» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - couronne

couronne (n.f.)

1.objet circulaire de métal, que l'on porte sur la tête en signe de dignité.

2.objet de forme circulaire.

3.zone intermédiaire entre le paturon et le sabot (anatomie du pied du cheval).

4.unité monétaire de certains pays (Danemark, Islande, Norvège, Suède, Tchécoslovaquie).

5.pièce de monnaie anglaise valant cinq shillings.

6.(ellipse)guirlande de feuilles et de fleurs, suspendue en cordon.

couronné (adj.)

1.récompensé (personnes, œuvre).

2.qui porte une blessure circulaire au genou (cheval, et par extension, personne).

3.qui porte une couronne.

couronne

1.(Cismef)Couronne de la dent.

2.(Cismef)Couronne artificielle.

3.(Cismef)Structure anatomique de disposition circulaire.

couronne (n.)

1.partie de la dent qui dépasse hors de la gencive, naturellement recouverte par une substance très dure appelée 'émail dentaire'.

couronner (v. trans.)

1.déclarer qqn comme vainqueur.

2.reconnaître comme souverain.

3.(littéraire)achever, accomplir (un travail, un effort).

couronner (v.)

1.mettre une couronne sur la tête.

couronner

1.placer une couronne dentaire (sur une dent).

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de couronne dans le Littré

voir la définition de Wikipedia

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - couronne

couronne (n.f.) (ellipse;astronomie)

couronne solaire

couronné (nominal)

ceint, surmonté

   Publicité ▼

voir aussi

couronne (n.f.)

coronal, coronographe, diadémé

couronner (v. trans.)

couronnement

locutions

-Allongement de couronne • Allongement de couronne dentaire • Allongement de la couronne clinique • Couronne australe • Couronne boréale • Couronne de la dent • Couronne dentaire • Couronne des dents • Couronne prothétique • Grand Couronne • Le Petit-Couronne • Petit Couronne • abdiquer la couronne • aigle couronné • bischoff (couronne de) • bruant à couronne blanche • ceindre la couronne • colibri à couronne blanche • composé couronne • composé en couronne • couronne civique • couronne comtale • couronne d'épines • couronne danoise • couronne de carottage • couronne de carottier • couronne de chêne • couronne de fer • couronne de fleurs • couronne de fleurs d'oranger • couronne de gloire • couronne de laurier • couronne de lumière • couronne de myrte • couronne de sondage • couronne dentaire • couronne du Christ • couronne ducale • couronne en croix • couronne fermée • couronne funéraire • couronne impériale • couronne islandaise • couronne jacket • couronne murale • couronne norvégienne • couronne radiée • couronne royale • couronne solaire • couronne suédoise • couronne tchèque • couronne triomphale • couronne, en • couronné de lauriers • couronné de neige • couronné de succès • de la couronne • discours de la couronne • domaine de la Couronne • en couronne • greffe en couronne • héritier de la couronne • héritière de la couronne • joyaux de la Couronne • la Couronne • ouvrage de défense à couronne • poser la couronne • roitelet à couronne rubis • terrain de la Couronne • terre de la Couronne • triple couronne • un fleuron à sa couronne • être couronné

-Abbaye Notre-Dame de Blanche-Couronne • Abbaye Notre-Dame de La Couronne • Aigle couronné • Amazone à couronne lilas • Avocat de la couronne • Barbacou à couronne rousse • Barbu à couronne rouge • Bataille du Grand Couronné • Bruant à couronne blanche • Bruant à couronne dorée • Calao couronné • Canton de Grand-Couronne • Canton de La Couronne • Chevaliers de la couronne • Cisticole à couronne dorée • Communauté de communes du Grand Couronné • Cormoran couronné • Couronne (attribut) • Couronne (dent) • Couronne (géologie planétaire) • Couronne (mathématiques) • Couronne (monnaie) • Couronne (État) • Couronne australe • Couronne austro-hongroise • Couronne boréale • Couronne britannique • Couronne d'Aragon • Couronne d'Otton III • Couronne d'épines • Couronne d'épines (homonymie) • Couronne danoise • Couronne de Bohême et de Moravie • Couronne de Castille • Couronne de Fer • Couronne de France • Couronne de fer de Lombardie • Couronne de fleurs • Couronne de l'Avent • Couronne de l'Empire • Couronne de saint Édouard • Couronne de saint Étienne • Couronne decheret • Couronne estonienne • Couronne féringienne • Couronne impériale d'apparat • Couronne islandaise • Couronne norvégienne • Couronne perlée du gland • Couronne périurbaine • Couronne slovaque • Couronne solaire • Couronne suédoise • Couronne tchèque • Couronne tchécoslovaque • Couronne à Cornes • Couronne écriture • Couronne édition (format de papier) • Diamant bleu de la Couronne • Diamants de la Couronne • Dicée couronné • Dépendance de la Couronne • Eurocéphale à couronne blanche • Fort de la Double-Couronne • Fortin à la couronne • Ganga couronné • Gare de La Couronne-Carro • Geai couronné • Goura couronné • Grand office de la couronne de France • Grand-Couronne • Grands Officiers de la Couronne • Greffe en couronne • Guerres de la Couronne • Harle couronné • Hébesphénoméga-couronne • Hémiprocné couronné • Jacamar à couronne bleue • Jean-Baptiste Haillet de Couronne • Joyaux de la Couronne britannique • Joyaux de la couronne (Suède) • Joyaux de la couronne iranienne • La Couronne • La Couronne (Bouches-du-Rhône) • La Couronne (Charente) • La Couronne d'Ogotaï • La Couronne de Golconde • La Couronne de fer • La Couronne des Ombres • La Couronne des croisés • La Taverne du poisson couronné • Le Cœur couronné • Le Joyau de la couronne • Les Fragments d'une couronne brisée • Les Perles de la couronne • Liste d'étoiles de la Couronne australe • Liste d'étoiles de la Couronne boréale • Lori à couronne pourpre • Lémur couronné • Mangabey couronné • Martin-chasseur couronné • Ministre de la Couronne • Mérion couronné • Ordre de la Couronne • Ordre de la Couronne (Belgique) • Ordre de la Couronne d'Inde • Ordre de la Couronne d'Italie • Ordre de la Couronne de chêne • Ordre de la Couronne de fer • Ordre de la Couronne royale • Organiste à couronne rousse • Palette à couronne bleue • Paruline à couronne rousse • Petit-Couronne • Phare de Cap Couronne • Pic à couronne d'or • Pic à couronne rouge • Pione à couronne blanche • Procureur de la Couronne • Ptilope à couronne lilas • Raffinerie de Petit-Couronne • Roitelet à couronne dorée • Roitelet à couronne rubis • Rouloul couronné • Réserve de chasse de la Couronne de Chapleau • Sainte Couronne • Société de la Couronne • Soufflage en couronne • Sphéno-couronne • Sphéno-couronne augmentée • Sphénoméga-couronne • Sur la couronne • Tangara couronné • Terres de la Couronne • Timalie à couronne rousse • Traquet couronné • Triple couronne • Triple couronne (baseball) • Triple couronne (cyclisme) • Triple couronne (hippisme) • Triple couronne (rugby) • Triple couronne du football brésilien • Triple couronne en sport automobile • Une couronne d'épées • Vanneau couronné • Éther couronne

