» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - coté

coter (v. trans.)

1.indiquer le cours d'une valeur, d'une monnaie.

2.marquer des niveaux sur une carte géographique.

cote (n.f.)

1.constatation officielle des cours d'une valeur, d'une monnaie.

2.chiffre qui indique une dimension (en géométrie), un niveau (en topographie, en hydrographie).

3.tableau qui indique les cours officiels d'une valeur, d'une monnaie.

4.degré d'estime porté à qqn.

côte (n.f.)

1.pente d'une colline, d'une montagne. Chemin, route en pente.

2.zone qui borde la mer, rivage.

3.partie saillante de certains objets (ex. les côtes d'un tissu de velours).

4.(anatomie)chacun des os plats et courbes qui forment la cage thoracique et s'articulent à la colonne vertébrale.

5.(boucherie)pièce de viande, morceau de cote de bœuf, veau, porc, mouton.

coté (adj.)

1.qui a une bonne cote, une bonne valeur.

2.caractérisé par des cotes, des chiffres qui indiquent la dimension ou le niveau.

côté (n.m.)

1.chaque côté d'une figure solide (ex. les douze faces d'un dodécaèdre).

cote ADBS

1.Ensemble de symboles (lettres, chiffres, signes) servant à identifier, classer, ranger et localiser un document dans un fonds de bibliothèque (1) ou dans un fonds ou une série d'archives.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de coté dans le Littré

voir la définition de Wikipedia

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - coté

cote (n.)

place

coté (nominal)

considéré, estimé, prisé

côte

montée

côte (n.f.) (anatomie)

côtelette  (familier, anatomie)

côté (n.)

équipe

   Publicité ▼

voir aussi

coter (v. trans.)

cote

côté (n.m.)

latéral

cote (n.f.)

coter

côte (n.f.)

costal, côtelé, intercostal

côté (n.m.)

latéral

cote (n.f.)

coter

côte (n.f.)

costal, côtelé, intercostal

cote ADBS

classement

locutions

-Côte Est • Côte Ingrid Christensen • Côte Sabrina • Côte d'Azur • Côte d'Ivoire • Côte d'Or • Côte de Banzare • Côte de Bouzy • Côte de Brouilly • Côte de Budd • Côte de Coromandel • Côte de Knox • Côte de Malabar • Côte de Nuits • Côte de Walgreen • Côte de la Princesse Astrid • Côte de la Princesse Ragnhild • Côte des Esclaves • Côte des Mosquitos • Côte du Prince-Harald • Côte du Roi-Frédéric VI • Côte d’Azur • Côte-Rôtie • Côte-d'Azur • Côte-d'Ivoire • La Côte-Saint-André • Saint André la Cote • Saint Hilaire de la Cote • [ de l'autre côté de ] • [ du côté de ] • [ à côté de ] • [de l'autre côté] • au pied de la côte • avoir la cote • bas-côté • cote d'alerte • cote de la Bourse • cote des actions • cote des paris • cote mal taillée • côte cervicale • côte d'aloyau • côte de Kanara • côte de Provence • côte de bœuf • côte de b�?uf • côte de b�?uf rôtie • côte de porc • côte découverte • côte levée • côte surnuméraire • côte surnuméraire cervicale • côte à côte • côté amusant • côté au vent • côté cour • côté de la route • côté droit • côté du vent • côté feutre • côté gauche • côté jardin • côté non protégé • côté opposé • côté plaisant • côté sous le vent • côté supérieur • côté ville • côté à côté • d'un autre côté • d'un côté • de ce côté • de côté • de côté et d'autre • de l'autre côté • de l'autre côté de • de notre côté • de son côté • de tout côté • du côté de • garde-côte • l'un à côté de l'autre • la Cote • la Côte Saint André • mettre de côté • mettre de son côté • point coté • sur le côté • à côté • à côté de • à la côte • à mi-côte • à-côté • être à la côte

