» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

alpes

  • féminin pluriel de alpe

définition - alpes

Alpes (n.prop.)

1.le principal des massifs montagneux d'Europe. De la France à l'Autriche : 1000 km; largeur maximale : 200 km, dans le Tyrol.

alpe (n.f.)

1.pâturage des Alpes.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de alpes dans le Littré

voir la définition de Wikipedia

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - alpes

Alpes (n.prop.)

massif alpin

alpe (n.f.)

alpage

   Publicité ▼

voir aussi

Alpes (n.prop.)

alpestre, alpin

Alpes (n.)

alpin

alpe (n.f.)

alpestre, alpin

locutions

-Aiglun (Alpes-Maritimes) • Aiglun (Alpes-de-Haute-Provence) • Air Alpes • Allons (Alpes-de-Haute-Provence) • Alpes cottiennes • Alpes de l'Ötztal • Alpes maritimes • Alpes pennines • Alpes-Maritimes • Alpes-de-Haute-Provence • Ancelle (Hautes-Alpes) • Ancolie des Alpes • Andon (Alpes-Maritimes) • Angles (Alpes-de-Haute-Provence) • Armérie des Alpes • Arrondissements des Alpes-Maritimes • Arrondissements des Alpes-de-Haute-Provence • Arrondissements des Hautes-Alpes • Aspremont (Hautes-Alpes) • Aubenas-les-Alpes • Authon (Alpes-de-Haute-Provence) • Avançon (Hautes-Alpes) • Banon (Alpes-de-Haute-Provence) • Barras (Alpes-de-Haute-Provence) • Basset des Alpes • Beaujeu (Alpes-de-Haute-Provence) • Belvédère (Alpes-Maritimes) • Berre-les-Alpes • Beynes (Alpes-de-Haute-Provence) • Biot (Alpes-Maritimes) • Blason des Hautes-Alpes • Bonson (Alpes-Maritimes) • Braux (Alpes-de-Haute-Provence) • Brunet (Alpes-de-Haute-Provence) • Bézaudun-les-Alpes • Caille (Alpes-Maritimes) • Cantons des Alpes-Maritimes • Cantons des Alpes-de-Haute-Provence • Cantons des Hautes-Alpes • Castillon (Alpes-Maritimes) • Cervières (Hautes-Alpes) • Ceutrons (peuple celte des Alpes) • Chambre régionale de commerce et d'industrie Provence-Alpes-Côte d'azur-Corse • Chambre régionale de commerce et d'industrie Rhône-Alpes • Chantemerle (Hautes-Alpes) • Châteaufort (Alpes-de-Haute-Provence) • Châteauroux-les-Alpes • Châteauvieux (Hautes-Alpes) • Cinquième circonscription des Alpes-Maritimes • Clans (Alpes-Maritimes) • Claret (Alpes-de-Haute-Provence) • Climat des Alpes-Maritimes • Collongues (Alpes-Maritimes) • Communauté d'agglomération Grenoble Alpes Métropole • Compagnie des Alpes • Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur • Conseil régional de Rhône-Alpes • Contes (Alpes-Maritimes) • Cor des Alpes • Corbières (Alpes-de-Haute-Provence) • Culture de Rhône-Alpes • Culture de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur • Curel (Alpes-de-Haute-Provence) • Dauphin (Alpes-de-Haute-Provence) • Deuxième circonscription des Alpes-Maritimes • Deuxième circonscription des Alpes-de-Haute-Provence • Deuxième circonscription des Hautes-Alpes • Drap (Alpes-Maritimes) • Démographie de Rhône-Alpes • Embrun (Hautes-Alpes) • Esparron (Hautes-Alpes) • Fenouil des Alpes • Flore des Alpes • Gap Hautes Alpes Football Club • Gourdon (Alpes-Maritimes) • Géographie de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur • Hautes-Alpes • Histoire de la région Rhône-Alpes • Histoire philatélique et postale des Alpes-Maritimes • Huitième circonscription des Alpes-Maritimes • Institut des techniques d'ingénieur de l'industrie Provence-Alpes-Côte d'Azur • Institut supérieur d'agriculture et d'agroalimentaire Rhône-Alpes • L'Escale (Alpes-de-Haute-Provence) • L'Épine (Hautes-Alpes) • La Garde (Alpes-de-Haute-Provence) • La Rochette (Alpes-de-Haute-Provence) • La