» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - PROPHETE

prophète (n.m.)

1.homme qui parle au nom de Dieu et qui prétend prédire l'avenir qui lui a été révélé.

Prophète (n.prop.)

1.La Mecque v. 570 Médine 632 prophète et fondateur de l'islam. Il dut s'enfuir de La Mecque (622), an I de l'ère musulmane, mais reconquit la cité en 630 et instaura une nouvelle législation religieuse.
le Prophète : titre donné à Mahomet, prophète de la religion musulmane.

prophète (n.)

1.personne qui annonce l'avenir. Augure, devin.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de PROPHETE dans le Littré

voir la définition de Wikipedia

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - PROPHETE

   Publicité ▼

locutions

dictionnaire analogique

prophète selon l'Islam[Classe]

prophète.[ClasseParExt.]

religion musulmane.[ClasseParExt.]

islam[Thème]

prophète[Hyper.]

Prophète (n. pr.)




Le Littré (1880)

PROPHÈTE (s. m.)[pro-fè-t']

1. Celui qui, chez les Hébreux, inspiré de Dieu, prédisait l'avenir.

Il ne s'éleva plus dans Israël de prophète semblable à Moïse, à qui le Seigneur parlât comme à lui face à face (SACI Bible, Deutéron. XXXIV, 10)

Pour montrer que l'Ancien Testament n'est que figuratif, et que les prophètes entendaient par les biens temporels d'autres biens.... (PASC. Pens. XVI, 5, éd. HAVET.)

On n'entend les prophètes que quand on voit les choses arrivées (PASC. ib. XXV, 137)

Dieu a suscité des prophètes durant seize cents ans ; et, pendant quatre cents ans après, il a dispersé toutes ces prophéties, avec tous les Juifs qui les portaient, dans tous les lieux du monde ; voilà quelle a été la préparation à la naissance de Jésus-Christ (PASC. ib. XVIII, 1)

Le prophète [Isaïe] y prédit la conversion des gentils par ces paroles : Ceux d'Occident craindront le nom du Seigneur, et ceux d'Orient verront sa gloire (BOSSUET Hist. II, 7)

Les prophètes, au moins quelques-uns, ne laissaient pas d'être mariés ; et cette veuve dont Élie multiplia l'huile, était la veuve d'un prophète (FLEURY Moeurs des Israél. tit. XXI, 2e part. p. 265, dans POUGENS.)

Une autre espèce de religieux, et bien plus considérable, étaient les prophètes ; il y en avait un grand nombre dès le temps de Samuel (FLEURY ib. p. 262)

Le prophète-roi, le roi-prophète, le prophète royal, David.

C'est ce qu'avait si bien compris le prophète royal (BOURDAL. Serm. 20e dim. après la Pentec. Domin. t. IV, p. 226)

Les quatre grands prophètes, Isaïe, Jérémie, Ezéchiel et Daniel, ainsi dits parce qu'ils ont laissé un plus grand nombre d'écrits.

Les douze petits prophètes, les autres douze prophètes dont on a des prophéties dans l'Ancien Testament.

Les faux prophètes, ceux qui se disaient prophètes, sans avoir l'inspiration divine.

Le temps approchait où la vengeance divine devait éclater sur les Juifs impénitents : le désordre se met parmi eux ; un faux zèle les aveugle et les rend odieux à tous les hommes ; leurs faux prophètes les enchantent par les promesses d'un règne imaginaire (BOSSUET Hist. II, 7)

Fig. Voici la loi et les prophètes, se dit d'une autorité qui décide sans réplique (locution qui vient de ce que saint Jérôme et les autres Pères de l'Église donnent le nom de loi aux cinq livres de Moïse, et de prophètes aux livres des prophètes).

On dit de même : Ce que je vous dis, c'est la loi et les prophètes.

On veut parier que la princesse d'Harcourt ne sera pas dévote dans un an, à cette heure qu'elle est dame du palais, et qu'elle remettra du rouge ; car ce rouge c'est la loi et les prophètes ; c'est sur ce rouge que roule tout le christianisme (SÉV. 181)

2. Chez les gentils, certains personnages inspirés par les dieux. Élie fit mourir les prophètes de Baal.

Des prophètes menteurs la troupe confondue (RAC. Athal. I, 1)

Faux prophètes, se dit aussi pour prophètes de Baal.