-Agence nationale de la formation professionnelle (Côte d'Ivoire) • Aires protégées de Côte d'Ivoire • Alain Côté (1957) • Alaincourt-la-Côte • Alliance pour une Nouvelle Côte d'Ivoire • André Côté • André-Philippe Côté • Armoiries de la Côte d'Ivoire • Arrah (Côte-d'Ivoire) • Arrondissements de la Côte-d'Or • Assemblée nationale (Côte d'Ivoire) • Atteintes à la liberté de la presse en Côte d'Ivoire • Autobus régionaux du Cœur de la Côte • Aéroport Nice Côte d'Azur • Bafing (Côte d'Ivoire) • Balthus de l'autre côté du miroir • Barisey-la-Côte • Bas-côté • Basse-Côte-Nord • Blanot (Côte-d'Or) • Bondo (Côte d'Ivoire) • Bongo (Côte d'Ivoire) • Bouna (Côte d'Ivoire) • Bruno Côté • Buffon (Côte-d'Or) • Burey-la-Côte • Caisse générale de retraite des agents de l'État (Côte d'Ivoire) • Caisse nationale de prévoyance sociale (Côte d'Ivoire) • Canton de Châteauneuf-Côte-Bleue • Canton de La Côte Radieuse • Canton de la Côte Vermeille • Cantons de la Côte-d'Or • Centre de commandement intégré (Côte d'Ivoire) • Centurions La Côte • Chambre régionale de commerce et d'industrie Provence-Alpes-Côte d'azur-Corse • Championnat de Côte d'Ivoire de football 2008 • Championnat de Côte d'Ivoire de football D2 • Charmes-la-Côte • Chronologie de la crise politico-militaire en Côte d'Ivoire • Château de Montfort (Côte-d'Or) • Climat de la Côte-d'Or • Clérey-la-Côte • Comité national de pilotage du redéploiement de l'Administration (Côte d'Ivoire) • Commission électorale indépendante (Côte d'Ivoire) • Communauté de communes de la Côte des Noirs • Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la côte des Légendes • Composition de l'Assemblée nationale (Côte d'Ivoire) • Comté de la côte Bass • Conseil constitutionnel (Côte d'Ivoire) • Conseil de la Côte centrale • Conseil de la côte ouest • Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur • Conseil économique et social (Côte d'Ivoire) • Cote R • Cote Z • Cote mal taillée • Crise politico-militaire en Côte d'Ivoire • Culture de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur • Côte (anatomie) • Côte (géographie) • Côte Carnatique • Côte Ouest (feuilleton télévisé) • Côte d'Alun • Côte d'Azur • Côte d'Ivoire Telecom • Côte d'Ivoire aux Jeux olympiques d'été de 2008 • Côte d'Or • Côte d'Or - Sarrazins • Côte de Beauté • Côte de Coromandel • Côte de Granit Rose • Côte de Jor • Côte de Kanara • Côte de Konkan • Côte de Saphir • Côte de Trieu • Côte du Golfe (États-Unis) • Côte nord-ouest de Cadix • Côte occidentale (Huelva) • Côte-Nord • Côte-Saint-Luc • Côte-Saint-Paul • Côte-Sainte-Catherine (métro de Montréal) • Côte-Vertu (métro de Montréal) • Côte-d'Or • Côte-d'Or (homonymie) • Côte-de-Fer • Côte-de-l'Or (colonie britannique) • Côte-des-Neiges (métro de Montréal) • Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce • Côte-rôtie (AOC) • Côté (homonymie) • Côté femme • De l'autre côté (Dr House) • De l'autre côté (film, 2007) • De l'autre côté (musique) • Dijon Football Côte d'Or • Doba (Côte d'Ivoire) • Du côté de chez Fran • Du côté de chez Swann • Du côté des petites filles • Du côté des «anges» • Démographie de la Côte d'Ivoire • Départements de la Côte-d'Ivoire • Espaces de discussion de rue (Côte d'Ivoire) • Essey-la-Côte • Estérel - Côte d'Azur • Fonds de développement de la formation professionnelle (Côte d'Ivoire) • Forces nouvelles de Côte d'Ivoire • Français de Côte d'Ivoire • Frontière entre la Côte d'Ivoire et la Guinée • Frontière entre la Côte d'Ivoire et le Ghana • Frontière entre la Côte d'Ivoire et le Libéria • Frontière entre la Côte d'Ivoire et le Mali • Frontière entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire • Grand Prix de la Côte Étrusque • Griselles (Côte-d'Or) • Géographie de la Côte d'Ivoire • Géographie de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur • Histoire de la Côte d'Ivoire au XIXe siècle • Historique des gouvernements de Côte d'Ivoire • Institut des techniques d'ingénieur de l'industrie Provence-Alpes-Côte d'Azur • Jeunesse Communiste de Côte d'Ivoire • Koro (Côte d'Ivoire) • L'Ange-Gardien (La Côte-de-Beaupré) • La Cuisine d'à Côté • La Côte Picarde • La Côte des Esclaves • La Côte-Saint-André • La Côte-aux-Fées • La Côte-d'Arbroz • La Côte-de-Beaupré • La Côte-de-Gaspé • La Femme d'à côté • La Haute-Côte-Nord • Lacs (Côte d'Ivoire) • Le Fantôme d'à côté • Les Don Juan de la Côte d'Azur • Les Nouvelles Filles d'à côté • Liste des châteaux de Provence-Alpes-Côte d'Azur • Liste des communes de la Côte-d'Or • Liste des conseillers généraux de la Côte-d'Or • Liste des députés de la Côte-d'Or • Liste des présidents de Côte d'Ivoire • Liste des sénateurs de la Côte-d'Or • Littré de la Grand'Côte • Longchamp (Côte-d'Or) • Loterie nationale de Côte d'Ivoire • Louvemont-Côte-du-Poivre • Man (Côte d'Ivoire) • Marathon de la Côte d'Amour • Marmagne (Côte-d'Or) • Michel Côté • Mon côté punk • Montée de la Grande Côte • Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l'État (Côte d'Ivoire) • Office national d'identification (Côte d'Ivoire) • Olympique Gymnaste Club Nice Côte d'Azur • Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire • Organisation juridictionnelle (Côte d’Ivoire) • Pagny-la-Blanche-Côte • Parc éolien de la Côte d'Albâtre • Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d'Ivoire • Parti démocratique de Côte d'Ivoire • Parti nationaliste (Côte d'Ivoire) • Pays de la Côte-en-Chablais • Plan incliné de la côte d'Ans • Politique de la Côte d'Ivoire • Première République (Côte d'Ivoire) • Programme national de réinsertion et de réhabilitation communautaire (Côte d'Ivoire) • Radio Côte d'Argent • Rassemblement des républicains de Côte d'Ivoire • Rivières de la côte morbihannaise • Ru de la Côte Rouge • Réserve naturelle de la Côte Sainte-Hélène • Réserve naturelle régionale de la Côte du prieur • Saint-Hilaire-de-la-Côte • Salish de la côte • Secteur de la téléphonie cellulaire (Côte d'Ivoire) • Taxis en Côte d'Ivoire • Territoire de la Côte Ouest • Tramway de la côte belge • Transport en Côte d'Ivoire • Un village très coté • Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire • Union sportive Boulogne Côte d'Opale • Vignobles de la côte chalonnaise • Zou (Côte d'Ivoire) • École nationale supérieure de statistique et d'économie appliquée (Côte d'Ivoire) • École normale supérieure (Côte d'Ivoire) • Économie de la Côte d'Ivoire • Élections en Côte d'Ivoire • Équipe de Côte d'Ivoire de football • Équipe de Côte d'Ivoire de football féminin • Équipe fédérale Nice-Côte d'Azur • Éva Circé-Côté

dictionnaire analogique

 

inscrire[Classe]

classer[Classe]

norme de production[Classe]

numéro[Thème]

inscrire un numéro[Classe]

classer[Classe...]

cote[GenV+comp]

coter (v. tr.) [V+comp]



établir une carte géographique[Classe]

dessiner[Classe...]

niveau[termes liés]

coter (v. tr.) [V+comp]



cote (n.)


partie[Classe...]

cote (n. f.)


