 1751 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Antoine-Ignace-Joseph, admis en 1735 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Antoine-Marie-Joseph, admis en 1700 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Daniel-Louis, admis en 1696 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Egide-Anastase, admis en 1696 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Egide-Dominique, admis en 1720 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), François, admis en 1670 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Gabriel-François, admis en 1715 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Gabriel-François, admis en l689 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Gilles, admis en 1670 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Guillaume, admis en 1670 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Guillaume-Ignace, admis en l699 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Henri, admis en 1670 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Jean, seigneur de Molhem, admis en 1566 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Jean-Albert, admis en l697 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Jean-Baptiste, admis en 1725 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Jean-François, admis en 1715 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Jean-Philippe, admis en 1730 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Mr. et Maître Gabriel-François, admis en 1674 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Mr. et Maître Jean, admis en 1584 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Nicolas-François, admis en 1762 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Pierre, admis en 1670 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Pierre-Charles, admis en 1711 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Pierre-Winand-Godefroid, admis en 1748 au lignage Serroelofs.
    • Fraye (de), Vincent-Albert-Joseph, admis en 1755 au lignage Serroelofs.
  • Famille Frenier (de sinople à la bande d'or chargée de trois chevrons d'azur posés dans le sens de la bande) (Damien Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois)
    • Frenier, Engelbert est declaré issu du lignage en 1490 au lignage Caudenbergh.

  G

  • Famille van Gaethoven
    • Gaethoven (van) dit Gathovius, Messire Jean-Baptiste-Hubert, seigneur de Haghedooren et de Wilmeson, admis en 1682 au lignage Steenweeghs.
    • Gaethoven (van) dit Gathovius, Messire Louis-Joseph-Jean-Baptiste, admis en 1751 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Gaillaert
    • Gaillaert, Louis, admis le 29 décembre 1654 au lignage Steenweeghs.
    • Gaillaert, Messire Charles, admis en 1653 au lignage Steenweeghs.
    • Gaillaert, Mr. Jacques, admis en 1630 au lignage Steenweeghs.
    • Gaillard, Philippe, admis en 1580 au Roodenbeke.
  • Famille de la Garbe (d'azur à trois gerbes d'or)
    • Garbe (de la), Maître Otton, admis le 13 juin 1628 au lignage Serhuyghs.
    • Garbe (de la), Messire Ferdinand, admis le 13 juin 1644 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Gaucheret (d'or à six étoiles à six rais de sable posées 3,2,1 au franc quartier d'argent à trois fleurs de lys de sable)
    • Gaucheret, François, prêtre, fut déclaré être admissible au lignage, le 13 juin 1751 au lignage Sleeus.
    • Gaucheret, Henri, admis en 1758 au lignage Sweerts.
    • Gaucheret, Jean-François, admis en 1751 au lignage Sweerts.
    • Gaucheret, Pierre, admis en 1761 au lignage Sweerts.
  • Famille de Gavre (fascé de six pièces gueules et d'argent)
    • Gavre (de), Messire Antoine, admis le 14 juin 1601 au lignage Sleeus.
  • Famille Geeraerts
    • Geeraerts, Emmanuel-Marie de Peterbroeck, admis en 1783 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Geubels ( au 1 coupé, a) de... à une croix perronée de... b) de...à trois losanges accolées et posées en barre; 2) d'or à trois coqs de sable" ) (il s'agit des armes maternelles de Catherine van den Eynde)
    • Geubels, Dominique-Jacques-François, admis le 13 juin 1663 au lignage Serhuyghs.
    • Geubels, Maître Pierre, admis le 2 janvier 1642 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Ghistelles' (de gueules au chevron d'hermine, accompagné en chef d'un lambel à trois pendants brochant sur le chevron)'
    • Ghistelles (de), Messire Théodore, seigneur de Thy, admis en 1651 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Gielis-Hujoel
    • Gielis-Hujoel, Guilaume-François, admis en 1700 au lignage Sweerts.
  • Famille Gillard
    • Gillard, Adrien-Joseph, admis en 1782 au lignage Sweerts.
    • Gillard, Jean-Ferdinand-Joseph, admis en 1782 au lignage Sweerts.
  • Famille van Gindertaelen (de gueules à 5 losanges d'argent posées 3 et 2, accompagnées en chef d'un quintefeuille du même accosté de deux étoiles à six rais d'or)
    • Gindertaelen (van), Albert, admis en 1664 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Charles, admis en 1637 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Charles-Guillaume, admis en 1720 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Charles-Jacques, admis en 1665 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), François, admis en 1699 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Guillaume, admis en 1669 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Jacques, admis en 1630 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Jacques-Gabriel, admis en 1696 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Jean, admis en 1590 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Jean-Baptiste, admis en...... au lignage Serhuyghs
    • Gindertaelen (van), Lancelot faisait partie du lignage en 1477 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Lancelot, licencié-ès-lois, admis en 1597 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Laurent, admis en 1631 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Louis-Charles, admis en 1691 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Maître Jean, admis en 1619 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Messire Alexandre, admis en 1644 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Messire François, admis en 1691 au lignage Serhuyghs.
    • Gindertaelen (van), Messire Lancelot, admis en 1696 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Glabbais
    • Glabbais (de), Jean-Baptiste, admis en 1679 au lignage Sweerts.
  • Famille de Glymes (de sable au lion d'or armé et lampassé de gueules, chargé d'un écu d'azur à la bande d'or)
    • Glymes (van ou de), Messire Gérard, seigneur de Stabroeck, admis en 1582 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Gochet
    • Gochet, Jacques-Frédéric, admis en 1726 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van der Gothen (coupé, au 1 d'argent à trois pals d'azur; au 2 d'or au lion nageant de gueules)
    • Gothen (van der), Ferdinand-Albert, admis en 1720 au lignage Serhuyghs.
    • Gothen (van der), Joseph-Henri, admis en 1755 au lignage Serhuyghs.
    • Gothen (van der), Melchior-Joseph-Goswin, admis en 1758 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Gottignies (d'argent à trois maillets de sable)
    • Gottignies (de), Augustin, chevalier, seigneur de la Haye et Woudenbroeck, admis en ... au lignage Caudenbergh.
    • Gottignies (de), Messire Antoine, seigneur de Machelen Sainte-Gertrude, Neeryssche et Meysse, admis en 1596 au lignage Caudenbergh.
    • Gottignies (de), Philippe-Ignace-François, seigneur de Woudenbroeck et de Steenkerke, admis en 1701 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Goubau
    • Goubau, Messire Augustin, admis en 1691 au Roodenbeke
  • Famille Govaerts
    • Govaerts, Adrien, admis en 1692, au Roodenbeke
  • Famille Goyvaerts
    • Goyvaerts, Gaspard-François, admis en 1734 au lignage Steenweeghs.
    • Goyvaerts, Jean-Baptiste, admis en 1747 au lignage Steenweeghs.
    • Goyvaerts, Louis-Alphones-Dominique, admis en 1786 au lignage Steenweeghs.
    • Goyvaerts, Louis-Alphonse, admis en 1742 au lignage Steenweeghs.
    • Goyvaerts, Simon-Joseph-Léopold, admis en 1781 au lignage Steenweeghs.
    • Goyvaerts, Winand-Jean, admis en 1746 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van der Gracht
    • Gracht (van der), François-Bernard-Henri-Rogier-Philippe, baron de Rommerswael, admis en 1755 au lignage Serhuyghs.
    • Gracht (van der), Roger-Philippe, baron de Rommerswael, admis en 1713 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Grave
    • Grave (de), Jacques, admis le 13 juin 1699 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Grave
    • Grave (van), Gilbert-Joseph, seigneur de Loyens, admis en 1641 au lignage Serroelofs.
    • Grave (van), Gisbert, admis en 1641 au lignage Sweerts.
    • Grave (van), Maximilien-François-Ghislain-Philippe-Joseph, admis en 1775 au lignage Serroelofs.
    • Grave (van), Messire Raes, admis en 1621 au lignage Sweerts.
    • Grave (van), Philippe-Joseph, admis en 1741 au lignage Serroelofs.
  • Famille de la Greuze
    • Greuze (de la), Henri, admis en 1597 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Greve
    • Greve (de), André-Jacques-Joseph, admis en 1730 au lignage Steenweeghs.
    • Greve (de), Charles-Philippe, admis en 1705 au lignage Steenweeghs.
    • Greve (de), Jacques-Henri, admis en 1713 au lignage Steenweeghs.
    • Greve (de), Jean-Charles, admis en 1726 au lignage Caudenbergh.
    • Greve (de), Mr. et Maître Charles-Philippe, admis en 1668 au lignage Steenweeghs.
    • Greve (de), Paul, admis en 1729 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Grez (fascé de gueules et d'argent de six pièces)
    • Grez (de), Jean-Baptiste-Antoine, admis en 1661 au lignage Sweerts, porte: écartelé 1/4 de Grez; 2/3 Hauwaert.
    • Grez (de), Messire Jacques, admis en 1736 au lignage Sleeus.
    • Grez (de), Messire Martin-Charles-Joseph, admis le 29 février 1745 au lignage Sleeus.
    • Grez (de), Messire Melchior, admis en 1689 au lignage Sweerts.
  • Famille de Grimaldi (fuselé d'argent et de gueules)
    • Grimaldi (de), Jean-Baptiste, admis le 28 juin 1591 au lignage Serhuyghs.
    • Grimaldi (de), Simon, admis en 1591 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Guiset (d'argent semé de feuilles de trèfle de sinople)
    • Guiset, Winand, admis en 1637 au lignage Serhuyghs.
    • Guiseth ou Guisset, Messire Jean-Baptiste, admis e au lignage Caudenbergh, en 1607 au lignage Caudenbergh.
    • Guiseth ou Guisset, Messire Pierre-Joseph, admis en 1658 au lignage Caudenbergh.

  H

  • Famille Haeck
    • Haeck, Adrien-Joseph, admis en 1747 au lignage Sweerts.
  • famille van der Haeghen
    • Haeghen (van der), Maître Guillaume, admis en 1636 au lignage Sweerts.
    • Haeghen (van der), Maitre Henri, admis en 1636 au lignage Sweerts..
    • Haeghen (van der), Messire Honoré, admis provisionnellement le 7 août 1686 au lignage Sweerts.
  • Famille van Haelen
    • Haelen (van), Antoine-Marc, admis en 1745 au lignage Steenweeghs.
    • Haelen (van), Henri-Joseph, admis en 1747 au lignage Steenweeghs.
    • Haelen (van), Jean-François, admis en 1745 au lignage Steenweeghs.
  • Famille de Haen
    • Haen (de), Jean, admis en 1595 au lignage Steenweeghs.
    • Haen (de), Thomas, admis en 1591, au lignage Steenweeghs.
  • Famille Haghemans
    • Haghemans, Messire Jean-Clet, admis en 1752 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Halle (de sable au chef vivré d'argent)
    • Halle (van), Pierre, admis en 1544 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Halen (d'azur au lion d'or armé et lampassé de gueules)
    • Halen (van), Jean-Baptiste fut déclare être issu du lignage Caudenbergh en 1765.
  • Famille van Halewyck
    • Halewyck (van), Daniel-Benoît, admis en 1721 au lignage Serhuyghs.
    • Halewyck (van), Daniel-Benoît, admis en 1748 au lignage Serhuyghs.
    • Halewyck (van), Henri-Ghislain, admis en 1744 au lignage Serhuyghs.
    • Halewyck (van), Jean-Louis, admis en 1763 au lignage Serhuyghs.
    • Halewyck (van), Louis-Henri-Jacques-Joseph, admis en 1765 au lignage Serhuyghs.
    • Halewyck (van), Louis-Josse, admis en 1731 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Halfhuys
    • Halfhuys, Jean faisait partie du lignage en 1464 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Halle
    • Halle (van), Jean-François, admis en 1678 au lignage Serhuyghs.
    • Halle (van), Pierre, admis en 1545 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Hamme (écartelé: aux 1 et 4 d'or à la fasce d'azur; au sautoir de gueules, brochant sur le tout; aux 2 et 3 d'argent à cinq losanges de gueules, rangées en bande).
    • Hamme (van), le baron Guillaume. admis en 1660 au lignage Serroelofs.
    • Hamme (van), Messire Antoine, admis le 13 juin 1615 au lignage Steenweeghs.
    • Hamme (van), Messire Antoine-Ferdinand, admis en 1651 au lignage Serroelofs.
    • Hamme (van), Messire Guillaume, admis en 1626 au lignage Steenweeghs.
    • Hamme (van), Messire Jérôme, admis en 1593 au lignage Steenweeghs.
    • Hamme (van), Messire Philibert, admis en 1629 au lignage Steenweeghs.
    • Hamme (van), Messire Philibert, admis en 1633 au lignage Serroelofs.
    • Hamme (van), Messire Pierre, admis en 1593 au lignage Steenweeghs.
    • Hamme (van), Messire Théodore, admis en I666 au lignage Serroelofs.
    • Hamme (van), Philibert, admis en 1629 au lignage Serroelofs.
  • Famille van den Hane dit Vilain
    • Hane (van den) dit Vilain, Jean, époux de Catherine van Sint-Gerix, Xve siècle, au lignage Caudenbergh (non répertorié par van der Meulen) (filiation 65).
  • Famille Hannosset
    • Hannosset, Charles-Joseph-Hyacinthe, admis en 1770 au lignage Serhuyghs.
    • Hannosset, François-Joseph-Hyacinthe, admis en 1745 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Happart
    • Happart, Charles-André, admis en 1667 au lignage Sleeus.
    • Happart, Jérôme, admis en 1667 au lignage Sleeus.
    • Happart, Messire Adrien-Philippe,(+8-12-1773), admis le 13-6-1741 au lignage Sleeus, époux de Isabelle-Henriette t'Kint (+19-5-1784). ( Félix-Victor Goethals, Miroir des Notabilités Nobiliaires, tome I p. 253).
    • Happart, Messire Albert, admis en 1687 au lignage Sleeus.
    • Happart, Messire Antoine, admis en 1700 au lignage Sleeus.
    • Happart, Messire François-Joseph-Gabriel, admis en 1749 au lignage Sleeus.
    • Happart, Messire Jean-Antoine, admis en 1741 au lignage Sleeus.
    • Happart, Messire Josse, admis en 1771 au lignage Sleeus.
    • Happart, Messire Philippe, admis en 1603 au lignage Sweerts.
    • Happart, Messire Philippe-Nicolas, seigneur d'Olmen, admis le 13 juin 1707 au lignage Sweerts.
  • Famille de Harra
    • Harra (de), Messire Philippe-Eugène, admis en 1660 au lignage Sweerts.
  • Famille Hartius (de gueules à deux aigles d'or accostées, celle de senestre contournées)
    • Hartius, Antoine, admis en 1604 au lignage Serhuyghs.
    • Hartius, Ferdinand, admis en 1627 au lignage Serhuyghs.
    • Hartius, Maître Nicolas, admis en 1625 au lignage Serhuyghs.
    • Hartius, Martin, admis en 1659 au lignage Serhuyghs.
    • Hartius, Nicolas, admis en 1625 au lignage Serhuyghs.
    • Hartius, Otton, admis en 1626 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van den Hecke (écartelé: aux 1 et 4 de gueules à trois tours d'argent, ajourées chacune de deux pièces d'azur, ouvert du même; aux 2 et 3, cinq points d'or, équipollés à quatre de sable)
    • Hecke (van den), Emmanuel, admis en 1601 au lignage Steenweeghs.
    • Hecke (van den), Jean, admis en 1462 au lignage Caudenbergh.
    • Hecke (van den), Jean, admis en 1626 au lignage Steenweeghs.
    • Hecke (van den), Jean, issu du lignage en 1508 au lignage Caudenbergh.
    • Hecke (van den), Josse, issu du lignage en 1534 au lignage Caudenbergh.
    • Hecke (van den), Léonard, issu du lignage en 1560 au lignage Caudenbergh.
    • Hecke (van den), Martin, admis en 1462 au lignage Caudenbergh.
    • Hecke (van den), Messire Chrétien-François, admis en 1676 au lignage Steenweeghs.
    • Hecke (van den), Messire Jean, admis en 1587 au lignage Caudenbergh.
    • Hecke (van den), Messire Jean-Baptiste, admis en 1674 au lignage Steenweeghs.
    • Hecke (van den), Messire Léonard, admis en 1610 au lignage Caudenbergh.
    • Hecke (van den), Messire Louis-François, admis en 1665 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van den Heetvelde Blason fam nl de Heetvelde (selon Gelre).svg (d'or à la bande de gueules chargée d'un écu de Brabant et de deux maillets d'argent penchés dans le sens de la bande)
    • Heetvelde (van den), Antoine, admis en 1495 au Roodenbeke.
    • Heetvelde (van den), Bartholomé, admis en 1527 au lignage Sweerts.
    • Heetvelde (van den), Hughes se trouvait au lignage en 1480 au lignage Sweerts.
    • Heetvelde (van den), Jean se trouvait en la même année 1485 au lignage Roodenbeke.
    • Heetvelde (van den), Jean, admis en 1484 au lignage Sweerts.
    • Heetvelde (van den), Jean, admis en 1500 au Roodenbeke.
    • Heetvelde (van den), le chevalier Guillaume, admis en 1485 au Roodenbeke.
    • Heetvelde (van den), Messire Adolphe, seigneur d'Eeckhoven, admis en 1584 au lignage Serhuyghs.
    • Heetvelde (van den), Messire Antoine, seigneur de Thildonck, admis le 14 mai 1591 au Roodenbeke.
    • Heetvelde (van den), Philippe se trouvait en 1485 au lignage de Roodenbeke.
    • Heetvelde (van den), Pierre, également en 1485 au Roodenbeke.
    • Heetvelde (van den), Thierry, seigneur de Crainhem et Corbeke, admis en 1516 au Roodenbeke.
    • Heetvelde (van den), Wautier, également à la même date 1485 au Roodenbeke.
  • Herkenbald
    • Herkenbald, échevin patricien vivant vers 1020.
  • Famille de Herckenrode
    • Herckenrode (de), Pierre, admis le 23 juillet 1714 au lignage Sweerts.
  • Famille de Heredia
    • Heredia (de), Messire Pierre-François, admis en 1700 au lignage Serroelofs.
  • Famille van Herlaer
    • Herlaer (van), Messire Charles, admis le 13 juin 1553 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van der Hert
    • Hert (van der), Antoine s'y trouvait en 1521 au lignage Steenweeghs.
    • Hert (van der), Antoine s'y trouvait en 1548 au lignage Steenweeghs.
    • Hert (van der), Antoine s'y trouvait en 1578 au lignage Steenweeghs
    • Hert (van der), Antoine, admis en 1518 au lignage Sweerts.
    • Hert (van der), Guillaume se trouvait au lignage en 1494 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Hertewyck
    • Hertewyck, Jean, seigneur de Droogenbosch, etc., fut admis en 1511 au lignage Serroelofs.
  • Famille de Hertoghe Blason Wencelas de Hertoghe (selon Gelre).svg (Écartelé : I et IV, d'azur, au lion d'or ; II et III d'or, à la fasce d'azur, au sautoir de gueules brochant. Cimier : Deux têtes de chiots d'argent, un chapeau de sable.)
    • Hertoghe (de), Egide, issu du lignage en 1387 au lignage Caudenbergh.
    • Hertoghe (de), Guillaume, issu du lignage en 1340 au lignage Caudenbergh.
    • Hertoghe (de), Jean, échevin de Bruxelles du lignage Caudenbergh, épousa en 1395 Lysbeth van der Hellen (non cité par van der Meulen) (filiation 62)
    • Hertoghe (de), Louis faisait partie du lignage Sleeus en 1482.
    • Hertoghe (de), Messire Josse-Louis, admis en 1663 au lignage Steenweeghs
    • Hertoghe (de), Otton, issu du lignage en 1386 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Herzelles
    • Herzelles (de), Messire Ferdinand, admis le 13 juin 1670 au lignage Sleeus.
    • Herzelles (de), Messire Guillaume-Philippe, seigneur du Sart, admis le 7 février 1667 au lignage Sleeus.
    • Herzelles (de), Messire Jean-Baptiste, admis le 13, juin 1669 au lignage Sleeus.
  • Famille de Hesdin
    • Hesdin (de), Jacques-Dorothée-Joseph, admis en 1768 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Heusden
    • Heusden (van), dit d'Elshout, Messire Jean-Gérard, seigneur de Blanckenaer, admis le 13 juin 1677 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Heyembeke (de sable à trois étoiles à 5 rais d'argent -deux visibles- au franc-quartier d'or à la fasce d'azur, le chef de celui-ci chargé d'un lion issant de gueules.)
    • Heyembeke (van), Maître François, admis en 1621 au lignage Serhuyghs.
    • Heyembeke (van), Messire Frédéric, admis en 1668 au lignage Serhuyghs.
    • Heyembeke (van), Rogier se trouvait au lignage en 1480 au lignage Serroelofs.
    • Heyembeke (van), Rutger-Théodore, admis en 1666 au lignage Serhuyghs.
    • Heyembeke (van), Théodore, admis le 13 juin 1627 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Ver Heyleweghen
    • Heyleweghen (Ver), Messire Adrien, admis en 1599 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Heymans
    • Heymans, François, admis en 1670 au lignage Sweerts.
    • Heymans, Ignace, admis en 1662 au lignage Sweerts.
    • Heymans, Jean, admis en 1641 au lignage Sweerts.
    • Heymans, Jean-Henri, admis en 1660 au lignage Sweerts.
    • Heymans, Jean-Ignace, admis en 1691 au lignage Sweerts.
    • Heymans, Théodore, admis en 1716 au lignage Sweerts.
  • Famille Hillair
    • Hillair, Jacques, admis en 1750 au lignage Caudenbergh.
    • Hillair, Nicolas-Antoine, admis en 1752 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Hinckaert Blason Hinckaert, en Brabant (selon Gelre).svg
    • Hinckaert, Jean, admis en 1523 au lignage Serroelofs.
    • Hinckaert, le chevalier Jean se trouvait au lignage en 1480 au lignage Serroelofs.
    • Hinckaert, Messire Charles, admis le 13 juin 1586 au lignage Sleeus.
    • Hinckaert, Messire François, seigneur de Ter-Brugghe, admis en 1545 au lignage Serroelofs.
    • Hinckaert, Messire Jean, seigneur de Corbais, admis en 1541 au lignage Serroelofs.
    • Hinckaert, Philippe fut admis en 1513, au lignage Serroelofs.
  • Famille Hody
    • Hody, au lignage Steenweeghs.
  • Famille van der Hoffstadt
    • Hoffstadt (van der), Messire Guillaume, admis en 1571 au lignage Serroelofs.
  • Famille Hofmans
    • Hofmans, Messire Jean, admis en 1636 au lignage Sweerts.
    • Hofmans, Messire Nicolas, admis en 1611 au lignage Sweerts.
  • Famille de Hont
    • Hont (de), Antoine, admis en 1486 au lignage Sweerts.
    • Hont (de), dit Batenborch, Mr. Félix était absent du lignage Sweerts en 1480.
  • Famille van Horenbeke
    • Horenbeke (van), Charles-Amand se trouvait au lignage en 1696 au lignage Steenweeghs.
    • Horenbeke (van), François-Ange se trouvait au lignage en 1703 au lignage Steenweeghs.
    • Horenbeke (van), Jean-Florimond se trouvait au lignage en 1703 au lignage Steenweeghs.
    • Horenbeke (van), Messire le chevalier Jean-Baptiste seigneur d'Alsingen, se trouvait au lignage en 1676 au lignage Steenweeghs.
    • Horenbeke (van), Messire Philippe-Charles-Albert admis en 1730 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Horne
    • Horne (van), Jacques-François, admis en 1670 au lignage Serhuyghs.
    • Horne (van), Mr. et Maître Jacques-François, admis en 1670 au lignage Sweerts.
  • Famille de Hose
    • Hose (de), Michel-Jean, admis en 1709 au Roodenbeke.
  • Famille van Houbracken
    • Houbracken (van), Mr et Maître Philippe, admis en 1578 au Roodenbeke.
  • Famille van Houwaert (d'or, à la fasce d'azur, chargée d'un écu parti émanché d'argent et de gueules, accompagnée en chef d'un lion naissant du dernier, mouvant du bord supérieur de la fasce)
    • Houwaert (de ou van), Jacques se trouvait au lignage Sweerts en 1480.
    • Houwaert (de ou van), Jean-Baptiste se trouvait au lignage Sweerts en 1580.
    • Houwaert (de ou van), Jean-Baptiste, admis en 1619 au lignage Sweerts.
    • Houwaert (de ou van), Jean-Baptiste-Palamède, admis en 1663 au lignage Sweerts.
    • Houwaert (de ou van), Messire Jean-Baptiste, admis en 1630 au lignage Sweerts.
    • Houwaert (de ou van), Palamède, chevalier, admis en 1627 au lignage Sweerts.
    • Houwaert (de ou van), Raphael, admis en 1602 au lignage Sweerts.
  • Famille Hugo
    • Hugo, Jean-Jacques, admis en 1701 au Roodenbeke.
    • Hugo, David-Engelbert, admis en 1657 au Roodenbeke.
    • Hugo, François, admis en 1767 au Roodenbeke.
    • Hugo, Jacques, admis en 1667 au Roodenbeke.
    • Hugo, Jean, admis en 1700 au Roodenbeke.
  • Famille Hujoel
    • Hujoel, Adolphe, admis le 12 juin 1568 au Roodenbeke.
    • Hujoel, Maître Luc, admis le 13 juin 1590 au lignage Caudenbergh.
    • Hujoel, Messire Jean, admis le 13 juin 1609 au lignage Sleeus. **Hujoel, Messire Jean, admis le 14 juin 1591 au lignage Sleeus.
  • Famille Hulin
    • Hulin, Ferdinand, admis en 1748 au lignage Serhuyghs. Hulin, Ferdinand fut déclaré être admissible au lignage en 1730 au lignage Sleeus.
  • Famille van Hullegaerden
    • Hullegaerden (van), Francois-Hyacinthe, admis en 1751 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Hulstere
    • Hulstere (de), Laurent-Marie, admis en 1769 au Roodenbeke.
    • Hulstere (de), Michel-Joseph, admis en 1769 au Roodenbeke.
    • Hulstere (de), Romuald-Donat, admis en 1769 au Roodenbeke.
  • Famille Huys
    • Huys, Jean. seigneur de Thy, admis en 1737 au lignage Sweerts.
    • Huys, Jean-Joseph, seigneur de Bois-St.-Jean, admis en 1767 au lignage Sweerts.
    • Huys, Jean-Joseph, seigneur de Thy, admis en 1707 au lignage Sweerts.
    • Huys, Philippe-Clériarde-Joseph, seigneur de Thy, admis en 1767 au lignage Sweerts.
  • Famille Huysman
    • Huysman, Chrétien-Henri-Joseph-Ghislain, seigneur d'Annecroix, admis en 1765 au lignage Sweerts.
    • Huysman, Georges-Jérôme-Sébastien-Ghislain, seigneur de Belle, admis en 1765 au lignage Sweerts.
    • Huysman, Jacques-Henri, admis en 1685 au lignage Sweerts.
    • Huysman, Jean-Emmanuel-Silvestre, seigneur d'Honzem, admis en 1765 au lignage Sweerts.
    • Huysman, Léonard-François de Paule-Ghislain, seigneur de Neufcour, admis en 1765 au lignage Sweerts.
    • Huysman, Nicolas-Jean-Joseph, seigneur de la Mothe, admis en 1765 au lignage Sweerts.
    • Huysman, Sébastien, admis en 1681 au lignage Sweerts.
    • Huysman, Sébastien-Antoine, admis en 1726 au lignage Sweerts.