Rochette (Hautes-Alpes) • La Salle les Alpes • La Tour (Alpes-Maritimes) • La Trinité (Alpes-Maritimes) • La Turbie (Alpes-Maritimes) • Larche (Alpes-de-Haute-Provence) • Le Broc (Alpes-Maritimes) • Le Caire (Alpes-de-Haute-Provence) • Le Castellet (Alpes-de-Haute-Provence) • Le Noyer (Hautes-Alpes) • Le Vernet (Alpes-de-Haute-Provence) • Les Mées (Alpes-de-Haute-Provence) • Liste des circonscriptions législatives des Alpes-Maritimes • Liste des circonscriptions législatives des Hautes-Alpes • Liste des communes des Alpes-Maritimes • Liste des communes des Alpes-de-Haute-Provence • Liste des communes des Hautes-Alpes • Liste des députés des Alpes-Maritimes • Liste des députés des Alpes-de-Haute-Provence • Liste des députés des Hautes-Alpes • Liste des préfets des Alpes-Maritimes • Liste des préfets des Alpes-de-Haute-Provence • Liste des préfets des Hautes-Alpes • Liste des sénateurs des Alpes-Maritimes • Liste des sénateurs des Alpes-de-Haute-Provence • Liste des sénateurs des Hautes-Alpes • Mane (Alpes-de-Haute-Provence) • Marcoux (Alpes-de-Haute-Provence) • Marie (Alpes-Maritimes) • Menton (Alpes-Maritimes) • Mirabeau (Alpes-de-Haute-Provence) • Montclar (Alpes-de-Haute-Provence) • Montclus (Hautes-Alpes) • Montfort (Alpes-de-Haute-Provence) • Montjay (Hautes-Alpes) • Montmaur (Hautes-Alpes) • Montmorin (Hautes-Alpes) • Montrond (Hautes-Alpes) • Moulinet (Alpes-Maritimes) • Neuvième circonscription des Alpes-Maritimes • Noms des habitants de Rhône-Alpes et de ses départements • Nouvelles lignes ferroviaires à travers les Alpes • Ongles (Alpes-de-Haute-Provence) • Oraison (Alpes-de-Haute-Provence) • Panicaut des Alpes • Pierrerue (Alpes-de-Haute-Provence) • Poligny (Hautes-Alpes) • Politique de la région Rhône-Alpes • Porte des Alpes (Isère) • Première circonscription des Alpes-Maritimes • Première circonscription des Alpes-de-Haute-Provence • Première circonscription des Hautes-Alpes • Prunières (Hautes-Alpes) • Quatrième circonscription des Alpes-Maritimes • Raisin d'ours des Alpes • Rambaud (Hautes-Alpes) • Rhôn'Alpes 1 • Rhône-Alpes • Rochebrune (Hautes-Alpes) • Rosalie des Alpes • Rosier des Alpes • Rousset (Hautes-Alpes) • Saint-André-les-Alpes • Saint-Antonin (Alpes-Maritimes) • Saint-Apollinaire (Hautes-Alpes) • Saint-Benoît (Alpes-de-Haute-Provence) • Saint-Blaise (Alpes-Maritimes) • Saint-Crépin (Hautes-Alpes) • Saint-Firmin (Hautes-Alpes) • Saint-Jacques (Alpes-de-Haute-Provence) • Saint-Jeannet (Alpes-Maritimes) • Saint-Jeannet (Alpes-de-Haute-Provence) • Saint-Léger (Alpes-Maritimes) • Saint-Paul (Alpes-Maritimes) • Saint-Pierre (Alpes-de-Haute-Provence) • Saint-Pons (Alpes-de-Haute-Provence) • Saint-Sauveur (Hautes-Alpes) • Sainte-Agnès (Alpes-Maritimes) • Sainte-Colombe (Hautes-Alpes) • Sainte-Marie (Hautes-Alpes) • Salignac (Alpes-de-Haute-Provence) • Saumane (Alpes-de-Haute-Provence) • Septième circonscription des Alpes-Maritimes • Serres (Hautes-Alpes) • Sigoyer (Alpes-de-Haute-Provence) • Sigoyer (Hautes-Alpes) • Sixième circonscription des Alpes-Maritimes • Soldanelle des Alpes • Sorbiers (Hautes-Alpes) • Tallard (Hautes-Alpes) • Tempête sur les Alpes • Tende (Alpes-Maritimes) • Thèze (Alpes-de-Haute-Provence) • Tournefort (Alpes-Maritimes) • Troisième circonscription des Alpes-Maritimes • Trophée des Alpes • Vars (Hautes-Alpes) • Venterol (Alpes-de-Haute-Provence) • Villeneuve (Alpes-de-Haute-Provence) • Vitrolles (Hautes-Alpes) • Voie des Alpes • Vue des Alpes • Véronique des Alpes • Économie de Rhône-Alpes • Érine des Alpes