dictionnaire analogique


 

racine MESH[Thème]

couronne [Cismef]







 

chose courbe[ClasseParExt.]

genre de coiffure[Classe]

cercle, cylindre et sphère[Thème]

clergé[Thème]

tonsure[Thème]

circulaire[Caract.]

dessus[Caract.]

chose de forme circulaire[ClasseParExt.]

tonsure[Classe]

couronne (n. f.) [figuré]


 

ce qui effectue qqch[Classe...]

ce qui rend beau[Classe]

autour[Thème]

orner[Thème]

ce qui entoure[Classe]

ornement[Classe]

couronne (n. f.)


 

pain[Classe]

rond ou arrondi[Caract.]

pain rond[Classe]

couronne (n. f.)


 

atmosphère[Classe]

soleil[DomainDescrip.]

couronne (n. f.) [ellipse , astronomie]


 

avant-main (cheval)[DomainDescrip.]

couronne (n. f.)


 

ligne[Classe]

chose courbe[ClasseParExt.]

signe écrit ou dessiné[Classe]

harmonie (musique)[Thème]

solfège[Thème]

dessus[Caract.]

ligne courbe[Classe]

signe musical[Classe]

au-dessus[Caract.]

couronne (n. f.) [musique]




 

chose courbe[ClasseParExt.]

ornement[Classe]

objet funèbre[Classe]

cercle, cylindre et sphère[Thème]

circulaire[Caract.]

couronne (n. f.) [ellipse]


ce qui enveloppe[Classe]

dent artificielle[Classe]

objet métallique[ClasseParExt.]

extérieur[Caract.]

dent[DomainDescrip.]

couronne (n. f.) [ellipse]




qui a reçu une (des) blessure(s)[Classe]

circulaire[Caract.]

genou[termes liés]

qualificatif du cheval[DomaineDescription]

couronné (adj.)




 

causer qqch à soi-même[Classe...]

blesser[Thème]

maladie du cheval[Thème]

genou[Thème]

se blesser[Classe]

maladie du cheval[termes liés]

genou[termes liés]

couronner (v. pron.) [se+V]


couronner (v. tr.) [V+comp]





Le Littré (1880)

COURONNE (s. f.)[kou-ro-n']

1. Ornement de tête fait de feuillage ou de fleurs. Une couronne de feuilles de chêne ou de laurier.

Apollon à portes ouvertes Laisse indifféremment cueillir Les belles feuilles toujours vertes Qui gardent les noms de vieillir ; Mais l'art d'en faire des couronnes N'est pas su de toutes personnes (MALH. III, 2)

Les couronnes ne s'acquièrent pas sans travail ; même celles qui ne sont que de laurier ou de myrte s'achètent bien chèrement (VOIT. Lett. 46)

La chevelure que Dieu jeta comme un voile sur les épaules du jeune homme, et comme une couronne sur la tête du vieillard (CHATEAUB. Mart. 128)

Poétiquement.

Belles, vous portez à quinze ans La couronne de l'innocence (BÉRANG. Couronne.)

Terme de géométrie. Couronne circulaire, espace renfermé entre deux cercles concentriques. Pour avoir la surface d'une couronne, il faut multiplier sa largeur par la circonférence moyenne.

2. Couronne a été prise de très bonne heure comme un signe de distinction, de mérite supérieur ou d'autorité.

Terme d'antiquité romaine. Couronne triomphale, celle qui appartenait aux généraux qui obtenaient les honneurs du triomphe ; elle fut d'abord de laurier, et d'or dans la suite. Couronne de l'ovation, couronne de myrte qui se donnait aux généraux qui obtenaient l'ovation. Couronne obsidionale, couronne d'épis qui se donnait au général qui avait fait lever un siége. Couronne civique, couronne de chêne qui se donnait à celui qui avait sauvé la vie à un citoyen. Couronne murale, couronne dont les fleurons avaient la forme de créneaux et qui se donnait à celui qui était entré le premier dans une ville assiégée. Couronne navale, couronne qui se donnait à celui qui, dans un combat naval, sautait le premier dans un vaisseau ennemi.

Une couronne de feuilles de chêne, de laurier ou de quelque herbe plus vile encore, devenait inestimable parmi les soldats, qui ne connaissaient pas de plus belles marques que celles de la vertu, ni de plus noble distinction que celle qui venait des actions glorieuses (BOSSUET Hist. III, 6)

Aujourd'hui, couronne académique, ou, simplement, couronne, prix remporté dans les concours académiques.

Se dit aussi de la couronne qu'on donne dans les colléges en même temps que les livres aux écoliers qui ont remporté un prix.

Fig. Prix, récompense, ornement.

Il y a de fausses vaillances qui ont leur couronne (BOSSUET Honn. 1)

Mes frères, vous serez ma couronne au jour de Notre-Seigneur (BOSSUET Pasc.)

Vous êtes leur couronne, leur joie, leur consolation (MASS. Myst. Résurr.)