 

valeur monétaire[Classe]

propriété quantitative[Classe...]

prix[Thème]

parier au jeu[Thème]

finance[Thème]

facture[DomainDescrip.]

cote (n. f.)


cote (n. f.)


proportion[Classe]

cote (n. f.)


cote (n. f.)



marque[Hyper.]

cote (n. f.)



classé[Classe]

évalué[Classe]

niveau[termes liés]

nombre et chiffre[termes liés]

coté (adj.)


 

racine MESH[Thème]

côte [Cismef]








 

vin[Thème]

vin[termes liés]

côte (n. f.)


 

relatif à[Classe...]

partie du corps[Hyper.]

côte, côtelette[Rel.]

côte[Dérivé]

anatomie[Domaine]

côte (n. f.)










côté (n. m.) [figuré]



factotum (en)[Domaine]

side (en)[Domaine]

étendue[Hyper.]

côté (n. m.)


 

factotum (en)[Domaine]

surface (en)[Domaine]

artefact[Hyper.]

couvrir, recouvrir[Dérivé]

factotum (en)[Domaine]

side (en)[Domaine]

surface[Hyper.]

côté (n. m.)




Le Littré (1880)

COTER (v. a.)[ko-té]

1. Indiquer la cote du prix d'une marchandise, du taux d'une valeur. Coter le cours des effets publics, le prix des sucres.

2. Noter. Coter à la marge le numéro d'un article.

Si vous aviez coté les endroits, vous m'auriez soulagé de quelques petits soins (BOSSUET Lett. abb. 139)

Je prétends en coter seulement les endroits [de l'affaire de la bulle Unigenitus] qui m'ont passé par les mains (SAINT-SIMON 318, 155)

3. Classer au moyen d'une cote alphabétique ou numérique. Coter les pièces d'un procès.

4. Terme d'architecture. Écrire sur un plan, sur une coupe, ou sur une élévation géométrale, les mesures de chaque partie.

Terme d'arpenteur. Noter les niveaux.

HISTORIQUE

XVe s.S'il estoit en ma puissance vous pouvoir cotter ou le mois ou la semaine ou le jour de mon retour, je vous le cotterois (L'amant ressuscité, p. 47, dans LACURNE)

XVIe s.On cottoit [attribuait] la perte du courage qu'on avoit veu à Monsieur, à la naissance de telles enormitez (D'AUB. Hist. II, 439)

ÉTYMOLOGIE

Cote ; provenç. quotar ; ital. quotare.

COTE (s. f.)[ko-t']

1. Terme d'administration. La part imposée à chaque contribuable. Cote mobilière. Cote foncière. Payer sa cote.

2. Cote mal taillée, arrêté de compte approximatif. Il a fait de tout cela une cote mal taillée.

Le régent demanda l'avis à Besons, qui barbouilla et qui proposa une cote mal taillée (SAINT-SIMON 426, 152)

2. Locution prise de marquer la cote, ce qui était à payer, sur un morceau de bois auquel on faisait une entaille.

3. Terme de finance. Indication du prix des effets publics, des valeurs de bourse, du change, etc.

4. Marque alphabétique ou numérale servant à classer chaque pièce d'un procès ou d'un dossier. Ces pièces sont sous la cote A, la cote B.

La couverture même.

5. Terme d'arpentage. Chiffre qui, dans les nivellements, indique les différences de niveau.

HISTORIQUE

XVIe s.Cela fit faire une cotte mo-taillée de capitulation, tellement que le capitaine Mathieu ne laissa pas d'en faire la guerre depuis (D'AUB. Hist. II, 290)Tous heritages, tant fiefs que mains fermes, venus et escheus par succession soit de ligne directe ou collateralle, sont reputez patrimoniaux, et doivent en succession tenir et suivre la cotte et ligne de celuy duquel primitivement ils viennent (Coustum. génér. t. II, p. 853)

ÉTYMOLOGIE

Provenç. cota, cotta ; catal. quota ; espagn. cota, cuota ; du latin quota pars, quelle partie (voy. QUOTE). Dans d'Aubigné, cotte mo-taillée est pour cotte mal taillée, mal, dans ces sortes de compositions, se prononçant mau, comme dans mau-clerc (mal-clerc).

COTÉ, ÉE (part. passé.)[ko-té, tée]

Marqué d'une cote. Pièces cotées.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

COTÉ. Ajoutez :

Terme de turf. Lorsqu'on demande : comment est coté tel cheval ? on veut dire : quelles sont les chances de réussite que ce cheval représente contre le champ ?

CÔTE (s. f.)[kô-t']

1. Terme d'anatomie. Os plat et courbé, situé obliquement sur les parties latérales de la poitrine et articulé en arrière avec les vertèbres, et en avant directement ou indirectement, avec le sternum. Il s'est cassé une côte. Vraies côtes, celles d'en haut qui se joignent au sternum. Fausses côtes, ou côtes flottantes, celles d'en bas qui n'aboutissent point directement à cet os.

Il a les côtes en long, se dit d'un homme bizarre, capricieux, qui ne fait rien comme les autres, et aussi d'un homme paresseux.

Familièrement. Rire à s'en tenir les côtes, rire excessivement.

Par exagération. Rompre les côtes à quelqu'un, le battre à outrance.

Fig. Cette affaire a une côte rompue. V. ROMPU.

Mesurer les côtes à quelqu'un, le battre à coups de bâton, de plat d'épée, etc.

On dit populairement dans le même sens : tricoter les côtes.

On lui compterait les côtes, se dit d'une personne, d'un animal très maigre.

Nous sommes tous de la côte d'Adam, nous avons tous une même origine.

Ce marquis indocile, Qui.... Croit que Dieu tout exprès d'une côte nouvelle A tiré pour lui seul une femme fidèle (BOILEAU Sat VIII)

Et si, durant un jour, notre premier aïeul, Plus riche d'une côte, avait vécu tout seul, Je doute, en la demeure alors si fortunée, S'il n'eût pas prié Dieu d'abréger la journée (BOILEAU ib. X.)

Il s'imagine être de la côte de saint Louis, il se croit issu d'une très noble race.

