» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - champignons

champignon (n.m.)

1.végétal sans chlorophylle composé d'un pied et d'un chapeau.

2.(ellipse;familier)instrument, souvent une pédale, qui commande l'admission du carburant dans le moteur.

champignon

1.(Cismef)Organisme eucaryote, unicellulaire ou pluricellulaire ; ses cellules présentent une paroi rigide et ne contiennent pas de chlorophylle. Les champignons appartiennent au règne végétal. Ils sont chimiohétérotrophes, aérobies ou anaérobies facultatifs. Ils se composent d'une structure végétative de soutien (mycélium) et d'une structure reproductrice (spores). Très répandus dans la nature, ils interviennent dans les processus de dégradation de la matière organique, dans divers processus fermentatifs présentant un grand intérêt pour l'alimentation (pain, vin, bière, fromage) et dans l'obtention des antibiotiques (pénicillines, céphalosporines). Certains sont responsables d'infections chez l'homme et les animaux, d'autres provoquent des intoxications, et d'autres sont comestibles.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de champignons dans le Littré

voir la définition de Wikipedia

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - champignons

champignons (n.)

fungi

champignons (n.m.p.)

règne des champignons

   Publicité ▼

voir aussi

champignon (n.m.)

champignonnière fongus

locutions

dictionnaire analogique

 

racine MESH[Thème]

champignon [Cismef]




 

rail[Thème]

rail[DomainDescrip.]

champignon (n. m.)


champignon (n. m.) [ellipse , familier]



champignon (n. m.)


champignon (n. m.)


racine MESH[Hyper.]

Champignons (n.) [Cismef]


 

person (en)[Domaine]

SocialRole (en)[Domaine]

champignons (n.)


botany (en)[Domaine]

Fungus (en)[Domaine]

règne[Hyper.]

champignons (n. m. pl.)


Le Littré (1880)

CHAMPIGNON (s. m.)[chan-pi-gnon]

1. Terme de botanique. Nom de plantes cryptogames, formant une classe qui renferme une infinité de genres et d'espèces, les unes bonnes à manger, les autres très malfaisantes et causant souvent la mort quand on en mange par imprudence. Le pied, le chapeau d'un champignon. Une couche, un maniveau, un plat de champignons. Champignons vénéneux.

Blanc de champignon, assemblage de petits filets blancs à l'aide desquels les jardiniers reproduisent les champignons.

2. Fig. Il est venu en une nuit comme un champignon, c'est-à-dire il a fait fortune en peu de temps.

Ou ces doctes mignons Naissent en une nuit comme des champignons (RÉGNIER Sat. II)

Il y a fort peu de temps qu'il est dans la comédie : on ne devient pas comédien comme un champignon (SCARR. Rom. com. V)

Jamais je n'avais pensé à une place qui ne devait être remplie que dans cinq ans, mais ces champignons de fortune prenaient leurs mesures de loin (SAINT-SIMON 242, 231)

On dit aussi d'un enfant qui grandit vite et se porte bien, il vient comme un champignon.

3. Terme de pathologie. Excroissance molle et fongueuse qui se forme, en certains cas, sur des surfaces mises à nu.

Terme de vétérinaire. Squirre du cordon testiculaire après la castration du cheval par casseaux.

Maladie à laquelle les chiens sont sujets.

4. Support en forme de champignon pour des chapeaux et bonnets de femme, perruques, etc.

5. Renflement spongieux qui se forme à une mèche qui brûle mal.

6. Bouton, embout de métal d'un fourreau.

Comme Cambyse sauta sur le cheval, du fourreau de son sabre tombe le champignon, le sabre le blesse à la cuisse (P. L. COUR. II, 179)

Rond de tôle à l'extrémité d'une cheminée ou d'un tuyau.

