» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - consent

consentir (v. trans.)

1.(Droit)accorder un avantage à qqn.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de consent dans le Littré

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - consent

   Publicité ▼

voir aussi

consentir (v. trans.)

accession, consentant, consentement refuser

locutions

dictionnaire analogique

 

se déformer[Classe]

mât de bateau[Thème]

consentir (v. intr.) [marine] [V]







Le Littré (1880)

CONSENTIR [kon-san-tir]

1. Se rendre à un sentiment, à une volonté, à une obligation.

C'était consentir en même temps à l'extinction de la religion, de l'alliance et du sacerdoce (BOSSUET Variat. 5e avertissement, § 24)

Croyez-vous.... Que ma foi, mon honneur, mon amour y consente ? (RAC. Iph. IV, 6)

Non, tu ne mourras point, je n'y puis consentir (RAC. ib. I, 1)

Il pourra consentir à ce double hyménée (CORN. Agésil. II, 5)

Consentir à, avec l'infinitif.

Et quelque grand malheur qui m'en puisse arriver, Je consens à me perdre afin de la sauver (CORN. Cinna, II, 1)

Peut-être à m'accuser j'aurais pu consentir (RAC. Phèd. IV, 5)

Toutes les fois que l'on consent aux vraisemblances, on se met certainement en danger de se tromper (MALEBR. Recherches, VI, 1)

Consentir de, avec l'infinitif.

Fait si bien qu'à la fin sa compagne consent De lui prêter sa hutte (LA FONT. Fabl. II, 7)

Je puis me plaindre à vous du sang que j'ai versé, Mais enfin je consens d'oublier le passé (RAC. Andr. IV, 5)

César lui-même ici consent de vous entendre (RAC. Brit. II, 1)

Perrault l'antipindarique Et Despréaux l'homérique Consentent de s'embrasser (BOILEAU Épigr. 29)

D'autres consentent d'être gouvernés par leurs amis, en des choses presque indifférentes (LA BRUY. IV)

Consentir avec que et le subjonctif.

Mais je veux consentir qu'elle soit pour une autre (MOL. Mis. IV, 3)

Elle consent [la Société de Jésus] qu'ils gardent leur opinion, pourvu que la sienne soit libre (PASC. Prov. 1)

Nous consentons que de tous les devoirs qu'il [l'Évangile] vous prescrit, vous ne vous croyiez obligés d'observer que ceux.... (MASS. Carême, Évidence de la loi.)

On consent que vous borniez là toute votre piété et que vous laissiez tout le reste comme douteux (MASS. ib.)

Nous consentons que vous soyez le juge entre nous et l'incrédulité (MASS. Carême, Doutes sur la rel.)

Le peuple, par déférence pour le sénat, consentit même qu'on rétablît le consulat (VERTOT Révol. rom. liv. VII, p. 189)

S'il le faut, je consens qu'on lui parle de moi (RAC. Andr. IV, 1)

Je consens que mes yeux soient toujours abusés (RAC. Phèd. V, 7)

2. Terme de marine. Se courber sous un effort. Cette vergue a fortement consenti. Un vaisseau a consenti dans toutes ses parties pendant l'échouage, quand toutes les liaisons en sont larguées.

3. Terme didactique. Participer, concourir à la production d'un résultat. Hippocrate a dit que tout, dans le corps humain, conspirait et consentait.

4. V. a. Terme de droit. Consentir la vente d'une terre, un traité, une hypothèque. Consentir l'impôt.

Pour contracter une société, toutes les parties la doivent consentir (PATRU Plaid. VI, dans RICHELET)

Dans le langage général, accorder.

Il [le trône] est à l'un de nous, si l'autre le consent (CORN. Rodog. II, 4)

Le consentiras-tu cet effort sur ma flamme ? (CORN. ib. III, 3)

Partez, je le consens (CORN. D. Sanche, IV, 5)

Mais je mourrai plutôt que de consentir rien (MOL. D. Garcie, I, 5)

L'amitié le consent, si l'amour l'appréhende (CORN. Rod. IV, 1)

Qui ne dit mot consent, c'est-à-dire, garder le silence, ne pas faire d'objection peut passer pour un consentement.

REMARQUE

1. L'usage constant des auteurs est de dire : je consens que.... et non : je consens à ce que : ainsi, je consens que tu ailles, et non à ce que tu ailles.

2. Les grammairiens ont essayé de distinguer consentir à et consentir de, avec un infinitif, disant que consentir de veut dire ne pas s'opposer, et consentir à, donner son consentement, mais l'examen des exemples des auteurs ne permet guère de faire ces distinctions.