Que voulez-vous donc dire avec votre gentilhommerie ? Est-ce que nous sommes, nous autres, de la côte de saint Louis ? (MOL. Bourg. gentilh. III, 12)

Fig. Serrer les côtes à quelqu'un, le presser vivement, le poursuivre avec chaleur.

Côte à côte, loc. adv. Tout à côté l'un de l'autre. Ils marchaient côte à côte.

Tantôt on les eût vus côte à côte nager, Tantôt courir sur l'onde et tantôt se plonger (LA FONT. Fabl. III, 12)

Fig.

Sa tendresse voudrait se mêler d'aller côte à côte de la mienne (SÉV. 343)

2. Terme de vétérinaire. Côte arrondie, indice d'une poitrine développée ; côte plate, indice de respiration peu étendue.

3. Terme de boucherie. Côtes couvertes du boeuf, morceau qui se trouve entre l'aloyau et le paleron, des deux côtés de l'échine. Côtes découvertes, celles qui sont situées sous le paleron.

Côtes d'aloyau, les côtes du boeuf, ayant un peu de filet jusqu'aux côtes couvertes.

Train de côtes, la partie du boeuf qui contient les côtes, à partir de la troisième pièce de l'aloyau jusqu'à l'épaule. Plats de côtes découverts, la partie placée sous l'épaule et le paleron. Plats de côtes couverts, la partie inférieure de l'entre-côte et des côtes, près de la poitrine. Côtes de surlonges, la partie qui se trouve sous le collier.

La côte, maniement pair ou double, commun aux deux sexes, qui repose sur les dernières côtes, particulièrement sur celle qui limite le flanc avec la poitrine.

4. Saillie longitudinale de la surface de beaucoup de tiges et de fruits. Pomme de reinette à côtes.

Voilà un melon ; il faut qu'elle en mange une petite côte (SÉV. 569)

Nervure médiane et principale dans un grand nombre de feuilles.

Tabac sans côtes, celui dont on a ôté la nervure avant de le corder.

5. Terme de marine. Les côtes d'un navire, les pièces qui sont jointes à la quille et qui montent jusqu'au plat bord. C'est le synonyme vulgaire de couple.

6. Côte de luth, pièce du corps d'un luth.

7. Terme d'architecture. Listels qui séparent les cannelures d'une colonne.

Côtes de coupe, saillies qui séparent la douelle d'une voûte sphérique en parties égales.

Partie en saillie qui dans une croisée sert à recevoir les volets.

8. Fig. Le penchant d'une colline. Côte fertile, bien exposée, plantée de vignes.

À mi-côte, à mi-chemin sur le penchant d'une colline. Bâtir à mi-côte.

J'approche d'une petite ville, et je suis déjà sur une hauteur d'où je la découvre ; elle est située à mi-côte ; une rivière baigne ses murs et coule ensuite dans une belle prairie (LA BRUY. V)

Fig. Être au pied de la côte, c'est-à-dire être à bout de ressources, par allusion sans doute à un marcheur épuisé qui ne peut plus monter une côte

9. Terme de marine. Rivage de la mer. Une côte basse, sablonneuse, escarpée. Ranger la côte, aller le long de la côte. Donner à la côte, échouer. Le courant portait à la côte.

Il lui donna le gouvernement de toute la côte de la mer (VAUGEL. Q. C. liv. II, ch. 8)

Toute la côte était couverte d'hommes, d'armes, de chevaux et de chariots en mouvement (FÉN. Tél. XX.)

La plupart des peuples des côtes de l'Afrique sont sauvages et barbares (MONTESQ. Esp. XXI, 2)

Les côtes de cette grande île [Madagascar] sont généralement malsaines ; ce malheur tient à des causes physiques qu'on pourrait changer (RAYNAL Hist. phil. IV, 4)

Se dit, par extension, des approches de la terre, jusqu'à une certaine distance au large. Une côte pleine d'écueils. Les pirates qui couraient nos côtes.

La flotte d'Énée était sur ces côtes (FÉN. Tél. I)

Le jeune homme répondit qu'il avait voulu voir comment les côtes de France étaient faites, qu'il était venu et allait s'en retourner (VOLT. l'Ingénu, 1)

Faire côte, faire naufrage à la côte.

Côte de fer, côte formée par des rochers escarpés et perpendiculaires.

Gardes-côtes, voy.

GARDE, s. m.

Au plur. Les contrées voisines de la mer.

10. Terme de commerce. Côte de soie, capiton ou fleuret.

Côte rouge, côte blanche, fromages de Hollande.

11. Terme de vannier. Nervures qui sont formées par l'entrelacement des menus osiers autour des plus gros.

HISTORIQUE

XIIe s.D'une des costes de l'home voirement.... (Ronc. p. 152)

XIIIe s.Je mengue costes de laitues, porce qu'elles mi font dormir (ALEBRANT f° 57)On escrit XIII et II continuelment coste à coste tout à une ligne (Comput, f° 10)En coste [de] la royne [elle] se va agenouiller (Berte, XI)Jamais ne gerrez [vous ne vous coucherez] à ma coste, Quant receü avez tel oste (Ren. 507)Quant cil joli valet passoient, Et jes [je les] veoie passer Qui me regardoient en coste, Et jadis furent mi chier hoste (la Rose, 13055)Et en la fin de son sermon dit ainsi, que il avoit leue la Bible et les livres qui vont en coste la Bible (JOINV. 288)

XIVe s.Nouvelle et premiere porée : ostez les grosses costes comme l'en fait des choulx (Ménagier, II, 5)

XVe s.Le bon et saige, qui ad ce besoin m'avoit conduit jusques au lict, demoura de couste moy estourdy, estonny et comme en litargie (A. CHART. l'Espérance ou consolation des 3 vertus.)Là fit tendre en belle plaine son pavillon, et aussi ses compaignons firent, coste le sien, tendre les leurs (Bouciq. I, ch. 16)Quant j'apperçoy que veoir [elle] ne me daigne, Fors que de coste et trop estrangement.... (E. DESCH. Poésies mss. f° 142, dans LACURNE)