  I

  • Famille van Impde
    • Impde (van) dit van Wemmele, Egide-Pierre, seigneur de Laethove et de Moorsrolle, admis en 1749 au lignage Steenweeghs.
    • Impde (van) dit van Wemmele, Jacques-Pierre, admis en 1749 au lignage Steenweeghs
  • Famille van Ingelant (d'argent au sautoir de gueules; sur le tout un écu d'or au cheval cabré de gueules)
    • Ingelant (van), Guillaume, admis en 1532 au lignage Serhuyghs.
    • Ingelant (van), Jean, admis au lignage en 1527 au lignage Serhuyghs.
    • Ingelant (van), Maître Guillaume, admis en 1540 au lignage Serhuyghs.

  J

  • Famille Jacobs (d'azur à 3 coquilles de Saint-Jacques d'or posées 2 et 1) (Voir: Jean Jacobs, orfèvre.)
    • Jacobs, Henri, admis en 1696 au Roodenbeke.
    • Jacobs, Messire François-Hyacinthe, admis en 1695 au lignage Serhuyghs.
    • Jacobs, Messire Henri-Théodore-Jean, admis en 1749 au Roodenbeke.
    • Jacobs, Michel-Hyacinthe, admis en 1699 au Roodenbeke.
    • Jacops, Mr et Maître Henri, admis le 13 juin 1697 au Roodenbeke.
  • Famille Jaerens
    • Jaerens, André-François-Joseph, admis en 1731 au lignage Serhuyghs.
    • Jaerens, Bartholomé-Joseph, admis en 1738 au lignage Serhuyghs.
    • Jaerens, Joseph-Antoine-Albert, admis en 1747 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Jeger (de gueules à l'épée d'argent garnie d'or, posée en pal, pointe en bas)
    • Jeger (de), Messire Jean-Charles, admis en 1633 au lignage Serhuyghs. (armes: 1/4 de Jeger; 2/3 de sable à la roue d'argent à 5 rayons)
    • Jeger (de), Messire Wauthier-Michel, admis en 1633 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Jocquet
    • Jocquet, Messire Guidon, admis en 1634 au Roodenbeke.
    • Jocquet, Messire Jean-Baptiste, admis le 13 août 1636 au Roodenbeke.
  • Famille Jonckbouwens (écartelé 1/4 d'argent à 3 pavots de sinople; 2/3 d'or à la bande de sable chargée de 3 maillets d'argent posés dans le sens de la bande, accompagnés au franc-quartier senestre d'un écu Serhuyghs. Sur le tout un écu d'azur au sautoir engrelé d'or, au chef de... à 3 croissants de... rangés en fasce)
    • Jonckbouwens, Maître Henri, admis en 1619 au lignage Serhuyghs.
    • Jonckbouwens, Maître Pierre, admis en 1623 au lignage Serhuyghs.
    • Jonckbouwens, Marc, admis en 1625 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Joris
    • Joris, Pierre, admis en 1749 au lignage Serroelofs.

  K

  • Famille de Keg(h)el(e) Keghel (de gueules à trois quilles d'argent) [1]
    • Kegel (de), Henri, admis en 1376 au lignage Sweerts, x Elisabeth Starckx alias sCockx.
    • Kegel (de), Henri, cité en 1376 dans le lignage Sweerts, fait relief du fief de Ternat en 1410, x Catherine Pipenpoy.
    • Keghel (de), messire Jean, chevalier, cité en 1375 dans le lignage Sweerts, échevin de Bruxelles en 1393, x Catherine van der Bruggen.
    • Kegel (de), Henri, cité en 1394 au lignage Sweerts.
    • Kegel (de), Jean, chevalier, cité en 1400 dans le lignage Sweerts, échevin de Bruxelles en 1442-1443.
    • Kegel (de), Gilles, chevalier, cité en 1410 dans le lignage Sweerts, x Béatrice Bodevaerts.
    • Kegel (de), Henri, cité en 1414 au lignage Sweerts.
    • Keghel (de), Gilles, dit l’Ancien, échevin de Bruxelles en 1420 x Elisabeth van Stalle.
    • Kegel (de), Henri, absent du lignage en 1480 au lignage Sweerts.
    • Kegel (de), Josse, absent du lignage Sweerts en 1480.
    • Kegel (de), Henri, échevin de Bruxelles en 1482, x Marguerite van Heelbeke.
    • Kegel (de), Maître Jean, licencié en droit civil et en droit canon, échevin de Bruxelles en 1486, 1492, 1509 et 1514.
    • Keghele (de), Jean, échevin de Bruxelles en 1510.
  • Famille van der Kelen (de gueules à trois fleurs de lis d'argent accompagnées de 7 billettes d'or, 3 en chef, deux en flanc et deux en pointe)
    • Kelen (van der), Jean était absent du lignage en 1528.
  • Famille van den Kerckhoven
    • Kerckhoven (van den), Herman, admis en 1482 au lignage Serroelofs.
  • Famille Keremans (d'or à 3 merlettes de sable)
    • Keremans (Jr. Philippe), admis en 1793 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Kerpen
    • Kerpen (de), Mr. et Maître Dominique, admis en 1710 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Kersbeke
    • Kersbeke (van), Seigneur Jean, chevalier, se trouvait au lignage Sweerts en 1457.
  • Famille van Kesterbeke
    • Kesterbeke (van), Arnould, se trouvait au lignage Sweerts en 1480.
  • Famille de Kestergat
    • Kestergat (de), Hercule d'Enghien dit de Kestergat admis en 1531 au lignage Serroelofs.
    • Kestergat (de), Louis, chevalier, admis en 1483 au lignage Serroelofs.
    • Kestergat (de), Messire Guillaume d’Enghien dit de Kestergat admis en 1620 au lignage Serroelofs.
    • Kestergat (de), Messire Louis dit d'Enghien, admis en 1509 au lignage Serroelofs.
    • Kestergat (de), Messire Pierre, admis en 1506 au lignage Serroelofs.
    • Kestergat (de), Pierre, admis en 1485 au lignage Serroelofs.
  • Famille de Keysere
    • Keysere (de), Messire Guillaume, dit le Jeune comparut au lignage Steenweeghs et fut admis en 1599.
    • Keysere (de), Messire Guillaume, seigneur de Nosseghem, comparut au lignage Steenweeghs en 1578.
  • Famille T'Kint (d'argent à la bande ondée de gueules accompagnée de dix billettes du même, cinq en chef posées 3, 2 et cinq en pointes posées 2, 3)
    • Kint (T'), Henri, (1653-1725), seigneur de la Cour Censale de Zeghbroeck, admis au lignage Serhuyghs le 13-6-1713. (Cahiers bruxellois: reg. du lign. Serhuygs p.92-93-94).
    • Kint (T'), Josse, (1682-1761), seigneur de la Queue, échevin de Bruxelles, admis provisionnellement le 14-12-1726 au lignage Serhuyghs. (Cahiers bruxellois: reg. du lign. Serhuygs p.107).
    • Kint (T') de Roodenbeke, Corneille, (1720-1785) X Marie Francolet, admis le 13-6-1747 au lignage Sweerts. (généalogicum belgicum 5: Sweerts p.166).
    • Kint (T'), François, (1699-1767), curé de Zandbergen, enfant de François (1672-1742) et de Anne-Catherine de Backer, fut admis au lignage Sweerts le 13 juin 1746. (Généalogicum belgicum 5: Sweerts)
    • Kint (T'), Henri-Joseph (1714-1759), admis au lignage Sweerts le 13-6-1746, fils de François (1672-1742) et de Anne-Catherine de Backer. (Généalogicum belgicum 5: Sweerts). Admis le 17-11-1753 au lignage Uyter Liemingen (Louvain). (Brabantica Iii 1er partie, Généalogicum Belgicum 1958, p.254 n°42).
    • Kint (T'), Josse-Laurent, éc. (1722-1781), admis au lignage Roodenbeke le 13-6-1769, anobli le 23-1-1754. (lign. de Bruxelles: n°9-10) et (F.V. Goethals)
    • Kint (T'), Jacques, éc. (1732-1810), admis le 13-6-1769 au lignage Roodenbeke,anobli le 23-1-1754. (lign. de Bruxelles: n°9-10)
    • Kint (T'), Joseph, (°1716), chanoine à Grammont, fils de François (1672-1742) et de Anne-Catherine de Backer, fut admis au lignage Sweerts le 13 juin 1746. (Généalogicum belgicum 5: Sweerts).
    • Kint (T'), Jean-Baptiste-Joseph, éc., (1760-1823), fils de Josse-Laurent (1722-1781) et Barbe de Vos, admis le 13-6-1786 au lignage Roodenbeke. (lign. de Bruxelles: n°9-10).
    • Kint (T’), Arnoud, (1464-1549), épousa le 5-11-1486 Marie van Damme, admis au lignage Roodenbeke le 22-8-1489 du chef de sa mère Catherine van der Meeren. (filiation 78) (Les lignages de Bxl n°123-124 déc.1990).
    • Kint (T'), Pierre (1495-1562), fils d'Arnoud (1464-1549) et Marie van Damme, admis au lignage Roodenbeke en 1523, (L'intermédiaire des généalogistes sept 1988 p.268), (Léo Lindemans).
    • Kint (T'), Gilles (1491-1545), fils d'Arnoud (1464-1549) et de Marie van Damme, admis au lignage Roodenbeke en 1519, (L'intermédiaire des Généalogistes sept 1988 p. 268) et (Léo Lindemans).
    • Kint (T'), Gilles (+1524), admis au lignage Roodenbeke en 1502 du chef de sa mère Catherine van der Meeren épouse de Jean T'Kint. ( L'intermdiaire des Généalogistes sept 1988 p 267).
    • Kint (T'), Jean (+1538), admis au Roodenbeke le 6-2-1505 du chef de sa mère Catherine van der Meeren épouse Jean T'Kint. ( F.V. Goethals) et (l'intermédiaire des généalogistes).

