» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - estomac

estomac (n.m.)

1.partie du tube digestif en forme de poche où se transforment les aliments ingérés.

estomac (n.)

1.muscle mince qui sépare le thorax de l'abdomen.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de estomac dans le Littré

voir la définition de Wikipedia

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - estomac

   Publicité ▼

voir aussi

locutions

-Brûlures d'estomac • Cancer de l'estomac • Cellule D de l'estomac • Cellule delta de l'estomac • Cellules D de l'estomac • Cellules delta de l'estomac • Contenu de l'estomac • Dilatation de l'estomac • Diverticule de l'estomac • Diverticules de l'estomac • Diverticulose de l'estomac • Estomac d'oiseau • Estomac de ruminant • Estomac des oiseaux • Estomac des ruminants • Estomac embryonnaire • Estomac pastèque • Fistule de l'estomac • Glandes propres de l'estomac • Maladies de l'estomac • Maladies de l'estomac et des intestins • Rupture de l'estomac • Tumeur maligne de l'estomac • Tumeurs de l'estomac • Tunique muqueuse de l'estomac • Ulcère de l'estomac • Varice de l'estomac • Volvulus de l'estomac • antre de l'estomac • autres maladies de l'estomac et du duodénum • avoir de l'estomac • avoir des aigreurs d'estomac • avoir des brûlures d'estomac • avoir l'estomac dans les talons • brûlures d'estomac • cancer de l'estomac • corps de l'estomac • corps étranger dans l'estomac • courbure de l'estomac (grande) • courbure de l'estomac (petite) • creux de l'estomac • dilatation aiguë de l'estomac • dilatation d'estomac • distension aiguë de l'estomac • dédoublement de l'estomac • embarras d'estomac • estomac en sablier et sténose de l'estomac • estomac en sablier, congénital • estomac, sans précision • fistule de l'estomac et du duodénum • grande courbure de l'estomac, non classée en C16.1, C16.2, C16.3, C16.4 • grande courbure de l'estomac, sans précision • lavage d'estomac • maladie de l'estomac et du duodénum, sans précision • maux d'estomac • oesophage et estomac • orifice de l'estomac • pavlov (estomac de) • petite courbure de l'estomac, non classée en C16.1, C16.2, C16.3, C16.4 • petite courbure de l'estomac, sans précision • polype de l'estomac et du duodénum • soulèvement d'estomac • tumeur maligne de l'estomac • ulcère de l'estomac • ulcère de l'estomac | aigu avec hémorragie • ulcère de l'estomac | aigu avec hémorragie et perforation • ulcère de l'estomac | aigu avec perforation • ulcère de l'estomac | aigu sans hémorragie ni perforation • ulcère de l'estomac | chronique ou non précisé, avec hémorragie • ulcère de l'estomac | chronique ou non précisé, avec hémorragie et perforation • ulcère de l'estomac | chronique ou non précisé, avec perforation • ulcère de l'estomac | chronique sans hémorragie ni perforation • ulcère de l'estomac | non précisé comme étant aigu ou chronique, sans hémorragie ni perforation • ulcère à l'estomac • érosion (aiguë) de l'estomac

dictionnaire analogique









Le Littré (1880)

ESTOMAC (s. m.)[è-sto-ma ; le c ne se fait jamais sentir ; cependant quelques-uns prononcent le c devant une voyelle, et Chifflet, Gramm. p. 208, en fait un précepte : un è-sto-ma-k affamé ; au pluriel, l's se lie : des è-sto-ma-z affamés ; estomacs rime avec tas, lacs, appâts, etc.]

1. Viscère où s'opère la digestion des aliments. Se remplir l'estomac. Les ruminants ont plusieurs estomacs.

Plus l'estomac est bon, plus les membres profitent ; Quand il a de la force, ils sont forts, agissants ; Et quand il est débile, ils sont tous languissants (BOURSAULT Fabl. d'Ésope, II, 5)

Ne crains pas, mon cher enfant, que l'abondance de l'eau affaiblisse ou refroidisse ton estomac (LESAGE Gil Blas.)

Car de tous mets sucrés, secs, en pâte ou liquides, Les estomacs dévots furent toujours avides (BOILEAU Sat. x.)

Ce ne fut que par un poids de 437 livres qu'il parvint à produire dans les tubes des effets semblables à ceux de l'estomac de l'oiseau (BONNET Contempl. nat. Oeuvres, t. VIII, p. 13, note 2)

Avoir l'estomac creux, vide, n'avoir pas mangé.