dictionnaire analogique



Le Littré (1880)

ALPES (s. f. plur.)[al-p']

Nom de la chaîne de montagnes qui sépare la France de l'Italie. Le mot Alpes s'emploie aussi dans le langage géographique pour désigner toute contrée montagneuse.

ÉTYMOLOGIE

Alpes, les Alpes. Servius, à l'occasion d'un vers de l'Énéide, IV, 442, dit que Alpes signifie en gaulois montagnes élevées. Rien ne paraît contredire cette étymologie. En kymri, alp, roche escarpée.

Wikipedia - voir aussi

Wikipedia

Alpes

                   

46° 30′ N 10° 00′ E / 46.5, 10

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alpes (homonymie).
Alpes
Image par satellite des Alpes en mai 2002.
Image par satellite des Alpes en mai 2002.
Géographie
Altitude 4 810,45 m, Mont Blanc
Longueur 1 100 km
Largeur 280 km
Superficie 190 000 km2
Administration
Pays Drapeau d'Allemagne Allemagne
Drapeau d'Autriche Autriche
Drapeau de France France
Drapeau d'Italie Italie
Drapeau du Liechtenstein Liechtenstein
Drapeau de Monaco Monaco
Drapeau de Slovénie Slovénie
Drapeau de Suisse Suisse
Géologie
Âge Oligocène
Roches Roches métamorphiques et sédimentaires

Les Alpes sont une chaîne de montagnes qui s'étend en Europe, recouvrant la frontière nord de l'Italie, le sud-est de la France, Monaco, la Suisse, le Liechtenstein, l'Autriche, le sud de l'Allemagne et la Slovénie.

Les Alpes culminent à 4 810,45 mètres, au sommet du mont Blanc. On recense 82 sommets majeurs de plus de 4 000 m d'altitude (Suisse 48, Italie 38, France 24). Les cols de montagne reliant les vallées ou les pays dépassent souvent les 2 000 m d'altitude. Les Alpes forment une barrière de 1 200 km entre la Méditerranée et le Danube.

Sommaire

  Étymologie

Le choronyme « Alpes » qui définit l’ensemble de la chaîne apparaît dès le Ier siècle av. J.-C. Selon une première hypothèse, l'origine est issue de l'appelatif gaulois alpe, lui-même issu d'une racine celtique ou pré-celtique alp qui viendrait d'albos signifiant selon Delamarre « le monde lumineux, le monde d'en haut ». Ainsi, il y aurait une forte connotation religieuse dans cette racine. Selon P.‑L. Rousset, le choronyme « Alpes » trouve son origine dans la somme de très nombreux lieux élevés contenant la racine alp (par exemple « alpage ») et ceci à travers tous les pays alpins[1].

  Histoire

  Les Alpes vues du ciel
Article détaillé : Histoire du peuplement alpin.

Le peuplement de l'arc alpin par l'homme est attesté à partir du Paléolithique moyen (vers -100 000 ans).

  Climat

Article détaillé : climat des Alpes.

En moyenne, la température diminue de 0,65 °C pour 100 m, et donc de 1 °C pour 154 m.