  L

  • Famille de Lados (d'argent à la fasce de gueules chargée d'une frette vivrée d'or)
    • Lados (de), Albert-Joseph-Antoine, admis en 1763 au lignage Sweerts.
  • Famille van Laer
    • Laer (van), Jean, admis en 1731 au lignage Sweerts.
  • Famille van Laethem (d'hermine à la fasce d'azur)
    • Laethem (van), Arnold, admis le 13 juin 1545 au Roodenbeke.
    • Laethem (van), Corneille, admis le 13 juin 1546 au Roodenbeke.
    • Laethem (van), François-Martin, admis en 1782 au lignage Serhuyghs.
    • Laethem (van), Gabriel-Joseph, admis en 1727 au lignage Serhuyghs.
    • Laethem (van), le chevalier Joseph, admis en 1726 au lignage Serhuyghs.
    • Laethem (van), Messire Charles, seigneur de Court-Saint-Etienne et Bouchout, admis le 13 juin 1589 au Roodenbeke.
  • Famille de Lalaing Blason Famille de Lalaing.svg(écartelé: 1/4 de gueules à dix losanges accolées et aboutées d'argent, 3-3-3-1: 2/3, gironné d'argent et d'hermine)
    • Lalaing (de), le chevalier Pierre-Hippolyte, seigneur de la Mouillerie-Nuyenhove, admis le 13 juin 1634 au lignage Serhuyghs.
    • Lalaing (de), Messire Charles-Philippe, seigneur d'Ohain, admis en 1634 au lignage Serhuyghs. (écartelé: 1/4 comme ci-dessus; 2/3 de... à 3 pals de... ; sur le tout un écu de... au lion de...semé de billettes de...)
  • Famille Lallemand
    • Lallemand, Elie, admis en 1631 au lignage Caudenbergh.
    • Lallemand, Jacques, admis en 1621 au lignage Caudenbergh.
    • Lallemand, Messire Guillaume, admis en 1654 au lignage Caudenbergh.
    • Lallemand, Messire Jacques, admis en 1654 au lignage Caudenbergh.
    • Lallemand, Messire Jean, admis en 1631 au lignage Caudenbergh.
    • Lallemand, Messire Jean, admis en 1682 au lignage Caudenbergh.
    • Lallemand, Messire Jean-Philippe, admis en 1649 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Lamberti dit Lambertini
    • Lamberti dit Lambertini, Messire Paul-François, admis en 1750 au lignage Steenweeghs.
  • Famille de Landre
    • Landre (de), Pierre-Alexandre-François, admis en 1774 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Langendonck (de sable au sautoir d'argent, au franc-quartier brochant de gueules à la roue à six ou cinq rayons d'argent, ou à la roue d'or[2].)
    • Langendonck (Maître Guillaume van) , admis au lignage Serhuyghs en 1657.
    • Langendonck (van), Remi-Constantin-Joseph (1752-), admis en 1775 au lignage Steenweeghs[3].
    • Langendonck (van), Charles-Jean-Joseph (1753-), admis en 1779 au lignage Steenweeghs et fut échevin de Bruxelles.
  • Famille Lanné
    • Lanné, François, admis en 1749 au lignage Sweerts.
    • Lanné, Jean-Baptiste, admis en 1749 au lignage Sweerts.
  • Famille L'Archier (d'or au chevron d'azur, accompagné de trois trèfles du même, au chef de sable, chargé d'un lion léopardé du champ, armé et lampassé de gueules)
    • L'Archier, Messire Jean-Baptiste, seigneur de Thildonck, admis en 1645 au lignage Steenweeghs.
    • L'Archier, Messire Philippe, admis en 1648 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Lasso de la Vega
    • Lasso de la Vega, Messire Charles-Ferdinand, admis en 1670 au lignage Caudenbergh.
    • Lasso de la Vega, Messire François-Gabriel-Ferdinand, admis en 1686 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Launay famille de Launay (parti-émanché d'argent et de sable de 10 pièces.)
    • Launay (de), Messire Pierre-Albert, seigneur de Droissel, père du susdit, fut admis le 19 avril 1667 au lignage Sleeus. Jean et Pierre Albert de Launay sont les célèbres faussaires.
    • Launay (de), Jean, seigneur de Montigny, admis le 19 avril 1667 au lignage Sleeus. Le faussaire Jean de Launay fut pendu à Tournai en 1686 (B.n.F., Cabinet des manuscrits occidentaux, Ms. Dossiers bleus 385, Launay.)
    • Launay (de), Jean-Louis, admis le 19 avril 1667 au lignage Sleeus.
    • Launay (de), Messire Pierre-Albert, admis le 13 juin 1666 au lignage Sleeus.
  • Famille van Lauretten (écartelé aux 1 et 4 d'azur à trois roses d'or, au chef d'or à trois roses d'azur rangées en bande; aux 2 et 3 d'or à cinq coquilles de sable, rangées en croix)
    • Lauretten (van), Messire Balthasar, admis le 13 iuin 1588 au lignage Sleeus.
    • Lauretten (van), Messire Gaspard, admis le 13 juin 1611 au lignage Sleeus.
    • Lauretten (van), Messire Pierre, admis le 13 juin 1616 au lignage Sleeus.
  • Famille van Leefdael
    • Leefdael (van), Messire Edouard, admis en l629 au lignage Serroelofs.
  • Famille van den Leene (d'argent à la croix ancrée de sable)
    • Leene (van den), Jean, admis en 1600 au lignage Serhuyghs. (écartelé: 1/4, comme ci-dessus; 2/3 d'argent à cinq losanges aboutées et posées en croix)
    • Leene (van den), Joseph, admis en 1600 au lignage Serhuyghs.
    • Leene (van den), Joseph, admis en 1678 au lignage Serhuyghs. (d'argent à la croix ancrée de sable)
    • Leene (van den), Joseph-Marie-Jean, admis en 1723 au lignage Serhuyghs.
    • Leene (van den), Le chevalier Joseph, seigneur de Lodelinsart, admis en 1655 au lignage Serhuyghs. ((écartelé: 1/4, comme ci-dessus; 2/3 d'argent à cinq losanges aboutées et posées en croix)
    • Leene (van den), Marcel, admis en 1643 au lignage Serhuyghs. ((écartelé: 1/4, comme ci-dessus; 2/3 d'argent à cinq losanges aboutées et posées en croix)
    • Leene (van den), Véron, admis en 1666 au lignage Serhuyghs. ((écartelé: 1/4, comme ci-dessus; 2/3 d'argent à cinq losanges aboutées et posées en croix)
  • Famille de Leenheer
    • Leenheer (de), Henri-Joseph-Charles, admis le 13 juin 1776 au lignage Sleeus.
  • Famille de Leeu (d'or à trois têtes de chien bracque de gueules).
    • Leeu (de), François-Charles-Joseph, admis en 1744 au lignage Sweerts.
    • Leeu (de), François-Melchior, admis en 1710 au lignage Sweerts.
    • Leeu (de), Ignace-Marie, admis en 1711 au lignage Sweerts.
    • Leeu (de), Jean-Baptiste .admis en 1668 au lignage Sweerts.
    • Leeu (de), Jean-Marie, admis en 1718 au lignage Sweerts.
  • Famille de Lens
    • Lens (de), François-Augustin, admis en 1698 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de L'Espinoy
    • L'Espinoy (de L'), Philippe, seigneur de Chapelle-St.-Ulric, vicomte de Thérouane, admis en 1590 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Leyniers (Parti: au 1 qui est Leyniers, d'argent à un bélier rampant d'argent soutenu d'une terrasse de sinople; au 2, coupé: A. d'argent à trois oiseaux volants d'azur rangés en pal; B. d'or à trois écrevisses de sable, rangées 2 et 1, accompagnées en chef d'un croissant du même.)
    • Leyniers, Daniel, admis en 1769 au lignage Caudenbergh.
    • Leyniers, Urbain, épousa en 1702 Anne-Marie Platteborse, admis en 1752 au lignage Caudenbergh. (filiation 74).
  • Famille de Liagre
    • Liagre (de), Charles-Joseph, admis en 1777 au lignage Serhuyghs.
    • Liagre (de), Joseph-François, admis en 1779 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Limpens
    • Limpens (de), Messire Gaspard-Joseph-Ferdinand, admis en 1759 au Roodenbeke.
  • Famille van Linckebeke
    • Linckebeke (van), Jean, admis le 13 juin 1494 au lignage Sleeus.
  • Famille de Lindick
    • Lindick (de), Emmanuel-Joseph, admis en 1774 au lignage Caudenbergh.
    • Lindick (de), Messire Charles-Hyacinthe, admis en 1707 au lignage Caudenbergh.
    • Lindick (de), Messire Léopold, admis en 1707 au lignage Caudenbergh.
    • Lindick (de), Messire N..., admis en 1737 au lignage Caudenbergh.
    • Lindick (de), Théodore-Albert, admis en 1704 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Lintermans
    • Lintermans, Messire David-François, admis en 1655 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Lion (d'azur au lion d'argent armé et lampassé de gueules)
    • Lion, Joseph-Marie, admis en 1741 au lignage Caudenbergh.
    • Lion, Sr.et Maître Jean, admis en 1694 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Liser
    • Liser (de), Arnold-Joseph-Ferdinand, admis en 1791 au lignage Serroelofs.
    • Liser (de), Michel-Ignace, admis en 1737 au lignage Serroelofs.
  • Famille de Locquenghien (d’or semé de mouchetures d’hermine de sable ; au lion de sinople, armé et lampassé de gueules)
    • Locquenghien (de), Messire Antoine, seigneur de Melsbroeek, fut admis le 13 juin 1588 au lignage Sleeus.
    • Locquenghien (de), Charles, seigneur de Melsbroeck, admis le 13 juin 1621 au lignage Sleeus.
    • Locquenghien (de), Jean-François, admis le 13 juin 1689 au lignage Sleeus.
    • Locquenghien (de), le Chevalier Jean, seigneur de Berchem, Melsbroeck, Koekelbergh, fut admis le 13 juin 1544 au lignage Sleeus.
    • Locquenghien (de), Messire Guillaume, admis en 1664 au lignage Sleeus.
    • Locquenghien (de), Messire Guillaume, seigneur de Hoelede, admis en 1724 au lignage Sleeus.
    • Locquenghien (de), Messire Henri-Ferdinand-Joseph, admis en 1760 au lignage Sleeus.
    • Locquenghien (de), Messire Jacques-Joseph, admis en 1738 au lignage Sleeus.
    • Locquenghien (de), Messire Jean-Chrétien, admis le 13 juin 1635 au lignage Sleeus.
    • Locquenghien (de), Messire Jean-Philibert, admis le 16 mai 1650 au lignage Sleeus.
  • Famille Locquet
    • Locquet d’Hombeke, le comte Jean-François, admis en 1707 au lignage Serroelofs.
  • Famille de Loeze (d'azur à 3 fleurs de lis d'argent au pied coupé, au franc-quartier du même à trois roses d'argent)
    • Loeze (Aegidius de), admis en 1376 au lignage Serhuyghs
  • Famille de Lompre
    • Lompre (de), Jean-Philippe-Eugène-Albert, admis en 1771 au lignage Serroelofs.
  • Famille de Longin (écartelé 1/4 de gueules à 5 billettes d'or; 2/3 d'or à 3 bandes d'azur)
    • Longin (de), Messire Philippe, admis le 13 juin 1654 au lignage Serhuyghs.
    • Longin (de), Messire Roland, vicomte de Berghes-Saint-Winnocq, admis en 1581 au lignage Serhuyghs.
    • Longin, le chevalier Alexandre, admis en 1633 au lignage Serroelofs.
    • Longin, Messire Alexandre, chevalier, admis en 1633 au lignage Steenweeghs.
    • Longin, Messire François, admis en 1654 au lignage Steenweeghs.
    • Longin, Roland, vicomte de Berghes St-Winnocq, admis en 1581 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Loyens
    • Loyens, Messire Henri-Jean-Théodore, seigneur de Moortsel, admis en 1724 au lignage Caudenbergh.
    • Loyens, Stéphane-Henri-Louis-Ghislain, admis en 1751 au lignage Caudenbergh.

  M

  • Famille Madoets (écartelé aux 1 et 4, d'argent à trois mâcles de sable, aux 2 et 3, de sinople au lion d'argent couronné d'or, et en abîme, un écu mi-parti, à gauche, de gueules à trois anilles d'argent, et à droite, de sable au lion d'argent couronné d'or) (Jacques Madoets, seigneur de Bernonsart, portait: d'argent à trois mâcles de sable).
    • Madoets, Henri, admis le 13 juin 1588 au lignage Sleeus.
    • Madoets, Jacques, seigneur de Bernonsart, admis en 1682 au lignage Sleeus.
    • Madoets, Messire Charles, admis en 1625 au lignage Steenweeghs.
    • Madoets, Messire Edmond-François, admis en 1649 au lignage Steenweeghs.
    • Madoets, Messire Jacques-Louis, admis en 1655 au lignage Steenweeghs.
    • Madoets, Pierre, seigneur de Haeren, admis en 1615 au lignage Steenweeghs.
  • Famille de Mailly
    • Mailly (de), Colard, seigneur de Rivieren, Stalle, etc., admis en 1495 au lignage Sweerts.
  • Famille van Male
    • Male (van), Egide-Albert, chevalier, seigneur de Stockel, admis en 1635 au lignage Sweerts.
    • Male (van), Ferdinand-André, licencié-ès-lois, admis en 1731 au lignage Sweerts.
    • Male (van), Jean-Baptiste, prêtre, admis en 1669 au lignage Sweerts.
    • Male (van), Jean-Joseph-Daniel, admis en 1764 au lignage Sweerts.
    • Male (van), Louis-Joseph, admis en 1765 au lignage Sweerts.
    • Male (van), Messire Ferdinand-André fut déclaré être admissible au lignage en 1731 au lignage Sleeus.
    • Male (van), Messire Philibert-Hyacinthe, admis le 6 mars 1684 au lignage Sweerts.
  • Famille de Malhaut
    • Malhaut (de) ou Malihaut (de), Messire Louis, admis en 1581 au lignage Sleeus.
  • Famille de Man (d'argent au chevron de gueules, accompagné de trois têtes de More tortillées du second)
    • Man (de), Charles-Francois-Joseph, admis en 1793 au lignage Caudenbergh.
    • Man (de), Charles-Joseph-Ghislain, seigneur de Walcourt et des deux Lennicke, admis en 1774 au lignage Sleeus.
    • Man (de), Guillaume-Gabriel-Joseph, seigneurde Termeeren, admis en 1733 au lignage Caudenbergh.
    • Man (de), Guillaume-Joseph-Xavier, seigneur de Termeeren, admis en 1765 au lignage Caudenbergh.
    • Man (de), Jean-Léopold-Joseph, seigneur d'Hobruge, admis en 1765 au lignage Caudenbergh.
    • Man (de), Joseph-Benoit-Ghislain, seigneur de Beersel, admis en 1765 au lignage Caudenbergh.
    • Man (de), Messire Charles-Joseph, seigneur de Loddyck, fut admis en 1732 au lignage Caudenbergh.
    • Man (de), Messire Jean-Baptiste-Joseph, seigneur des deux Lennick, admis en 1730 au lignage Caudenbergh.
    • Man (de), Messire Joseph-François-Antoine, baron d'Attenrode, seigneur de Beersel, fut admis en 1732 au lignage Caudenbergh.
  • Famille des Maretz
    • Maretz (des), Maître Jean, admis en 1625 au lignage Serhuyghs.
    • Maretz (des), Messire Jean-Antoine, admis en 1637 au lignage Serhuyghs.
  • Famille del Marmol
    • Marmol (del), Ferdinand-Charles-Joseph, admis en 1778 au lignage Sleeus.
    • Marmol (del), Gabriel-Charles-Joseph, admis en 1751 au lignage Sleeus.
    • Marmol (del), Joseph-Charles-Louis, admis en 1782 au lignage Sleeus.
    • Marmol (del), Théodore-Jean-Laurent, admis en 1742 au lignage Sleeus.
  • Famille de Marotte
    • Marotte (de), Jean-Michel, de Calenelle, après comte de Quieuvrain, admis en 1706 au Roodenbeke.
  • Famille de Marselaer (d'argent à cinq losanges de gueules, accolés en bande)
    • Marselaer (de), Adrien faisait partie du lignage en 1475 au lignage Serhuyghs.
    • Marselaer (de), Frédéric, admis en 1613 au Roodenbeke, épousa en 1619, Marguerite de Baronaige (Filiation 81).
    • Marselaer (de), Guillaume-Jean-Baptiste, admis en 1691 au Roodenbeke.
    • Marselaer (de), Jean, seigneur d'Opdorp, faisait en 1517 partie du lignage au lignage Serhuyghs.
    • Marselaer (de), le chevalier Gilles-Frédéric, baron de Perck, admis en 1650 au Roodenbeke.
    • Marselaer (de), Messire Antoine, admis en 1549 au lignage Serhuyghs.
    • Marselaer (de), Messire Charles-Philippe, admis en 1646 au Roodenbeke.
    • Marselaer (de), Messire Corneille, admis en 1553 au lignage Serhuyghs.
    • Marselaer (de), Messire David, frère de Frédéric, admis en 1618 au Roodenbeke.
    • Marselaer (van), Philippe-Henri-Gabriel, seigneur de Percq, admis en 1710 au lignage Serroelofs.
  • Famille de Martigny
    • Martigny (de), Alexandre-Oswald, seigneur de Baerdeghem et Havenguarde, admis en 1726 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Martiny
    • Martiny, Mr. et Maître Gilles, admis en 1604 au lignage Sweerts.
    • Martiny, Messire Guillaume, admis en 1608 au lignage Sweerts.
    • Martiny, Messire Philippe-Eugène, admis en 1645 au lignage Sweerts.
    • Martiny, Mr. et Maître Gilles, admis le 13 juin 1586 au lignage Sweerts.
  • Famille Mastelyn
    • Mastelyn, Mr. et Maître Philippe-Ignace, admis en 1657 au Roodenbeke.
  • Famille Mauroy
    • Mauroy de Merville, Jean-François-Joseph, admis en ... au lignage Sweerts.
  • Famille du May (d'azur à la fasce d'or crénelée de deux créneaux penchés vers la dextre et mouvant vers le chef et contre-crénelée d'un créneau penché vers la dextre et mouvant vers la pointe, accompagné en chef de 3 croisettes d'or, rangées en fasce et en pointe d'une hure de sanglier)
    • May (du), Messire Jean, admis en 1588 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Mechelman
    • Mechelman, Jean se trouvait au lignage en 1528 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Meerbeke
    • Meerbeke (van), Maître Philippe se trouvait au lignage en 1482 au lignage Sleeus.
  • Famille van der Meeren
    • Meeren (van der), Conrad, admis le 13 juin 1505 au lignage Sleeus.
    • Meeren (van der), Henri comparut pour la première fois au lignage en 1566 au lignage Sleeus.
    • Meeren (van der), Jean, admis le 13 juin 1582 au Roodenbeke.
    • Meeren (van der), Messire Paul, admis le 13 juin 1576 au lignage Sleeus.
    • Meeren (van der), Mr. Henri se trouvait au lignage en 1483 au lignage Sleeus.
    • Meeren (van der), Mr. Jean s'y trouvait en 1483 au lignage Sleeus.
    • Meeren (van der), Philippe, admis en 1536 au lignage Sleeus.
  • Famille Meerte (écartelé, 1/4 d'or au chef échiqueté de deux tires de quatre pièces d'argent et de sable; 2/3, d'azur à trois fleurs de lis au pied coupé d'argent)
    • Meerte, Loenys comparut au lignage en 1376 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Meghem
    • Meghem (van), Messire Ambroise-Florentin, admis en 1644 au lignage Caudenbergh.
    • Meghem (van), Messire Antoine-Martin, admis en 1618 au lignage Caudenbergh.
    • Meghem (van), Messire Georges, admis en 1616 au lignage Caudenbergh.
    • Meghem (van), Paul faisait partie du lignage Caudenbergh en 1587.
  • Famille van Meldert
    • Meldert (van), Wauthier, admis en 1483 au lignage Sweerts.
  • Famille Mellelo
    • Mellelo, Messire François, admis en 1640 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Mennen
    • Mennen, Gielis, échevin de Bruxelles du lignage Roodenbeke en 1373, 1374, épousa Marie uter Crommercammen. (filiation 77)
  • Famille Mennens
    • Mennens, Jacques, dit le jeune, admis le 13 juin 1586 au Roodenbeke.
  • Famille de Mera (d'argent à trois fasces ondées d'azur, au chef de gueules chargé de 3 étoiles à 6 rais d'or)
    • Mera (de), Maître Michel, admis en 1615 au lignage Serhuyghs.
    • Mera (de), Messire Albert-Honoré, dit le Boucq, admis en 1661 au lignage Serhuyghs.
    • Mera (de), Messire Engelbert-Alexandre, dit le Boucq. admis en 1661 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Merselle
    • Merselle (de), Messire Jean-Antoine, admis en 1661 au lignage Sweerts.
  • Famille van Merstraeten
    • Merstraeten (van), François- Guillaume fut déclaré être admissible au lignage en 1780 au lignage Serhuyghs.
    • Merstraeten (van), Jacques-Jean fut déclaré être admissible en 1780 au lignage Serhuyghs.
    • Merstraeten (van), Jean-Paschase fut déclaré être admissible en 1780 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Mesdach (de gueules à 5 étoiles à 5 rais d'or perforrées du un)
    • Mesdach, Charles-Joseph-François, admis en 1702 au lignage Serhuyghs.
    • Mesdach, Jean-Paul-Bernard, admis en 1699 au lignage Serhuyghs.
    • Mesdach, Messire François, admis en 1652 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Messemacre
    • Messemacre (de), Messire Charles-Henri-Hyacinthe, admis en 1688 au lignage Sweerts.
    • Messemacre (de), Messire Philippe-Léonard, admis en 1687 au lignage Sweerts.
  • Famille van der Meulen
    • Meulen (van der), Jean-Joseph, admis en 1758 au lignage Sweerts.
  • Famille de Meurs
    • Meurs (de), Jean-Baptiste, admis en 1684 au lignage Sweerts.
  • Famille van Meurtere
    • Meurtere (van), Guillaume, admis le 26 janvier 1651 au lignage Sleeus.
  • Famille Micault (d'azur au chevron d'or accompagné de 3 chats d'argent)
    • Micault, Messire Léonard, seigneur d'Huysinghen, Buysinghen et Tourneppe, admis en 1590 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Min
    • Min, Jacques fut déclare être issu du lignage en 1697 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Minet
    • Minet, André fut déclaré en 1754 être issu du lignage Caudenbergh et fut admis au lignage.
  • Famille Le Mire
    • Mire (Le), Henri-Hyacinthe, admis en 1683 au lignage Sweerts.
    • Mire (Le), Messire Dominique-Balthazar, admis en 1689 au lignage Sweerts.
    • Mire (Le), Messire Guillaume-Francois, admis en 1725 au Roodenbeke.
    • Mire (Le), Philippe-Guillaume, admis en 1739 au Roodenbeke.
  • Famille van der Moeren
    • Moeren (van der), Corneille, admis en 1709 au lignage Caudenbergh.
    • Moeren (van der), Lambert, admis en 1719 au lignage Caudenbergh.
    • Moeren (van der), Messire Simon-Richard, admis en 1704 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Mol Blason Mol (selon Gelre).svg (de gueules à cinq losanges d'argent en croix, cantonnée de vingt billettes d'or posées cinq à cinq en sautoir)
    • Mol (de), Gaspard, seigneur d'Oetinghen, admis en 1522 au lignage Serroelofs.
    • Mol (de), Henri se trouvait au lignage Serroelofs en 1480.
    • Mol (de), le chevalier Jean faisait partie du lignage Serroelofs en 1480.
    • Mol (de), le chevalier Roland se trouvait au lignage Serroelofs en 1480.
    • Mol (de), Messire François, admis en 1531 au lignage Serroelofs.
    • Mol (de), Messire Frédéric, admis en 1534 au lignage Serroelofs.
    • Mol (de), Messire Gaspard, admis en 1580 au lignage Serroelofs.
    • Mol (de), Messire Guillaume, seigneur de Rollant, admis en 1579 au lignage Serroelofs.
    • Mol (de), Messire Jean, admis en 1554 au lignage Serroelofs.
    • Mol (de), Messire Jean, admis en 1555 au lignage Serroelofs.
    • Mol (de), Messire Jean, admis en 1578 au lignage Serroelofs.
    • Mol (de), Messire Jean, chevalier, seigneur d'Oetinghen, admis en 1551 au lignage Serroelofs.
    • Mol (de), Messire Maximilien, admis en 1625 au lignage Serroelofs.
    • Mol (de), Messire Maximilien, admis en 1663 au lignage Serroelofs.
    • Mol (de), Messire Maximilien, admis en 1691 au lignage Serroelofs.
    • Mol (de), Messire Pierre, admis en 1578 au lignage Serroelofs.
    • Mol (de), Roland fut admis en 1505 au lignage Serroelofs, il est le père de Catherine de Mol épouse de l'humaniste Maximilien Transilvain.
    • Mol (de), Roland, seigneur de Loupoigne, fut admis en 1507 au lignage Serroelofs.
    • Mol (de), Thierry fut admis en 1483 au lignage Serroelofs.
  • Famille van Mons
    • Mons (van), Guillaume, admis le 11 juillet 1488 au lignage Sleeus.
    • Mons (van), Henri se trouvait au lignage en 1482 au lignage Sleeus.
    • Mons (van), Mr. Jean s'y trouvait en 1483 au lignage Sleeus.
  • Famille de Moor (écartelé: 1/4, d'or à une merlette de sable; 2: Sweerts, 3: échiqueté d'argent et de sable (van Assche))
    • Moor (de), Adrien-Philippe-Joseph, admis en 1767 au lignage Serhuyghs.
    • Moor (de), Charles-Léopold-Joseph, admis en 1731 au lignage Serhuyghs.
    • Moor (de), Ferdinand, admis en 1707 au lignage Serhuyghs.
    • Moor (de), Jean-André, admis en 1767 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Moortgat (de sable à 3 étoiles à six rais d'or posées 2 et 1, au chef d'argent)
    • Moortgat, David, admis en 1727 au lignage Steenweeghs.
    • Moortgat, Jacques, admis en 1730 au lignage Steenweeghs.
  • Famille de Mortelle
    • Mortelle (de), Mr. et Maître Jacques, admis en 1663 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Mortenbeke (d'azur à 3 fleurs de lis au pied coupé d'argent, au franc-quartier de... au lion de...)
    • Mortenbeke (Heer Reynier), admis en 1376 au lignage Serhuyghs
  • Famille Mosselman (écartelé: aux 1 et 4 d'argent à la bande ondée de gueules, accompagnée de dix billettes du même; au 2 et 3 parti-émanché d'argent et de gueules; sur le tout, de gueules à la tête et col de bœuf d'or, au chef cousu d'azur chargé de trois roses d'argent boutonnées d'or)
    • Mosselman, François, chanoine de la cathédrale de Malines, admis en 1748 au lignage Sweerts.
    • Mosselman, Hiéronyme, admis en 1751 au lignage Sweerts.
    • Mosselman, Jacques,(1719-1781) épouse 9-3-1747 Barbe t’Kint (1724-1773) (Roodenbeke, vers 1739, filiation 82)
    • Mosselman, Louis, admis en 1752 au lignage Sweerts.
    • Mosselman, Stephanien, admis en 1781 au Roodenbeke.
  • Famille Mouchet
    • Mouchet, Messire Théodore, admis en 1592 au lignage Steenweeghs.
  • Famille de Muet
    • Muet (de), Messire Antoine, admis en 1644 au lignage Caudenbergh.