3. Ornement de tête, signe de dignité. La couronne est l'insigne de la puissance royale et de diverses dignités féodales. Couronne de duc, de comte, de baron.

Il reste encore aux meilleurs bourgeois une certaine pudeur qui les empêche de se parer d'une couronne de marquis, trop satisfaits de la comtale ; quelques-uns même ne vont pas la rechercher fort loin, et la font passer de leur enseigne à leur carrosse (LA BRUY. XIV)

[Le milan] va tout droit imprimer sa griffe Sur le nez de Sa Majesté ! - Quoi ! sur le nez du roi ! - Du roi même en personne. - Il n'avait donc alors ni sceptre ni couronne ? - Quand il en aurait eu, ç'aurait été tout un (LA FONT. Fabl. XII, 12)

Couronne fermée, celle dont le cercle est rehaussé de fleurons ou ornements qui viennent se rejoindre au-dessus de la tête ; couronne ouverte, celle qui n'a que le cercle inférieur plus ou moins orné. Au commencement toutes les couronnes étaient ouvertes ; plus tard la couronne impériale et la couronne royale furent fermées.

Couronne impériale, couronne fermée de forme hémisphérique, terminée par un globe surmonté d'une croix ; couronne royale, couronne fermée plus large par en haut et surmontée d'un ornement particulier, qui, en France, était la fleur de lis ; couronne ducale, couronne ouverte, garnie de huit feuilles ou fleurons ; la couronne de marquis n'avait que quatre feuilles et, entre les feuilles, des pointes ornées de trois perles ; la couronne de comte était tout autour garnie de perles ; celle du vicomte ne portait que quatre perles, et, entre elles, de simples pointes ; celle de vidame [lieutenant civil et militaire d'un évêque] portait quatre croix au lieu des quatre perles du vicomte ; la couronne de baron, plus exactement nommée torfil, consistait en un cercle entouré de plusieurs cordons de perles.

La triple couronne, la tiare du pape, ainsi dite parce que c'est un bonnet rond et élevé, entouré de trois couronnes d'or enrichies de pierreries, et mises, la première par le pape Hormisdas, la seconde par le pape Boniface VIII, la troisième par Jean XXII ; le bonnet est surmonté d'un globe portant une croix.

Couronne de fer, la couronne des rois lombards d'Italie.

Couronne antique, couronne formée par une feuille tournée en cercle, et découpée à grandes pointes jusque vers la base ou cercle qui entoure le front ; telles étaient les couronnes des princes d'Italie.

La couronne d'épines, celle que l'on mit sur la tête de Jésus-Christ par dérision, à cause qu'il s'était appelé roi des Juifs ; et, figurément, ce qui cause un vif déplaisir, une profonde douleur. Cela lui est une couronne d'épines.

4. Absolument, la puissance royale, impériale. Les prérogatives de la couronne.

Tous ces crimes d'État qu'on fait pour la couronne (CORN. Cinna, V, 2)

Il crut pouvoir saisir la couronne ébranlée (CORN. Rodog. I, 1)

La justice n'est point une vertu d'État ; Le choix des actions ou mauvaises ou bonnes Ne fait qu'anéantir la force des couronnes (CORN. Pomp. I, 1)

Le ciel pour vous ailleurs n'a point fait de couronne, Et l'on s'en rend indigne alors qu'on l'abandonne (CORN. Rodog. III, 2)

La plus belle couronne N'a que de faux brillants dont l'éclat l'environne (CORN. Héracl. I, 1)

Qui sait porter une couronne, Quand il a prononcé, n'aime pas qu'on raisonne (CORN. Sertor. IV, 2)

La couronne, seigneur, orne bien une tête (CORN. Agésilas, II, 7)

De peur que quelque jour, venant à la couronne.... (MAIRET Soliman, I, 1)

Et l'art et le pouvoir d'affermir les couronnes Sont des dons que le ciel fait à peu de personnes (CORN. Hor. V, 3)

Harrington ne voyait que la république d'Angleterre, pendant qu'une foule d'écrivains trouvaient le désordre partout où ils ne voyaient point de couronne (MONTESQ. Espr. XXIX, 19)

Mettre la couronne sur la tête de quelqu'un, lui donner la puissance souveraine.

Discours de la couronne, discours prononcé par le souverain à l'ouverture d'une session législative.

Fig. C'est un des plus beaux fleurons de sa couronne, c'est une des plus riches possessions ou une des plus nobles prérogatives du prince ; et aussi en général, c'est ce qu'une personne a de plus considérable, de plus avantageux.

5. État gouverné par un monarque.

Quand ils apprendront que, du temps de son ministère, les Anglais ont été battus et chassés, Pignerol conquis, toute la Lorraine jointe à cette couronne, la plus grande partie de l'Alsace mise sous notre pouvoir (VOIT. Lett. 74)

Le pape saint Grégoire a fait cet éloge singulier de la couronne de France, qu'elle est autant au-dessus des autres couronnes du monde que la dignité royale surpasse les fortunes particulières (BOSSUET Reine d'Anglet.)

Ne lui dites pas que la vie d'un premier prince du sang si nécessaire à l'État doit être épargnée ; il répond qu'un prince du sang, plus intéressé par sa naissance à la gloire du roi et de la couronne, doit, dans le besoin de l'État, être plus dévoué que tous les autres pour en relever l'éclat (BOSSUET Louis de Bourbon.)

Cette couronne [le gouvernement espagnol] pourrait être excitée par l'excellente qualité du coton qu'on cultive dans les Philippines, à y élever, avec le secours des habitants du continent, de belles et nombreuses manufactures (RAYNAL Hist. phil. V, 16)

Le souverain même. Les officiers, le domaine de la couronne. Les diamants de la couronne.

Traiter de couronne à couronne, traiter de souverain à souverain. Cela se dit aussi par raillerie d'un inférieur qui veut traiter avec son supérieur comme s'il était son égal.

