» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - Onciale

voir la définition de Onciale dans le Littré

voir la définition de Wikipedia

   Publicité ▼

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

locutions

-Onciale 0100 • Onciale 0101 • Onciale 0102 • Onciale 0103 • Onciale 0104 • Onciale 0105 • Onciale 0106 • Onciale 0107 • Onciale 0108 • Onciale 0109 • Onciale 0111 • Onciale 047 • Onciale 049 • Onciale 050 • Onciale 051 • Onciale 052 • Onciale 053 • Onciale 054 • Onciale 055 • Onciale 056 • Onciale 057 • Onciale 058 • Onciale 059 • Onciale 060 • Onciale 061 • Onciale 062 • Onciale 063 • Onciale 064 • Onciale 065 • Onciale 066 • Onciale 067 • Onciale 068 • Onciale 069 • Onciale 070 • Onciale 071 • Onciale 072 • Onciale 073 • Onciale 075 • Onciale 076 • Onciale 077 • Onciale 078 • Onciale 079 • Onciale 080 • Onciale 082 • Onciale 083 • Onciale 085 • Onciale 086 • Onciale 087 • Onciale 088 • Onciale 089 • Onciale 091 • Onciale 093 • Onciale 094 • Onciale 095 • Onciale 096 • Onciale 097 • Onciale 098 • Onciale 099

dictionnaire analogique

 

style[ClasseParExt.]

lettre de l'alphabet[Thème]

qualif. d'un type d'écriture cursive[DomaineDescription]

transcription phonétique[Hyper.]

onciale[Dérivé]

manuscrit[Hyper.]

oncial[Dérivé]

onciale (n. f.)


 

style de lettre[Classe]

imprimerie[Thème]

écriture de l'alphabet[Thème]

qualificatif d'une écriture[DomaineDescription]

manuscrit[Hyper.]

oncial[Dérivé]

onciale[Dérivé]

oncial (adj.) [linguistique]


   Publicité ▼

Le Littré (1880)

ONCIAL, ALE (adj.)[on-si-al, a-l']

Terme d'antiquité. Lettres onciales, sortes de grands caractères qui s'employaient aux titres des livres, aux inscriptions, etc. Caractère oncial. Les caractères onciaux.

Pris dans son acception rigoureuse, oncial devrait désigner des caractères d'un pouce de hauteur.... le mot oncial a été employé par saint Jérôme... mais le sens de ce passage n'est pas assez précis pour qu'on puisse affirmer que saint Jérôme ait voulu désigner une écriture distincte de la capitale, ou simplement des caractères d'une grande dimension ; quoi qu'il en soit, on est convenu de donner le nom d'onciale à une écriture dont les lettres ont presque toujours beaucoup moins d'un pouce de hauteur.... par onciale on entend une écriture majuscule qui affecte souvent les contours arrondis, et qui se distingue de la capitale par la forme des lettres A, D, E, G, H, M, Q, T, V (DE WAILLY Éléments de paléographie, t. I, p. 388)

Au féminin, l'onciale, ou, au masculin, l'oncial, l'écriture onciale.

Écriture demi-onciale, écriture plus petite que l'onciale ordinaire.

ÉTYMOLOGIE

Lat. uncialis, proprement haut d'un pouce, de uncia qui signifiait once et pouce.

Wikipedia - voir aussi

Wikipedia

Onciale

                   

L’onciale est une graphie particulière des alphabets latin et grec utilisée du IIIe au VIIIe siècles. Elle a été créée à partir de la majuscule et de l’ancienne cursive romaine. C’est l’écriture par excellence des codex, adaptée à la plume.

Au début du IXe siècle, la minuscule caroline tend à la remplacer et elle n’est plus utilisée que pour tracer les débuts de livres, de chapitres ou de sections, à la manière de nos majuscules. L’imprimerie l’a définitivement fait disparaître des usages courants.

Sommaire

  Onciale latine

  Histoire

C’est surtout pour l’alphabet latin que le terme est adapté. En effet, le mot oncial(e) y désigne un type précis de graphie, qui se développe entre les IIIe et IVe siècles de l’ère chrétienne, à partir de la capitale quadrata et de l’ancienne cursive romaine. C’est l’écriture par excellence des codex, adaptée à la plume car bien moins anguleuse que la quadrata, qui est (encore actuellement) celle des inscriptions.