  Conséquences sur la météorologie européenne

L'arc alpin forme une barrière climatique colossale. Lorsqu'un anticyclone s'approche des côtes atlantiques il forme un vaste courant rotatif horaire (sens des aiguilles d'une montre) chassant l'air nord-italien vers la Méditerranée ; mais plus au nord l'air entraîné par ce courant reste bloqué en Bavière et en Suisse par la barrière alpine et une dépression se forme sur le golfe de Gênes, c'est cette dépression couplée à l'anticyclone qui entrainera la formation du mistral et de la tramontane. L'effet inverse se produit lorsqu'une dépression s'approche des côtes atlantiques, elle force l'air dans un mouvement rotatif anti-horaire à se bloquer au nord de l'Italie, un anticyclone se forme donc et va resserrer les isobares sur l'Europe occidentale, amplifiant les vents parfois tempétueux provoqués par le passage de la dépression. Les effets de la chaîne sur la météorologie européenne sont multiples et ont des conséquences sur l'ensemble du climat européen[réf. souhaitée].

  Modifications climatiques

Selon des études du Giec, sous l'effet du réchauffement climatique, les glaciers alpins ont perdu entre 20 et 30 % de leur volume depuis 1980. Étant donné que nous sommes depuis 1850 dans une période de recul des glaciers, ils pourraient régresser de 30 à 70 % de leur volume d'ici 2050.

Selon Jean-François Donzier, directeur général de l'Office international de l'eau, organisateur des états généraux de l'eau en montagne, qui ont eu lieu à Megève en 2010, « Avec le réchauffement climatique, l'hiver, la neige se transforme en pluie et ne permet plus de stocker l'eau. Or, normalement, c'est cette neige qui fond l'été qui sert à alimenter les rivières ». Les experts réunis lors de ces états généraux ont alerté que les Alpes risquent de ne plus pouvoir jouer leur rôle de « château d'eau de l'Europe »[2].

Les constats de la déclaration de Megève (24 septembre 2010) sont notamment que, « malgré une apparente abondance de la ressource en eau (Alpes du Nord), il y a émergence d’une véritable prise de conscience que la ressource est limitée, notamment dans sa répartition spatio-temporelle »[3].

  Population

  Les villes des Alpes

La population sur l'ensemble de l'arc alpin était de 12 295 000 habitants en 2001[4], dont 30,1 % en Italie, 23,9 % en Autriche, 18 % en France, 12,8 % en Suisse, 10,1 % en Allemagne, 4,7 % en Slovénie et 0,2 % au Liechtenstein et à Monaco[5].

Les deux plus grandes villes du massif sont Grenoble (France), aire urbaine de plus de 500 000 habitants et Innsbruck (Autriche, 125 000 habitants), deux villes considérées comme étant, l'une pour les Français, l'autre pour les Autrichiens, capitale des Alpes.

  Politiques de développement durable

En comptant Monaco, la chaîne alpine est partagée entre huit pays. Ainsi avant d'être reconnue comme « un territoire alpin », c'est d'abord huit petits morceaux de huit nations bien différentes. Les politiques de protection de l'environnement et de développement durable sont donc très différentes en fonction des territoires alpins. La Commission Internationale pour la Protection des Alpes (CIPRA), une organisation non gouvernementale fondée en 1952, a pour objectif de tirer profit des potentiels de l’espace alpin et de sauvegarder sa diversité culturelle et naturelle, en initiant un développement durable à de multiples niveaux. Elle a longtemps œuvré pour qu'un outil juridique international puisse aider à la mise en place de politiques de développement durable sur l'ensemble des Alpes.

Il aura fallu 40 ans pour que ce traité international voie le jour. En 1991, les ministres de l'environnement des États alpins, plus l'Union européenne, signent la Convention alpine. Aujourd'hui, la CIPRA International, comme bien d'autres organisations non gouvernementales alpines telle ques le Club Arc Alpin, l'Association des élus de montagne, Alpe Adria, Arge Alp, la COTRAO - Communauté de Travail des Alpes occidentales, Euromontana, la FIANET - Fédération Internationale des Associations Nationales d'Exploitation de Téléphériques, l'International Steering Committee of the Network of Protected areas, l'IUCN - l'International Union for Conservation of Nature, la Managing Authority of the European Cooperation Programme Alpine Space, Pro Mont Blanc, l'UNO/UNEP-ROE et l'ISCAR - Comité scientifique international recherche alpine, accompagne la mise en œuvre de la Convention alpine. Toutes possèdent un statut officiel d'observateur, participent aux conférences alpines et s'engagent dans différents groupes de travail.