Le roi [Louis XIII] traita avec le duc d'Épernon de couronne à couronne (VOLT. Moeurs, 175)

Je ne sais ce que c'est qu'un reproche qu'on fait à nos petits États [de Gex], d'avoir traité de couronne à couronne avec la république de Berne, pour saler notre pot [acheter du sel] (VOLT. Lett. Dupont, 23 février 1776)

6. Terme de théologie. La couronne de gloire, la béatitude éternelle.

Quand je viens à penser que ces personnes [personnes d'une sainte vie] peuvent tomber et être au nombre malheureux des jugés, et qu'il y en aura tant qui tomberont de leur gloire et qui laisseront prendre à d'autres, par leur négligence, la couronne que Dieu leur avait offerte (PASC. Lettres, 1er fragment.)

La couronne du martyre, la récompense qui est réservée aux martyrs.

Terme de peinture. Ornement que l'on place sur la tête de la Vierge et des saints.

7. Couronne ou tonsure cléricale, petit rond que l'on rase au sommet de la tête et qu'on fait plus ou moins grand suivant la qualité des ordres reçus. Couronne d'évêque, de prêtre, de diacre.

8. Petit chapelet qui n'a qu'une dizaine et qu'on dit à l'honneur de la sainte Vierge.

9. Terme d'astronomie. Couronne australe, Couronne septentrionale, constellations.

10. Terme de physique. Foyer d'une aurore boréale vers lequel s'élancent les gerbes de feu.

Météore qui paraît autour du soleil et de la lune, quand la lumière en est réfléchie sur des nuées médiocrement épaisses. On l'appelle plus ordinairement halo.

11. Terme de botanique et de jardinage. Réunion, en cercle, des écailles ou lamelles qui naissent de la face interne du sommet de l'onglet des pétales dans certaines corolles.

Touffe de feuilles qui surmonte le fruit de l'ananas.

Greffe en couronne, greffe où, sciant le sujet, on met plusieurs greffes autour de la coupe, entre le bois et l'écorce.

Couronne impériale, fleur rouge ou jaune, composée de plusieurs petites cloches qui lui donnent l'apparence d'une couronne ; elle est printanière. Couronne royale, espèce de mélilot. Couronne de terre, le lierre terrestre.

12. Terme d'anatomie, de médecine et de chirurgie. Couronne des dents, partie des dents qui se trouve hors des gencives et qui est revêtue d'émail.

Couronne radiante, l'épanouissement des fibres médullaires des pédoncules cérébraux dans les lobes des hémisphères du cerveau.

Couronne de Vénus ou chapelet, pustules sèches ou suppurantes, qui se voient souvent sur le front des individus affectés de syphilis invétérée.

Couronne de trépan, espèce de petit cylindre d'acier, légèrement conique, dont l'extrémité la plus étroite est dentelée en forme de scie, et qui sert à enlever une rondelle d'os, particulièrement au crâne.

13. Terme de vétérinaire. Partie du pied du cheval qui correspond à la deuxième phalange des orteils de l'homme, qui est située entre le paturon et le pied, à l'endroit où le poil joint et couvre le haut du sabot, et qui est formée d'un seul os, portant le nom d'os de la couronne ou de second phalangien.

Terme de vénerie. Bois du cerf, quand les andouillers sont disposés en une sorte de cercle.

Terme de fauconnerie. Duvet au bec de l'oiseau, près de la tête.

14. Terme de fortification. Ouvrage à couronne, ou, simplement, couronne, ouvrage fait en forme de couronne qui est avancé vers la campagne, pour communiquer à quelque éminence.

Dans ces demi-lunes était un grand ouvrage à couronne (VOLT. Louis XIV, 13)

15. Terme de géologie. Cratère de volcans portant une sorte de couronnement ou rempart circulaire.

16. Terme de blason. Représentation des ornements qu'on met pour timbre aux armoiries afin de marquer la dignité de la personne. La ville de Cologne porte trois couronnes en mémoire des trois rois ou mages que la légende y dit enterrés.

17. Nom des ornements qu'on met aux quatre coins d'une couverture de laine.

18. Terme d'architecture. La partie plate et la plus avancée de la corniche, et qui se nomme aussi larmier.

19. Ornement en faïence qui se met au haut des colonnes de poêle.

Partie d'une lampe qui porte le verre.

Cercle de fer qui entoure la tête d'un pieu pour l'empêcher de se fendre quand on l'enfonce.

Terme de joaillier. La partie la plus éminente d'un diamant rose partagé en deux parties égales.

Terme de marine. Cercle en fer creusé, fixé au cabestan pour virer les câbles - chaînes.

20. Terme de musique. Trait en demi-cercle qui surmonte le point d'orgue et le point de repos.

21. Couronne, sorte de papier qui est marqué d'une couronne.

Adj. Papier couronne.

22. Monnaie d'argent d'Angleterre, qui vaut actuellement 5 fr. 81 cent.

Ancienne monnaie de France, frappée sous le règne de Philippe de Valois.

23. Nom des coquilles qui sont amples et très minces.

HISTORIQUE

XIe s.Icez plaid afierent à la coronne le rei (Lois de Guill. 2)De trestuz reis [je] vous present les curunes (Ch. de Rol. XXVIII)Jamais en terre [il] ne portera curone (ib. LXXII)Je lui toldrai [ôterai] la corune du chef (ib. CLXXXIX)

XIIe s.La corone de France doit estre mise avant, Car tuit autre roi doivent estre à lui [elle] apendant (Sax. I)Pris la curune de sun chief e le bou [bracelet] de sun braz, e aportés les ai à tei mun seignur (Rois, 121)

XIIIe s.Tel coronne [elle] ot au chef, qui mout lui atalente (Berte, X)Et de couronne d'or [je] fui par vous couronnée (ib. XVI)Tot environ siet en coronne Sa mesnie, qui l'avironne (Ren. 8265)Renart respont hastivement : Aurez corone [tonsure] grant et lée, Ne mès que l'eve soit chaufée (ib. 1087)Et clerc qui fet querone [ se fait prêtre] por tolir autrui son droit et por achever ses meffez, ne doit pas avoir privilege de clerc (Liv. de just. 32)Maintenant plede on bien contre cix qui ont couronne de servage, mes que ce soit avant qu'il soient diacre ou sous diacre (BEAUMANOIR XLV, 28)Il n'afiert pas à clerc qu'il veste robe roiée, ne qu'il soit sans coronne aparant de clerc, puisqu'il a eu coronne d'evesque (BEAUMANOIR XI, 43)Je en aurai une coronne es ciex (JOINV. 198)