  N

  • Famille de Negri
    • Negri (de), Balthazar-François, admis en 1687 au lignage Caudenbergh.
    • Negri (de), Messire Thomas-Joseph, admis en 1699 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van den Neucker
    • Neucker (van den), Jean-Baptiste, admis en 1691 au lignage Sweerts.
  • Famille van Nevele (d'argent à la croix engrelée de gueules chargée en abîme d'un quintefeuille d'argent)
    • Nevele (van), Jean, seigneur de Nosseghem, admis le 13 juin 1603 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Nicolaerts (burellé d'or et de sable de douze pièces, au chef cousu d'argent, chargé d'un lion rampant et issant de sable, armé et lampassé de gueules)
    • Nicolaerts (de), Messire Gaspard-Alexandre, admis en 1714 au lignage Steenweeghs.
    • Nicolaerts (de), Messire......... admis en 1710 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Nieukerke (d'argent à 2 tours de gueules couvertes d'azur et fermées de sable)
    • Nieukerke, Maître Frédéric, admis en 1629 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Nieuwenhove
    • Nuwenhove (van), Gijsbrecht inscrit au lignage Roodenbeke au XIVe siècle.
    • Nieuwenhove (van), Philippe se trouvait en 1482 au lignage Sleeus.
  • Famille van der Noot (d'or à cinq coquilles de sable rangées en croix)
    • Noot (van der), André-Léonard, baron de Kieseghem, admis en ... au lignage Serroelofs
    • Noot (van der), Antoine, admis en 1550.
    • Noot (van der), Antoine, admis le 13 juin 1495.
    • Noot (van der), Ferdinand-Antoine-François seigneur de Vrechem, admis en 1757 au lignage Sweerts.
    • Noot (van der), François-Joseph-Alexandre, admis en 1750 au lignage Sweerts.
    • Noot (van der), François-Liévin, Sr. de Wannick, admis en 1783 au lignage Sweerts.
    • Noot (van der), Gaspard comparut pour la première fois en 1564 au lignage Sleeus.
    • Noot (Van Der), Henri-Charles-Nicolas, admis en 1757 au lignage Sweerts. Franc-maçon. Il s'agit du fameux chef de la Révolution brabançonne.
    • Noot (van der), Jacques, admis en 1718 au lignage Sweerts.
    • Noot (van der), Jean-Antoine-Marie-Joseph, comte de Schoonhoven, admis en 1756 au lignage Serroelofs.
    • Noot (van der), Jean-Joseph-Philippe, baron de Meldert, admis en 1738 au lignage Serroelofs.
    • Noot (van der), Jean-Joseph-Philippe, comte de Duras, seigneur de Carloo, admis en 1787.
    • Noot (van der), le chevalier Jacques, seigneur de Kieseghem, admis en 1578 au lignage Serroelofs.
    • Noot (van der), le comte Charles-Bonaventure, admis en 1700 au lignage Serroelofs.
    • Noot (van der), Léonard, baron de Kieseghem, admis en 1633 au lignage Serroelofs.
    • Noot (van der), Messire Adrien comparut pour la première fois en 1564 au lignage Sleeus.
    • Noot (van der), Messire Corneille, admis en 1578 au lignage Serroelofs.
    • Noot (van der), Messire Ferdinand, admis en 1666 au lignage Serroelofs.
    • Noot (van der), Messire Guillaume-Louis, admis en 1707 au lignage Serroelofs.
    • Noot (van der), Messire Jean, admis en 1595 au lignage Sleeus.
    • Noot (van der), Messire Jean-Joseph, admis en 1700 au lignage Serroelofs.
    • Noot (van der), Messire Jérôme, admis le 13 juin 1590 au lignage Sleeus.
    • Noot (van der), Messire Matthieu, admis en 1554 au lignage Sleeus.
    • Noot (van der), Messire Maximilien-Antoine, évêque de Gand, admis en 1707 au lignage Serroelofs.
    • Noot (van der), Messire Maximilien-Emmanuel-Charles, admis en 1710 au lignage Serroelofs.
    • Noot (van der), Nicolas-François, admis en 1718 au lignage Sweerts.
    • Noot (van der), Philippe, admis en 1538 au lignage Sleeus.
    • Noot (van der), Philippe-François, baron de Carloo, admis en 1700 au lignage Serroelofs.
    • Noot (van der), Rogier Wautier, baron de Carloo, admis en 1700 au lignage Serroelofs.
  • Famille de Noter
    • Noter (de), Ferdinand-Marc, admis en 1670 au Roodenbeke.
    • Noter (de), Théodore, admis en 1670 au Roodenbeke.
  • Famille van Nuffel
    • Nuffel (van), Alexandre-Philippe-Josse, seigneur de Duynen, admis en 1760 au lignage Caudenbergh.
    • Nuffel (van), Arnold-Goduwal-Bertolf, seigneur de Marselaer, épousa en 1742 Marie-Marguerite Allard, admis en 1751 au lignage Caudenbergh. (filiation n° 68), son frère Jean-Baptiste van Nuffel, époux de Marie-Begge d’Ancré, (forme la filiation n° 102.)
    • Nuffel (van), François-Joseph, admis en 1752 au lignage Caudenbergh.
    • Nuffel (van), Jacques-Joseph, admis en 1751 au lignage Caudenbergh.
    • Nuffel (van), Jean-François, seigneur d'Heynsbroeck, admis en 1753 au lignage Caudenbergh.
    • Nuffel (van), Philippe-Josse, seigneur de Chesnoy, admis en 1753 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Nyverseel
    • Nyverseel (van), Guillaume, prêtre, admis en 1695 au lignage Sweerts.

  O

  • Famille O'Kelly
    • O’Kelly, Emmanuel-François-Hubert, 1765-1840, épousa en 1805 Marie-Colette van der Banck, admis en 1784 au lignage Caudenbergh. (filiation n° 75).
    • O’Kelly, Philippe-Jean-Baptiste, admis en 1772 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Obrechts
    • Obrechts, Philippe, dit De Vos, admis en 1487 au Roodenbeke.
    • Olbrechts, Pierre fut déclaré être issu du lignage en 1764 au lignage Serhuyghs.
  • Famille d'Olmen (d'argent au chevron d'azur chargé de cinq fleurs de lys d'or et accompagné de trois coqs de sable, membrés, barbés et crêtés de gueules)
    • Olmen (d') de la Court-au-bois, Michel-Joseph, admis en 174... au lignage Caudenbergh.
    • Olmen (d'), Ferdinand-Joseph-Ghislain, Comte de Saint-Remy, admis en 1779 au lignage Sleeus.
    • Olmen (d'), Joseph-Matthieu-Hyacinthe, Comte de Saint-Remy, admis en 1747 au lignage Sleeus.
  • Famille van Omel (d'argent au chevron de gueules chargé en son sommet d'une étoile à six rais du champ et accompagné de 3 maillets de gueules)
    • Omel (van), Philippe-Albert, admis en 1657 au lignage Serhuyghs.
  • Famille d'Onyn
    • Onyn (d'), Sébastien-Joseph, admis en 1751 au lignage Serroelofs.
  • Famille Oomen
    • Oomen, Roelof se trouvait au lignage en 1376 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Ophem (d'argent à 5 losanges de gueules accolées et posées en bande)
    • Ophem (van), Ange se trouvait en 1528 au lignage Serhuyghs. (mêmes armes brisées en chef d'une étoile à six rais de sable)
    • Ophem (van), Arnould, admis en 1567 au lignage Serhuyghs. (mêmes armes que Inghel, mais l'étoile est posée en chef à senestre)
    • Ophem (van), Charles, admis en 1545 au lignage Serhuyghs.
    • Ophem (van), Corneille se trouvait au lignage en 1406 au lignage Sweerts.
    • Ophem (van), Englebert, admis en 1540 au lignage Serhuyghs.
    • Ophem (van), Jacques, admis en 1484 au lignage Serroelofs.
    • Ophem (van), Messire Jacques, admis le 13 juin 1600 au Roodenbeke.
    • Ophem (van), Messire Jacques, admis le 14 mai 1628 au Roodenbeke.
    • Ophem (van), Messire Pierre, admis le 27 mars 1578 au lignage Sleeus.
    • Ophem (van), Michel, admis en 1502 au lignage Serroelofs.
    • Ophem (van), Michel, admis en 1540 au lignage Serhuyghs.
    • Ophem (van), Michel, dit le jeune, se trouvait en 1528 au lignage Serhuyghs.
    • Ophem (van), Michel, dit le vieux. se trouvait au en 1528 au lignage Serhuyghs.
    • Ophem (van), Philippe, admis en 1534 au lignage Serroelofs.
    • Ophem (van), Simon, issu de ce lignage vers 1400 au lignage Serroelofs.
    • Ophem (van), Sohier, se trouvait au lignage en 1480 au lignage Serroelofs.
    • Ophem (van), Zegher, issu de ce lignage vers 1455 au lignage Serroelofs.
  • Famille Optenberch
    • Optenberch, Jean, admis en 1582 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Orlay
    • Orlay (van), Jean se trouvait au lignage en 1482 au lignage Sleeus.
  • Famille Orts
    • Orts de Bulloy, Florentin-Godefroid-Joseph, admis en 1784 au Roodenbeke.
  • Famille van Oss
    • Oss (van), Messire Antoine, seigneur d'Heembeke, admis en 1559 au lignage Serroelofs.
    • Oss (van), Messire Charles-Philippe, seigneur d'Heembeke, admis en 1595 au lignage Serroelofs.
  • Famille Oudaert (écartelé: 1/4 d'argent à 3 merlettes de sable; 2/3 d'azur à 3 fleurs de lis d'argent)
    • Oudaert, Messire Alexandre-André, admis le 19 avril 1667 au lignage Sleeus.
  • Famille d'Ougod
    • Ougod (d'), Jean, admis en 1555 au lignage Serroelofs.
    • Ougoth (d'), Jacques, admis en 1589 au lignage Sweerts.
  • Famille van Oyenbrugghe (fascé d'or et de sinople de six pièces)
    • Oyenbrugghe (d') Messire Philippe-René, admis en 1578 au lignage Steenweeghs.
    • Oyenbrugghe (van), Messire Gérard, admis en 1602 au lignage Serhuyghs.

  P

  • Famille van Paffenrode (écartelé: aux 1 et 4, de gueules à deux épées croisées d'argent, garnies d'or; aux 2 et 3, échiqueté d'argent et de sable; et, posé sur le tout, un écusson d'or au lion de gueules, accompagné d’un lambel à trois pendants et de billettes du même)
    • Paffenrode (van), Charles, admis en 1666 au lignage Steenweeghs.
    • Paffenrode (van), Messire Florent-Chrétien, admis en 1765 au lignage Steenweeghs.
    • Paffenrode (van), Messire Florent-Chrétien, issu du lignage, faisait partie du lignage Steenweeghs en 1697
    • Paffenrode (van), Messire Guillaume-François, admis en 167.. au lignage Steenweeghs.
    • Paffenrode (van), Messire Jean-François, admis en 1677 au lignage Steenweeghs.
    • Paffenrode (van), Messire Jérôme, admis en 1671 au lignage Steenweeghs.
    • Paffenrode (van), Mr. et Maître Jean, admis en 1665 au lignage Steenweeghs.
    • Paffenrode (van), Mr. et Maître Théodore, seigneur de Nederbrulle, admis en 1664 au lignage Steenweeghs.
    • Paffenrode (van), Théodore, admis en 1676 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Pantecras
    • Pantecras, Henri-Joseph, admis en 1750 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Papede Pape (
    • Pape (de), Jean-Baptiste, admis en 1618 au lignage Sweerts.
    • Pape (de), François, admis en 1637 au lignage Sweerts.
    • Pape (de), Guillaume était absent du lignage en 1480 au lignage Sweerts.
    • Pape (de), Jean, admis en 1681 au lignage Sweerts.
    • Pape (de), Lambert-François, admis en 1681 au lignage Sweerts.
    • Pape (de), Maximilien-Joseph, admis en 1750 au lignage Serhuyghs.
    • Pape (de), Messire Léon-Joseph, admis en 1714 au lignage Sleeus.
    • Pape (de), Messire Philippe-Marie, admis en 1751 au lignage Serhuyghs.
    • Pape (de), Philippe se trouvait au lignage en 1480 au lignage Sweerts.
    • Pape (de), Pierre-Jean, admis en 1688 au lignage Sweerts.
    • Pape (de), Stephanien, admis en 1640 au lignage Sweerts.
    • Pape (de), Victor, époux de Catherine Houwaert, admis le 13 mars 1578 au Roodenbeke. (Filiation 80).
  • Famille van Parys (d'or à trois écureuils assis de gueules mangeant une noix, les deux en chef affrontés)
    • Parys (van), François, admis en 1615 au lignage Serhuyghs.
    • Parys (van), Maître François, admis en 1575 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Peborch
    • Peborch (van), Jean, admis le 26 juin 1535 au Roodenbeke.
  • Famille van Pede
    • Pede (van), Arnold se trouvait au lignage en 1482 au lignage Sleeus.
    • Pede (van), Arnold se trouvait en 1485 au lignage de Roodenbeke.
    • Pede (van), M. et Maître Guillaume, admis en 1617 au lignage Sweerts.
  • Famille Peeters
    • Peeters, Jacques, admis en 1652 au lignage Sweerts.
  • Famille Pensaert
    • Pensaert, Guillaume, admis en 1594 au Roodenbeke.
    • Pensaert, Messire Jean, admis en 1622 au Roodenbeke.
  • Famille van den Perre (d'azur au lion d'or, au chef d'or à l'aigle issante de sable)
    • Perre (van den), Corneille-Jacques, admis en 1766 au lignage Serhuyghs.
    • Perre (van den), Henri, admis en 1746 au lignage Serhuyghs.
    • Perre (van den), Jacques, admis en 1704 au lignage Serhuyghs.
    • Perre (van den), Jean, admis en 1608 au lignage Sweerts.
    • Perre (van den), Maître Adrien, admis en 1613 au lignage Sweerts.
    • Perre (van den), Messire Antoine, admis en 1650 au lignage Sweerts.
    • Perre (van den), Messire Gaspard, admis en 1620 au lignage Sweerts.
    • Perre (van den), Messire Gaspard, admis en 1650 au lignage Sweerts.
    • Perre (van den), Mr. Jean-Baptiste, admis en 1640 au lignage Sweerts.
  • Famille van der Perre
    • Perre (van der), Gérard fut déclaré être admissible au lignage Caudenbergh et par suite à la bourgeoisie de Bruxelles.
  • Famille de Pesser
    • Pesser (de), Pierre-Jean-Antoine, admis en 1794 au Roodenbeke.
  • Famille Pieret
    • Pieret, Ferdinand, époux d’Isabelle Hody, admis en 1700 au lignage Caudenbergh. (filiation n° 69)
  • Famille Pierremans (écartelé: au 1 de gueules à trois pals de vair, au chef d'or chargé d'un flanchi d'azur; au 2 d'argent à deux fasces bretessées et contre-bretessées de gueules (Arckel); au 3 d'azur à trois annelets d'or encerclant chacun une merlette du même (Ryckewaert); au 4 de gueules chargé de huit losanges d'or aboutés, posés en pal; sur le tout: écartelé: aux & et 4 d'argent à la hure de sanglier de sable; au 2 et 3 d'or à trois tours d'azur)
    • Pierremans, Messire Corneille-Albert, admis en 1667 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Pipenpoy Pipenpoy (d'azur à trois fleurs de lys au pied coupé d'argent)
    • Pipenpoy, Eustache, admis en 1545 au lignage Sweerts.
    • Pipenpoy, Ghysbrecht, échevin de Roodenbeke, épousa en 1364 Marie Swaef (Filiation 84)
    • Pipenpoy, Henri, admis en 1668 au lignage Serhuyghs.
    • Pipenpoy, Jacques, admis en 1649 au lignage Serhuyghs.
    • Pipenpoy, Jacques-Jean, admis en 1706 au lignage Serhuyghs.
    • Pipenpoy, Jean, admis en 1545 au lignage Serhuyghs.
    • Pipenpoy, Jean-Joseph-Ghislain, admis en 1743 au lignage Serhuyghs.
    • Pipenpoy, Messire Antoine, admis en 1568 au lignage Serhuyghs.
    • Pipenpoy, Messire Antoine, admis en 1603 au lignage Serhuyghs.
    • Pipenpoy, Messire Pierre comparut pour la première fois au lignage en 1567 au lignage Sleeus.
    • Pipenpoy, Messire Pierre, seigneur de Merchtem, admis en 1568 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Platteborse
    • Platteborse, Jacques fut déclaré être admissible au lignage en 1747 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Pollart (d'azur au chevron d'or, accompagné de trois lions du même)
    • Pollart, Philippe-Antoine-Joseph, admis en 1790 au lignage Steenweeghs.
  • Famille des Pomereaux
    • Pomereaux (des), Messire Guillaume, seigneur d'Hove et d'Altena, admis en 1665 au lignage Sweerts.
    • Pomereaux (des), Messire Guillaume-François Thomas, dit van Hove, Sr. d'Hove, admis en 1667 au lignage Sweerts.
  • Famille Poot Poot Struelens.jpg(écartelé : au 1 et 4, de gueules à trois épées d'argent posées en barre les pointes en bas (Poot), au 2 et 4: d'argent au lion de gueules armé et lampassé d'azur accompagné entre la seconde et la troisième patte de trois fleurs de lys mal ordonnées, d'azur au pied coupé d'azur (Struelens))
  • Famille Powis
    • Powis, Benoît, admis en 1780 au lignage Serhuyghs.
    • Powis, Benoît-Jacques-Antoine, seigneur de ten Bossche, admis en 1780 au lignage Serhuyghs.
    • Powis, Jean-Baptiste-Benoît, admis en 1755 au lignage Serhuyghs.
    • Powis, Louis-Benoît, admis en 1775 au lignage Serhuyghs.
    • Powis, Louis-Benoit, seigneur de Westmalle, admis en 1749 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Prince (écartelé: aux 1 et 4 d'argent à la fasce d'azur, au sautoir de gueules brochant qui est de Prince; aux 2 et 3 de gueules semé de quintefeuilles d'argent, boutonnés d'or, au lion d'argent, couronné d'or qui est t'Seraerts)
    • Prince (de), Charles, admis le 13 juin 1624 au lignage Sleeus.
    • Prince (de), Conrad, admis le 13 juin 1624 au lignage Sleeus.
    • Prince (de), François, admis en 1630 au lignage Sleeus.
    • Prince (de), Guillaume-Conrad, admis en 1659 au lignage Sleeus.
    • Prince (de), Maximilien, admis le 13 juin 1621 au lignage Sleeus.
    • Prince (de), Messire Antoine, admis le 13 juin 1625 au lignage Sleeus.
    • Prince (de), Messire Matthieu, admis le 13 juin 1633 au lignage Sleeus.
  • Famille Proost (d'azur à la fasce bretessée et contre-bretessée d'or accompagnée de 3 étoiles à six rais du même, deux en chef et une en pointe)
    • Proost de Vorselaer, Arnold, admis en 1699 au lignage Serhuyghs.
    • Proost de Vorselaer, Jean-Baptiste, admis en 1664 au lignage Serhuyghs.
    • Proost de Vorselaer, Jean-Baptiste, admis en 1699 au lignage Serhuyghs.
    • Proost, Messire Arnould, admis en 1665 au lignage Serhuyghs (armes idem, à la bordure d'argent)
  • Famille de Provins (d'azur à la fleur de lys accompagnée de six étoiles rangées en orle, le tout d'or)
    • Provins (de), Adolphe, admis en 1558 au lignage Serhuyghs.
    • Provins (de), Messire Georges-Théodore, admis en 1723 au lignage Sleeus.
    • Provins (de), Pierre, admis en 1686 au lignage Sleeus.
    • Provins (de), Pierre-François-Joseph, admis en 1723 au lignage Sleeus.
    • Provins (de), Roland se trouvait au lignage en 1554 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van den Putte
    • Putte (van den), Gilles, admis en 1676 au lignage Sweerts.
    • Putte (van den), Henri, admis en 1579 au lignage Sweerts.
    • Putte (van den), Henri-François, admis en 1679 au lignage Sweerts.
    • Putte (van den), Mr. et Maître Jean-Baptiste, admis en 1676 au lignage Sweerts.
  • Famille de Putte
    • Putte (van ou de), Charles-Hyacinthe-Robert, admis en 1786 au lignage Sweerts.
    • Putte (van ou de), Jean-Baptiste-Albert-Ghislain, admis en 1793 au lignage Sweerts.
    • Putte (van ou de), le chevalier François-Balthazar-Nicolas, admis en 1751 au lignage Sweerts.
    • Putte (van ou de), le vicomte Jacques-Joseph-Dominique, admis en 1738 au lignage Sweerts.
    • Putte (van ou de), le vicomte Jean-Baptiste, admis en 1708 au lignage Sweerts.
    • Putte (van ou de), le vicomte Jean-Gilles, admis en 1748 au lignage Sweerts.