Il a deux estomacs, plusieurs estomacs, se dit d'un gros mangeur.

Très populairement. Avoir ou sentir son estomac dans ses talons, avoir très grand'faim.

Familièrement. Il a un estomac d'autruche, c'est un estomac d'autruche, se dit d'un homme qui mange beaucoup, sans en être incommodé, parce que c'est une vieille croyance que les autruches digèrent les pierres. Il se dit aussi d'un homme qui digère très vite ; et dans ce sens on dit encore il a l'estomac chaud.

2. La partie du corps qui répond à l'estomac, la poitrine. Le creux de l'estomac. Recevoir un coup dans l'estomac.

Je vais lui présenter mon estomac ouvert (CORN. Cid, v, 1)

D'une profonde plaie en l'estomac ouverte (CORN. Rodog. v, 4)

Le général Hord et le général Dardoff montrèrent au roi leurs estomacs couverts de blessures reçues à son service, et, l'assurant qu'ils étaient prêts à mourir pour lui, ils le supplièrent que ce fût au moins dans une occasion plus nécessaire [qu'à Bender] (VOLT. Charles XII, 6)

Se dit populairement du sein d'une femme. Elle a de l'estomac.

3. L'estomac d'une volaille ou d'une perdrix, ce qui reste quand les cuisses et les ailes ont été détachées.

4. Morceau de fer qui fortifie le devant de l'enclume.

HISTORIQUE

XIIIe s.Cil ki ont l'estomach foible et ki vomissent legierement (ALEBRANT f° 13)

XVe s.Respons, et sauve de propre estomac ce que de propre estomac tu as mis avant (G. CHASTEL. Expos. sur la vér. mal prise.)

XVIe s.Par le poulain on descend le vin en cave, par le jambon en l'estomach (RAB. Garg. I, 5)Quand je voy Barbe en habit bien duisant, Qui l'estomac blanc et poly descoeuvre.... (MAROT III, 126)Là il fut receu d'une sentinelle perdue, qui, sans parler, lui planta une harquebusade dans l'estomac de sa cuirasse (D'AUB. Hist. II, 380)Je luy ay appris à relever sa ceinture à la fosse de l'estomac, comme le petit Auger barbier de Paris (D'AUB. Conf. II, 1)Ledit ventricule a deux orifices, à sçavoir un superieur nommé l'estomach et vulgairement coeur ; et l'autre inferieur nommé pylore (PARÉ I, 14)Chacun n'a pas les muses en partage, Et leur fureur tout estomac ne poind (RONS. 397)Quiconque a l'estomach plein peult bien jeusner (GENIN Récréat. t. II, p. 248)Entre la bouche et l'estomach souvent y a guerre (GENIN ib. t. II, p. 238)

ÉTYMOLOGIE

Wallon, stoumak ; Berry, estouma, stouma ; provenç. estomach ; espagn. estomago ; ital. stomaco ; du latin stomachus, de la traduction grecque gorge, pharynx, provenant de bouche : qui tient à la bouche. C'est dans le latin que, de pharynx, stomachus a glissé au sens de gaster.

Wikipedia

Estomac

                   

L’estomac (en grec ancien στόμαχος) (aussi appelé poche stomacale) est la portion du tube digestif en forme de poche, située entre l’œsophage et le duodénum. L’estomac reçoit les aliments mâchés dans la bouche et déglutis dans l’œsophage. Chez l’être humain, l’organe est en forme de J majuscule, à l’âge adulte il fait 15 cm de haut, contient 50 ml à vide, et peut contenir jusqu’à 4 litres. L’estomac est en rapport anatomique avec le foie (à droite), la rate (à gauche), le pancréas (en arrière), le diaphragme (en haut) et les intestins (en bas). Il est situé au-dessus du mésocôlon (étage sus-mésocolique).

La branche de la médecine qui s’occupe de l’estomac est la Gastro-entérologie.

L’estomac permet d’assurer la digestion par ses fonctions mécanique (brassage) et chimique en mélangeant les aliments aux sucs gastriques (eau, acide chlorhydrique, enzymes). Pour une digestion idéale, le pH de l’estomac est compris entre 1,5 (pendant la nuit) et 5 (en début de digestion) : les enzymes gastriques fonctionnent à pH acide.