Celle [raillerie] dont elle [l'Écriture] se servit dans cette fameuse épreuve de l'impuissance des faux dieux d'Achab, en disant aux faux prophètes : Criez plus fort, car votre dieu est peut-être en chemin (FURETIÈRE 3e factum, t. I, p. 320)

Les Grecs aussi avaient des prophètes.

Les prophètes exercent un ministère plus relevé : ils se tiennent auprès de la Pythie, recueillent ses réponses, les arrangent, les interprètent, et quelquefois les confient à d'autres ministres qui les mettent en vers (BARTHÉL. Anach. ch. 22)

Viens, prophète éloquent, aveugle harmonieux [Homère] (A. CHÉN. l'Aveugle.)

3. Titre donné à Mahomet par les musulmans.

Mahomet s'érigea en prophète (BOSSUET Hist. I, 11)

Et tandis qu'elle montre au peuple épouvanté Du prophète divin l'étendard redouté.... (RAC. Baj. III, 1)

Le saint prophète ne savait ni lire ni écrire ; de là la haine des premiers musulmans contre toute espèce de connaissance (DIDER. Opin. des anc. philos. (Sarrasins).)

4. Fig. Celui qui agit comme un des prophètes de l'ancien temps.

Leur subtil conducteur [Cromwell], qui.... en faisant le docteur et le prophète, aussi bien que le soldat et le capitaine.... (BOSSUET Reine d'Anglet.)

Le prophète Jurieu fut sifflé ; les prophètes des Cévennes furent pendus ou roués ; les prophètes qui vinrent du Languedoc et du Dauphiné à Londres furent mis au pilori.... (VOLT. Dict. phil. Prophètes.)

5. Fig. et familièrement Celui qui annonce ce qui doit arriver, qui devine.

Il y en a une [prophétie] dans le Dante encore plus circonstanciée et plus clairement exprimée, c'est touchant la découverte des étoiles du pôle antarctique ; il suffirait de ces deux exemples pour prouver que les poëtes méritent en effet le nom de prophète (VOLT. Comm. Corn. Rem. Médée, V, 3)

Tout ce que j'ai prédit est arrivé ; au premier coup de fusil qui fut tiré, je dis : En voilà pour sept ans.... c'est parce que je ne suis plus dans mon pays que je suis prophète (VOLT. Lett. d'Argental, 28 sept. 1761)

J'ai été prophète sans le savoir, comme l'étaient tous les anciens prophètes (VOLT. ib. 24 janv. 1766)

Si le préopinant ne m'avait pas interrompu, il saurait déjà qu'il est plus simple d'écouter que de deviner, et qu'en général ce n'est pas un métier sûr que celui de prophète (MIRABEAU Collection, t. III, p. 92)

Familièrement. Un prophète de malheur, un homme qui n'annonce que de mauvaises choses.

Faux prophète, homme qui se trompe dans ses prédictions.

Chapeau de prophète, chapeau pointu, ainsi dit parce que les devins sont souvent coiffés d'un tel chapeau.

PROVERBES

Nul n'est prophète en son pays, on a moins d'influence, de crédit en son pays qu'ailleurs.Je vous assure, ajouta-t-il [Jésus], qu'aucun prophète n'est bien reçu en son pays (SACI Bible, Évang. saint Luc, IV, 24)Il va à Vals, parce qu'il est à Paris ; et M. d'Arles va à Forges ; tant il est vrai que jusqu'à ces pauvres fontaines, nul n'est prophète en son pays (SÉV. 31, août 1689)C'est un vieux licencié galicien, qui, dès sa première jeunesse, a quitté sa patrie, où il ne serait jamais devenu prophète (LESAGE Estev. Gonz. 10)Ce divin Dante fut, dit-on, un homme assez malheureux ; ne croyez pas qu'il fût divin de son temps, ni qu'il fût prophète chez lui (VOLT. Dict. phil. Dante.)

HISTORIQUE

XIe s.Dès les apostres ne fut hom tel prophete (Ch. de Rol. CLXIV)

XIIe s.Deus nostre sires dit : les meies leis [mes lois] guardez. Li prophetes redit : wai vus [malheur à vous] qui estorez Les leis de felunie.... (Th. le mart. 80)David reis e prophetes purvit altrui muillier [vit la femme d'un autre] (ib. 76)

XVIe s.Ce bon prophete [ce bon apôtre] le cardinal de Lyon, qui toute sa vie a esté ennemy mortel des François (Hist. du chev. Bayard, p. 371, dans LACURNE)Esprit tout divin et prophete (DES ACCORDS les Touches, p. 2, dans LACURNE)

ÉTYMOLOGIE

Prov. propheta ; espagn. et ital. profeta ; du latin propheta ; du grec, avant, et, je dis (comparez FABLE, FATAL).