7. Sorte de jet d'eau peu élevé.

8. Champignon de mer, nom vulgaire de plusieurs corps que l'on trouve sur le bord de la mer.

HISTORIQUE

XIIIe s.Campaigneus sont de maintes manieres, et il en a qui font les gens soudainement morir (ALEBRANT f° 61)

XIVe s.Champignons d'une nuit sont les meilleurs et sont petits et vermeils dedans, clos dessus (Ménagier, II, 5)

ÉTYMOLOGIE

Ital. campignuolo ; l'ancien français et l'italien, qui sont les mêmes, viennent d'un bas-latin campinolius ; le français moderne d'un bas-latin campinio, de campus, champ : qui vient dans les lieux champêtres.

Wikipedia - voir aussi

Wikipedia

Champignon

                   
Star piece 2.png Ce taxon est aujourd'hui obsolète. Dénomination actuelle : Fungi ou Mycota et Oomycota et Chytridiomycota et Mycetozoa.
Champignon
Nom commun ou
nom vernaculaire ambigu :
L'expression « Champignon » s'applique en français à plusieurs taxons distincts. Page d'aide sur l'homonymie
Illustration tirée d'un dictionnaire allemand
Illustration tirée d'un dictionnaire allemand
Taxons concernés

Domaine Eukaryota

  Les critères morphologiques externes font partie de ceux qui sont utilisés pour classer et reconnaitre les champignons (avec l'odeur, le goût..), des indicateurs colorés, etc.

Les champignons sont des organismes eucaryotes pluricellulaires ou unicellulaires. Le terme champignon est devenu ambigu car il désigne un taxon obsolète. Ce terme englobe à la fois les Fungi ou Mycota, les Oomycota, les Chytridiomycota et les Mycetozoa. Leurs cellules, pourvues d'une paroi chitineuse ou cellulosique, sont immobiles et se nourrissent par l’absorption des molécules organiques directement dans le milieu. La cellule ou les cellules sont dépourvues chlorophylles et/ou de plastes car ces organismes sont hétérotrophes vis-à-vis du carbone. Leur appareil végétatif est un thalle : ce sont donc des thallophytes.

Voir

Article détaillé : fungi.

Tous les champignons vrais appartiennent au groupe des Eumycètes et se répartissent au sein des Basidiomycètes, comme les amanites ou, pour quelques-uns, parmi les Ascomycètes, à l'exemple des morilles ou des truffes. L'étude de ces champignons est la mycologie et ceux qui la pratiquent sont des mycologues. Mais il y a aussi d'autres groupes qu'on appelle communément « champignons » mais qui n'en sont pas au sens strict du terme qui sont les oomycètes (plus proches génétiquement des algues brunes) et les myxomycètes.

Ce qu'on appelle couramment champignon n'est en fait que la fructification temporaire et visible, le sporophore (autrefois appelé carpophore), d'un organisme à caractère plus durable et plus discret dont la structure habituellement filamenteuse constitue le mycélium. Il se présente souvent sous forme d'un pied (le stipe) portant un chapeau. D'autres silhouettes de sporophores sont bien connues : en forme de petits buissons comme les clavaires, de langues sur le tronc des arbres comme les fistulines, de coupes comme les pézizes, de sphères comme les vesses-de-loup, etc.

Sommaire

  Étymologie

À l'origine du nom et dans le langage le plus courant, les champignons sont ces « petits produits des campagnes » (du bas latin campinolius[1]) constitués généralement d'un pied surmonté d'un chapeau, à l'image du champignon de Paris ou du bolet. Scientifiquement le champignon est appelé sporophore, il est formé du chapeau et du stipe, (pied).

  Classifications

La classification des champignons relève de la mycologie. Elle évolue, notamment suite aux progrès de la génétique, y compris pour des organismes symbiotes (ex. : les lichens ont un temps été classés hors du monde fongique, et y ont récemment été réintroduits). Les listes et classifications sont donc régulièrement mises à jour[2]. Deux classifications sont actuellement proposées: la classification classique et la classification phylogénétique.