  Q

  • Famille Quarré (écartelé: 1/4 de gueules à la fasce vivrée d'or; 2/3 d'or à la bande de gueules chargée d'un écu de Brabant et de deux maillets d'argent qui est van den Heetvelde)
    • Quarré, Messire Antoine, admis en 1559 au lignage Serhuyghs.
    • Quarré, Messire Charles, admis en 1617 au lignage Serroelofs.
    • Quarré, Messire Guillaume, admis en 1578 au lignage Serhuyghs, il était seigneur d'Heetvelde.
    • Quarré, Messire Jean, seigneur d Hooberghe, admis en 1581 au lignage Serhuyghs.
    • Quarré, Messire Jean, seigneur d'Hooberghe, admis en 1581 au lignage Steenweeghs.
  • Famille du Quesnoy (de sable au chevron d'or, accompagné en pointe d'une feuille de céleri du même, la tige en bas)
    • Quesnoy (du), Jean, admis en 1587 au lignage Caudenbergh.
    • Quesnoy (du), Le chevalier Jérôme, admis en 1611 au lignage Caudenbergh.
    • Quesnoy (du), Messire Antoine, admis en 1616 au lignage Caudenbergh.
    • Quesnoy (du), Messire Viglius, admis en 1611 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Quisthout
    • Quisthout, Mr. et Maître Nicolas-Norbert, admis le 13 juin 1659 au Roodenbeke.

  R

  • Famille Raes (d'azur au pal retrait en chef d'or soutenu d'une fasce de même chargé de cinq étoiles de gueules, deux sur le pal, et trois sur la fasce, accompagné de trois annelets d'argent)
    • Raes, Arnold, admis le 12 janvier 1668 au lignage Sleeus.
    • Raes, Pierre, admis le 12 janvier 1668 au lignage Sleeus.
  • Famille Rampaert (de sinople au lion d'or regardant, armé et lampassé de gueules, accosté de deux faucilles dentelées d'argent, emmanchées au naturel)
    • Rampaert, Arnould s'y trouvait en 1483 au lignage Sleeus.
    • Rampaert, Jacques se trouvait au lignage en 1482 au lignage Sleeus.
  • Famille du Rappoy
    • Rappoy (du), Mr. et Maître Robert, admis le 13 juin 1704 au lignage Sleeus.
  • Famille van Raveschoot (d'or à 3 corbeaux de sable)
    • Raveschoot (de ou van), Charles Engelbert, seigneur de Pepinghen, admis en 1688 au Roodenbeke.
    • Raveschoot (de ou van), Messire Adam Engelbert, admis le 3 juin 1621 au Roodenbeke.
    • Raveschoot (de ou van), Messire Engelbert, admis en 1598 au Roodenbeke.
    • Raveschoot (de ou van), Messire Jean-Baptiste, admis en 1710 au Roodenbeke.
    • Raveschoot (de ou van), Messire Vincent, admis le 14 mai 1618 au Roodenbeke.
    • Raveschot (van), Corneille, admis le 13 juin 1508 au lignage Sleeus.
  • Famille van Redinghem (d'argent à la fasce de gueules, sommée d'un lion de sable issant du milieu de la fasce)
    • Redinghen (van), Antoine se trouvait en 1483 au lignage Sleeus.
    • Redinghen (van), Wauthier se trouvait au lignage en 1482 au lignage Sleeus.
  • Famille van ver Reest (d'argent à la fasce d'azur, accompagnée en chef d'une étoile à huit rais de même, au lion issant de gueules, lampassé d'or, mouvant du bord inférieur de la fasce) ou (idem, écartelé au 2 et 3 parti-émanché d'argent et de gueules qui est Sweerts)
    • Reest (van der), Adrien, admis en 1599 au lignage Sweerts.
    • Reest (van der), Adrien, admis en 1650 au lignage Sweerts.
    • Reest (van der), Corneille, admis en 1650 au lignage Sweerts.
    • Reest (van der), François, admis en 1661 au lignage Sweerts.
    • Reest (van der), Marc, admis en 1650 au lignage Sweerts.
    • Reest (van der), Marc, admis en 1658 au lignage Sweerts.
    • Reest (van der), Mr. Marc, admis en 1613 au lignage Sweerts.
    • Reest (van der), Prançois, admis en 1650 au lignage Sweerts.
  • Famille de Renaix
    • Renaix (de), Messire Philippe, admis le 7 juin 1600 au Roodenbeke.
    • Renaix (de), Messire Roland, admis le 13 juin 1597 au Roodenbeke.
  • Famille de Renialme
    • Renialme (de) dit de Cordes, Jean-Charles, admis en 1648 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Reynegom (d'azur à trois fleurs de lys au pied coupé d'or; à la bordure échancrée d'or - aliter d'argent))
    • Reynegom (van ou De), Guillaume, seigneur d'Esscheloo, admis en 1654 au Roodenbeke.
    • Reynegom (van ou De), Messire Corneille, seigneur de Buzet, admis en 1654 au Roodenbeke.
    • Reynegom (van), Albert-Honoré, admis en 1750 au lignage Caudenbergh.
    • Reynegom (van), Lambert-Joseph-Ghislain, baron, seigneur d'Impel, admis en 1768 au lignage Caudenbergh.
    • Reynegom (van), Le baron Jean-André-Joseph-Ghislain, seigneur de Heetvelde, admis en 1740 au lignage Caudenbergh.
    • Reynegom (van), Le chevalier Ferdinand-Jean-Baptiste-Ghislain, seigneur de Gentisart, Stakenbourg, etc., admis en 1750 au lignage Caudenbergh.
    • Reynegom (van), Messire Adrien-Philippe, seigneur d'Herlaer, admis en 1691 au lignage Caudenbergh, épousa en 1716, Livine van Voorspoel (filiation n°66)
    • Reynegom (van), Messire Charles-François, seigneur de Coensbergh, admis en 1691 au lignage Caudenbergh.
    • Reynegom (van), Messire Guillaume, seigneur d'Herenthout, admis en 1691 au lignage Caudenbergh.
    • Reynegom (van), Messire Simon-Jean-Baptiste, époux d’Isabelle Pipenpoy, admis en 1699 au lignage Caudenbergh. (filiation n° 104).
    • Reynegom (van), Messire Théodore-François-Xavier, seigneur de Buset, admis en 1690 au lignage Caudenbergh.
    • Reynegom (van), Messire Théodore-Georges-Jacques-Joseph, seigneur de Buzet, admis en 1743 au lignage Caudenbergh..
    • Reynegom (van), Norbert-Philippe-Maximilien-Joseph, admis en 1746 au lignage Caudenbergh.
    • Reynegom (van), Théodore-Jean-Joseph, admis en 1793 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Ricard
    • Ricard, Messire François-Ignace, admis en 1752 au lignage Sweerts.
  • Famille Richterich
    • Richterich, Joseph-Théodore, admis en 1722 au lignage Serroelofs.
  • Famille van Rietwyck (de sable au chevron d'argent)
    • Rietwyck (van), Messire Albert-Adrien, admis en 1691 au lignage Caudenbergh.
    • Rietwyck (van), Messire Charles, admis en 1606 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Rincvelt (écartelé: aux 1 et 4 d'or à trois fers de moulins d'azur; aux 2 de gueules au sautoir d'argent, accompagné de quatrecoquilles d'or; au 3 de gueules semé de quintefeuilles d'argent, au lion couronné du même brochant)
    • Rincvelt (van), Messire Adrien, admis en 1616 au Roodenbeke.
    • Rincvelt (van), Messire Constantin, admis en 1610. au Roodenbeke
  • Famille Robbertix
    • Robbertix, Mr. François-Edouard, chanoine de Ste.-Waudru à Mons et chapelain de la Chapelle royale de S. A. le duc de Bavière, fut admis le 23 juillet 1695 au lignage Sleeus.
  • Famille Robert (écartelé aux 1 et 4, de sable à trois fleurs de lis au pied coupé d'argent; aux 2 et 3, de sinople à cinq fusées d'argent, accolées en fasce, touchant les bords du quartier, reliées par une fasce cloutée)
    • Robert ou Robbeerts, Mr. et Maître Jean, admis en 1603 au lignage Sweerts.
    • Robert ou Robbeerts, Mr. et Maître Nicolas, admis en 1633 au lignage Sweerts.
  • Famille de Robiano (d'argent, au chef émanché d'azur de trois pièces, chargé de trois fleurs de lys d'or)
    • Robiano (de), Balthazar-François, admis en 1712 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Robyns (de sable, à trois bagues d'or châtonnées d'un rubis de gueules, au franc-quartier de sinople, chargé d'un poisson d'argent posé en bande)
    • Robyns, Martin-Marie-Joseph, admis en 1782 au lignage Sleeus.
  • Famille de Rodoan (écartelé: au 1 et 4 de gueules, le champ chapé ployé d'or à deux quintefeuilles de sable; aux 2 et 3 d'or à trois tourteaux de gueules)
    • Rodouan (de), alias Rodoan (de), Messire Philippe, seigneur de Berleghem, de Doncourt, de Dammerval.etc., admis en 1588 au lignage Sweerts du chef de sa mère comme descendante de la famille de Kegel alias de Keghel, échevin en 1586, 1587, 1590 et bourgmestre en 1588 et 1589[4].
  • Famille Rogge
    • Rogge, Mr. et Maître Godefroid, admis le 13 juin 1669 au lignage Sleeus.
  • Famille Rol
    • Rol, Joseph-François-Marie-Ghislam, admis en 1792 au lignage Sleeus.
  • Famille de Roos
    • Roos (de), Gaspard-Egide-Marie, admis en 1761 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van der Roosen (d'azur semé de billettes d'or, à trois fleurs de lis au pied coupé d'argent qui est van der Kelen, au franc-quartier d'or à 3 maillets de gueules qui est Huldenbergue)
    • Roosen (Jacob van der), admis en 1376 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Roovere (d'azur à trois fers de moulin d'or)
    • Roovere (de), Guillaume-Joseph, fils de Luc-Jean, admis en 1779 au Roodenbeke.
    • Roovere (de), Jean-Adolphe, frère de Guillaume-Joseph, admis en 1779 au Roodenbeke.
    • Roovere (de), Luc-Jean,(°2-11-1709/+21-6-1782)admis en 1779 au Roodenbeke, épouse le 23-7-1764 Marie-Cornélie T'Kint (°16-7-1720/+6-6-1804).(Félix V Goethals: Miroir des not.nob. Tome I 1857 P.257).
  • Famille de Rouck (d'argent au chevron de gueules, accompagné en pointe d'un croissant d'azur et en chef de trois canettes de... rangées)
    • Rouck (de), Guillaume, admis en 1584 au lignage Steenweeghs.
    • Rouck (de), Messire Maximilien, admis en 1618 au lignage Sweerts.
  • Famille Rousseau (d'argent au chevron de gueules, accompagné de tros oiseaux de sable; au chef d'azur chargé de trois étoiles d'or)
    • Rousseau, François-Stéphanien, admis en 1755 au lignage Sweerts.
  • Famille Ryckewaert (écartelé: aux 1 et 4 d'azur à trois annelets d'or, chaque annelet rempli d'une merlette du même) ou (écartelé: aux 1 et 4 d'azur à trois annelets d'or, chaque annelet rempli d'une merlette du même qui est Ryckewaert, aux 2 et 3 de gueules au chevron d'hermine, au franc-canton de Flandres, le chevron accompagné au côté senestre du chef de l'écu de Luxembourg, qui est Flandres dit Drinckman)
    • Ryckewaert, Jacques, admis en 1626 au lignage Caudenbergh.
    • Ryckewaert, Jean-Baptiste, admis en 1615 au lignage Caudenbergh.
    • Ryckewaert, Messire Philippe, admis en 1649 au lignage Caudenbergh..
    • Ryckewaert, Messire Philippe-Amelric-Chrysogone, seigneur de Tiberchamps, admis en 1686 au lignage Caudenbergh.
    • Ryckewaert, Sr. et Maître Philippe, admis en 1613 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Rysewyck
    • Rysewyck (van), Jean, admis en 1629 au lignage Steenweeghs.
    • Rysewyck (van), Messire Guillaume, admis en 1634 au lignage Steenweeghs.