XVIe s.Quand les Corinthiens eurent achevé de monter celle coste, ilz meirent leurs targes et pavois en terre pour reprendre un peu d'haleine (AMYOT Timol. 36)Et se feit porter depuis la cour du roy jusques à la coste de la mer Mediterrane (AMYOT Pélop. 56)Ce chien suivit tousjours son maistre, nageant en mer coste à coste de sa galere, depuis la coste de terre ferme, jusques en l'isle de Salamine (AMYOT Caton, 11)Depuis les clavicules jusques à l'extremité des costes tant vrayes que fausses et diaphragme (PARÉ I, 1)On donne au malade un tronc ou coste d'asphodele ou de ferule à mascher (PARÉ VIII, 2)Les costes de poirée ou blette seront choisies, grosses et tendres, coupées de la longueur de demi-pied (O. DE SERRES 848)Le sieur Cornelio et le comte de Gayas armez et la pique sur le col coste et coste [à côté l'un de l'autre] (MONTLUC Mém. t. I, p. 492, dans LACURNE)Chevaux courants de toute leur roideur, accouplez coste à coste l'un de l'aultre (MONT. I, 358)

ÉTYMOLOGIE

Berry et saintong. coûte ; wallon, coise ; provenç. et ital. costa ; espagn. cuesta ; du latin costa, côte

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CÔTE.

9. Fig. Échoué à la côte, qui n'a pas réussi dans ses projets.

Un gentilhomme français, vieilli plutôt que vieux, usé, dévasté, ruiné, triste épave du monde parisien échouée à la côte, comme dit l'énergique expression populaire (ALPH. DAUDET Journ. offic. 3 mai 1875, p. 3183, 1re col.)

CÔTÉ (s. m.)[kô-té]

1. La partie droite ou gauche du corps des animaux, de l'aisselle à la hanche, et, par extension, la partie droite ou gauche de tout le corps, y compris le bras, la jambe, etc. Il était perclus de tout le côté gauche. Se coucher sur le côté. Il porte l'épée au côté.

Bientôt quatre bandits lui serrant les côtés (BOILEAU Sat. VI)

.... Les arbres parlent peu, Dit le bon la Fontaine ; et ce qu'un bois m'inspire, Je veux à mes côtés trouver à qui le dire (DELILLE Homme des ch. I)

Se tenir les côtés de rire, rire immodérément.

Le roi se tenait les côtés de rire (HAMILT. Gramm. 7)

Embrasse-moi, dit Matta se tenant les côtés (HAMILT. ib. 3)

L'hôte et l'hôtesse éclatèrent de rire et se tinrent longtemps les côtés (VOLT. Cand. 17)

Il est sur le côté, il est si malade qu'il ne peut bouger.

Fig. Être en voie de disgrâce, être abattu.

Pauvre esprit, te voilà d'abord sur le côté (HAMILT. Gramm. 2)

Mettre, jeter quelqu'un sur le côté, le coucher, le renverser par terre. D'un coup d'épée il le jeta sur le côté.

Mettre quelque chose sur le côté, donner à cette chose une position inclinée.

Mettre une bouteille sur le côté, la vider.

Être aux côtés de quelqu'un, être auprès de sa personne.

Moi-même, sur son trône à ses côtés assise, Je suis à cette loi comme une autre soumise (RAC. Esth. I, 3)

Debout à ses côtés, le jeune Éliacin Comme moi le servait en longs habits de lin (RAC. Athal. II, 2)

Idoménée, qui le croit [Télémaque] à ses côtés, s'étonne de le voir qui court au milieu de la campagne (FÉN. Tél. XI)

Fig.

Mais entendez crier Rome à votre côté.... (CORN. Cinna, III, 2)

Le reste de l'Asie à nos côtés rangée (CORN. Nicom. II, 3)

Le côté de l'épée, le côté gauche du corps, celui où l'on porte l'épée.

Fig. Mettre quelque chose du côté de l'épée, faire passer quelque chose du côté de l'épée, c'est mettre à couvert quelque somme, de quelque façon qu'on l'ait gagnée, bien ou mal.

Mais prompt, habile et diligent à saisir un certain argent, Somme aux inspecteurs échappée, Il a du côté de l'épée Mis, ce dit-on, quelques deniers (LA FONT. Lettres, XXI)

Le côté du coeur, le côté gauche du corps ; et fig. l'affection. Ce petit gaillard vous plaît, il est du côté du coeur.

Point de côté, douleur aiguë qui se fait sentir dans la région des côtes.

Terme de manége. Porter un cheval de côté, le faire marcher sur deux pistes, dont l'une est marquée par les épaules, l'autre par les hanches.

Terme de cuisine. Haut côté, les côtés d'un mouton.

Terme de marine. Mettre un bâtiment sur le côté, l'incliner d'un côté, lui faire prendre de la bande.

Le mât avait mis le vaisseau sur le côté (FÉN. Tél. VI)

Mettre un bâtiment sur le côté, l'abattre en carène.

Le côté droit d'une voile, la partie de la chute de cette voile où les tailles sont régulières.

Faux côté, côté faible d'un navire, côté sur lequel il incline davantage.

2. Partie latérale. Les côtés du chemin. Ce côté de la rivière est le moins profond.

Les bas côtés d'une église, les nefs latérales, qui sont plus étroites et d'ordinaire moins hautes que la nef centrale.

Les bas côtés du choeur.... sont les parties qui ont le plus résisté à l'effort du temps (CHATEAUB. Génie, III, V, 5)

D'autres temples étaient divisés en trois nefs par deux rangs de colonnes ; celle du milieu était entièrement découverte et suffisait pour éclairer les bas côtés qui étaient couverts (BARTHÉL. Anach. ch. 12)

Les bas côtés d'une route, d'un boulevard, d'une promenade, les voies latérales moins hautes que la chaussée.