Wikipedia

Prophète

                   
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prophète (homonymie).

Prophète, au féminin prophétesse (grec : προφήτης [profétès], professeur, interprète de la parole divine ; devin) est un mot provenant du latin chrétien et emprunté au grec prophêtês[1] qui désigne une personne qui tient, d'une inspiration que l'on croit être divine, la connaissance d'événements à venir et qui les annonce par ses paroles ou ses écrits. Les prophéties sont souvent plus des mises en garde, assorties de l'annonce de calamités, que des prédictions inconditionnelles, répondant généralement à une angoisse collective ou un sentiment d'impuissance face à l'histoire. " L'âme d'une époque, le génie d'une race sont incarnés en eux [les prophètes], écrit en 1884 Gustave Le Bon dans La civilisation des Arabes. Des générations d'ancêtres perdues dans le sommeil des siècles parlent par leurs voix."

Un faux prophète est un prophète non reconnu par les autres religions ou systèmes de croyances, les critères pour différencier les deux étant déterminés dans des traités sur l’« esprit de discernement » comme celui de Jean de Gerson.

Le prophète s'oppose au devin en ce qu'il n'est pas fataliste, qu'il n'intervient pas pour répondre à des questions précises et qu'il ne fonde pas sa connaissance de l'avenir sur l'interprétation d'indices ou de signes concrets : cartes à jouer, vol des oiseaux, tirage au sort, ivresse, etc.

Le prophète se dit au service et mû par la divinité, et va souvent à l'encontre de l'opinion de ses concitoyens. Il forme ainsi un contre-ppouvoir, forme d'antidote à l'embourgeoisement institutionnel[2].

  • Chez les musulmans, le cycle de la Prophétie est scellé par Mahomet, au sens d'homme inspiré par Dieu, dans les ouvrages traitant de l'islam.
  • Chez les mormons, Le prophète désigne avec le même sens Joseph Smith, ou son successeur actuel, dans les ouvrages traitant du mormonisme.

D'une façon générale, on qualifie de prophète toute personne qui a fait une prophétie en annonçant par avance un événement imprévisible.

Quelques citations des sages et des philosophes concernant les "prophètes" : – Nul n’est prophète en son pays. (sentence biblique)

– Les prophètes ont toujours tort d’avoir raison. (proverbe hébreux)

– Dieu a accordé à chaque peuple un prophète dans sa propre langue. (Le Coran)

– Le meilleur des prophètes, c'est encore le passé. (Lord Byron)

– Les prophètes prédisent, en se lamentant, l’histoire ancienne. (Elias Canetti, Le territoire de l’homme)

– Qui ne se préoccupe pas de l'avenir lointain, se condamne aux soucis immédiats. (Confucius, Entretiens)

– La seule chose dont on soit sûr en ce qui concerne l’avenir, c'est qu’il n’est jamais conforme à nos prévisions. (Jean Dutourd)

– Pour savoir anticiper l’avenir, il faut entretenir sa mémoire. (Global Europe Anticipation Bulletin)

– Il y a deux voies pour le prophète : ou annoncer un avenir conforme au passé, ou se tromper. (Rémy de Gourmont, Promenades philosophiques)

– Le plus grand prophète ne peut donner aux hommes qu’un mot d’ordre, et, plus ce mot sera imprécis, plus grand sera le prophète. (Nikos Kazantzakis, Alexis Zorba)

– L’avenir étant toujours chargé de passé, pour prévoir, c'est-à-dire voir en avant, il faut d’abord regarder en arrière. (Gustave Le Bon, Aphorismes du temps présent)

– L'âme d'une époque, le génie d'une race sont incarnés en eux [les prophètes]. Des générations d'ancêtres perdues dans le sommeil des siècles parlent par leurs voix. (Gustave Le Bon, La civilisation des Arabes)

– Un prophète est un homme qui se souvient de l’avenir. (Frédéric Rossif)

– À force de prévoir l’avenir, on nous le rend aussi fastidieux qu’un passé. (Jean Rostand, Carnets d’un biologiste)

Sommaire

  Prophètes divers

  Les prophètes dans l'ancienne Mésopotamie

  Les prophètes selon l'Ancien Testament

Voir l'article sur les livres prophétiques de la Bible.