Le produit de la transformation par l’estomac est une pâte, appelée chyme qui se déverse dans le duodénum par le pylore. C’est dans le duodénum que le chyme acide va être neutralisé par les bases produites de la bile et du suc pancréatique. Cette neutralisation produit des sels minéraux assimilables, dont certains passent dans l’organisme directement à travers la paroi du duodénum grâce à des hormones produites par les glandes surrénales, les minéralocorticoïdes.

La durée de la digestion dans l’estomac varie environ entre 3 et 7 heures[réf. souhaitée].

Sommaire

  Anatomie

  Morphologie

  Morphologie externe de l'estomac

L’estomac se caractérise de face par une forme en J et présente une ouverture en haut, le cardia, qui permet la jonction avec l’œsophage. Il comprend le sphincter œsophagien inférieur et le pylore à sa sortie vers le duodénum en bas.

On distingue deux courbures :

  • la petite courbure (à droite) vascularisée par les artères et veines gastriques gauche et droite ;
  • la grande courbure (à gauche) vascularisée par les artères et veines gastro-épiploïques gauche et droite.

L’estomac est composé de trois parties, dont les muqueuses sécrètent toutes du mucus protecteur contre une auto-digestion, de haut en bas :

  • le fundus
  • le corps
  • l’antre

Entre l’antre et le corps existe une zone de striction permanente, sorte de sphincter fonctionnel limitant les passages du haut vers le bas.

Au niveau de la jonction oeso-gastrique, se trouve l'angle de Hiss qui empêche les reflux gastriques acides vers le haut qui provoqueraient des brûlures caustiques de l’œsophage : celui-ci n’est pas protégé contre l’acide chlorhydrique sécrété à pH 0,9 dans l’estomac.

Au niveau des petite et grande courbure se trouvent des sillons propres à l'estomac. On les appelle "sillons gastriques". Ces sillons sont adaptés au passage des liquides et ralentissent les aliments qui peuvent être ainsi digérés de par ses propres enzymes gastriques.

La partie inférieure (pylore) comprend le muscle sphincter pylorique, qui permet la sortie cadencée du chyme gastrique dans le duodénum.

  Vascularisation

  Anatomie comparée

On distingue :

  • les Animaux mono-gastriques, qui n’ont qu’une seule poche stomacale. Cette appellation définit principalement des herbivores dont l’estomac n’est pas comparable à celui des ruminants (moutons, par exemple). L’être humain fait partie de cette première catégorie ;
  • les ruminants dont l’estomac est composé de quatre cavités en série :
    • le rumen ou panse est une grande poche, contenant de l’herbe, et dont la régurgitation du contenu entraîne la rumination. Elle permet également une digestion par fermentation bactérienne,
    • le réticulum ou bonnet : renferme des bactéries et des protistes mutualistes qui s’attaquent au repas riche en cellulose. Ces microorganismes libèrent comme sous-produits métaboliques des acides gras dans le chyme,
    • l’omasum ou feuillet : Les matières ruminées y passent, où leur eau est extraite,
    • l’abomasum ou caillette : Les matières ruminées s’y retrouvent pour y être digérées par les propres enzymes du ruminant.

  Embryologie

  Physiologie

  Vidange gastrique

Pour commander le travail de ses muscles lisses, l’estomac possède un système nerveux pariétal propre, situé un peu plus bas que le milieu dans la grande courbure, et ce pace maker rythme les contractions de la partie inférieure (antre et pylore : la pompe). Il est modulé par les systèmes sympathique et parasympathique.

Le rôle principal du pylore est de restreindre le passage de particules alimentaires de taille supérieure à 0,5 mm. Ce n’est qu’en fin de digestion que l’estomac vidange ce qui n’a pas été réduit par le travail des enzymes et le brassage mécanique puissant, en désespoir de cause, confiant le travail non fait à son suivant principal : le pancréas, organe le plus compétent de la digestion, capable comme l’estomac de réduire la taille des particules et des protéines alimentaires, mais aussi de continuer la digestion des graisses (lipides) et des sucres complexes (hydrate de carbone et amidon par exemple) commencée dans la cavité orale (ptyaline pour les sucres complexes et lipase linguale pour les graisses).