3. Côté plein, muraille pleine, par opposition à arcade.

Le petit monument de marbre qui couvre le saint sépulcre a la forme d'un catafalque, orné d'arceaux demi-gothiques engagés dans les côtés pleins de ce catafalque (CHATEAUB. Itin. II, 224)

4. Le côté droit, le côté gauche d'une assemblée délibérante, celui qui est à la droite, celui qui est à la gauche du président.

Le côté de l'épître, le côté de l'évangile, le côté droit, le côté gauche de l'autel.

Le côté du roi, le côté de la reine désignaient autrefois le côté droit, le côté gauche du théâtre.

Terme d'architecture. Le côté droit ou gauche d'un bâtiment doit s'entendre par rapport au bâtiment même, c'est-à-dire en supposant que le bâtiment a une droite et une gauche par rapport à sa façade.

5. Point opposé à un autre. Le côté espagnol des Pyrénées. Il est de l'autre côté du bois. Mettez-vous de l'autre côté de la table.

Pourquoi me tuez-vous ? Eh quoi ! ne demeurez-vous pas de l'autre côté de l'eau ? Mon ami, si vous demeuriez de ce côté, je serais un assassin, cela serait injuste de vous tuer de la sorte ; mais, puisque vous demeurez de l'autre côté, je suis un brave et cela est juste (PASC. Pensées, part. I, art. 9)

Fig.

Tout le tort est de son côté (SÉV. 55)

Familièrement. De l'autre côté, dans la pièce voisine. Passons de l'autre côté, s'il vous plaît, pour causer à notre aise.

6. Face, pan d'un objet. Les côtés d'une pyramide. On avait sculpté des emblèmes sur les quatre côtés du monument.

En parlant des étoffes, le côté de l'envers, le côté de l'endroit.

Fig. Aspect sous lequel on envisage les personnes et les choses.

Et, comme je vous dis, toute l'habileté Ne va qu'à le savoir tourner du bon côté (MOL. Éc. des f. IV, 8)

On regarde les gens par leurs méchants côtés (MOL. Mis. I, 2)

Quand sur une personne on prétend se régler, C'est par les beaux côtés qu'il lui faut ressembler (MOL. F. sav. I, 1)

Mélanchthon avait pris ce bon mot du beau côté (BOSSUET Var. 5)

Il prend tout du bon côté (BOSSUET Lett. quiét. 354)

La justice prend toujours les choses d'un mauvais côté (REGNARD Sérénade, 10)

Ce qu'on souhaite est vu du bon côté ; Ce qu'on possède est vu de l'autre (LA MOTTE Fabl. II, 17)

Ils regardaient l'affaire par cent côtés, dont aucun n'était dans son vrai jour (VOLT. Babouc.)

7. Ligne qui circonscrit quelque chose. Les trois côtés d'un triangle.

Si je pense à une figure de mille côtés et à une de neuf cent quatre-vingt-dix-neuf, ce n'est pas par des perceptions que je les distingue, ce n'est que par les noms que je leur ai donnés (CONDILLAC Conn. hum. sect. II, ch. 2)

Terme de géométrie. Côté d'un angle, une des lignes qui le forment.

8. Dans le sens le plus indéterminé, partie d'une chose, endroit. Attaquer la place du côté le plus faible.

De quelque côté qu'on s'y tourne, on voit toujours la mort en face qui couvre de ténèbres tous nos plus beaux jours (BOSSUET Duch. d'Orl.)

Fig. Le côté faible d'une chose, ce en quoi elle pèche. Le côté faible d'une personne, son défaut habituel, ou ce qu'elle sait le moins, ou sa passion dominante.

Fig. De mon côté, quant à moi, pour ma part. Je vais, de mon côté, prendre telle et telle mesure.

Je veux voir à quel point une femme hardie Saura de son côté pousser la perfidie (VOLT. Zaïre, IV, 5)

Du côté de.... dans les rangs de, parmi. De notre côté, il y eut trois morts et dix blessés.

Du côté des Athéniens, Périclès, Nicias, Alcibiade ; de celui des Lacédémoniens, Brasidas, Gylippe, Lysandre s'y distinguèrent d'une manière particulière (ROLLIN Hist. anc. Oeuvres, t. III, p. 24, dans POUGENS)

D'un côté, d'une part ; d'autre côté, d'autre part. Quand d'un côté je considère leur puissance et de l'autre ma faiblesse.

D'un et d'autre côté l'action est si noire (CORN. Rodog. V, 4)

D'un et d'autre côté je vous vois soulagée (ID. Cid, V, 5)

Il ne leur arrivera pas, comme à ceux du caractère opposé, d'être d'un côté de grands hommes, et de l'autre des enfants (FONTEN. Boerhaave.)

Près du grand L'Hôpital montrer le grand Caton, D'un côté Condillac et de l'autre Platon (DELILLE Imagin. VII)

De ce côté, de cette part. Je n'ai rien à craindre de ce côté.

De côté et d'autre, des deux côtés.

Les parents accoururent de côté et d'autre pour accommoder l'affaire (MONTESQ. Lett. pers. 70)

9. Direction. Je vais de votre côté.

De quel côté vient le vent ? Après dîner, chacun s'en va de son côté (SÉV. 82)

Votre dessein était-il d'aller du côté de la ville ? (MOL. Don Juan, III, 4)

Fig. Ne savoir de quel côté tourner, ne savoir que faire, que devenir.

De quel côté pencher ? à quel parti me rendre ? (CORN. Cinna, III, 3)

De tous côtés, de partout. La foule accourait de tous côtés. De tous côtés on allait à son secours.

Seigneur, de tous côtés le peuple vient en foule (CORN. Nic. V, 5)

Regarder de quel côté vient le vent, observer les conjonctures pour régler sa conduite, et, le plus souvent, en mauvaise part, n'avoir d'autres règles de conduite que les circonstances.

10. Parti. C'est le côté le plus juste. Caton fut du côté de Pompée.

Avoir quelqu'un de son côté, l'avoir de son parti.

Tant que vous n'auriez point les juges de votre côté (PASC. Prov. 7)

Il me dit qu'il y en avait de ceux de son côté qui tenaient.... (PASC. ib. 1)

Quand la malignité a la raison de son côté (PASC. P. div. 99)

Ils ne font rien pour mettre le monde de leur côté (MASS. Myst. Pent.)