La Convention alpine se compose de plusieurs protocoles traitant des thématiques suivantes : aménagement du territoire et développement durable, protection des sols, protection de la nature et entretien des paysages, agriculture de montagne, forêts de montagne, tourisme, transports, énergie.

  Géographie des Alpes

  Carte géographique des Alpes
  Le plus long glacier des Alpes, le Glacier d'Aletsch en Valais
Article détaillé : Géographie des Alpes.

Les Alpes peuvent être subdivisées en trois parties, les Alpes occidentales (de la Méditerranée au mont Blanc), les Alpes centrales (du Val d'Aoste au Brenner) et les Alpes orientales (du Brenner à la Slovénie).

La surface des Alpes (190 959 km2) est partagée entre l'Autriche (28,5 %), l'Italie (27,2 %), la France (20,7 %), la Suisse (14 %), l'Allemagne (5,6 %), la Slovénie (4 %) et les deux micro-Etats que sont le Liechtenstein et Monaco[6]. Ainsi donc, dans l'ordre décroissant, les pays les plus alpins sont, sans compter le Liechtenstein et Monaco, l'Autriche (65,5 % de son territoire), la Suisse (65 %), la Slovénie (38 %), l'Italie (17,3 %), la France (7,3 %) et l'Allemagne (3 %).

  Géologie des Alpes

Article détaillé : Géologie des Alpes.

Les Alpes font partie des chaînes alpines péri-téthysiennes, formées pendant le Mésozoïque et le Cénozoïque, qui s’étendent du Maghreb à l’Extrême-Orient. Une partie de ces chaînes de montagnes (les chaînes péri-méditerranéennes) est issue de l’ouverture, puis de la fermeture de bassins océaniques du système téthysien. L’existence de ces orogènes est liée à la convergence des plaques africaine et européenne et à l'interposition de blocs ou de microplaques.

Les Alpes proprement dites s’étendent sur un millier de kilomètres, entre Gênes et Vienne, avec une largeur comprise entre 100 et 400 kilomètres.

On peut les subdiviser sur des critères géographiques, géologiques et topologiques, en trois parties distinctes : les Alpes occidentales, qui forment un arc entre la mer Méditerranée et le Valais, les Alpes centrales, entre le Valais et les Grisons (Suisse orientale) et les Alpes orientales et méridionales, qui s’ensellent dans la plaine de Pannonie à l’ouest des Carpates.

L’arc des Alpes occidentales est classiquement subdivisé en deux parties, séparées par le chevauchement pennique crustal : la zone externe et les zones internes. Ce chevauchement majeur juxtapose des unités paléogéographiques distinctes, ayant eu des histoires tectoniques et métamorphiques différentes : globalement, les unités de la zone externe correspondent aux parties proximales de la marge européenne, qui ont été peu raccourcies et peu métamorphisées lors de l’histoire alpine, alors que les unités internes correspondent aux parties plus distales et au plancher océanique, qui ont subi un métamorphisme et un raccourcissement plus fort. Les déformations dans les Alpes (observables grâce aux séismes et à la géodésie) sont actuellement faibles à très faibles. Cependant, des taux de soulèvement de l'ordre de 1mm/an sont observables en Suisse; des données comparables ne sont pas disponibles en France ou en Italie, mais il est probable que les vitesses verticales soient comparables. L'origine d'un tel soulèvement est expliqué par le rebond isostasique qui fait suite à l'épaississement crustal.

  Flore et faune

  Faune alpine

Article détaillé : Faune des Alpes.

Les espèces suivantes se trouvent en assez grand nombre dans les espaces protégés.

  Flore alpine

Article détaillé : Flore des Alpes.