Le deuxième rôle important du pylore est le comptage des calories : contrairement à la vision admise, un estomac efficace est un estomac lent. Les plus gros troubles digestifs sont dus à l’envahissement de l’intestin par une masse importante d’aliments non transformés par l’estomac. Le modèle extrême est le dumping syndrome après gastrectomie. Un autre effet néfaste est l’arrivée massive de calories dans le sang (la digestion pancréatique normale est explosive et la résorption dans le duodénum dans la première demi-heure est de 10 % des sucres, 7 % des lipides et 4 % des protéines sur le total du repas) avec diverses conséquences (hyperglycémie puis hypoglycémie réactionnelle, hypercholestérolémie et hypertriglycéridémie, etc.).

La richesse calorique est analysée dans le duodénum et donne lieu à des rétroactions réglant l’éjection pylorique. Le but est de donner à l’estomac un rôle de garde-manger pour l’activité quotidienne.

Déclenché par divers mécanismes après l’entrée des aliments (hormones locales telles la gastrine, système nerveux parasympathique avec la terminaison des deux nerfs crâniens pneumogastriques) le travail de la partie éjectante se fait au rythme de trois vagues par minute pendant la digestion. Les vagues se heurtent au pylore, une petite éjection passe dans le bulbe du duodénum, le reste remonte en direction du barrage constitué par une zone de striction permanente située entre l’antre et la partie haute (fundus – corps).

Si la partie éjectante est toujours le lieu d’un tonus musculaire la maintenant aplatie lorsque l’estomac est vide, la partie haute est toujours ouverte (elle est logée sous la demi-coupole du diaphragme gauche, sous le cœur) , même en l’absence d’aliments, et forme une poche d’air renvoyé lors du remplissage des repas. Cette partie haute, contrairement à l’antre, est le lieu d’une relaxation adaptative au volume du repas : elle se détend pour recevoir, et les aliments se déposent en couches horizontales.

La zone de striction maintenue par le tonus musculaire forme, comme un sphincter, un passage contrôlé du contenu digestif : le passage vers l’antre donne des résultats divers selon le moment de la digestion. Les liquides, même bus en fin de repas sortent les premiers. Les aliments mélangés par la préparation culinaire et le broyage masticatoire décantent progressivement : la partie semi-pâteuse reste en bas tandis que les graisses montent, étant de densité moindre. Elles seront les dernières à sortir.

  Digestion

La muqueuse du fundus et de l’estomac comporte des glandes gastriques sur un quart de leur épaisseur, ces glandes sont l’endroit où se fabrique l’acide, produit par les cellules pariétales ou oxynlitiques[1]. La paroi produit des pepsines (probablement 8 différentes selon les chromatographies). Sous l’effet de ces sécrétions, les aliments protéinés commencent leur transformation. Cette décomposition joue un rôle majeur pour la transformation des particules alimentaires en réduisant leur taille.

Les sécrétions gastriques sont le fait des glandes gastriques spécialisées qui comportent diverses cellules sécrétrices en fonction de leur localisation dans l’estomac. Ainsi, les glandes du cardia produisent plutôt du mucus tandis que celles du corps produisent du mucus, du pepsinogène (enzyme inactive qui est transformée en pepsine active), de l’acide chlorhydrique et des hormones gastriques. Le pylore produit principalement de la gastrine.

  Histologie

L’estomac est constitué, de la surface vers la profondeur, de plusieurs couches : le péritoine le recouvre presque totalement en surface, puis viennent trois couches musculaires (longitudinale, oblique et circulaire), et la muqueuse interne posée sur son chorion conjonctif.

Le corps de l'estomac comporte les cellules pariétales (cellules bordantes) qui synthétisent l’acide chlorhydrique (HCl), les cellules à mucus pour la protection de la paroi stomacale et les cellules principales qui sécrètent le pepsinogène (précurseur de la pepsine). Les cellules du corps sont sensibles à la gastrine (augmente les sécrétions).

  Exploration

  Fibroscopie œsogastroduodénale

Article détaillé : Fibroscopie œsogastroduodénale.

Souvent réalisée sous anesthésie locale, la fibroscopie œsogastroduodénale explore la partie proximale du tractus digestif, et notamment l'estomac. Elle permet une évaluation morphologique endocavitaire, la réalisation de biopsies pour analyse anatomopathologique et bactériologique (recherche d'Helocobacter pylori), ainsi que des gestes curatifs.

  Imagerie

La tomodensitométrie abdominale, sans puis avec injection de produit de contraste, permet une étude des parois de l'estomac.

L'échographie abdominale est peu utilisée pour cet organe.

  Pathologie

  Pathologie ulcéreuse

Articles détaillés : Ulcère gastro-duodénal et Gastrite.