Mettons Dieu de notre côté, et alors nous serons les plus forts (MASS. Car. Motifs.)

Mettre les rieurs de son côté, faire, dans une discussion, que les assistants rient de la personne avec qui l'on discute.

11. Ligne de parenté. Ils sont parents du côté du père. Le côté paternel. Le côté maternel.

Être du côté gauche, être d'une naissance illégitime ; locution tirée de ce que, dans les mariages inégaux, l'époux donnait à l'épouse non la main droite mais la main gauche.

Se dit aussi d'une personne qui vit en concubinage. Elle l'a épousé ? oui, du côté gauche.

12. Terme de typographie. Côté de première, la forme où se trouve la première page de la feuille.

13. Du côté de, loc. prép. Vers, en faveur de, quant à. Regardez du côté du couchant. Placez-vous du côté du président.

C'est la seule chose qui m'oblige quelquefois de tourner la tête du côté du monde (BALZ. liv. I, lett. 3)

On la décrie du côté de la tendresse (VOIT. Lett. 88)

Tous mes voeux sont déjà du côté d'Aristie (CORN. Sert. I, 2)

Pour lui mettre l'esprit en repos du côté de Jouarre (BOSSUET Lett. Corn. 30)

Pour moi, demeuré seul, une juste colère Tourna bientôt mes voeux du côté de son frère (RAC. Baj. I, 1)

Je veux que vous n'ayez rien à vous reprocher du côté de la modération (MASS. Car. Pardon.)

Du côté de la fortune, le revers que vous éprouvez est accablant (MARMONT. Contes mor. École des Pères.)

14. De côté, loc. adv. En biais, obliquement. Il faut vous tourner un peu plus de côté.

Regarder de côté, du coin de l'oeil.

Près du feu, deux amants, pleins d'un tendre délire, D'un regard de côté se parlent sans rien dire (DELILLE Trois règnes, I)

Fig. Regarder de côté, regarder avec dédain, ressentiment ou embarras.

De côté, à droite ou à gauche, pour que l'espace reste libre. Ranger une chose de côté. Mettez ce fauteuil de côté, il gêne le passage. Se mettre, se ranger de côté, quitter le milieu du passage pour faire place à quelqu'un ou à quelque chose qui s'avance. Je me mis de côté pour éviter la voiture.

De côté, en passant, négligemment.

Vu que par l'homme en place un mot dit de côté D'un faux air de crédit flatte leur vanité (DELILLE Homme des ch. I)

À part, en réserve. J'ai prié ce marchand de me mettre plusieurs objets de côté. Il met tous les ans quelque chose de côté, il fait des économies.

À l'écart. Je mets de côté toutes les raisons que vous aviez de lui pardonner.

Mettre, laisser de côté, abandonner, ne pas se servir de. On laissa de côté plusieurs officiers de mérite.

15. À côté, loc. adv. Dans une direction latérale, oblique.

[Le drôle] Prend à côté, pourvoit à ses affaires, Laisse son maître, à travers champs s'enfuit (LA FONT. Orais.)

Tout père frappe à côté (LA FONT. Fabl. VIII, 20)

Fig.

Le poëte d'abord parle de son héros ; Après en avoir dit ce qu'il pouvait en dire, Il se jette à côté (LA FONT. ib. I, 14)

Donner à côté, s'éloigner du but, et aussi se méprendre.

À peu de distance. Serrez-vous, marchez à côté. Est-ce loin ? non, c'est tout à côté.

À côté de, loc. prép. Tout auprès, à droite ou à gauche de. Sa maison est à côté de la mienne. Se mettre à côté de quelqu'un.

Il marchait à côté du grand prêtre (RAC. Athal. II, 5)

Fig.

Peut-être Babylone, honorant ma mémoire, Mettra Sémiramis à côté des grands rois (VOLT. Sémiram. II, 7)

Passer à côté d'une difficulté, d'une question, ne pas l'aborder, éviter de la résoudre. Être à côté de la question, ne pas bien la saisir, s'en écarter.

SYNONYME

DE TOUS CÔTÉS, DE TOUTES PARTS. Il y a, entre ces deux locutions, la différence qu'il y a entre côté et part, c'est-à-dire que côté exprime plus spécialement une direction que ne fait part. La foule accourut de tous côtés est synonyme, sans nuance bien sensible, de : la foule accourut de toutes parts. Mais on dira : cette forteresse est commandée de tous côtés, mieux que de toutes parts ; car ici il importe de spécifier les côtés, les directions.

HISTORIQUE

XIe s.Gent [il] ot le cors et les costez ot larges (Ch. de Rol. XX)Ma bonne espée que ai ceinte au costet (ib. LXXXII)

XIIe s.[à] Gautier [il] en bande les flans et les costez (Ronc. p. 94)Nu à nu du costé son roit espié [il] lui vire (Sax. X)Joab sacha l'espée e ferid Abner enz el costed, si l'ocist felonessement (Rois, 132)

XIIIe s.Et del costet de mi Robin (RAYNOUARD costat.)Quant on me veut meurdrir delez vostre costé (Berte, XV)Chi vous lairrons ester de Namur qui gist en mauvais costei (Chr. de Rains, 232)Un quadrangle du quel li uns des costés soit de trois piés (Comput, f° 17)Se [sa] tere esquiet de costé à celi qui est mariés, comme d'oncle ou d'antain, de frere ou de sereur (BEAUMANOIR XIII, 13)Mout de diverses coustumes sont en parties d'eritages qui vienent en descendant ou par esqueance de costé (BEAUMANOIR XIII, 1)Et avec ce il jureront que il ne prenront, ne ne recevront, par eulz ne par autres, ne or, ne argent, ne benefices par de costé [indirectement], ne autres choses (JOINV. 294)Tu feras cele chose [un dez] de six costez quarrée, Jeu de dez (JUBINAL t. II, 230)