XIVe s.Changeurs pour chacun marc d'argent que il vendront payeront deux deniers, et ceux qui vendront veselles dorées, esmaillées, couronnes, chapeaux, pelles [perles], pierres, payeront quatre deniers pour livres comme les autres marchandises (Ordonn. des rois, t. II, p. 320)Eussions donné cours aux blans à la couronne pour quatre deniers tournois la piece, et depuis ramené à trois (ib. t. III, p. 520)

XVe s.Celle ville [une sorte de logis en bois transportable] estoit tellement ouvrée, ordonnée et charpentée, qu'on la pouvoit deffaire par travées ainsi qu'une couronne et rasseoir membre à membre (FROISS. liv. III, p. 121, dans LACURNE)Considerez la grand valeur des presens et aussi la puissance des Parisiens ; car il fut dit à moy acteur de ceste histoire qui tous les presens vei, qu'ils avoyent cousté plus de soixante mille couronnes d'or (FROISS. liv. IV, p. 7)Quant le roi Pelion et la royne Dace furent couronnez, les chevaliers prindrent la royne es honneurs ; car l'or et les pierres precieuses gettoient la clarté si grande, qui estoient es couronnes et es chappeaulx qu'elles avoient sur leurs chiefz, que toute la place en resplendissoit (Perceforest, t. II, f° 148)Un barbier secret fit aux damoiselles chacune la couronne [tonsure] sur la teste (LOUIS XI Nouv. LX.)

XVIe s.Ils les rasent au sommet de la teste, afin que la couronne [tonsure], comme ils disent, signifie dignité royale (CALVIN Instit. 1181)Cheval aiant les couronnes deliées et pelues [garnies de poil], les pasturons courts.... (O. DE SERRES 300)Par la disposition des belles fleurs sortans de ceste plante, elle est ditte coronne imperiale [c'est l'impériale] (O. DE SERRES 578)Grande quantité de bons greffes est inserée en petite coronne sur le tronc d'un gros arbre de leur espece (O. DE SERRES 673)La figue et le raisin, par jugement universel, sont estimés la coronne de tous autres (O. DE SERRES 697)Si aucun veut faire retraict et chambres aisées [lieux d'aisance] au long du mur commun et moitoyen, il sera tenu faire un autre mur au long du dit mur, qui aura un pied et demy par bas d'espesseur, admortissant d'un pied jusques à la couronne de la voute des dits retraicts (Coust. génér. t. II, p. 264)

ÉTYMOLOGIE

Bourguig. côrône ; picard, corone ; provenç., espagn. et ital. corona ; portug. coroa ; du latin corona ; en grec, chose courbe.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

COURONNE. Ajoutez :

24. Sorte d'anneau formé avec un cordage dont les brins sont passés alternativement en dedans et en dehors d'une boucle.

25. Nom d'un pain, dit aussi percé, en forme de couronne.

26. Couronne d'or, monnaie de Suède valant 1 franc 39 centimes, Journ. offic. 6 janv. 1877, p. 124, 1re col.

COURONNÉ, ÉE (part. passé.)[kou-ro-né, née]

1. Orné d'une couronne.

La victime était prête et de fleurs couronnée (VOLT. Mérope, V, 6)

Si bientôt imprimant ses sottes rêveries, Il ne se fait graver au devant du recueil, Couronné de lauriers par la main de Nanteuil (BOILEAU Art p. II)

Tête couronnée, un roi, un empereur.

Encore un lustre ou deux et sous tes destinées J'aurais rangé le sort des têtes couronnées (CORN. Toison d'or, Prol.)

Dès le premier abord notre prince étonné Ne s'est plus souvenu de son front couronné (CORN. Pomp. III, 1)

Et nous vous ferons voir tous vos désirs bornés à vous donner en nous des sujets couronnés (CORN. Rodog. IV, 2)

Don Diègue ravi lui présente enchaînés Au nom de ce vainqueur ces captifs couronnés (CORN. Cid, IV, 1)

Esclave couronnée, Je partis pour l'hymen où j'étais destinée (RAC. Mithr. I, 3)

Quoi ! mon coeur par vous-même à ce héros donné Pourrait ne l'aimer plus s'il n'est point couronné ? (CORN. Othon, IV, 3)

Quoique le nom d'un savant ait bien du chemin à faire pour aller jusqu'aux oreilles des têtes couronnées, et même seulement jusqu'à celles de son maître, le nom de M. Delisle avait frappé les puissances étrangères (FONTEN. Delisle.)

D'esclaves couronnés à toute heure entourée (VOLT. Scythes, II, 1)

J'ai préféré Pompée, errant, abandonné, à César tout-puissant, à César couronné (VOLT. Triumv. V, 3)

Quand Pépin fut couronné roi, le titre de roi fut uni au plus grand office ; quand Hugues Capet fut couronné, le titre de roi fut uni au plus grand fief (MONTESQ. Esp. XXXI, 6)

Nous avons vu des rois, vainqueurs de la mollesse, Pour chercher la sagesse, Voyageurs couronnés, parcourir nos climats (GILBERT Ode à Monsieur.)

Terme de blason. Armoiries couronnées, armoiries surmontées d'une couronne.

2. Qui a reçu une couronne, un prix dans un concours. Cet élève a été couronné trois fois. Ce discours couronné par l'Académie française.

D'où vient donc que, sur le grand nombre de pièces qu'ils [Euripide, Eschyle et Sophocle] présentèrent au concours, le premier ne fut couronné que treize fois, le second que dix-huit fois, le troisième que cinq fois ? (BARTHÉL. Anach. ch. 69)

3. Fig.

Ta louange, dans mes vers, D'amarante couronnée, N'aura sa fin terminée Qu'en celle de l'univers (MALH. II, 2)

Tu le vois, tous les jours devant toi prosterné, Humilier ce front de splendeur couronné (RAC. Esth. Prol.)