SYNONYME

CONSENTIR, ACQUIESCER. Consentir, c'est, étymologiquement, tomber d'accord. Acquiescer, c'est, étymologiquement, se mettre en repos à l'égard de quelque chose. Dans le consentement, il y a conformité de sentiment ; dans l'acquiescement il y a conformité de volonté. Un père consent au mariage de son fils. Un chrétien acquiesce à la volonté de Dieu.

HISTORIQUE

XIe s.Dist au paien : Deus tout mal te consente (Ch. de Rol. CXXII)Par ta mercit, se tei plait, me cunsent [accorde moi] Que.... (ib. CCXXIV)

XIIe s.Se Deus [Dieu] de gloire repairer me consent (Ronc. p. 15)Ne lui font mal, car Dex ne leur consent (ib. p. 95)Consentez moi et droiture et honor (ib. p. 108)Et Diex pourquoi le consent [pourquoi Dieu y consent-il] Qu'il se veut si bien mentir [qu'on veuille mentir] ? (Couci, IV)Quant de lui [d'elle] sont tuit mi penser, Moult me plaist ce que me consent [elle m'accorde] (ib. p. 121)Sire, ce dist Girarz, se Dex le me consant, Jà d'endroit le message n'i perderez neant (Sax. XXI)Par tut [il] li aidera là ù raisons consent (Th. le mart. 58)

XIIIe s.La bele lui respont : Ja Diex ne le consente, Qu'en soignentage [concubinage] soit usée ma jouvente (AUDEF. LE BAST. Romancero, p. 22)Se nostre sire le velt consentir (VILLEH. XII)Diex consent mainte gent traïson à fournir (Berte, LXIII)Je verrai se c'est voirs, se Diex l'a consenti [permis] (ib. LXXXIX)

XIVe s.Si comme ceulz qui se consentent et tiennent une opinion des mouvemens du ciel ou d'autre speculacion (ORESME Eth. 271)

XVe s.Nulle guerre entre elles [les villes de Flandre] ne se pouvoit mouvoir, si leur sire le comte ne le consentoit (FROISS. II, II, 52)Le comte a consentu, et sont issus de son hostel ceux ou aucuns qui ont fait si grand outrage (FROISS. II, II, 61)Il chargeoit ces gens l'avoir fait consentir au duc Philippe ceste restitution (COM. I, 2)À quoy pour riens ceulx de la ville ne se fussent consentis (COM. V, 14)Le dit duc Phelipe consentit estre mis sus [qu'on levât] de ses gens (COM. I, 2)Dieu ne luy vouloit consentir ceste grace que de recevoir ce saige conseil (COM. V, 8)

XVIe s.Si menterie en mes propos je mets, Je me consens qu'il face que jamais Je ne le voye (MAROT IV, 54)Les assemblées d'iceux sont conventicules profanes, avec lesquelles il ne seroit non plus licite de consentir, que de renoncer Dieu (CALVIN Instit. 843)Elle qui se consentoit d'estre trompée (MARG. Nouv. VII)Euinenes n'y consentit, qu'Antigonus ne luy eust.... (MONT. I, 26)Ce seroit faire tort à la bonté divine, si l'univers ne consentoit à nostre creance (MONT. II, 148)Homere a esté contrainct de consentir que Venus feust blecée au combat de Troye (MONT. III, 7)Ilz aimerent mieux luy consentir de bonne voulunté ce qu'il leur demandoit que d'attendre qu'ilz y fussent contraintz par force (AMYOT Thés. 28)Sagement il faut poiser ces choses et embrasser ce qui consent [est d'accord] à la parole de Dieu (SLEIDAN f° 2)Plusieurs bestes et plantes estrangeres consentent de vivre parmi nous avec soin requis (O. DE SERRES 458)

ÉTYMOLOGIE

Provenç. consentir, cossentir ; espagn. consentir ; ital. consentire ; du latin consentire, de cum, et sentire, sentir, penser.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CONSENTIR. Ajoutez :

5. Être d'accord avec.

Tous les biens ont même but, qui est de consentir à nature (MALH. Lexique, éd. L. Lalanne)

6. S. m. Le consentir.

Ce n'est pas le sentir, mais le consentir qui nous rend coupables (FÉN. Lett. spirit. 136)

 

Toutes les traductions de consent


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

1943 visiteurs en ligne

calculé en 0,094s

   Publicité ▼

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