L’onciale est restée en vigueur jusqu’au début du IXe siècle, à partir duquel la minuscule caroline tend à la remplacer. Entre les VIIIe et XIIIe siècles, elle est surtout conservée pour tracer les débuts de livres, de chapitres ou de sections, à la manière de nos majuscules, dans les manuscrits en minuscule caroline ou en gothique, deux graphies qui lui doivent certaines formes, comme celles du d ou du a.

Bien que le plus souvent cantonnée après son âge d’or à un rôle ornemental, l’onciale a cependant continué d’être employée pour des codex entiers bien après ; seule l’imprimerie l’a définitivement fait disparaître des usages courants ; elle est toutefois encore très prisée des calligraphes.

La graphie nommée semi-onciale n’est pas dérivée de l’onciale, mais de la nouvelle cursive romaine et que les écritures nationales développées après la chute de l’Empire romain (lombarde, wisigothique, mérovingienne, insulaire, etc.) sont principalement issues de cette nouvelle cursive ou de la semi-onciale pour les écritures insulaires (irlandaise et anglo-saxonne).

  Tracés

Alphabet complet en onciale.

Note : l’image ci-dessus ne représente qu’une possibilité de tracé de l’onciale. En effet, évoluant au gré des siècles et des lieux (pour ne pas dire des scribes), elle n’offre pas une apparence figée et invariante.

L’onciale latine se caractérise par ses courbes. Les lettres les plus caractéristiques sont A, D, E, H, M, Q et V, qui se distinguent de leur équivalent en quadrata et laisseront leur empreinte dans le tracé des minuscules actuelles (via un parcours complexe, cependant : nos minuscules ne dérivent en effet pas directement de l’onciale). Il n’existe pas encore de lettre J distincte de I (lequel n’a pas non plus encore de point suscrit) ; U et V ne sont pas non plus séparés. Enfin, W n’a pas encore fait son apparition.

Les lettres n’ont plus forcément une hauteur d’œil régulière : certaines dépassent de la ligne, ce qu’on voit aisément avec D, H, K et L pour la hauteur d’œil et F, G, N, P, Q, R, X et Y (parfois surmonté d’un point suscrit) pour la ligne de base. Selon les manuscrits, certaines de ces lettres sont cependant plus régulières : c’est le cas de N, par exemple, qui peut rester circonscrit aux deux lignes.

Les mots ne sont au départ pas séparés mais un petit espace sert parfois de séparateur de phrases, ou un point. La ponctuation est, hormis ce point, quasiment absente et comme l’écriture n’est pas encore bicamérale, on se sert parfois d’une grande lettre pour marquer les débuts de page voire de phrase mais pas de caractères différents.

Les abréviations restent rares dans les manuscrits anciens : sont le plus souvent concernés les nomina sacra, la suspension nasale (M en fin de ligne est remplacé par un trait suscrit accompagné ou non d’un point, N par un trait suscrit). L’enclitique -que (signifiant et en latin) et la désinence -bus de datif / ablatif pluriel sont, comme en capitales, parfois notés par Q. et B. ; les manuscrits de droit, cependant, sont déjà riches en abréviations.

On trouve quelques ligatures en fin de ligne ainsi que le E caudata (Ę) pouvant remplacer AE, faisant son apparition à partir du VIe siècle.

  Onciale grecque

Lorsque l’on parle de l’alphabet grec, il est d’usage de désigner l’une de ses graphies par le terme d’onciale. Il s’agit là d’une dénomination bien moins précise que pour l’alphabet latin : en effet, ce n’est pas tant le tracé et le type de lettres qu’on désigne que la destination du texte écrit ainsi. L’onciale grecque est en effet un type de capitales utilisé pour l’écriture de librairie à partir de l’époque hellénistique, très proche des capitales lapidaires, que l’on gagnerait à nommer « livresque ». Elle s’oppose en cela à l’écriture de chancellerie et aux minuscules. D’ailleurs, depuis quelques années, le nom d’onciale a été abandonné au profit de celui de majuscule, plus approprié.