XVe s.Et dit qu'il se trairoit avant du costé devers Boulogne (FROISS. I, I, 315)Si s'adressa sur Mgr Geffroy de Chargny, et là, en parlant à lui, il changea un peu de contenance, car il le regarda sur costé en disant.... (FROISS. I, I, 329)Trop a souvent le corps las et travaillé, qui continuellement se gist sur ung costé (Perceforest, t. V, f° 44)Se sont si avant entremeslées icelles choses d'un costé et d'autre, que grieve chose m'est à porter, dont il me desplaist tant que plus ne peut (MONSTREL. liv. II, ch. 89)Ils virent bien que la force n'eust pas esté de leur costé (Bouciq. I, 32)Et se tenoit droit, la main au costé, qui moult luy avenoit, regardant jouer les autres enfans pour juger de leurs coups (MONSTREL. I, 3)Et combien que je n'aye demouré sur le lieu, si fus-je informé, comme les affaires passoient, et le povez bien aisement entendre pour la congnoissance et nourriture que j'avoye eu de l'ung costé et de l'autre (COMM. V, 13)

XVIe s.Ayant à ses costez ledit seigneur (MONT. I, 127)Du costé de l'occident (MONT. I, 238)Il n'auroit devant ny derriere luy, ny à costé, rien qui ne lui feist guerre (MONT. I, 356)Assis de costé [sur sa mule] comme les femmes (MONT. I, 354)Je ne vise pas de ce costé là (MONT. IV, 28)Les suyvants d'Alexandre portoient comme lui la teste à costé (MONT. IV, 32)Il invita à disner les principaux parens de sa femme, sans toutefois appeler ceux du costé de lui (DESPER. Contes, VI)Theseus du costé de sa mere estoit issu de Pelops (AMYOT Thésée, 3)Il se tenoit tousjours assis, ayant deux de ses serviteurs à ses costez (AMYOT Péric. 52)Ainsi l'assault estant donné de tous costez, et tout en un mesme temps, les gens d'Icetes furent incontinent rompus (AMYOT Timol. 31)

ÉTYMOLOGIE

Bourguig. coutai ; saintong. et Berry, coûté ; provenç. costat ; espagn. costado ; ital. costato ; du bas-latin costatum, de costa, côte. On a dit aussi costel qui vient de costalis, et qui a donné coteau (voy. ce mot).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CÔTÉ. Ajoutez :

16. Terme de fortification. Le côté extérieur d'un polygone fortifié, ligne droite qui réunit deux angles flanqués.

Wikipedia

Cote

                   
Page d'aide sur l'homonymie Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir : côte.
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homophones, voir Cotte et Kot.

Sur les autres projets Wikimedia :

La cote (se prononçant /kɔt/ et non /kot/ comme côte) peut désigner :

  • une mesure, en métrologie, comme par exemple :
  • une mesure prise le long de tout axe d'un Système de coordonnées
  • en dessin technique, une cote est l'indication d'une dimension (longueur, largeur, épaisseur, rayon, …)
  • l'élément numérique ou alpha-numérique permettant d'identifier et de ranger les livres dans une bibliothèque et les documents dans les archives
  • en économie, une cote est une évaluation (estimation) de la valeur d'une marchandise
  • dans l'enseignement, une cote est une évaluation chiffrée du résultat d'un examen
  • en finance, la cote de crédit se nomme :
    • évaluation des risques-clients quand elle est la mesure de la fiabilité d'une personne à rembourser ses dettes établie automatiquement par un ensemble d´outils financiers d’aide à la décision ;
    • notation financière quand elle est l'appréciation, par une agence de notation financière, du risque de solvabilité financière d’une entreprise, d’un État, d’une collectivité publique, ou d’une opération (emprunt, emprunt obligataire, opération de financement structurée, titrisation, etc.)


  Voir aussi

   
               

 

Toutes les traductions de coté


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

2199 visiteurs en ligne

calculé en 0,296s

   Publicité ▼

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼

MONDIAL de FOOTBALL Paris 1938 Neuf ** = Cote 35 € / Lot Timbre France 396 (6.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Lot de Timbres roulettes de France neufs** sans charnière (cote 40,65 euros) (9.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

---- FRANCE TIMBRE TAXE N°9 - NEUF SANS GOMME - COTE 110€ ---- (13.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

---- FRANCE TIMBRE TAXE N°36 - NEUF ** AVEC GOMME D'ORIGINE - COTE 25€ ---- (7.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

COTE DES SOMALIS N° 292/303 Neuf * (16.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

---- FRANCE TIMBRE TAXE N°52 - NEUF ** AVEC GOMME D'ORIGINE - COTE 17€ ---- (5.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

capsules de champagne serie séjourné guy REF ADDITIF2012 COTE 10EUROS (9.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

L'ANNÉE 1937 Neufs * (sauf Pexip) = Cote 260 € / Lot Timbres France (49.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

FRANCE MERSON CONGRES DE BORDEAUX N° 182 NEUF * GOMME CHARNIERE COTE 575 € (99.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

TIMBRE FRANCE FRANKREICH N°322/327 NEUF* MH COTE 57 EUROS (11.4 EUR)

Usage commercial de ce terme

---- FRANCE TIMBRE TAXE N°59 - NEUF ** AVEC GOMME D'ORIGINE - COTE 32€ ---- (12.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Une bouteille de Cote de nuit village 1982 M.Chenu (5.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

L'ANNEE 1961 Complète Neufs ** = Cote 73 € / Lot Timbres France (13.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

[BEL17] Belgique Bloc 4A** Tassis - superbe. cote : 600€ (100.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

[BEL20] Belgique Bloc 6** Charleroi - superbe. cote : 160€ (25.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

EO GIL JOURDAN 9 TIILIEUX GANT A 3 DOIGTS DUPUIS Cote 120 (100.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

TIMBRE FRANCE FRANKREICH N°296 NEUF* MH COTE 30 EUROS SIGNE CALVES (6.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Aile avant droite (coté passager ) gris sidéral TEB64 pour Renault Espace IV (60.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

[BEL32] Belgique Bloc 30** Koekelberg - superbe. Cote : 450€ (75.0 EUR)

Usage commercial de ce terme