La flore alpine est largement gouvernée par l'altitude, et dans une moindre mesure l'exposition et la latitude. La limite supérieure des forêts se situe habituellement entre 1 800 m sur les sommets exposés des Préalpes, et 2 500 m dans les vallées intérieures suisses du Valais et de l'Engadine. Cette limite s'est élevée ces dernières dizaines d'années. La cause peut en être, comme en Sibérie, le réchauffement climatique. Cependant, dans les Alpes, l'agriculture en baisse à haute altitude peut aussi en être la cause[7].

Plantes à fleurs typiques des Alpes :

Arbres des Alpes :

  Notes et références

  1. Cf. Paul-Louis Rousset, Les Alpes & leurs noms de lieux. 6000 ans d’histoire ? Les appellations d’origine pré-indo-européenne, Didier & Richard, 1988 . Selon d'autres auteurs, alb est un toponyme répandu dans tout le bassin méditerranéen pour désigner un lieu élevé (P. Faure, M.-J. Gaignerot, Guide grec antique, éditions Hachette, 1988 (ISBN 2-01006-765-5), « 1. Le monde et l'homme », p. 16 ).
  2. Le Point du 20/09/2010 - Le rôle des Alpes comme château d'eau de l'Europe remis en question
  3. États généraux de l'eau en montagne - Megève (France)
  4. Estimation CIPRA
  5. Chiffres de la Convention alpine, 2007
  6. W. Bätzing, H. Rougier, Les Alpes. Un foyer de civilisation au cœur de l'Europe, éditions Loisirs et pédagogie, 2005 (ISBN 2-606-00294-6), p. 21 .
  7. Fank Hagedorn, Andreas Rigling, Peter Bebi, La limite de la forêt : pourquoi il n’y a pas d’arbres en altitude, organe du Club alpin suisse, Les Alpes, 2006, pages 52-55

  Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

  Articles connexes

  Liens externes


   
               

 

Toutes les traductions de alpes


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

4824 visiteurs en ligne

calculé en 0,250s

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼

VOYAGE AU PAYS DE LA MEIJE par B. BOYER - Oisans Ecrins Alpes Montagne (14.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Lot 2 anciens Coffrets en bois - Chalet Souvenir des Alpes Vintage (5.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

05 Htes Alpes Périmètre de Ste Marthe - Photo 1879 (10.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

étude sur les torrents des Hautes-Alpes 1870 Surell (40.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

la ville morte des Alpes Brandes en Oisans nouvelles dauphinoises Louise Drevet (22.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

AUTOCHROME 9x12 vue des Alpes (Z8) (19.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Pêcheur c. 1900 - Grand Négatif 18x13 Alpes Maritimes - Ph. Maniezzi - 35 (30.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

ROB D'AC BLANCHARD SEIVE les alpes françaises à vol d'oiseau ARTHAUD 1942 (12.85 EUR)

Usage commercial de ce terme

Honoré Hugrel (1880-1944) aquarelle 1909 paysage de montagne - Mâcon, Alpes (50.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

H. Isselin LA BARRE DES ÉCRINS Éd. Arthaud 1954 Relié ALPINISME ALPES (15.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

LA HAUTE ROUTE : CHAMONIX - ZERMATT - SAAS-FEE par M. DARBELLAY Alpinisme Alpes (8.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

ALPES MARITIMES vue de VILLAGE 2 PHOTOGRAPHIES G. ECHTLER rue gioffredo NICE (15.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Belle Aquarelle village de montagne La Grave Hautes Alpes signée (48.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

2 STICKERS AUTOCOLLANT PLAQUE D IMMATRICULATION DEPARTEMENT 06 Alpes Maritimes (1.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

ESCALADES DANS LES ALPES - Edward Whymper 1995 (12.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

ÉCUSSON A COUDRE SKI ESF MONITEUR VAL D'ALLOS LE SEIGNUS 04 ALPES HAUTE PROVENCE (3.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

LES TROIS DERNIERS PROBLEMES DES ALPES - Anderl Heckmair 1951 (14.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

GRAVURE ANCIENNE 19e - BERNE - ALPES DE OBERLAND - SUISSE (10.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Architecture-Bâtiments modernes-Hôtel Gallia à Cannes-Alpes-Maritimes (15.0 EUR)

Usage commercial de ce terme