  S

  • Famille Sagermans (écartelé: 1 et 4, de sinople, à la fasce engrelée d'argent accompagnée de trois chevrons renversés du même, chaque chevron constitué de trois losanges accolées qui est Sagermans; 2 et 3, d'argent à trois renards passants de sable qui est de Vos)
    • Sagermans, Michel-Joseph, admis en 1791 au lignage Sleeus.
  • Famille De Sagher
    • Sagher (de), Jean-Xavier fut déclaré admissible en 1752 au Roodenbeke.
  • Famille Sanglier
    • Sanglier, Messire Jacques, admis en 1645 au lignage Caudenbergh.
  • Famille T'Sas
    • Sas (T'), Louis-François, admis en 1793 au lignage Sweerts.
    • Sas (T'), Pierre, admis en 1793 au lignage Sweerts.
  • Famille Schelkens
    • Schelkens, Mr. et Maître Egide-André, admis en 1685 au lignage Serroelofs.
  • Famille Schetz de Grobbendonck JohannisWijkensisWS.jpg (écartelé au 1 et 4 d'argent à un corbeau essorant de sable, sur un monticule de trois coupeaux de sinople, qui est Schetz, au 2 et 3 de gueules à trois fleurs de lys au pied coupé d'argent.)
    • Schetz de Grobbendonck, Messire Lancelot, admis le 13 juin 1587 au lignage Sleeus.
  • Famille Schockaert (d'argent au coq de sable, crêté, barbé et allumé de gueules, posé sur un feu au naturel)
    • Schockaert (de), Jean-François-Hyacinthe, admis en 1714 au lignage Serhuyghs.
    • Schockaert, François-Hyacinthe, admis en 1715 au lignage Serhuyghs.
    • Schockaert, Jean-Daniel-Antoine, admis en 1724 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Schore
    • Schore (van), Jean, admis en 1644 au lignage Serroelofs.
    • Schore (van), le baron Louis-François-Joseph, admis en 1716 au lignage Serroelofs.
    • Schore (van), le baron Philippe-Louis fut admis en 1688 au lignage Serroelofs.
    • Schore (van), Louis, admis en 1615 au lignage Serroelofs.
    • Schore (van), Louis, admis en 1630 au lignage Serroelofs.
    • Schore (van), Messire Charles, admis en 1640 au lignage Serroelofs.
    • Schore (van), Messire Gisbert, admis en 1684 au lignage Serroelofs.
    • Schore (van), Messire Philippe, admis en 1620 au lignage Serroelofs.
  • Famille Schotte
    • Schotte, Albert-Théodore, admis en 1696 au lignage Steenweeghs.
    • Schotte, Charles, admis en 1619 au lignage Steenweeghs.
    • Schotte, Charles-Michel, vicomte de Berghes-St-Winnocq, Seigneur de Harcourt, admis en 1724 au lignage Steenweeghs.
    • Schotte, Charles-Philippe, admis en 1664 au lignage Steenweeghs.
    • Schotte, Jean-Baptiste, admis en 1664 au lignage Steenweeghs.
    • Schotte, Messire Albert-Joseph-Jean, admis en 1740 au lignage Steenweeghs.
    • Schotte, Messire Charles-Albert-Lamoral, vicomte de Berghes-St-Winnocq, en 1760 au lignage Steenweeghs.
    • Schotte, Messire Charles-Philippe, admis en 1729 au lignage Steenweeghs.
    • Schotte, Messire Charles-Théodore, vicomte de Berghes-St-Winnocq, admis en 1730 au lignage Steenweeghs.
    • Schotte, Messire Jean-Baptiste, admis en 1617 au lignage Steenweeghs.
    • Schotte, Pierre, admis en 1612 au lignage Steenweeghs.
    • Schotte, Théodore, admis en 1592 au lignage Steenweeghs.
    • Schotte, Théodore-Bernard, admis en 1696 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Senst
    • Senst (van), Messire Charles-Philippe, fils de Vincent, admis le 13 juin 1627 au Roodenbeke.
    • Senst (van), Messire Chrétien, seigneur de la Mothe au Bois, Haine, etc., admis le 13 juin 1586 au Roodenbeke
    • Senst (van), Messire François, admis le 13 juin 1577 au Roodenbeke.
    • Senst (van), Messire Vincent, admis le... au Roodenbeke
  • Famille T'Serraerts (de gueules semé de roses d'argent au lion du même brochant sur le tout)
    • Serraerts (T'), Messire Antoine, admis en 1557 au lignage Serhuyghs. (mêmes armes brisé avec lambel)
    • Serraerts ('T), Jean, admis en 1510 au lignage Sleeus.
    • Serraerts, Jr Maximilien admis au lignage Serhuygs en 1573 (mêmes armes brisées d'une bordure de...)
    • Seraerts ('T), Maître Pierre comparut pour la première fois au lignage en 1559 au lignage Sleeus.
  • Famille de Scrapere (écartelé: 1/4 d'argent à l'aigle éployée de sable; 2/3 de gueules à, cinq coquilles d'argent posées en croix qui est Steenweghe)
    • Scrapere (de), Arnould, admis en 1595 au lignage Serhuyghs.
    • Scrapere (de), Henri, admis en 1614 au lignage Serhuyghs.
  • Famille T'Serclaes (de gueules au lion d’argent, armé, lampassé et couronné d’or, chargé sur l’épaule d’un écusson d’or, au chef échiqueté d’argent et de sable).(ancêtre de Jean t'Serclaes, comte de Tilly,commandant en chef des armées de la Ligue Catholique et du Saint Empire romain germanique pendant la première partie de la guerre de Trente Ans, ainsi que d'Émile de t'Serclaes de Wommersom, diplomate et héros de la Révolution Belge de 1830.)
    • Serclaes (T'), Everard, le Libérateur de Bruxelles.
    • Serclaes (T'), Daniel se trouvait au lignage en 1480 au lignage Serroelofs.
    • Serclaes (T'), Guillaume se trouvait au lignage en 1483 au lignage Serroelofs.
    • Serclaes (T'), Henri-Antoine-Gaspard-Joseph, admis en 1742 au lignage Serroelofs.
    • Serclaes (T'), Jean-Baptiste, seigneur d'Opahlfen, admis en 1624 au lignage Serroelofs.
    • Serclaes (T'), Jean-Baptiste-Christophe, admis en 1652 au lignage Serroelofs.
    • Serclaes (T'), le chevalier Antoine, seigneur d'Herent, admis en 1604 au lignage Serroelofs.
    • Serclaes (T'), le chevalier Wencelin se trouvait au lignage en 1480 au lignage Serroelofs.
    • Serclaes (T'), Messire Charles fut admis en 1545 au lignage Serroelofs.
    • Serclaes (T'), Messire Florent, admis en 1568 au lignage Serhuyghs.
    • Serclaes (T'), Messire Floris fut admis en 1561 au lignage Serroelofs.
    • Serclaes (T'), Messire Floris fut admis en 1586 au lignage Serroelofs.
    • Serclaes (T'), Messire Jean, seigneur de Neder-Ockerzeel, admis en 1590 au lignage Serroelofs.
    • Serclaes (T'), Messire Joseph-François-Philippe, admis en 1701 au lignage Serroelofs.
    • Serclaes (T'), Mr. et Maître Philippe fut admis en 1586 au lignage Serroelofs.
    • Serclaes (T'), Philippe fut admis en 1613 au lignage Serroelofs.
    • Serclaes (T'), Philippe, seigneur de Cruyckenbourg, fut admis en 1544 au lignage Serroelofs.
  • Famille t'Serhendrickx (de sinople à 3 fleurs de lis d'argent au pied coupé, au franc-quartier senestre de gueules à 3 croissants d'or)
    • Serhendrickx (t'), Philippe, dit Vrintschap, admis en 1578 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van T'Sestich
    • Sestich (van T'), Maître Laurent, admis en 1565 au Roodenbeke.
    • Sestich (van T’), Philippe-Antoine, seigneur d'Ophem, admis en 1615 au lignage Sweerts.
  • Famille Silvius
    • Silvius, Messire Philippe, admis en 1646 au lignage Sweerts.
  • Famille de Smet ou de Semeth (écartelé: 1/4, d'or à 3 croissants de sable; 2/3, à 3 losanges ou rustes perforées de sable)
    • Smet (de), Guillaume, admis en 1609 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Smissaert
    • Smissaert, Jean-Augustin, prêtre, admis en 1676 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Snellinckx
    • Snellinckx, Guillaume-Joseph-Ghislain-André, admis en 1751 au lignage Caudenbergh.
    • Snellinckx, Messire Théodore-Andre-Augustin, admis en 1726 au lignage Caudenbergh.
    • Snellincx, François, admis en 1634 au lignage Sweerts.
    • Snellincx,Nicolas, admis en 1649 au lignage Sweerts.
  • Famille Van Someren
    • Somergem (Van), Simon, admis en 1482 au lignage Sweerts.
  • Famille de Spanghe
    • Spanghe (de), le baron Charles-Ignace, Sr. de Mousty, admis en 1734 au lignage Steenweeghs.
  • Famille de Spira
    • Spira (de), Bernard, admis le 14 juin 1591 au lignage Sleeus.
    • Spira (de), Messire Bernard, fils de Nicolas ci-dessus, admis le 13 juin 1619 au lignage Sleeus.
    • Spira (de), Mr. Nicolas, admis le 13 juin 1583 au lignage Sleeus.
    • Spira (de), Sébastien, admis le 27 mars 1578 au lignage Sleeus.
  • Famille van Spoelberg (d'azur à la fasce d'or accompagnée de 3 losanges du même, 2 en chef et 1 en pointe)
    • Spoelberg (van), André-Emmanuel-Joseph d'Eynthout, admis en 1741 au lignage Serhuyghs.
    • Spoelberg (van), Charles-Chrétien-Jean, admis en 1732 au lignage Serhuyghs.
    • Spoelberg (van), Charles-Franïois, admis en 1696 au lignage Serhuyghs.
    • Spoelberg (van), François-Philippe-Benoît, admis en 1696 au lignage Serhuyghs.
    • Spoelberg (van), Jean-Charles-Laurent, admis en 1770 au lignage Serhuyghs.
    • Spoelberg (van), Jean-Henri, admis en 1791 au lignage Serhuyghs.
    • Spoelberg (van), Messire Charles-François, admis en 1650 au lignage Serhuyghs.
    • Spoelberg (van), Messire Christophe, admis en 1654 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van der Spout (de sable à 3 fleurs de lis d'argent au pied coupé)
    • Spout (van der), Mr. Bernard, chevalier, était absent du lignage en 1480 au lignage Sweerts.
  • Famille Spyskens
    • Spyskens, Jean faisait partie du lignage Caudenbergh en 1387.
    • Spyskens, Jean faisait partie du lignage Caudenbergh en 1415.
    • Spyskens, Jean, épouse en secondes noces Margareta van der Smissen, dicta Bogaerts, faisait partie du lignage Caudenbergh en 1451-1492 (filiation n°63).
    • Spyskens, Messire Gaspard, admis en 1621 au lignage Caudenbergh.
    • Spyskens, Messire Guillaume, admis en 1610 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Stakenborch
    • Stakenborch (van), Henri faisait partie du lignage Caudenbergh.en 1469.
  • Famille Stallaert
    • Stallaert, Jean-Antoine, admis en 1764 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Stalle alias De Stalle Stalle (de gueules à la fasce d'hermine) [5]
    • Stalle (van), Jean, admis en 1482 au lignage Sweerts.
  • Famille de Steelant van Steelant (de gueules, à la fasce d'argent, frettée d'azur).
    • Steelant (de), Louis-Joseph, baron de Perck, admis en 1719 au lignage Sleeus.
    • Steelant (de), Messire Charles-Benoît, seigneur de Berg, admis en 1736 au lignage Sleeus.
    • Steelant (de), Mr. Frédéric-Jean-Joseph, admis le 13 juin 1742 au lignage Sleeus.
    • Steelant (van), Messire François, admis en 1644 au lignage Serroelofs.
  • Famille van den Steene
    • Steene (van den), Gilles, admis en 1504 au lignage Sweerts.
  • Famille de Steenhout
    • Steenhout (de), Charles-Henri, admis en 1672 au lignage Sweerts.
    • Steenhout (de), Henri, seigneur de Waerbeke et Nieuwenhove, admis le 13 juin 1693 au lignage Sweerts.
    • Steenhout (de), Messire Augustin, licencié ès loi, admis le 13 juin 1693 au lignage Sweerts.
    • Steenhout (de), Messire Charles-Henri, admis le 13 juin 1693 au lignage Sweerts.
  • Famille de Steenhuys
    • Steenhuys (de), le baron Guillaume, seigneur de Poederlé, admis en 1700 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Steenweghe
    • Steenweghe (van), Messire Jean, chevalier, comparut au lignage en 1578 au lignage Steenweeghs.
    • Steenweghen (van), Jean, admis en 1494 au Roodenbeke.
  • Famille van der Stegen (d'or au lion de sable, armé et lampassé de gueules)
    • Stegen (van der), Charles-Louis, admis en 1746 au lignage Serroelofs.
    • Stegen (van der), Jean-Joseph-Victor, admis en 1787 au lignage Serroelofs.
    • Stegen (van der), Joseph-François-Philippe de Putte, admis en 1774 au lignage Serroelofs.
    • Stegen (van der), Messire François-Jacques, admis en 1670 au lignage Serroelofs.
    • Stegen (van der), Philippe faisait partie du lignage en 1639-54 au lignage Serroelofs.
    • Stegen (van der), Philippe-Norbert-Marie, baron de Putte, admis en 1746 au lignage Serroelofs.
    • Steghen (van der), Messire Philippe, admis le 13 juin 1615 au lignage Sleeus.
  • Famille de Stier
    • Stier (de), le baron Jean-François-Xavier fut admis en 1790 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van der Stockt (écartelé: 1/4 de... à la hamède de... ; 2/3, parti, a) de...à une croix ancrée de... ; b) une fasce de... au lion issant de cette fasce qui est Rolibuc)
    • Stockt (van der), Nicolas, admis en 1578 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Stoefs (de gueules, à 3 quintefeuilles d'argent, boutonnées d'or et barbées de sinople)
    • Stoefs, Corneille fut déclaré être issu du lignage Caudenbergh en 1765.
    • Stoefs, Gilles, né en 1684, épousa en 1715 Anne de Pauw, reçu gratuitement à la bourgeoisie du chef de son ascendance lignagère (non répertorié par van der Meulen), (filiation n° 70)
    • Stoefs, Jean-François, avocat, admis au lignage Caudenbergh du chef de son ascendance paternelle (non répertorié par van der Meulen)
    • Stoefs, Luc, fut déclaré être issu du lignage Caudenbergh en 1765.
  • Famille de Stradio (écartelé: 1/4, d'or à la fasce de gueules acompagnée en chef de 3 merlettes de gueules rangées en fasce; 2/3, fascé de huit pièces d'argent et de gueules au filet en barre de sinople ployé, brochant sur le tout)
    • Stradio, Messire Henri de, seigneur de Malèvre, admis le 13 juin 1528 au lignage Sleeus.
    • Stradio, Messire Jean comparut pour la première fois en 1555 au lignage Sleeus.
  • Famille Strael (écartelé: 1/4, une fasce au lion naissant de celle-ci qui est Rolibuc; 2/3 de gueules à 8 besants d'...posés 3-2-3)
    • Strael, Daniel se trouvait au lignage en 1528 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Straetmans
    • Straetmans, Jérôme-François, admis le 13 juin 1685 au lignage Sleeus.
  • Famille van der Strepen (d'or à six fleurs de lis de gueules posées 3-2-1)
    • Strepen (van der), Mr. et Maître Gérard, admis en 1582 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Struelens (d'argent au lion de gueules armé et lampassé d'azur accompagné entre la seconde et la troisième patte de trois fleurs de lys mal ordonnées, d'azur au pied coupé d'azur)
    • Struelens, Théodore, admis en 1752 au lignage Sweerts.
  • Famille Sweerts Blason famille be Sweerts (Lignage de Bruxelles).svg (parti-émanché d'une demi-pièce et quatre entières d'argent sur gueules.)
    • Sweerts ou de Weert, Georges de Weert, seigneur de Boort-Meerbeke, admis en 1573 au lignage Sweerts.
    • Sweerts ou de Weert, Magnus de Weert, admis en 1556 au lignage Sweerts.
    • Sweerts ou de Weert, Mr. et Maître Christophe Sweerts, admis en 1627 au lignage Sweerts.
    • Sweerts ou de Weert, Philippe de Weert, admis en 1554 au lignage Sweerts.
    • Sweerts ou de Weert, Pierre de Weert, admis en 1509 au lignage Sweerts.
    • Sweerts ou de Weert, Roland Sweerts, admis en 1498 au lignage Sweerts.
    • Sweerts ou de Weert, Roland Sweerts, admis en 1536 au lignage Sweerts.
  • Famille Symons
    • Symons, Quentin, admis en 1605 au Roodenbeke.

  T

  • Famille Taeckels
    • Taeckels, Jean-Baptiste-Corneille, admis en 1763 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Tailly (écartelé: aux 1 et 4 d'azur à la fasce écartelée en sautoir de gueules et d'argent, au chef d'or à l'aigle éployée de sable; aux 2 et 3 d'azur à la bande d'argent chargée de trois canettes du même dans le sens de la bande)
    • Tailly (de), Messire Martin, admis en 1626 au lignage Sleeus.
  • Famille Tasselon (d'azur au chevron, accompagné en chef de trois gobelets ou tasses sans anses, le tout d'argent) (diverses variantes)
    • Tasselon, Daniel-François-Joseph, admis en 1694 au lignage Sweerts.
    • Tasselon, Mr. et Maître Hiéronyme, admis en 1687 au lignage Sweerts.
    • Tasselon, Pierre-Balthazar, admis en 1694 au lignage Sweerts.
  • Famille Taye (d'or à la croix de gueules, une merlette de sable au premier quartier) ensuite (écartelé aux 1 et 4, d'or à la croix de gueules, une merlette de sable au premier canton; aux 2 et 3, d'argent à la croix de gueules; en abîme sur le tout, un écu d'or à trois tours de gueules)
    • Taye, Adrien, seigneur de Wemmel, admis en 1558 au lignage Serroelofs.
    • Taye, Engelbert, baron de Wemmel, admis en 1603 au lignage Serroelofs.
    • Taye, Henri, admis en 1640 au lignage Serroelofs.
    • Taye, Henri, seigneur de Wemmel et Goycke au lignage Serroelofs.
    • Taye, Henri-François, admis en 1678 au lignage Serroelofs.
    • Taye, Jacques, seigneur de Goycke, admis en..... au lignage Serroelofs.
    • Taye, Le chevalier Charles, seigneur de Wemmel et Goycke, admis en 1500 au lignage Serroelofs.
    • Taye, Le chevalier Jacques, seigneur de Wemmel et Goycke, admis en 1517 au lignage Serroelofs.
    • Taye, Messire Adrien, seigneur de Wemmel, admis en 1556 au lignage Serhuyghs.
    • Taye, Messire Charles-Jacques, admis en 1657 au lignage Serroelofs.
    • Taye, Messire Jacques, seigneur de Goycke, admis en 1557 au lignage Serhuyghs. (d'or à la croix de gueules, une merlette de sable au premier quartier)
    • Taye, Messire Jacques, seigneur de Goycke, admis en 1582 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Testaert
    • Testaert, Elisabeth fut déclarée être issue du lignage Caudenbergh en 1767.
    • Testaert, Pierre fut déclaré être issu en 1767 du lignage Caudenbergh.
  • Famille van Thienwinckel' (écartelé 1/4, de gueules à 3 fleurs de lis d'argent au pied coupé; 2/3 d'argent à 3 fleurs tigées de sinople)'
    • Thienwinckel (van), Corneille se trouvait au lignage en 1528 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Thonys (de sable à cinq étoiles à six rais d'or, 1, 3, 1)
    • Thonys, Antoine, admis en 1484 au lignage Serroelofs.
    • Thonys, Antoine, issu du lignage en 1391 au lignage Steenweeghs.
    • Thonys, Jean, admis le 11 juillet 1488 au lignage Sleeus.
  • Famille van der Tommen (d'or à la fasce d'azur fretté d'argent, accompagné en chef d'un lion naissant de gueules, armé et lampassée du second, mouvant de la fasce)
    • Tommen (van der), Messire Jean, admis en 1634 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van den Torre
    • Torre (van den), Lion, faisait partie du lignage en 1482 au lignage Sleeus.
  • Famille van Transil
    • Transil (van), Maximilien, seigneur de Bouchout, admis en 1538 au lignage Serroelofs.
  • Famille de Trello (d'argent à l'écusson de sable chargé d'une étoile à six rais d'or, et accompagné en chef de trois coquilles rangées de gueules)
    • Trello (de), Charles, admis le 13 juin 1580 au Roodenbeke.
  • Famille de Tribolet
    • Tribolet (de) dit de Miraumont, Messire Dominique-Joseph, seigneur d'Aa, etc., admis en 1755 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Tristram
    • Tristram, Hubert, admis en 1689 au lignage Sweerts.
    • Tristram, Jean-François, admis en 1688 au lignage Sweerts.
  • Famille de Turck
    • Turck (de), Ambroise-Jean-Népomucène-Antoine-Joseph, admis en 1777 au Roodenbeke.
    • Turck (de), Ambroise-Joseph-Népomucène-Antoine, admis le 30 mai 1776 au lignage Sleeus.
  • Famille Tymmermans (émanché d'argent et de gueules qui est Sweerts, au chef d'azur à 3 fleurs de lis au pied coupé d'argent)
    • Tymmermans, Jacop, au lignage Serhuyghs en 1376
  • Famille van den Tympele (de Brabant à la bande d'argent chargée de 3 cœurs de gueules brochant sur le lion)
    • Tympele (van den), Messire Denis, admis en 1582.
    • Tympele (van den), Messire Olivier, admis en 1582 au lignage Serhuyghs.
    • Tymple (van den), le chevalier Charles, seigneur de grand Bigard, fut admis le 13 juin 1562 au lignage Sleeus.
    • Tymple (van den), le chevalier Louis, admis en 1619 au lignage Serroelofs.
    • Tymple (van den), Messire Charles, admis !e 13 juin 1605 au lignage Sleeus.