4. Qui a reçu accomplissement, satisfaction, triomphe.

Vos voeux sont couronnés et Célie est à vous (MOL. l'Étour. V, 16)

Voilà bien à tous deux notre amour couronné (MOL. le Dép. V, 9)

Vous y verrez le vice couronné (SÉV. 446)

Une sainte vie couronnée par une mort édifiante.

5. Dominé, entouré.

Saint-Marc, qui n'a que deux cents maisons, mais agréablement bâties, se présente au fond d'une baie couronnée d'un croissant de collines (RAYNAL Hist. phil. XIII, 40)

Surmonté.

Ici les coteaux sont couronnés de vignobles et d'arbres fruitiers (FÉN. Exist. 11)

....Les fertiles champs couronnés par l'Etna (VOLT. Tancr. I, 1)

6. Terme de fortification. Ouvrage couronné, dit aussi ouvrage à couronne, ou, simplement, couronne, ouvrage avancé vers la campagne et fait en forme de couronne.

7. Écu couronné, sorte d'ancienne monnaie....

L'anneau lui fut donné, Et maint bel écu couronné, Dont peu de temps après on la vit mariée (LA FONT. Joc.)

8. Terme de botanique. Semence couronnée, fruit couronné, semence, fruit qui conserve une partie du limbe du calice.

9. Terme de vénerie. Cerf couronné, cerf dont les bois, sans perches ni meules, sont formés d'une simple empaumure naissant immédiatement des os frontaux.

10. Terme d'histoire naturelle. Spire couronnée, spire d'une coquille univalve où les bords de chaque tour sont garnis de pointes.

11. Terme de vétérinaire. Cheval couronné, cheval qui, à l'un des genoux ou à chaque genou, a une place circulaire dépouillée de poils, ce qui provient d'une chute.

12. Arbre couronné, arbre sur son retour et qui ne pousse plus de bois qu'à l'extrémité de ses branches ; ce qui figure une disposition en couronne.

13. Rime couronnée, vieille rime qui redoublait la consonnance comme dans ces vers :

Ma blanche colombelle belle Souvent je vais priant, criant (MAROT)

COURONNER (v. a.)[kou-ro-né]

1. Orner d'une couronne. Les anciens couronnaient les victimes. Alexandre couronna le tombeau d'Achille.

Leurs fronts sont couronnés de ces fleurs que la Grèce Aux champs de Marathon prodiguait aux vainqueurs (VOLT. Épît.LXVI)

Fig.

Ô Dieu que la gloire couronne, Dieu que la lumière environne, Qui voles sur l'aile des vents (RAC. Esth. I, 5)

2. Mettre solennellement la couronne sur la tête d'un souverain. Couronner un pape, un roi.

Charlemagne se fit couronner roi d'Italie (BOSSUET Hist. I, 11)

Donner le titre de roi, de reine. Ce monarque avant de mourir voulut couronner son fils.

Qu'il règne avec éclat sur sa propre conquête, Et que de sa victoire il couronne sa tête (CORN. Nicom. II, 3)

Mais vous voyez, seigneur, le prince son aîné Dont le bras généreux trois fois m'a couronné [m'a conquis trois royaumes] (CORN. ib.)

Maintenant que je puis couronner tant d'attraits (RAC. Bérén. II, 2)

Il va sur tant d'États couronner Bérénice (RAC. ib. I, 4)

Pour couronner ma tête et ma flamme en ce jour (RAC. Théb. V, 4)

Quelque horreur que d'abord un attentat nous donne, L'horreur en diminue alors qu'il nous couronne (DUCIS Macbeth, III, 1)

Être couronné, recevoir ou avoir le titre de roi, de reine.

Jamais tant de vertu fut-elle couronnée ? (RAC. Esth. III, 9)

Absolument. Faire roi.

Achève.... C'est le dieu qui règne et qui couronne ; C'est le dieu qui punit, c'est le dieu qui pardonne (LAMART. Méd. II, 7)

3. Décerner une couronne, un prix soit dans les jeux gymnastiques, soit dans un concours littéraire. Couronner le vainqueur à la course, à la lutte, au ceste. Couronner l'auteur du meilleur ouvrage. Ce discours a été couronné par l'Académie.

4. Honorer, récompenser.

Le ciel va couronner aussi votre vertu (CORN. Perthar. IV, 5)

Oui, je veux couronner une flamme si belle (CORN. Rodog. IV, 3)

Digne de venger les crimes et de couronner la vertu (BOSSUET Hist. II, 1)

L'Église vit couronner une infinité de martyrs (BOSSUET ib. I, 11)

Ils l'avaient mis sur le trône pour couronner ses vertus et mettre fin aux désordres que l'anarchie causait parmi eux (BOSSUET Hist. I, 7)

Je louerais en vain des vertus que Dieu n'aurait pas couronnées (FLÉCH. Tur.)

C'est ainsi que le roi Honore le mérite et couronne la foi (RAC. Esth. II, 5)

Quand il veut couronner l'innocence (MASS. Panég. St J. Bapt.)

Pourquoi du saint bonheur sitôt me couronner ? (V. HUGO Odes, II, 9)

5. Terme d'architecture. Former le couronnement. Un entablement couronne l'édifice.

6. Dominer, surmonter.

La ville de Rhodes est couronnée de divers petits coteaux (BOUHOURS Hist. d'Aubusson, liv. III)

Ces bois semblaient couronner ces belles prairies (FÉN. Tél. I)

L'immortelle forêt qui couronne l'Ida (DELILLE Énéide, X.)

7. Terme militaire. Garnir de troupes quelque point élevé. Le régiment, chassant devant lui l'ennemi, couronna la hauteur.

Les généraux d'artillerie, qui s'étonnaient aussi de leur stagnation, profitèrent promptement de la permission de combattre qu'on venait de leur donner ; ils couronnèrent bientôt les crêtes (SÉGUR Hist. de Nap. VII, 10)

8. Terme d'horticulture. Couronner un arbre, en tailler les branches à une même hauteur, de manière à former une surface plane.