  Les prophètes selon le Nouveau Testament

Outre les prophètes de l'Ancien Testament, le Nouveau Testament, cite principalement :

« Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d'Aser. Elle était fort avancée en âge, et elle avait vécu sept ans avec son mari depuis sa virginité. Restée veuve, et âgée de quatre-vingt-quatre ans, elle ne quittait pas le temple, et elle servait Dieu nuit et jour dans le jeûne et dans la prière. Étant survenue, elle aussi, à cette même heure, elle louait Dieu, et elle parlait de Jésus à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. »

— Luc II,36-38.

Les derniers livre du Nouveau Testament, l'Apocalypse, écrit par saint Jean, n'est qu'une longue prophétie, une révélation (sens du mot grec à l'origine de celui d'apocalypse) de la fin des temps.

Dans l'Église primitive, on constate l'existence de plusieurs prophètes :

« Comme nous étions là depuis plusieurs jours, un prophète, nommé Agabus, descendit de Judée. »

— Actes des apôtres XXI,10.

« Jude et Silas, qui étaient eux-mêmes prophètes, les exhortèrent et les fortifièrent par plusieurs discours. »

— Actes des apôtres XV,32.

« Il y avait dans l’Église d’Antioche des prophètes et des docteurs : Barnabas, Siméon appelé Niger, Lucius de Cyrène, Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le tétrarque, et Saul. »

— Actes des apôtres XIII,1.

Dans le Nouveau Testament, il est dit de Jésus qu'il est le Messie annoncé par les prophètes de l'Ancien testament, et qu'il est le plus grand de tous les prophètes[4]. De fait, ses discours sont parsemés de prophéties, comme celle de la destruction du Temple.

Le Nouveau Testament parle également de prophètes comme faisant partie des personnes ayant reçu certains dons de la part de l'Esprit Saint après leur conversion à Jésus Christ.

« C'est lui qui a fait don de certains comme apôtres, d'autres comme prophètes, d'autres comme évangélistes, et d'autres encore comme pasteurs et enseignants. »

— Éphésiens IV,11.

  Les prophètes selon l'islam

Article détaillé : Prophètes de l'islam.

Dans l'islam, sont appelés prophètes les « vrais prophètes »[réf. nécessaire], les douze patriarches de la Bible, d'autres personnalités importantes, puis Mahomet, le sceau des prophètes Vingt-cinq prophètes (nabi / anbiya)sont nommés dans le Coran, un hadith mentionne que chaque peuple de l'histoire a reçu au moins un prophète et qu'il y en a eu cent vingt-quatre mille en tout. Selon le Coran, le premier est Adam. Les plus importants en dehors de Mahomet lui-même sont Noé, Abraham, Moïse, David, Salomon et Jésus.

Le Coran cite plusieurs séries de messagers (rasûl) et de prophètes (nabî), certains sont connus de la Bible comme patriarches et non comme prophètes. Dans les sourates XXI (Les prophètes[5]), IV (Les femmes[6]), et III (ʿImran[7]) un certain nombre sont cités dans une liste de « justes[8]. »

Adam[9]
آدم, ādam
Énoch[10]
إدريس, idrīs
Idrîs
Noé[11]
نوح, nūḥ
Nuh
Abraham[12]
إبراهيم, ibrāhīm
Ibrâhîm
Ismaël[13]
إسماعيل, ismāʿīl
Ismâʿîl
Loth[14]
لوط, lūṭ
Lût
Isaac[15]
إسحاق, isḥāq
Ishâq
Jacob[13]
يعقوب, yaʿqūb
Yaʿqûb
Joseph[16]
يوسف, yūsuf
Yûsuf
(fils de Jacob)
Joachim[7]
2 عمران, ʿimran (2)
ʿImran
(père de Marie)
Moïse[17]
مُوسَى, mūsā
Mûsâ
Aaron[13]
هارون, hārūn
Hârûn
Job[13]
أَيّوب, ayyūb
Ayyûb
Jonas[18]
يونس, yūnas
Yûnas
Salomon[13]
سُلَيْمان, sulaymān
Sulaymân
David[13]
داوود, dāwūd
Dâwûd
Élie[19]
إِلْيَاس, ilyās
Ilyâs
Élizée[20]
اليَسَعَ, al-yāsʿa
al-Yâsʿa
Ézéchiel[10]
ذَو الكِفْل, ḏū'l-kifl
Dhû'l-Kifl
Esdras[21]
عزير, ʿUzair
Luqman[22]
لقمان, Luqman
Luqman