  U

  • Famille d'Udekem (d'argent à la bande de sable chargée de trois maillets d'or posés dans le sens de la bande)
    • Udekem (d'), Charles-Gisbert, seigneur de Gentinnes, admis en 1673 au lignage Serhuyghs.
    • Udekem (d'), Charles-Gislain, baron de Gentinnes, admis en 1735 au lignage Serhuyghs.
    • Udekem (d'), Ferdinand-Philippe, admis en 1751 au lignage Serhuyghs.
    • Udekem (d'), Maximilien-François, admis en 1678 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Uffele (d'argent vairé de cloches de gueules)
    • Uffele (van), Corneille, seigneur de Waesmont, admis en 1617 au lignage Sweerts.
    • Uffele (van), Jean, admis en 1609 au lignage Sweerts.
    • Uffele van), Théodore, admis en 1648 au lignage Sweerts.
  • Famille van Ursel Armoiries d'Ursel.svg (de gueules au chef d'argent chargé de 3 merlettes de gueules)
    • Ursel (van), Jean-Baptiste, prêtre, admis en 1700 au lignage Sleeus.
    • Ursel (van), Messire Louis, admis en 1717 au lignage Sleeus.
    • Ursel (van), Messire Louis, admis le 13 juin 1681 au lignage Sleeus.
    • Ursel (van), Messire Paul, seigneur de Limelette, admis en 1540 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Ursene Armoiries d'Ursel.svg ( (de gueules au chef d'argent chargé de 3 merlettes de gueules)
    • Ursene (van), Henri fut admis en 1535 au lignage Serhuyghs.
    • Ursene (van), Henri se trouvait en 1528 au lignage Serhuyghs.
    • Ursene (van), Paul se trouvait en 1528 au lignage Serhuyghs.
    • Ursene (van), Philippe fut admis au lignage en 1542 au lignage Serhuyghs.
    • Ursene (van), Renier était absent du lignage Serhuyghs en 1528.
  • Famille Uuytenhove
    • Uuytenhove, Jean se trouvait au lignage Serroelofs en 1480.
  • Famille Uuyttergrecht
    • Uuyttergrecht, Henri se trouvait en 1485 au Roodenbeke.

  V

  • Famille del Val ou Prévost del Val (d'or à deux bars adossés de gueules)
    • Val (del), Messire Joseph-François, comte, admis en 1708 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Valckenisse
    • Valckenisse (van), Messire André-Eugène, admis en 1662 au lignage Caudenbergh.
  • Famille de Valeriola (parti: d'azur à l'arbre terrassé de sinople, accompagné en chef de deux lis rangés d'or; au 2 d'or à trois bâtons de sinople rangés en pal, à la bordure componnée de gueules et de pourpre, chaque compon de gueules chargé d'une croix d'argent)
    • Valeriola (de), Jules-Thérèse, admis en 1746 au lignage Sweerts.
    • Valeriola (de), Simon-François, admis en 1749 au lignage Sweerts.
    • Valeriola (de), Charles-Hubert-Ghislain, admis en 1785 au lignage Sweerts.
  • Famille de Vame
    • Vame (de),Messire Antoine, admis le 14 juin 1601 au lignage Sleeus.
  • Famille de Varick (d'argent à trois têtes de lion arrachées de gueules, lampassées et couronnées d'azur)
    • Varick (de), Philippe-Adrien, admis en 1731 au lignage Serhuyghs.
    • Varick (de), Philippe-Adrien, Vicomte de Bruxelles, Baron de Saint-Lambert et de Libersart, Seigneur de Huysinghen, Eysinghen, Boondael, Liberchies, etc., admis le 13 juin 1717 au lignage Sleeus.
  • Famille Vecquemans
    • Vecquemans, Messire Ferdinand, admis en 1712 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Veen (d'or à trois lions léopardés de gueules, armés et lampassés d'azur, passants l'un sur l'autre)
    • Veen (van), François-Ignace, admis en 1701 au lignage Serhuyghs.
    • Veen (van), Martin-André, admis en 1701 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Velde
    • Velde (van), Jean-Dominique-Antoine-Joseph, admis en 1716 au Roodenbeke.
    • Velde (van), Jean-Melchior-Joseph, seigneur de Melroy, admis en 1750 au Roodenbeke.
    • Velde (van), Melchior-Norbert-Charles-Ange, admis en 1751 au Roodenbeke.
    • Velde (van), Messire Pierre-Dominique-Antoine-Jean, admis en 1762 au Roodenbeke.
    • Velde (van), Théodore-Louis-Joseph, admis en 1727 au Roodenbeke.
    • Velde (van),Melchior-Ferdinand-Benoît, admis en 1714 au Roodenbeke.
  • Vele geheten Rongman (d'azur à 3 fleurs de lis au pied coupé d'argent, au chef échiqueté de deux tires de 5 pièces d'argent et de sable qui est de Bigard)
    • Vele geheten Rongman, Willem, en 1376 au lignage Serhuygs
  • Famille Verjuys
    • Verjuys, les enfants de Messire Jérôme et de dame Marie T'Serroelofs furent déclarés capables d'être admis au lignage Sweerts, par décisision en date du 3 octobre 1629.
    • Verjuys, Messire Théodore, admis en 1640 au lignage Steenweeghs.
  • Famille Verpoorten
    • Verpoorten, Gilles se trouvait en 1528 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Verreycken
    • Verreycken, Jean fut déclaré être issu en 1765 du lignage Serhuyghs.
    • Verreycken, Messire Pierre-Ernest, seigneur de Ruart, admis en 1615 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Verspilt
    • Verspilt, Herman, admis en 1708 au Roodenbeke.
  • Famille de Saint-Victor (écartelé: aux 1 et 4 d'azur à la tour d'argent, à la bordure componnée d'argent et de gueules; aux 2 et 3 de gueules à la fasce d'argent chargée de trois flanchis d'azur; brochant sur l'écartelure: un écusson de gueules au lion d'argent armé, lampassé et couronné d'or, l'épaule chargée d'un écusson d'or au chef échiqueté d'argent et de sable)
    • Victor (de Saint), Messire Ferdinand, admis en 1652 au lignage Serroelofs.
    • Victor (de Saint), Messire François, seigneur de Bommelette, admis en 1655 au lignage Serroelofs.
  • Famille Vilain (de sable plain au chef d'argent)
    • Vilain, Daniel se trouvait en 1528 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Villa-Vitiosa (d'azur à une tour d'or garnie de trois tourelles crénelée du même, à dextre et un arbre au naturel, à senestre, posés sur une terrasse de sinople chargée d'un chien couché d'argent, à quatre filets d'or posés en bande, mouvant du côté dextre du chef et brochant sur l'arbre de l'écu)
    • Villa-Vitiosa (de), Messire Théodore Antoine, admis en 1695 au lignage Sweerts.
  • Famille de Villegas (écartelé: au 1 d'argent à la croix florencée de sable, vidée du champ, à la bordure componée de 16 pièces de gueules et d'argent, chaque compon de gueules chargé d'une tour d'or et chaque compon d'argent chargé d'une chaudière de sable; au 2 d'argent à la croix de gueules chargée de cinq coquilles d'argent; au 3 d'argent à conq losanges de gueules accolés en bande (van Ophem); au 4 d'argent à trois alérions de sable)
    • Villegas (de), Balthazar-Joseph-Ignace, seigneur d'Estainbourg, admis en 1745 au Roodenbeke.
    • Villegas (de), Charles-Emmanuel, admis en 1730 au Roodenbeke.
    • Villegas (de), Ferdinand, baron d'Hovorst, seigneur de Viersel, admis en 1675 au Roodenbeke.
    • Villegas (de), Ferdinand-Charles-Melchior, admis en 1761 au Roodenbeke.
    • Villegas (de), Ferdinand-Melchior-Charles, seigneur d'Aa, admis en 1729 au Roodenbeke.
    • Villegas (de), Gaspard-Bernard-Jean-Dominique, comte de St.-Pierre-Jette, admissible au lignage de Roodenbeke.
    • Villegas (de), Gaspard-Joseph-Liévin-Ghistlain, époux de Marie-Thérèse van den Broeck, admis en 1757 au Roodenbeke. (Filiation 101).
    • Villegas (de), Gaspard-Melchior, seigneur d'Aa, admis en 1702 au Roodenbeke.
    • Villegas (de), le chevalier Jacques Ferdinand, seigneur de Serville, admis en 1655 au Roodenbeke.
    • Villegas (de), le vicomte Gaspard-Joseph fut admis en 1712 au Roodenbeke.
    • Villegas (de), Melchior-Joseph-Alexandre, admis en 1775 au Roodenbeke.
    • Villegas (de), Messire Didace-Ferdinand, seigneur de Bouchout, admis le 4 juin 1655 au Roodenbeke.
    • Villegas (de), Messire Gérard-François-Balthazar, comte de St.-Pierre Jette, baron de Rivière, Ganshoren, Releghem et Ham, admis en 1712 au Roodenbeke.
    • Villegas (de), Messire Paul-Melchior, créé baron d'Hovorst en 1675, admis en 1654 au Roodenbeke.
    • Villegas (de), Messire Paul-Philippe, époux d’Anne-Thérèse de Kinschot, seigneur de Luttre, admis en 1691 au Roodenbeke (Filiation 110).
    • Villegas (de), Philippe-Melchior-Emmanuel, seigneur de Clercamp, admis en 1720 au Roodenbeke.
  • Famille de Villers (écartelé: 1/4, d'or au sautoir engrelé de sable; 2/3 d'argent à la fasce de gueules)
    • Villers (de), Messire Gérard, Banneret de Villers-Perroin, admis en 1651 au lignage Serhuyghs.
    • Villers (de), N...., vicomte de Jodoigne, admis en 1760 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Visscher Blason Andre.svg (de gueules au sautoir d'or)
    • Visscher (de), Balthazar, admis en 1650 au lignage Steenweeghs.
    • Visscher (de), Charles-Ignace, seigneur de Traulez, admis en 168.. au lignage Steenweeghs.
    • Visscher (de), Messire Charles-François-Hyacinthe, admis en 1771 au lignage Steenweeghs.
    • Visscher (de), Messire Ferdinand-Philippe-Ignace-Louis, seigneur de Schiplaeken, admis en 1739 au lignage Steenweeghs.
    • Visscher (de), Messire Jean-Baptiste-Xavier, seigneur et baron de Celles, admis en 167.. au lignage Steenweeghs.
    • Visscher (de), Messire Joseph-Albert, baron de Celles, admis en 1760 au lignage Steenweeghs, père de Philippe de Visscher de Celles, membre du Congrès National.
    • Visscher (de), Messire Louis-Joseph-Antoine, admis en 169.. au lignage Steenweeghs.
  • Famille Vits (d'or, tiercé en ente de gueules ou mantelé ployé de gueules sur or, au chef chargé d'un lion issant d'argent)
    • Vits, Albert, admis en 1685 au lignage Serhuyghs.
    • Vits, Messire Charles, admis en 1646 au lignage Sweerts.
    • Vits, Messire Charles, admis le 4 mai 1602 au lignage Sweerts.
    • Vits, Messire Jean, admis en 1642 au lignage Sweerts.
    • Vits, Messire Josse, admis en 1608 au lignage Sweerts.
    • Vits, Philippe, admis en 1589 au lignage Sweerts.
  • Famille van der Vlast (de gueules à trois pals d'or, au franc-quartier brochant du même chargé d'une aigle éployée de sable)
    • Vlast (van der), Abraham, admis en 1526 au lignage Serroelofs.
    • Vlast (van der), Jean, admis en 1486 au lignage Serroelofs.
    • Vlast (van der), Jean, admis en 1596 au lignage Serroelofs.
    • Vlast (van der), Jean, le jeune, admis en 1621 au lignage Serroelofs.
  • Famille van Vlierden
    • Vlierden (van), Adolphe admis en 1565 au lignage Serroelofs.
    • Vlierden (van), Balthazar, admis en 1563 au lignage Serroelofs.
    • Vlierden (van), Messire Jean, admis en 1585 au lignage Serroelofs.
    • Vlierden (van), Messire Philippe, admis en 1600 au lignage Serroelofs.
  • Famille Vogelweyder
    • Vogelweyder, Messire Jean-Baptiste, admis en 1618 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Volden
    • Volden (Van), Joseph-Marie-Hyacinthe-Ghislain, admis en 1782 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Volxem
    • Volxem (van), Paul, échevin de Bruxelles, admis en 1452 au lignage Serroelofs.
    • Volxem (van), Paul, échevin du lignage Caudenbergh en 1452, époux d’Elisabeth Daneels (non répertorié par van der Meulen) (filiation n° 108)
    • Volxem (van), un autre Paul, échevin du lignage Caudenbergh, père de Pierre van Volxem époux de Maria Perremans, Xve siècle (non répertorié par van der Meulen) (filiation n°64)
  • Famille van Voorspoel (fascé de six pièces de gueules et d'hermine)
    • Voorspoel (van), Jean était absent en 1528 du lignage Serhuyghs.
  • Famille van der Vorst (d'argent à cinq annelets rangés en croix et accompagnés en chef de deux oiseaux perchés affrontés, le tout de sable)
    • Vorst (van der), le chevalier Engelbert, admis le 13 juin 1534 au lignage Sleeus.
    • Vorst (van der), Messire Jean, seigneur de Loonbeke, admis le 13 juin 1562 au lignage Sleeus.
    • Vorst (van der), Messire Josse comparut pour la première fois au lignage en 1567 au lignage Sleeus.
    • Vorst (van der), Mr. et Maître Charles, admis en 1603 au lignage Serroelofs.
  • Famille Vorsthuys (écartelé: 1/4, de gueules à la tour d'or; 2/3 d'argent à l'arbre de sinople)
    • Vorsthuys, Corneille, admis en 1578 au lignage Serhuyghs.
    • Vorsthuys, Guillaume se trouvait en 1528 au lignage Serhuyghs.
    • Vorsthuys, Guillaume, admis en 1540 au lignage Serhuyghs.
  • Famille de Vos
    • Vos (de), Corneille, admis en 1627 au lignage Sweerts.
    • Vos (de), Jean, admis en 1620 au lignage Sweerts.
    • Vos (de), Libert, admis en 1600 au lignage Sweerts.
    • Vos (de), Messire Matthias-Jacques, admis en 1687 au lignage Sweerts.
  • Famille Vuchts
    • Vuchts, Jean-Baptiste-Marie, admis en 1763 au lignage Serroelofs.
  • Famille Vuye
    • Vuye, Sr. et Maître François, admis en 1752 au lignage Caudenbergh.

  W

  • Famille van Wachelgem (de sable au sautoir engrelé d'argent, le canton du chef chargé d'un écusson d'argent à cinq losanges de gueules posés en bande qui est van Ophem)
    • Wachelgem (van), Guillaume, admis en 1569 au Roodenbeke.
    • Wachelgem (van), Henri fut admis en 1519 au Roodenbeke.
    • Wachelgem (van), Imbert, admis en 1504 au Roodenbeke.
    • Wachelgem (van), Jean, admis en 1486 au Roodenbeke.
    • Wachelgem (van), Jean, admis en 1561 au Roodenbeke.
    • Wachelgem (van), Jean, admis le 13 juin 1527 au Roodenbeke.
    • Wachelgem (van), Roland, admis en 1561 au Roodenbeke.
  • Famille van Waelhem (d'or à la fasce de gueules chargée de 3 coquilles d'argent)
    • Waelhem (van), Jean, admis en 1544 au Roodenbeke.
    • Waelhem (van), Jean, admis en 1556 au Roodenbeke.
    • Waelhem (van), Messire François, admis en 1587 au lignage Serhuyghs.
    • Waelhem (van), Pierre, admis en 1563 au Roodenbeke.
  • Famille Walschaert
    • Walschaert, Jean-Baptiste-Joseph-Catherine fut déclaré être issu du lignage Caudenbergh, en 1777.
  • Famille de Walsche
    • Walsche (de), Jean, seigneur de Bodeghem, admis le 6 septembre 1590 au lignage Caudenbergh.
    • Walsche (de), Messire Théodore, admis en 1640 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Wambacq
    • Wambacq, Josse-Joseph, admis en 1768 au lignage Steenweeghs.
  • Famille De Wandele
    • Wandele (de), Joseph-Nicolas, licencié ès lois, admis en 1736 au lignage Sweerts.
  • Famille de Wansyn (de sable à deux forces versées d'argent, au franc-canton du même chargé d'une rose de gueules)
    • Wansyn (de), Messire Augustin, admis en 1637 au lignage Caudenbergh.
    • Wansyn (de), Messire François-Dominique, admis en 1681 au lignage Caudenbergh.
    • Wansyn (de), Sr. et Maître, admis en 1636 au lignage Caudenbergh.
  • Famille Warnots
    • Warnots, Jean-Baptiste, admis en 1772 au lignage Sweerts.
  • Famille Was (parti-émanché d'argent et de gueules, au chef chargé de trois maillets d'or, ou d'argent, plusieurs variantes avec brisures)
    • Was, Amelric, admis en 1497 au lignage Sweerts.
    • Was, Philippe, admis en 1497 au lignage Sweerts.
    • Was, Pierre se trouvait au lignage en 1480 au lignage Sweerts.
  • Famille Waterloos
    • Waterloos, Denis, admis en 1665 au Roodenbeke.
    • Waterloos, Maître Adrien, admis en 1683 au Roodenbeke.
  • Famille van Watermale (d'argent à trois coquilles de gueules, avec diverses brisures, écartelés, franc-quartiers etc...)
    • Watermale (van), Maître Jean, admis en 1487 au lignage Sweerts.
    • Watermale (van), Mr. Jean, absent du lignage en 1480 au lignage Sweerts.
  • Famille van Wavre (de sable au lion d'argent, brisé d'une bande d'argent)
    • Wavre (van), Josse, admis le 13 juin 1583 au Roodenbeke.
    • Wavre (van), Maître Pierre, admis le 12 mars 1564 au Roodenbeke.
  • Famille van Weerde (écartelé: aux 1 et 4 d'argent à trois barillets de sable, enflammés en haut au naturel, posés chacun en pal; aux 2 et 3 de sable à trois épis d'or posés en bande, en pal et en barre)
    • Weerde (van), Antoine se trouvait en 1485 au lignage Roodenbeke.
    • Weerde (van), Hyacinthe-Jean, baron, admis en 1746 au lignage Sweerts.
    • Weerde (van), Jean-Daniel-Marie-Hyacinthe, admis en 1775 au lignage Sweerts.
    • Weerde (van), Pierre-Ghislain-Hyacinthe-Alexandre, admis en 1774 au lignage Sweerts.
  • Famille Wellemans (d'or à la fasce bretessée et contre-bretessée de sable, accompagnée de 3 abeilles du même)
    • Wellemans, Corneille, admis en 1626 au lignage Serhuyghs. (mêmes armes écartelées au 2/4 d'argent à 3 macles de sable)
    • Wellemans, Jean-Baptiste, admis en 1625 au lignage Serhuyghs.
    • Wellemans, Messire Corneille, fils de Corneille le précédent, admis en 1664 au lignage Serhuyghs. ((mêmes armes écartelées au 2/4 d'argent à 3 macles de sable))
  • Famille van Wemmele
    • Wemmele (Van), Mr. et Maître Jean-Baptiste-Antoine, avocat, admis en 1709 au Roodenbeke.
  • Famille de Werckhoven
    • Werckhoven (de), François, admis en 1699 au Roodenbeke.
  • Famille van de Werve Blason famille Van de Werve.svg (Ecartelé : aux 1 et 4 d'or au sanglier passant de sable et aux 2 et 3 de sable à trois chevrons d'argent)
    • Werve (van de), François, admis en 1519 au lignage Sleeus.
    • Werve (van de), Gommaire faisait partie du lignage en 1511 et suivantes au lignage Sleeus.
    • Werve (van de), Gommaire, admis en 1555 au lignage Sleeus au lignage Sleeus.
    • Werve (van de), Gommaire, admis le 13 juin 1550 au lignage Serhuyghs. (mêmes armes, sur le tout écu Rolibuc)
    • Werve (van de), Guillaume Raymond, vicomte d'Immerseele, admis en 1700 au lignage Caudenbergh.
    • Werve (van de), Josse faisait partie du lignage en 1534 au lignage Sleeus.
    • Werve (van de), Louis en 1535 en faisait partie au lignage Sleeus.
    • Werve (van de), Messire François, admis en 1598 au lignage Serhuyghs.
    • Werve (van de), Pierre en faisait partie en 1557 du Serhuyghs et années suivantes au lignage Sleeus.
    • Werve (van de), Pierre, admis en 1550 au lignage Serhuyghs. (mêmes armes, sur le tout, écu Rolibuc)
  • Famille Wesenbeke (d'...à la croix de...)
    • Wesenbeke, Loenys, en 1376 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van Wesembeke (d'azur à la fasce accompagnée de trois besants rangés en chef et de trois fleurs de lis posés deux et unen pointe, le tout d'argent)
    • Wesembeke (van), André, admis en 1655 au lignage Serhuyghs.
    • Wesembeke (van), Maître André, admis en 1596 au lignage Serhuyghs.
    • Wesembeke (van), Maître André, admis en 1613 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van den Winckele (écartelé: aux 1 et 4 de sable à une étoile d'or accostée de deux faucilles affrontées d'argent, emmanchées d'or, le tranchant dentelé; aux 2 et 3 émanché d'argent et de gueules)
    • Winckele (van den), François se trouvait au lignage Sweerts en 1480.
    • Winckele (van den), Jean, admis le 13 mars 1578 au Roodenbeke.
    • Winckele (van den), Louis, admis le 13 juin 1587 au lignage Caudenbergh.
    • Winckele (van den), Maître Adrien, admis le 13 juin 1587 au lignage Caudenbergh.
    • Winckele (van den), Maître Charles, admis en 1587 au lignage Caudenbergh.
    • Winckele (van den), Messire Jacques, admis en 1665 au lignage Caudenbergh.
    • Winckele (van den), Messire Jean-Albert, admis en 1630 au lignage Caudenbergh.
    • Winckele (van den), Messire Pierre, admis en 1667 au lignage Caudenbergh.
  • Famille van Winderbeke (de sable à 6 croisettes recroisettées d'or, posées 3-2-1)
    • Winderbeke (Van), Maître Jacques, admis en 1589 au lignage Serhuyghs.
  • Famille Winderlinckx (de gueules à un chien assis d'argent, colleté d'or)
    • Winderlincx, Charles, admis en 1603 au lignage Steenweeghs.
    • Winderlincx, Mr. et Maître Jacques, admis en 1635 au lignage Steenweeghs.
    • Winderlincx, Mr. et Maître Nicolas, admis en 1634 au lignage Steenweeghs.
  • Famille van Winghe
    • Winghe (Van), Antoine, admis en 1616 au lignage Steenweeghs.
  • Famille de Wint
    • Wint (de), Guillaume-François, admis en 172... au Roodenbeke
    • Wint (de), Jean-Baptiste, admis en 1713 au Roodenbeke.
    • Wint (de), Josse-Thomas, époux de Marie-Anne van Bisterveld, admis en 1699 au Roodenbeke. (Filiation 85).
  • Famille de Winter (d'azur à dix croisettes d'or 4,3,2,1)
    • Winter (de), Jean-Baptiste, seigneur de Celles, admis en 167.. au lignage Steenweeghs.
  • Famille Wolfaerts (d'argent à trois loups passants de sable)
    • Wolfaert, Messire Jean-Godefroid, admis en 1653 au lignage Serroelofs.
  • Famille Wouters (écartelé: aux 1 et 4 d'or à l'arbre sec de sable; aux 2 et 3 de gueules au lion d'argent)
    • Wouters, Dominique, admis en 1696 au Roodenbeke.
    • Wouters, Henri-Dominique, admis en 1730 au Roodenbeke.
    • Wouters, Hiéronyme, admis en 1591 au lignage Steenweeghs.
    • Wouters, Jean-Baptiste, admis en 1696 au Roodenbeke.
    • Wouters, Jean-François, admis en 1774 au Roodenbeke.
    • Wouters, Joseph-Abraham, admis en 1783 au Roodenbeke.
    • Wouters, Louis, curé de Thielt, admis en 1765 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van den Wouwere (d'or à quatre fasces d'azur, au franc quartier d'argent, chargé de trois chevrons de gueules)
    • Wouwere (van den), Messire Ignace-Godefroid, admis en 1677 au Roodenbeke.
    • Wouwere (van den), Messire Philippe, seigneur d'Haeren, admis en 1655 au Roodenbeke.
    • Wouwere (van den), Messire Philippe-Jérôme, admis le 7 juin 1669 au Roodenbeke.