9. Terme de vétérinaire. Couronner un cheval, le laisser tomber de façon qu'il se couronne.

10. Fig. Combler, accomplir.

La victoire s'avançait à grands pas pour couronner ses triomphes (VAUGEL. Q. C. liv. III, ch. 6)

Lorsque après de longues années il se vit élevé à cette grande charge.... le modeste ministre disait que le roi, pour couronner plutôt la longueur que l'utilité de ses services, voulait donner un titre à son tombeau et un ornement à sa famille (BOSSUET le Tellier.)

Et par un beau trépas couronne un beau dessein (CORN. Cinna, I, 4)

Loin de t'excuser tu couronnes ton crime (CORN. ib. V, 1)

Et que demain l'hymen couronne leur amour (CORN. ib. V, 3)

Il faut ou condamner ou couronner sa haine (CORN. Rodog. V, 1)

Et ce qui couronne tout cela est la prédiction (PASC. Proph. 16)

Il a voulu couronner son entreprise (SÉV. 565)

Ces morts précieuses qui couronnent une belle vie (FLÉCH. Dauph.)

Ce qui couronne la vie de cette princesse, c'est qu'elle fut toujours égale (FLÉCH. Mar. Th.)

Mais ce même Amurat ne me promit jamais Que l'hymen dût un jour couronner ses bienfaits (RAC. Baj. I, 3)

Et Pâris, couronnant son insolente flamme, Retiendra sans péril la soeur de votre femme ! (RAC. Iphig. I, 2)

Quoi ! de mes ennemis couronnant l'insolence J'irais attendre ailleurs une lente vengeance (RAC. Andr. IV, 3)

Jamais aucun succès n'a couronné mes voeux (VOLT. Tanc. I, 4)

Ceux dont une honorable vieillesse couronne une vie sans reproche (J. J. ROUSS. Lett. de la mont. IX.)

De toutes les opérations que nous avons décrites, il en résulte une qui, pour ainsi dire, couronne l'entendement, c'est la raison (CONDILLAC Conn. hum. sect. II, ch. 11)

11. Se couronner, v. réfl. Se mettre une couronne. Se couronner de fleurs.

Se faire roi.

Voilà par quels exploits il sut se couronner (RAC. Andr. III, 8)

Par d'illustres exploits couronnez-vous vous-même (RAC. Théb. IV, 3)

12. Terme d'horticulture. Cet arbre se couronne, il vieillit et la tête s'en dessèche.

Terme de vétérinaire. Ce cheval s'est couronné, en s'abattant, il s'est fait la lésion dite couronnement.

La fin couronne l'oeuvre, se dit pour exprimer que l'on doit persévérer jusqu'à la fin, que la vertu ne doit pas se décourager, etc. ou simplement pour exprimer qu'une oeuvre est enfin achevée.

HISTORIQUE

XIe s.Tel coronet [tel prêtre couronné, tonsuré, l'archevêque Turpin] ne chantat onques messe (Ch. de Rol. CXIX)

XIIe s.De Tortolose estoit rois coronez (Ronc. p. 41)Sur toute joie est cele couronnée Que j'ai d'amor : Dieu ! i faudrai-je donc ? (Couci, VI)Le premier roi de France fist Diex par son commant Coroner à ses anges dignement en chantant (Sax. I)En cel contemple ad fait li reis Henris jurer Henri sun fil à rei, e sil fist coruner (Th. le mart. 68)Li clers est corunez : Deus deit en lui seeir ; Aprendre deit tuz dis ; mult li covient saveir (ib. 30)E tuit le firent coronier après sa mort (Machabées, I, 1)Il et ele [Thibaut et la reine Blanche] lez à lez La [France] tiennent de compagnie ; Cil n'en est fors rois clamés [que roi de nom] Qui pieça est coronés (HUES DE LA FERTÉ Romancero, p. 189)

XIIIe s.Sire, que la vostre ame soit de Dieu couronnée (Berte, XLVI)Dont pristrent li baron conseil de s'aler en Constantinoble, pour coroner le bailli à empereour (VILLEH. CLXIV)Dist Renart : se Diex bien me face, Se je puis un rasoir trover, Je vos vodré bien coroner [tonsurer] (Ren. 3240)Li fust li roiaumes donnés, Dont il fu puis reis couronnés, Et vicaires de tout l'empire (la Rose, 6760)Quand le patriarche corone le roi, la procession lui vient à l'encontre à la porte du mostier (Ass. de J. I, 29)

XIVe s.Es olimpiades les tres bons et les tres fors ne sont pas coronnés, mes ceulx qui bien besoignent (ORESME Eth. 18)Et doit l'en aviser que le cheval ait maigres jambes, larges et plates, qu'il n'ait pas les genoulx couronnés (Ménagier, II, 3)

XVe s.[Rob. Bruce recommande en mourant, aux barons, que quand son fils] seroit venu en aage, qu'ils luy obeyssent, et qu'ils le couronnassent à roy (FROISS. I, I, 47)Liberalité est es cueurs des hommes effacée et estaincte, et en lieu de ceste couronnée vertu regne avarice et convoytise (Hist. de la Toison d'Or, t. II, f° 200)

XVIe s.L'on vous donnera la louange d'avoir glorieusement couronné et achevé l'oeuvre, que vostre feu pere avoit heureusement fondé (AMYOT Ép.)Ilz le voulurent couronner de chappeaux de fleurs, pour leur avoir apporté de si bonnes nouvelles (AMYOT Thésée, 26)D'un tel logis le seigneur redouté Va couronné d'honneur et de jeunesse (RONS. 705)Caril est, quant au reste, aussi noble qu'un ange, Tant je l'ay couronné de gloire et de louange (RONS. 87)

ÉTYMOLOGIE

Voy. COURONNE ; provenç. et espagn. coronar ; ital. coronare ; du latin coronare.

Wikipedia

Couronne

                   
Page d'aide sur l'homonymie Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

  Enfant composant une couronne de fleurs
(peinture de William Bouguereau - XIXe siècle)

Couronne, du latin corona emprunté au grec korôné[1], est un nom commun et exceptionnellement un nom propre qui peut désigner :

Sommaire

  Ornement

  • La couronne est un ornement qui enceint la tête. Elle n’a pas forcément de connotation de pouvoir, comme dans le tableau ci-contre, où la couronne de fleurs est un simple objet décoratif. Il en est de même pour les couronnes déposées aux enterrements.
  • La couronne peut également désigner un objet décoratif ayant la forme d'une couronne, servant par exemple à exprimer le regret d'une personne défunte (couronne funéraire) ou ayant une valeur symbolique dans la tradition (couronne de l'avent).
  • La couronne marque la dignité des rois, princes, seigneurs et d'une reine de beauté.