Un ulcère gastro-duodénal est une perte de substance au niveau de la muqueuse gastrique ou duodénale, souvent liée à une colonisation par Helicobacter pylori et se traduisant par des douleurs abdominales épigastriques d'intensité variable.

Une gastrite est une inflammation de cette même muqueuse ; elle est elle aussi parfois liée à H. pylori, mais de manière moins fréquente, et peut également être souvent causée par le stress, un traitement par anti-inflammatoires non stéroïdiens mal contrôlé

  Tumeurs malignes

Article détaillé : Cancer de l'estomac.

Les tumeurs malignes de l'estomac, définies par un centre est à plus de 2 cm en dessous de la jonction œso-gastrique, sont principalement des adénocarcinomes. Certains types histologiques sont corrélés à des facteurs de risque génétiques.

  Maladie de Biermer

Article détaillé : Maladie de Biermer.

La maladie de Biermer est due à une carence en vitamine B12 (cobalamine), le plus souvent par un déficit de sécrétion de facteur intrinsèque (FI) par la muqueuse gastrique.

  Abord chirurgical

Comme tout organe intrapéritonéal, l'estomac peut être abordé par laparotomie ou par cœlioscopie. Dans le cas d'une laparotomie, il s'agit le plus souvent d'une laparotomie sus-ombilicale, permettant un bon accès à la région sus-mésocolique.

Quelle que soit la voie d'abord, l'ouverture du petit épiploon, en libérant la grande courbure, est nécessaire pour réaliser un geste sur l'estomac.

  Bibliographie

  • Les aliments dans le tube digestif. J.J. Bernier

  Notes et références

  1. Histologie fonctionnelle, par Paul Richard Wheater, Barbara Young, Barbara Young médecin, John W. Heath, page 255
   
               

 

Toutes les traductions de estomac


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

4738 visiteurs en ligne

calculé en 0,141s

   Publicité ▼

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼

Test Domicile Estomac Helicobacter Pylori PRIMA (17.34 EUR)

Usage commercial de ce terme

D-Limonene Jarrow Formulas 1000mg x60 Brûlure Estomac (17.39 EUR)

Usage commercial de ce terme

DE LA DYSPEPSIE MALADIES DE L'ESTOMAC DIGESTION ULCERE BILE FOIE INTESTINS (9.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

L'ALIMENTATION MALADIES APPAREIL DIGESTIF ESTOMAC FOIE INTESTIN DEMAISON (6.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Capsicum Extra Comprimés 2000mg X500 Régime Perte De Poids Brûlure Estomac (21.6 EUR)

Usage commercial de ce terme

INTROUVABLE : ESSAI SUR LA GASTRITE OU INFLAMMATION DE L'ESTOMAC - C-H QUINCIEUX (26.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

30 Comprimés Sage Leaf 800mg Ménopause Dépression Brûlure Estomac (7.7 EUR)

Usage commercial de ce terme

(QQQ) ANDRE CAIN MALADIES DE L ESTOMAC INTESTIN FOIE PREVENIR 1932 (10.36 EUR)

Usage commercial de ce terme

A L'ESTOMAC ! (3.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

Des recettes, des menus favorables pour foie, estomac, intestins (3.96 EUR)

Usage commercial de ce terme

60 Comprimés Sage Leaf EXTRA 800mg Ménopause Bouffées Dépression Brûlure Estomac (8.94 EUR)

Usage commercial de ce terme

PREVENTION ET TRAITEMENT DES AFFECTIONS DE L'ESTOMAC PAR ERIC NIGELLE 1974 BE (5.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

FILM Fixe Ecole BANANIA BASKET BALL LES MEMBRES ET L'ESTOMAC FABLE LA FONTAINE (9.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Roue Ab Roulante Exercices Estomac Dos , jambes , Bras Body Core Power Abs (35.1 EUR)

Usage commercial de ce terme

AIGREURS & BRULURES D'ESTOMAC-huiles essentielles - Bio- Vapo 50ml (16.4 EUR)

Usage commercial de ce terme

Aimé GUINARD Saint Etienne Médecine Chirurgie de l'estomac Abdomen Appendicite (10.8 EUR)

Usage commercial de ce terme

***** INTROUVABLE : ESSAI SUR LE CANCER DE L'ESTOMAC PAR C. L. F. RENDU - 1814 (29.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

380 comprimés anti brulures d'estomac (20.56 EUR)

Usage commercial de ce terme