Les champignons ont longtemps été considérés comme des végétaux, en raison de leur immobilité et de la présence d'une paroi cellulaire épaissie, végétaux dits « cryptogames » car ne produisant pas de fleurs. Mais les champignons constituent un règne à part car ils se différencient des plantes et des algues par plusieurs caractères[3],[4] :

  1. Ils sont hétérotrophes vis-à-vis du carbone : leur incapacité à synthétiser des sucres à partir de simples ressources minérales les distingue fortement des végétaux qui eux sont autotrophes grâce à la chlorophylle et à la photosynthèse. Les champignons doivent extraire de leur environnement des composés organiques déjà constitués. Ils doivent « s'alimenter » comme le font les animaux, ce qu'ils font soit en décomposant de la matière morte (ils sont alors saprophytes), soit au détriment d'organismes vivants (ils sont alors parasites), soit en s'associant avec un organisme chlorophyllien (ils sont alors symbiotiques) ; Plusieurs de ces stratégies pouvant être combinées chez certaines espèces. Les recherches récentes sur l'évolution des espèces vivantes placent d'ailleurs la plupart des champignons plus près des animaux que des végétaux.
  2. Ils sont absorbotrophes ;
  3. Leur appareil végétatif est ramifié, diffus et tubulaire ;
  4. Ils se reproduisent via des spores pouvant être flagellées (Chytridiomycota : zoospores uniflagellées) ou non flagellées ;
  5. Leur paroi cellulaire est chitineuse (comme celle des Insectes).

On a donc logiquement créé pour les champignons le règne spécifique des Fungi (du latin littéraire fungus, le champignon) pour y placer ces êtres particuliers, non seulement ceux produisant des sporophores, mais également dans les définitions les plus larges qui ont pu exister toutes sortes d'organismes eucaryotes multicellulaires ni végétaux, ni animaux, comme les moisissures, les rouilles, le mildiou, les saprolègnes, etc. et même parfois unicellulaires comme les levures.

Article détaillé : Mycota.

L'usage du mot champignon s'est alors étendu dans le langage commun à des formes biologiques très diverses. Ainsi le terme de champignon est utilisé parfois extensivement pour désigner aussi bien des agents responsables de dermatophytoses (types d'affections rencontrées fréquemment sous les ongles des pieds), les feutrages des oïdiums qui parasitent le feuillage des végétaux, l'ergot de seigle, des plasmodes coloniaux comme les fleurs de tan, les Penicillium du fromage de Roquefort, etc. A l'analyse, il s'avère que certains de ces « champignons inférieurs » sont effectivement apparentés de manière très proche aux champignons à sporophores, alors que d'autres appartiennent à des groupes très distants. Les définitions des différents taxons scientifiques ont alors été précisées, mais l'emploi élargi du mot champignon est resté.

Il y a de très nombreuses espèces de champignons, dont épiphytes, endogés ou aquatiques, et il en reste beaucoup à découvrir.

La classification des champignons a été totalement revue :

  Organisme

La fructification chez les Eumycètes, appelée précisément sporophore (organe portant les spores permettant d'accomplir le cycle de vie, terme aujourd'hui préféré à « carpophore ») est particulièrement développée pour certaines espèces, le reste de l'organisme appelé le mycélium étant souterrain et donc invisible. Certains Eumycètes disposent de sporophores en surface tandis que d'autres, par exemple ceux des truffes, sont souterrains.