  Horlogerie

  • La couronne est une pièce d'horlogerie - dans laquelle est fixée la tige de remontoir . placée sur un tube protubérant du boîtier, permettant le remontage et les mises à jour du mouvement.

  Politique

  • La Couronne, généralement avec une majuscule, peut désigner le pouvoir du souverain ou son État.

  Monnaie

  • La couronne est le nom de la monnaie, actuelle ou obsolète, de plusieurs pays.

  Astronomie

  Mathématiques

  Anatomie

  • La couronne est une partie de la dent, mais également le revêtement métallique qui peut servir à la remplacer.
  • La couronne perlée du gland est un phénomène physiologique apparaissant à la puberté et essentiellement dans la seconde et troisième décennie de vie chez la majorité des hommes.

  Autres

Une couronne d’office en fer forgé formant un dôme ajouré, décoré de volutes, est suspendue par une barre de fer torsadé au plafond en voute blanche du Musée de la Gourmandise ; un gros jambon et des saucissons de tailles diverses sont attachés à ses crochets par des ficelles.
  Salaisons suspendues à une couronne d’office.
Musée de la Gourmandise,
Hermalle-sous-Huy.
  • La couronne, en pâtisserie, par analogie avec l'attribut des rois, est une brioche élaborée pour l'Épiphanie, surtout dans la moitié sud de la France, en guise de galette des rois.
  • La couronne, en boulangerie, est le nom d'un pain en forme de couronne, propre à diverses régions de France.
  • La couronne d'office, en ameublement de cuisine, est une couronne (généralement en fer forgé) portant des crochets auxquels sont suspendues des viandes traitées par salage ou fumage pour la conservation. La couronne est suspendue par un cordage qui passe par un anneau fixé dans le plafond et est attaché à un crochet ou à un clou fixé dans un mur de la pièce ; pour descendre la couronne à portée de main, on laisse filer quelque peu le cordage ; pour la remettre en place, on retire sur la corde puis la refixe au crochet ou au clou du mur.
  • La couronne en édition, est un format de papier.
  • La petite couronne, en région parisienne, désigne les trois départements limitrophes de Paris (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val de Marne) ;
  • La grande couronne, en région parisienne, désigne les quatre départements composant la « grande banlieue » parisienne (Yvelines, Val d'Oise, Seine-et-Marne, Essonne).
  • La couronne est aussi la partie supérieure d'une cloche qui permet de suspendre celle-ci.
  • La couronne d’un arbre (aussi appelée houppier) est la partie de l'arbre allant de la première branche à la cime (l’arbre sans le fût, le collet et les racines)[2].

  Nom propre

  Voir aussi

  Sources et références

  1. Le grec κορώνη (korônê) signifie proprement « corneille », mais, par comparaison avec la forme du bec de celle-ci, il a servi aussi à désigner divers objets recourbés, parmi lesquels la couronne (voir Pierre Chantraine, Dictionnaire étymologique de la langue greque, histoire des mots, vol. 1 (1970), p. 570). Cette désignation se comprend si elle s’est appliquée initialement aux deux branches de la couronne de lauriers et seulement dans une seconde étape à la couronne de forme circulaire.
  2. Le dictionnaire visuel « Structure d’un arbre ».
  3. Nominis : Saints Victor de Damas et Couronne.
   
               

 

Toutes les traductions de couronne


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

2213 visiteurs en ligne

calculé en 0,250s

   Publicité ▼

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼

Sucrier porcelaine Paris XIX blanc or lettre entrelacée couronne 19 siecle (25.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Présentoir Napoléon III pour bouquet / couronne de mariée , bijoux - Oiseau doré (115.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

CUILLÈRE SAUPOUDREUSE A SUCRE ARMOIRIES COURONNE COMTE ARGENT MASSIF MINERVE (169.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

PANIER A ANSE POUR DRAGÉES OU SUCRIER SOUS COURONNE ARGENT MASSIF LONDRES 1771 (249.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

TAMPON BRONZE COURONNE & LYS, MAIRIE RICHARDMENIL Meurthe et Moselle (33.6 EUR)

Usage commercial de ce terme

8 couteaux ODIOT HENIN & C ARGENT Renaissance Poinçon minerve couronne 520 Gr (160.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

SUPERBE SALERON ARGENT MASSIF POINCONS 800 + LUNE + COURONNE - 10 GRS (25.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

PINCE A SUCRE ARMOIRIES ALLIANCE COURONNE MARQUIS ARGENT MASSIF LOUIS ANGEE 1834 (119.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Lourd Blason ancien en Bronze au Dauphin Couronné sur fond d'azur (165.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Face à main en laiton du XIXème - style Empire - Aigle royal , Couronne lauriers (135.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

5 CUILLERRES EN LAITON 18 EME SIECLE COURONNE ET MONOGRAME TRES USUEES N° 8 (65.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

menagere argent allemand 36 pièces , poincon lune et couronne, 2,200 kg (199.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

COURONNE DE MARIAGE. NAPOLEON III.CADRE OVALE VERRE BOMBE. (120.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Bougeoir Louis XIV flambeau bronze doré C Couronné pans coupés XVIIè siècle (277.2 EUR)

Usage commercial de ce terme

Porte condiments métal argenté Armand Fresnais couronne vicomte & chiffre XIXe (28.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Jeton Pièce Monnaie Ecusson Couronne Blason (8.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

ancienne jolie couronne en fonte fleur de lys,ornement?travail de maitrise?4k160 (350.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

PARURE COURONNE DIADEME MARIEE CIRE CADRE VERRE BOMBE NAPOLEON III SAVOIE XIXeme (190.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

2 CUILLERES EN LAITON GRAVES AU COEUR COURONNE 18 EME SIECLE BON ETAT N° 3 (45.0 EUR)

Usage commercial de ce terme