C’est à partir de la moitié du IVe siècle av. J.-C. que l’on assiste à une séparation, somme toute assez peu marquée, entre les capitales lapidaires et celles que l’on utilise pour les livres, terme par lequel on désigne des documents publics et non privés, lesquels sont écrits dans divers types tendant plus ou moins vers la cursive. Les traits les plus frappants concernent peu de lettres ; comme dans l’onciale latine, les traits droits ont tendance à se courber, ce que permet plus facilement l’écriture sur parchemin :

  • le sigma prend la forme du sigma lunaire : Σ → С → Ͻ  ;
  • l’epsilon se courbe (epsilon lunaire) : Ε → Є ;
  • l’omega prend la forme qui donnera naissance à la minuscule : Ω → Ѡ.

Pour les autres lettres, on note, comme pour la latine, une irrégularité de hauteur (qui se manifeste surtout dans le dépassement de la ligne de base) et une simplification croissante du tracé de certaines lettres, comme le Α qui, au départ, restait proche du modèle lapidaire et qui, petit à petit, en est venu à se tracer à la manière du A oncial latin, le Ξ, dont les trois traverses se relient, ou encore le Λ, dont la haste gauche se raccourcit. Ces deux derniers tracés sont, on le voit, très proches des minuscules actuelles λ et ξ (minuscules qui sont tributaires d’un mélange de formes s’étalant sur plus de deux millénaires).

Note : pour des raisons de compatibilité avec les polices de caractères courantes, on a choisi de représenter les lettres grecques onciales par des caractères tirés du cyrillique.

Une fois le modèle fixé, il restera invariant pendant plus d’un millénaire dans les usages manuscrits livresques, remplacé ensuite dans l’imprimerie par les capitales lapidaires remises au goût du jour tandis que les minuscules s’étaient imposées.

Voici un exemple théorique de lettres grecques onciales :

Alphabet grec dans sa graphie onciale.

  À propos du mot oncial(e)

Le mot français vient de l’adjectif latin uncialis[1], « d’un douzième ». À l’origine, il s’agirait de caractères d’un douzième de pied, soit d’un pouce, avant de désigner des lettres plus petites. C’est chez saint Jérôme qu’on trouve une première attestation du terme, dans sa préface à sa traduction du Livre de Job :

« Habeant qui volunt veteres libros, vel in membranis purpureis auro argentoque descriptos, vel uncialibus ut vulgo aiunt litteris onera magis exarata quam codices. »
« Il y en a qui veulent de vieux livres, soit en parchemin coloré de pourpre et aux lettres tracées à l’or et à l’argent, soit en onciales, comme on dit couramment, qui sont plus des fardeaux écrits que des codex ».

Il semble qu’il ne faille voir là qu’un terme désignant tout type de grandes lettres (majuscules) et non pas précisément l’onciale. Il faut attendre Charles-François Toustain et René Prosper Tassin (au XVIIIe siècle) pour qu’onciale se spécialise dans le sens actuel.

Le mot permet aussi de désigner des codex (le plus souvent chrétiens) écrits dans cette graphie ou du moins dans des lettres capitales grecques, par opposition aux cursives, écrits en minuscules grecques. On connaît de nombreux codex en onciales, dont :

  Notes et références

  1. (fr) Définitions lexicographiques et étymologiques de « oncial » du TLFi, sur le site du CNRTL..

  Voir aussi

  Bibliographie

  • Charles Higounet, L’écriture, Presses universitaires de France, collection « Que sais-je ? », numéro 653, Paris, 1955 pour la 1re édition, 2003 pour la 11e édition ;
  • Jean Irigoin, « Trois millénaires d’écriture grecque » dans « Du signe à l’écriture », dossier hors-série de la revue Pour la science, octobre/janvier 2002 ;
  • Franz Steffens, Paléographie latine, Honoré Champion, Paris, 1910 ;
  • (en)The World’s Writing Systems, ouvrage collectif sous la direction de Peter T. Daniels et William Bright, Oxford University Press, New York, 1996.
  • Claude Mediavilla, « Calligraphie » Édition de l’imprimerie Nationale

  Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

   
               

 

Toutes les traductions de Onciale


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

5316 visiteurs en ligne

calculé en 0,140s

   Publicité ▼

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼

9788886089845 Quaderno di calligrafia medievale. Onciale e gotica | Agnieszka Ko (9.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Quaderno di calligrafia medievale. Onciale e gotica Agnieszka Kossowska (7.65 EUR)

Usage commercial de ce terme