Il existe cependant bien d'autres espèces appelées champignons, qu'elles soient uni- ou pluri-cellulaire, tels que les rouilles, les levures, les moisissures ou encore certains parasites de l'homme . Bien qu'ayant été par le passé regroupées au sein d'un même groupe, elles peuvent n'avoir que peu de rapport entre elles. Les actuels taxons des Fungi / Mycota, des Oomycota, des Hyphochytridiomycota, des Labyrinthulomycota, et des Mycetozoa ont été classés ensemble dans le passé comme faisant partie du règne végétal du fait de la présence d'une paroi cellulaire, et de plusieurs similitudes entre leurs cycles de vie et ceux des algues avec lesquelles ils formaient les thallophytes. Les Mycetozoa, souvent décrits comme des champignons-animaux ou amiboïdes, n'ont en fait en commun qu'une ressemblance externe de leur appareil sporifère et sont assez proches des amibes. Des découvertes ont montré que les Oomycota n'étaient en revanche pas des champignons, mais plutôt des cousins des algues et des diatomées. C'est par exemple pour cela que les traitements antifongiques contre le mildiou n'ont jamais été efficaces.

Transporté dans les sciences naturelles, le mystère demeura en partie, comme le montrent les premières classifications botaniques qui les laissèrent longtemps placées dans les cryptogames ou végétaux à reproduction cachée, principalement en raison de la discrétion et de la complexité de leur mode de reproduction.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

  Cueillette et législation

  Cueillette de champignons

En France, la législation du champignon change suivant que celui-ci est cultivé ou naturel, et dans ce dernier cas, suivant qu'il est forestier ou des champs, par exemple. En particulier, la cueillette des champignons forestiers est d'abord subordonnée à l'autorisation du propriétaire, car le champignon est un produit du sol, et donc propriété du propriétaire du sol. Ensuite, il peut y avoir des réglementations variant de département en département, au gré des arrêtés préfectoraux. De plus, des maires ont pu instituer des permis de ramassage des champignons et établir des taxations différentes suivant l'origine des cueilleurs, la légalité de telles pratiques étant douteuse. En outre, dans les communes où existent des "biens communaux", les permis peuvent être réservés aux habitants. Enfin des règles spéciales existent pour des raisons de santé publique pour certaines champignons. En pratique, en forêt publique relevant du Régime forestier, des tolérances sont admises par les représentants de l'ONF ; en forêt privée, il vaut mieux avoir l'autorisation du propriétaire (pour plus de détails, voir la bibliographie, droit du champignon forestier), car le code forestier réprime l'enlèvement des champignons[5].

Les champignons récoltés en forêt sont à considérer comme un produit forestier, autre que le bois pour l'évaluation des productions forestières de la FAO[6].

  Symbolique et aspects culturels

En Asie, le champignon est symbole de longévité, par exemple, pour les Coréens le champignon magique est l'un des dix symboles de longévité et aussi un symbole de fertilité[7]. Dans la peinture chinoise c'est le cerf qui apporte le champignon, tous deux sont des symboles de longue vie, la croyance chinoise voulant que le cerf vive très vieux et soit donc le seul animal capable de trouver le champignon sacré de l’immortalité[8],[9].

« Autant de sons nés du même instrument, autant de champignons nés d'une même humidité[10]. » Ainsi Zhuangzi explique-t-il que les êtres sont l'émanation fugitive d'une seule et même essence.

En Pologne, consommer des champignons à Noël facilitait les contacts avec les morts[11].

En héraldique le champignon est également le symbole de la fertilité ainsi que de la puissance sexuelle[12].

  Champignons géants

La rapidité de croissance des champignons fascine. Ils sont présents dans l'imagerie populaire sous forme de champignons géants, thème qui intéressent encore les journalistes : en juillet 2006 sur l'île taïwanaise de Taitung on aurait découvert deux champignons plats de 60 cm de diamètre et pesant chacun environ 20 kg[13]. En Juillet 2007 un champignon géant de plus de 70 cm de haut et pesant plus de 20 kg aurait été découvert au Mexique, dans la forêt de Tapachula (Chiapas), à la frontière du Guatemala[14].

L'armillaire d'Ostoya (Armillaria ostoyae) est particulièrement connu pour détenir le titre du plus grand organisme vivant, un individu couvrant une surface de 8,9 km2 ayant été trouvé en Oregon, dans l'Ouest des États-Unis[15]..