Venant du Nouveau testament sont nommés comme prophètes :

Zacharie[23]
زَكَرِيَّا, zakarīyā
Jean Baptiste[24]
يحْيى, yaḥyā
Yahyâ
Jésus[25]
عِيسى, ʿīsā
ʿIsâ

Il y a aussi les prophètes purement arabes, parfois inconnus de la Bible. Chacun a été le prophète d’une tribu arabe[26].

Hûd[27]
prophète des ʿAd
هود, hūd
Jethro[28]
prophète des Madian
شُعَيْب, šuʿayb,
Chuʿayb
(beau-père de Moïse)
Sâlih[29]
prophète des Thamûd
صالح, ṣāliḥ

Selon l'islam, certain de ces prophètes auraient été rejetés ou trahis par leur communauté, et celle-ci, détruite par Dieu.

Vient alors Mahomet, dernier prophète et récipiendaire de la révélation divine sous la forme du Coran. Pour l'islam ce serait donc le dernier prophète envoyé par Dieu auprès des hommes.

« Quiconque est bien dirigé, n'est dirigé que pour lui-même.
Quiconque est égaré n'est égaré qu'à son propre détriment.
Nul ne portera le fardeau d'un autre.
Nous n'avons jamais puni un peuple, avant de lui avoir envoyé un prophète. »

— Le Coran, « Le Voyage nocturne », XVII, 15 ; (ar) الإسراء.

Les prophètes Josué[30] et Samuel[31] sont aussi des personnages coraniques mais ils ne sont pas cités dans leur nom.

Il y a également des références à Isaïe[32].

  Les prophètes selon le mormonisme

Les saints des derniers jours reconnaissent tous les prophètes de l'Ancien Testament ainsi que l'autorité des apôtres de Jésus-Christ. Selon leur doctrine, l'Église originelle de Jésus-Christ, fils de Dieu, a été perdue après la mort des apôtres qui a été suivie de l'apostasie. Vint plus tard, au début du XIXe siècle, le ministère de Joseph Smith (1805-1844), récipiendaire de la révélation divine et à qui Dieu aurait révélé l'emplacement de Saintes Écritures, sous forme de plaques, dans la colline de Cumorah, État de New-York. Mormon est le nom du dernier prophète ayant compilé, en 400 après J.-C., les annales d'un peuple de l'Amérique ancienne, séparés en deux nations, les Néphites et les Lamanites, allant de 600 av. J.-C. à 400 après J.-C.. Pour cette raison, ces écrits sont nommés le Livre de Mormon.

Selon les saints des derniers jours, le Livre de Mormon contient plusieurs livres de prophètes :Léhi, Néphi, Jacob, Benjamin, Abinadi, Mosiah, Alma, le frère de Jared, Zénos, Mormon, Ether, Moroni,

Pour les saints des derniers jours, Joseph Smith est un prophète suscité par Dieu parmi les hommes dans la dernière dispensation et dont le rôle essentiel est de rétablir l'Église de Jésus-Christ afin de préparer sa seconde venue. De même, tous les présidents qui se sont succédé à la tête de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours sont appelés prophètes. Le président actuel de l'Église, Thomas S. Monson, est considéré comme le prophète de Dieu sur la terre. Les membres de la Première Présidence et les douze apôtres sont soutenus comme prophètes, voyants et révélateurs.

Un prophète est une personne qui a été appelée par Dieu et parle en son nom. En tant que messager de Dieu, le prophète reçoit de Dieu des commandements, des prophéties et des révélations. Il a pour responsabilité de faire connaître la vérité et la vraie personnalité de Dieu à l'humanité et de montrer la signification de ses relations avec elle. Le prophète dénonce le péché et en prédit les conséquences. C'est un prédicateur de justice. À l'occasion, il peut être inspiré à prédire l'avenir pour le profit de l'humanité. Mais sa responsabilité première est de témoigner du Christ.