  X

  • Famille Xavier
    • Xavier, Messire Jean-Philippe, admis en 1686 au lignage Caudenbergh.
    • Xavier, Messire Philippe-Albert, admis en 1686 au lignage Caudenbergh.

  Y

  • Famille van Yssche (d'or à trois fleurs de lis au pied coupé de sable)
    • Yssche (van), Jean, admis en 1634 au Roodenbeke.

  Z

  • Famille de Zadaleere (de sable au sautoir échiqueté d'argent et de gueules)
    • Zadaleere (de), François-Joseph, admis en 1791 au Roodenbeke.
    • Zadaleere (de), Joseph-François, admis en 1706 au Roodenbeke.
    • Zadaleere (de), Louis-Joseph, admis en 1731 au Roodenbeke.
  • Famille van Zeebroeck (écartelé: aux 1 et 4 d'or à la fasce d'azur, à la bande de gueules brochant; au 2 et 3 d'argent à trois quintefeuilles de sable)
    • Zeebroeck (van), Jean en 1482 au lignage Sleeus.
    • Zeebroeck (van), Maître Gilles faisait partie du lignage en 1482 au lignage Sleeus.
  • Famille de Zeelandre (d'or à l'aigle de sable, à la fasce d'azur chargée de deux trangles ondées brochant sur le tout)
    • Zeelandre (de), Messire Charles-Philippe, admis en 1669 au lignage Serhuyghs.
    • Zeelandre (de), Messire Robert-François, admis en 1663 au lignage Serhuyghs.
  • Famille van der Zennen (de gueules à trois tours d'or)
    • Zennen (van der), Jean, absent du lignage Sweerts en 1480.
  • Famille van Zinnick (d'argent, au chêne de sinople, le fût de l'arbre entortillé d'un serpent d'azur)
    • Zinnick (van), Adrien, admis le 29 mai 1626 au lignage Sleeus.
    • Zinnick (van), Albert, admis le 13 juin 1640 au lignage Sleeus.
    • Zinnick (van), Guillaume, admis en 1626 au lignage Sleeus.
    • Zinnick (van), Guillaume, fils d'Adrien, admis en 1629 au lignage Sleeus.
    • Zinnick (van), Louis, capitaine au service de S.M. ,admis le 7 mai 1643 au lignage Sleeus.
    • Zinnick (van), Messire Alexandre, admis le 7 juin 1643 au lignage Sleeus.
    • Zinnick (van), Messire François, fils de François, admis le 13 juin 1626 au lignage Sleeus.
    • Zinnick (van), Messire François, seigneur de Koekelberghe, admis le 29 mai 1626 au lignage Sleeus.
    • Zinnick (Van), Messire Nicolas, admis le 13 juin 1668 au lignage Sleeus.
  • Famille de Zoete (d'argent à six croisettes de gueules 3, 2, 1; au chef d'or chargé d'une aigle issante de sable)
    • Zoete (de), Antoine, admis en 1602 au lignage Caudenbergh.
    • Zoete (de), Maître Philippe, admis en 1606 au lignage Caudenbergh.
    • Zoete (de), Messire Antoine, admis en 1638 au lignage Caudenbergh.

  Quatrième partie: Seigneuries appartenant à des membres des Lignages de Bruxelles

Pour être membre de l’oligarchie des lignages de Bruxelles il fallait impérativement n’exercer aucune profession et vivre uniquement de ses rentes. Aussi, de nombreux membres des Lignages étaient ils seigneurs et vivaient-ils des revenus féodaux.

En se basant sur la recension de Désiré van der Meulen, la liste de diverses seigneuries possédées par les membres des Lignages a été établie. Ces seigneuries sont répandues un peu partout dans le Brabant tant flamand que wallon et témoignent de la puissance économique de la ville de Bruxelles et des lignagers bruxellois qui étaient ainsi possesseurs d’une partie importante du sol brabançon.

À côté du nom des seigneuries nous avons indiqué le nom de la famille lignagère.

  • Aa (de Tribolet, Villegas)
  • Alsingen (van Horenbeke)
  • Altena (des Pomereaux)
  • Annecroix (Huysman)
  • Anvers (marquisat d’) (van Beughem)
  • Assonville (van Caverson)
  • Attenrode (de Man)
  • Baerdeghem (de Martigny)
  • Beersel (de Man)
  • Belle (Huysman)
  • Berchem (Locquenghien)
  • Berg (Steelant)
  • Berghes (Longin)
  • Berghes-Saint-Winnocq (de Longin, Schotte)
  • Berleghem (de Rodouan)
  • Bernonsart (Madoets)
  • Blanckenaer (van Heusden dit d’Elshout)
  • Bodeghem (de Walsche, Fierlant)
  • Bois-Jean (du Bois de Fienne)
  • Bois-St.-Jean (Huys)
  • Bommelette (de Saint-Victor)
  • Boondael (de Varick)
  • Borchgravenbroeck (Charliers)
  • Bornival (van der Dussen)
  • Bouchout (van Laethem, van Transil, Villegas)
  • Boucquet (Francquen)
  • Bruxelles (Vicomté) (de Varick)
  • Bueken (van Christynen)
  • Buisseret (Charliers)
  • Bulloy (Orts)
  • Buysinghen (Micault)
  • Buzet (van Reynegom)
  • Calenelle (Marotte)
  • Carloo (van der Noot)
  • Celles (de Visscher, de Winter)
  • Chapelle-saint-Ulric (de l’Espinoy)
  • Chasteleer (du Chasteler)
  • Château (de Bregilles)
  • Chesnoy (van Nuffel)
  • Clabecq (de Coutereau)
  • Clercamp (Villegas)
  • Coelen (van der Dussen)
  • Coensbergh (van Reynegom)
  • Coquerie (La) (de Bretel)
  • Corbais (Hinckaert)
  • Corbeke (Donghelberghe, van den Heetvelde)
  • Court-au-Bois (la) (d’Olmen)
  • Court-Saint-Etienne (van Laethem)
  • Crainhem (Baronaige, van den Heetvelde)
  • Cruyckenbourg (de Fourneau, t’Serclaes)
  • Delval (de Beeckman)
  • Dieghem (van Brecht)
  • Droissel (de Launay)
  • Droogenbosch (Hertewyck)
  • Duras (van der Noot)
  • Duynen (van Nuffel)
  • Eeckhoven (van den Heetvelde)
  • Elewyck (Baronaige)
  • Erps (de Boisschot)
  • Esscheloo (Reynegom)
  • Estainbourg (Villegas)
  • Eversbeke (de Fourneau)
  • Eversberghe (de Busleyden)
  • Eynthout (van Spoelberg)
  • Eysinghen (de Varick)
  • Fauconval (de Bernard)
  • Fléchières (Brambilla)
  • Ganshoren (van der Eycken, Villegas)
  • Gentinnes (d’Udekem)
  • Gentisart (van Reynegom)
  • Ghelin (Bruno Caraccioli)
  • Ghete (de Coutereau)
  • Gierts (de Busleyden)
  • Glabbeke (de Cottereau, de Flodorp)
  • Gomont (Arazola de Onate)
  • Goycke (Baronaige, Taye)
  • Grand-Bigard (Estor, van den Tymple, de Boisschot)
  • Grosbergh (Bavière-Grosbergh)
  • Habbeke (de Fourneau)
  • Haeren (van den Wouwere, Madoets)
  • Haghedooren (van Gaethoven)
  • Haine (van Senst)
  • Ham (Villegas)
  • Hamme (van Hamme)
  • Harcourts (Schotte)
  • Havenguarde (de Martigny)
  • Haye (la) (de Gottignies)
  • Heembeke (van Oss)
  • Heetvelde (van Reynegom, Quarré)
  • Herent (t’Serclaes, van der Ee)
  • Herenthout (van Reynegom)
  • Herlaer (Donghelberghe, van Reynegom)
  • Herseau (Baronaige)
  • Heukelom (van Eynatten)
  • Heynsbroeck (van Nuffel)
  • Hobruge (de Man)
  • Hoelede (Locquenghien)
  • Honzem (Huysman)
  • Hooberghe (Quarré)
  • Hove (des Pomeraux)
  • Hovorst (Villegas)
  • Huldenberghe (de Baudequin)
  • Huysinghen (Micault, de Varick)
  • Immerseele (van de Werve)
  • Impel (van Reynegom)
  • Jauche (de Coutereau)
  • Jette (van der Eycken)
  • Jodoigne (de Villers)
  • Kestergat (van der Dussen)
  • Kieseghem (van der Noot)
  • Koekelberghe (van Zinnick)
  • Lacre (de la Biestate)
  • Laeken (Blitterswyck)
  • Laethove (van Impde)
  • Lennick (les deux) (de Man)
  • Liberchies (de Varick)
  • Libersart (de Varick)
  • Limelette (van Ursel)
  • Loddyck (de Man)
  • Lodelinsart (van den Eede)
  • Lombeke (de Fourneau)
  • Lomprez (de la Douwe)
  • Londerzeel (Boot)
  • Loonbeke (van der Vorst)
  • Loupoigne (de Mol)
  • Loyens (van Grave)
  • Luttre (Villegas)
  • Machelen-Sainte-Gertrude (de Gottignies)
  • Malèvre (Stradio)
  • Melis (Alvaredo y Bracamonte)
  • Melroy (van Velde)
  • Melsbroeck (Locquenghien)
  • Merchtem (Pipenpoy)
  • Meysse (de Gottignies)
  • Molhem (de Fraye)
  • Montigny (de Launay)
  • Moorsrolle (van Impde)
  • Moortsel (Loyens)
  • Mothe (la) (Huysman)
  • Mothe au Bois (la) (van Senst)
  • Mouillerie-Nuyenhove (de Lalaing)
  • Mousty (de Spanghe)
  • Nederbrulle (van Paffenrode)
  • Neder-Hespen (van Assche)
  • Neder-Ockerzeel (t’Serclaes)
  • Nederwinde (de la Biestrate)
  • Neeryssche (de Gottignies)
  • Neufcour (Huysman)
  • Nevele (della Faille)
  • Nieuwenhove (Berlo, de Steenhout)
  • Nosseghem (de Keysere, van Nevele)
  • Odomont (Charliers)
  • Oetinghen (de Mol)
  • Ohain (de Lalaing)
  • Olmen (Happart)
  • Oostkerke (de Corte)
  • Opdorp (de Marselaer, Aerts)
  • Ophalfen (t’Serclaes)
  • Ophem (van T’Sestich, van der Beken)
  • Over-Hespen (van Assche)
  • Pepinghen (Raveschot)
  • Perck (Baronaige, Marselaer, Steelant)
  • Peterbroeck (Geeraerts)
  • Peuthy (de Baudequin)
  • Poederlé (de Steenhuys)
  • Putte (van der Stegen)
  • Queue (La) (Josse t’Kint)(°9-10-1682/+5-3-1761)échevin de Bruxelles, du lign. Serhuygs en 1726.
  • Quieuvrain (Marotte)
  • Releghem (Villegas)
  • Rèves (Donghelberghe)
  • Rithoven (de Broechoven)
  • Rivière (van der Eycken, Villegas)
  • Rivieren (de Mailly)
  • Rollant (de Mol)
  • Rommerswael (van der Gracht)
  • Ruart (Verreycken)
  • Saint-Georges (van der Eycken)
  • Saint-Lambert (de Varick)
  • Saint-Pierre-Jette (Villegas)
  • Saint-Remy (d’Olmen)
  • Sanghen (de la Douwe)
  • Sart (le) (de Herzelles)
  • Schavenberghe (van Dongelberghe)
  • Schiplaeken (de Visscher)
  • Schoonhove (van Eynatten, van der Noot)
  • Serville (Villegas)
  • Sombeke (Boot)
  • Stabroeck (van Glymes)
  • Stakenbourg (van Reynegom)
  • Stalle (de la Douwe, de Mailly, van Hamme)
  • Steen (Duquesnoy)
  • Steenkerke (de Gottignies)
  • Steenwerve (de Boccabella)
  • Stockel (van Male)
  • ten Bossche (Powis)
  • Terbrugghe (Hinckaert, Burbure)
  • Termeeren (des Cordes, de Man)
  • Ternath (de Fourneau)
  • Thérouane (de l’Espinoy)
  • Thielen (van Baexem)
  • Thildonck (van den Heetvelde, l’Archier)
  • Thy (Huys, de Ghistelles)
  • Tiberchamps (Ryckewaert)
  • Tourneppe (Micault)
  • Traulez (de Visscher)
  • Ulleberghe (Streignaert dit Charles)
  • Ursele (van Doetinghem)
  • Velthem (Boote)
  • Viersel (Villegas)
  • Vieuxsart (de Beeckman)
  • Villers-Peroin (de Villers)
  • Vorselaer (Proost)
  • Vrechem (van der Noot)
  • Waelsberghe (Baert)
  • Waerbeke (de Steenhout)
  • Waesmont (van Uffele)
  • Walcourt (de Man)
  • Wambeke (de Fourneau)
  • Wannick (van der Noot)
  • Wegerwalle (du Bois)
  • Wemmel (Taye)
  • Wesenbeke (Boote, Burbure)
  • Westmalle (Powis)
  • Wilmeson (van Gaethoven)
  • Winxele (van Couwenhove)
  • Witterzee (van Caverson)
  • Woluwe-Saint-Lambert et Saint-Pierre (d'Armstorff)
  • Wolverthem (Baert)
  • Worques (de Fourneau)
  • Woude (de Bernaige)
  • Woudenbroeck (de Gottignies)
  • Zierlant (de Corte)
  • Zillebeke (Donghelberghe)

  Notes et références

  1. Sources: Leo Lindemans : « Aanvullingen bij de genealogie Evenpoel », in Eigen Schoon en De Brabander n°10/11/12 Oct.Nov.Déc 1989 ; Th. De Raedt « Sceaux armoriés des Pays-Bas et des pays avoisinants », Bruxelles 1897, Tome Ii, p.194 ; « Les registres du lignage Sweerts – Admissions et résolutions », par Nicole Decostre & autres, Ed Genealigicum belgicum (« G.B. 5 »), Bxl 1964, pages 48-58 ; « Les juridictions scabinales dans le Duché de Brabant (des origines à la fin du XVe siècle) » par Raymond Byl (université Libre de Bruxelles), Puf, 1965), page 89.
  2. Concernant ces trois variantes, voir: Baron de Ryckman de Betz et Vicomte Fernand de Jonghe d'Ardoye, Armorial et biographie des chanceliers et conseillers de Brabant, t. IV, Hombeek, Château d'Egleghem, 1957 (Tablettes du Brabant, Recueil 4), pp. 994, 1068, 1069, 1174. (roue d'or); Brabantica, IX, 1144: roue d'argent à six rayons.; Dr Georges Spelkens, "Armorial du lignage Serhuyghs", dans, Les lignages de Bruxelles, Bruxelles, n° 13-14, année 1964 (armes de Maître Guillaume van Langendonck, 1657: roue d'argent, cinq rayons). Georges Dansaert, Armorial: roue d'or; Henne et Wauters, édition illustrée, dessin des armes: roue d'argent à six rayons. Références reprises dans Damien Breuls de Tiecken, Armorial bruxellois, Bruxelles, 2009, sub verbo, qui reprend chacune des variantes.
  3. Baron de Ryckman de Betz et Vicomte Fernand de Jonghe d'Ardoye, Armorial et biographie des chanceliers et conseillers de Brabant, t. IV, Hombeek, Château d'Egleghem, 1957 (Tablettes du Brabant, Recueil 4), p. 1069.
  4. Sources: « Les registres du lignage Sweerts – Admissions et résolutions », par Nicole Decostre & autres, Ed Genealigicum belgicum (« G.B. 5 »), Bxl 1964, page 78: texte et note n°100 ; Jean-Baptiste Houwaert, Liber familiarum, Bibliothèque royale de Belgique, Ms.Ii6601 folio 291
  5. La famille de ou van Stalle (de gueules à la face d'hermine) constitue un ramage naturel de la Maison de Brabant comme étant issue de Henri de Stalle, bâtard de Guillaume de Louvain, seigneur de Perwez et de Ruysbroek, lui-même fils de Godefroid III de Louvain.

  Liens internes

  Liens concernant des sociétés urbaines comparables

  Liens vers des articles connexes

  Liens concernant les bourgeoisies urbaines

  Liens externes

  Voir aussi

Voir la catégorie : Lignages de Bruxelles.
   
               

 

Toutes les traductions de Lignages de Bruxelles


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

2342 visiteurs en ligne

calculé en 0,078s

   Publicité ▼

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