Dans son roman Voyage au centre de la Terre, Jules Verne évoque une forêt de champignons géants. Dans la bande dessinée L'Étoile mystérieuse, le héros Tintin est confronté à des champignons géants à la croissance instantanée. On retrouve le même thème dans le jeu de société pour enfants Spirou et les champignons géants.

  Les champignons dans l'art

grande sculpture en bronze avec personnages et champigons
  Alice in Wonderland, sculpture par Jose de Creeftin dans Central Park, New York

Dans un tableau comme Le jardin des délices de Jérôme Bosch, tout comme dans les aventures d'Alice au pays des merveilles, le champignon évoquerait plutôt les effets hallucinogènes de certains champignons, dits magiques, modifiant la perception de la réalité[16].
De même dans les aventures du héros de jeu vidéo Super Mario Bros., le Royaume Champignon extraordinaire et le fait que les champignons lui permettent de changer lui aussi sa taille physique ou encore de gagner une vie ou d'augmenter sa vitesse, sont une allusion probable aux champignons hallucinogènes[17].

Les artistes contemporains s'intéressent eux aussi aux champignons, fascinants parce qu'ils poussent dans la pourriture et prolifèrent sur des organismes morts[18].

Par exemple un artiste comme Michel Blazy travaille, entre autres, sur les moisissures et pourrissements microscopiques générés par les altérations biologiques sur des installations éphémères. La prolifération incontrôlée de micro-organismes dont les transformations et changements d’état sont autant de moments nécessaires à l’activation de ce type d'œuvre et à son développement, au sens propre du terme[19].

  Expressions francophones

  • Pousser comme un champignon : grandir très vite ;
  • Une ville champignon : une ville nouvelle qui s'est développée très rapidement, à l'instar des sporophores ;
  • Appuyer sur le champignon : accélérer en actionnant la pédale d'accélérateur d'un véhicule à moteur ;
  • Un champignon atomique : nuage formé lors d'une explosion nucléaire ;
  • Né comme un champignon : (ironique) né apparemment de nulle part, comme un champignon, c'est-à-dire de père inconnu.

  Notes et références

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Champignon » du TLFi, sur le site du CNRTL.
  2. Par exemple en France, Inventaire national des champignons
  3. H. des Abbayes, M. Chadefaud, Y. de Ferré, J. Feldmann, H. Gaussen, P.-P. Grassé, M.C. Leredde, P. Ozenda, A.R. Prévot, Botanique, anatomie - cycles évolutifs - systématique, Paris, Masson et Cie, coll. « Précis de Sciences Biologiques publiés sous la direction du Pr Pierre-P. Grassé », 1963, 1039 p., partie Les champignons., p. 252 à 403 
  4. Paul Ozenda, Les végétaux - Organisation et diversité biologique, Paris, Dunod, coll. « Sciences Sup », avril 2000, 516 p. (ISBN 2-10-004684-5).
    2e édition
     