Joseph Smith (1805 - lynché en 1844), est le premier président de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours dont les membres sont couramment appelés mormons. Ses successeurs ont également le titre de prophète : Brigham Young, (1847-1877), John Taylor (1880-1887), Wilford Woodruff (1887-1898), Lorenzo Snow (1898-1901), Joseph F. Smith (1901-1918), Heber J. Grant (1918-1945), George Albert Smith (1945-1951), David O. McKay (1951-1970), Joseph Fielding Smith (1970-1972), Harold B. Lee (1972-1973), Spencer W. Kimball (1973-1985), Ezra Taft Benson (1985-1994), Howard W. Hunter (1994-1995), Gordon B. Hinckley (1995-2008), Thomas S. Monson (2008- ).

  Notes et références

  1. Dictionnaire historique de la langue française. Alain Rey. Éd. Dictionnaires Le Robert, 2010
  2. a et b André Vauchez, Prophètes et prophétisme, Payot, 2012, 496 p. (ISBN 9782021028201) 
  3. Matthieu III, Marc I,2-13, Luc III,1-20 et Actes des apôtres XIX,3-4
  4. Hébreux I,1-4
  5. Le Coran, « Les Prophètes », XXI ; (ar) الأنبياء
  6. Le Coran, « Les Femmes », IV ; (ar) النساء
  7. a et b Le Coran, « La Famille d’Imran », III ; (ar) آل عمران
  8. Les justes, en arabe : aṣ-ṣāliḥīn الصَّالِحِين
  9. Le Coran, « La Famille d’Imran », III, 33 ; (ar) آل عمران
  10. a et b Le Coran, « Les Prophètes », XXI, 85 ; (ar) الأنبياء
  11. Le Coran, « El-Araf », VII, 61 ; (ar) الأعراف
  12. Le Coran, « Marie », XIX, 41 ; (ar) مريم
  13. a, b, c, d, e et f Le Coran, « Les Femmes », IV, 163 ; (ar) النساء
  14. Le Coran, « Les Poètes », XXVI, 162 ; (ar) الشعراء
  15. Le Coran, « Les Rangs », XXXVII, 112 ; (ar) الصافات
  16. Le Coran, « Joseph », XII ; (ar) يوسف
  17. Le Coran, « El-Araf », VII, 104 ; (ar) الأعراف
  18. Le Coran, « Les Rangs », XXXVII, 139 ; (ar) الصافات
  19. Le Coran, « Les Rangs », XXXVII, 123 ; (ar) الصافات
  20. Le Coran, « Le Bétail », VI, 86 ; (ar) الأنعام
  21. Le Coran, « La Vache », II, 259 ; (ar) البقرة
  22. Le Coran, « Lokman », XXXI, 12 ; (ar) لقمان
  23. Le Coran, « Les Prophètes », XXI, 89 ; (ar) الأنبياء
  24. Le Coran, « La Famille d’Imran », III, 39 ; (ar) آل عمران
  25. Le Coran, « La Famille d’Imran », III, 49 ; (ar) آل عمران
  26. Malek Chebel, Dictionnaire des symboles musulmans, Editions Albin Michel, p.352
  27. Le Coran, « El-Araf », VII, 67 ; (ar) الأعراف
  28. Le Coran, « El-Araf », VII, 85 ; (ar) الأعراف
  29. Le Coran, « El-Araf », VII, 73 ; (ar) الأعراف
  30. Josué serait celui que le Coran désigne comme serviteur de Moïse sans le nommer (Voir : Le Coran, « La Caverne », XVIII, 60 ; (ar) الكهف).
  31. Samuel est le prophète auquel ce passage fait allusion (Voir : Le Coran, « La Vache », II, 246-247 ; (ar) البقرة) en référence à la Bible (Voir : La Bible, 1 Samuel I,6-9).
  32. Références à Isaïe : il s'agit plutôt de ressemblance avec le texte des livres d'Isaïe que de référence puisqu'il n'y a rien d'explicite (Voir par exemple la ressemblance entre Ésaïe XL,28 et Le Coran, « Alahkaf », XLVI, 33 ; (ar) الأحقاف). De nombreux autres exemples de telles rencontres sont cités dans Jacques Berque, Facultés universitaires Saint-Louis, Aspects de la foi de l'Islam, Publications des Fac. St Louis (aperçu limité), 1985, 241 p. (ISBN 978-280280040-8) [lire en ligne] [présentation en ligne] .

  Voir aussi

  Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

   
               

 

Toutes les traductions de PROPHETE


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

5505 visiteurs en ligne

calculé en 0,078s

   Publicité ▼

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