  5. Articles Article R137-4, R138-20 et R331-2 du code forestier en France
  6. (Communiqué intitulé « La déforestation se poursuit à un rythme alarmant - Nouveaux chiffres de la FAO sur les forêts mondiales » Rome, 14 novembre 2005 ; basé sur les conclusions de l’Évaluation des ressources forestières mondiales 2005, étude la plus complète à cette date, portant sur l'usage et la valeur des forêts dans 229 pays et territoires, de 1990 à 2005)
  7. Borodine, Liliane, 2004, La symbolique de la peinture traditionnelle asiatique, Éditions You Feng, France, 139 p. Lire un résumé dans Caroline O’Hara, Iconographie et représentation des territoires coréens, Analyse picturale de l’esthétique et du symbolisme dans les œuvres coréennes
  8. Cédricia Maugars, Le rapport avec la nature dans la peinture chinoise. Page 2 Lire le document
  9. Jade, trésor suprême de la Chine ancienne.
  10. Citation de Zhuangzi
  11. Noël en Pologne
  12. La symbolique sur grand-armorial.net
  13. Insolite : une taïwanaise trouve deux champignons géants
  14. Un champignon géant découvert au Mexique dans Paris Match
  15. Kevin Robert Grazier, The Science of Dune: An Unauthorized Exploration Into the Real Science Behind Frank Herbert's Fictional Universe, Édition BenBella Books, 2008. ISBN 1933771283, 9781933771281. Lire en ligne page 43.
  16. Annick Drevet-Tvermoès, Etats modifiés de conscience, art et rêve. Le jardin des délices de Jérôme Bosch Lire le document
  17. Moustaches et plomberie : Partie 18 - Conclusion et théorie
  18. Marie Lechner, Anticiper la ville de demain
  19. Michel Blazy, "Post Patman" Exposition au Palais de Tokyo. à Paris. 1er février 2007 - 6 mai 2007

  Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

  Bibliographie

  • Régis Courtecuisse, Bernard Duhem, Guide des champignons de France et d’Europe, pour reconnaître plus de 3 000 champignons(mis à jour et augmenté d'environ 1 750 espèces décrites et illustrées, soit la presque-totalité des espèces identifiables à l’œil nu en Europe, avec clefs de détermination macroscopique, Delachaux et Niestlé, 544 pages, 2011/08/18.
  • Philippe Bouchet, Yves François Pouchus, Jean Villard, Jean-louis Guignard, Les champignons, Paris, Masson, 2005, 2e éd. (ISBN 978-2-294-02116-9) (OCLC 70811760) [lire en ligne] 
  • Le droit du champignon forestier.

  Articles connexes

  Liens externes

  Clé de détermination en ligne

   
               

 

Toutes les traductions de champignons


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

5903 visiteurs en ligne

calculé en 0,140s

   Publicité ▼

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼

guide des champignons de 1982 315 pages (5.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Le petit livre des champignons - Zettel et d'Entresangle - 1996 Mycologie (4.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

LES CHAMPIGNONS DE FRANCE HERVÉ CHAUMETON GUIDE VERT SOLAR 1999 RELIÉ (18.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

ROMAGNESI / NOUVEL ATLAS DES CHAMPIGNONS tome 1 BORDAS 1956 (25.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Lot de 3 guides des champignons (18.05 EUR)

Usage commercial de ce terme

ROMAGNESI / NOUVEL ATLAS DES CHAMPIGNONS tome 2 BORDAS 1958 (25.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

BONS ET MAUVAIS CHAMPIGNONS planches couleur hors texte RUSTICA 1942 (7.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

André MARCHAND - Champignons du Nord et du Midi, Tomes 1 à 8 (90.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Livre RUSTICA les champignons des prés - Jean Marie Polese (9.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Languedoc: Mycologie: Champignons: Les principales russules de région & Cévennes (12.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

LIVRE - GUIDE DES CHAMPIGNONS - (7.96 EUR)

Usage commercial de ce terme

Guide Des Champignons - Collectif (7.96 EUR)

Usage commercial de ce terme

LES CHAMPIGNONS VENENEUX SARTORY MAIRE 1921 (25.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

CHAMPIGNONS D'EUROPE 180 PLANCHES COUL DOCUMENTS D'HISTOIRE NATURELLE MYCOLOGIE (100.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Les champignons de France - Guide encyclopédique - éd. Eclectis - Courtecuisse (109.65 EUR)

Usage commercial de ce terme

Mini-guide encyclopédique des champignons Hervé Chaumeton (10.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Livre GUIDE DES CHAMPIGNONS / Cueillette identification / Très bel ouvrage TBE ! (12.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

Petit guide des champignons / (8.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Pièges et curiosités des champignons (12.0 EUR)

Usage commercial de ce terme