» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - haine

haine (n.f.)

1.sentiment très fort et durable d'aversion et d'hostilité envers quelqu'un.

2.dégoût, grande répulsion.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de haine dans le Littré

voir la définition de Wikipedia

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - haine

   Publicité ▼

voir aussi

haine (n.f.)

haïr amour

locutions

-Amour-haine • Au-delà de la haine • Bois-d'Haine • Carrie 2 : La Haine • Chronique de la haine ordinaire • Discours de haine • Forges Usines et Fonderies Haine-Saint-Pierre • Haine (film, 1980) • Haine (homonymie) • Haine (rivière) • Haine Brigade • Haine et Passion • Haine et ses Amours • Haine, Amour et Trahison • Haine-Saint-Paul • Haine-Saint-Pierre • Incitation à la haine raciale • L'Inqualifiable Crime de haine de Cartman • La Couleur de la haine • La Haine • La Haine (drame) • La Haine de la musique • La Haine, musiques inspirées du film • Le Cercle de la haine • Les Prisonniers de la haine • Lois contre le racisme et les discours de haine • Marqué par la haine • Maître de la haine • Montrœul-sur-Haine • Pourquoi tant de haine • Roméo et Juliette, de la haine à l'amour • Sans arme, ni haine, ni violence • Split Bérurier Noir/Haine Brigade • Ville-sur-Haine • À l'ombre de la haine • Échangeur de Bois-d'Haine

dictionnaire analogique




Le Littré (1880)

HAINE (s. f.)[hê-n']

1. Action de haïr.

Au lieu de répondre par la haine à la haine que me portent mes rivaux, je sens que je dois me venger d'eux en leur faisant du bien et du plaisir (POUSSIN Lett. 6 juin 1642)

La haine que les coeurs conservent au dedans Nourrit des feux cachés, mais d'autant plus ardents (CORN. Cid, II, 3)

Je n'ai reçu de vous que mépris et que haine (CORN. Pomp. I, 3)

La haine entre les grands se calme rarement (CORN. Rodog. I, 7)

La haine confond tout, et, quoiqu'on lui propose, En son propre aliment convertit toute chose (ROTR. Bélis. IV, 1)

L'absence est aussi bien un remède à la haine Qu'un appareil contre l'amour (LA FONT. Fabl. X, 12)

Mais pour vingt mille francs j'aurai droit de pester Contre l'iniquité de la nature humaine, Et de nourrir pour elle une immortelle naine (MOL. Mis. V, 1)

Ils ont en cette ville une haine effroyable pour les gens de votre pays (MOL. Pourc. III, 2)

Ces haines vigoureuses Que doit donner le vice aux âmes vertueuses (MOL. Mis. I, 1)

Il concevait une haine implacable contre les Romains (BOSSUET Hist. I, 8)

Une haine se mit entre les deux peuples (BOSSUET ib.)

La haine irréconciliable qu'ont les hommes vicieux contre ceux qui déclarent la guerre aux vices (FLÉCH. Panég. II, p. 210)

Nous avons l'un et l'autre une haine obstinée (RAC. Théb. IV, 1)

Combien je vais sur moi faire éclater de haines ! (RAC. Andr. III, 7)

Quoi ? vous le soupçonnez d'une haine couverte ! (RAC. Brit. V, 1)

N'allons point nous charger d'une haine immortelle (RAC. Bérén. III, 2)

.... Quelle haine endurcie Pourrait en vous voyant n'être pas adoucie ? (RAC. Phèdre, II, 2)

L'envie et la haine s'unissent toujours, et se fortifient l'une l'autre dans un même sujet ; et elles ne sont reconnaissables entre elles qu'en ce que l'une s'attache à la personne, l'autre à l'état et à la condition (LA BRUY. XI)

L'amitié dort, la haine veille (FAVART Soliman II, II, 3)

La colère est une haine ouverte et passagère ; la haine, une colère retenue et suivie (DUCLOS Consid. moeurs, 14)

Soleil si doux au déclin de l'automne, Arbres jaunis, je viens vous voir encor, N'espérant pas que la haine pardonne à mes chansons leur trop rapide essor (BÉRANG. Adieu.)

L'avant-garde laissa au corps qui la suivait le soin de les ramasser [des soldats russes restés à Moscou] ; ceux-là à d'autres, et ainsi de suite ; de sorte qu'ils restèrent libres au milieu de nous, jusqu'à ce que, l'incendie et le pillage leur ayant marqué leur devoir et les ayant tous ralliés dans une même haine, ils allèrent rejoindre Kutusof (SÉGUR Hist. de Nap. VIII, 5)

Familièrement. Haine de prêtre, haine implacable.

Ils [Calvin et Servet] disputèrent par lettres ; de la dispute, Calvin passa aux injures, et des injures à cette haine théologique, la plus implacable de toutes les haines (VOLT. Moeurs, 134)

La Haine est quelquefois personnifiée, et alors le mot prend une majuscule.

Venez, venez, Haine implacable, Sortez du gouffre épouvantable Où vous faites régner une éternelle horreur (QUINAULT Armide, III, 3)

Objet de la haine.

Vous êtes son amour, craignez d'être sa haine (CORN. Tite et Bérén.)

Activement. La haine de..., sentiment éprouvé contre. La haine des tyrans.

Cette vie de foi, de violence, de renoncement, de haine de soi-même, qui fait comme le fonds de la pénitence et de la piété chrétienne, ils ne la connaissent pas (MASS. Carême, D. prosp. tempor.)

Passivement. Haine de..., sentiment éprouvé par.

Je dois plus à leur haine [de mes ennemis], il faut que je l'avoue, Qu'au faible et vain talent dont la France me loue (BOILEAU Épître VII)

Mais sa haine sur vous autrefois attachée Ou s'est évanouie, ou s'est bien relâchée (RAC. Phèdre, I, 1)

Si la haine peut seule attirer votre haine (RAC. ib. II, 5)

Qu'il est aisé de supposer de nouveaux crimes à ceux qui sont chargés de la haine d'un parti ! (VOLT. Moeurs, Rem. XIV)

Haines nationales, inimitiés des peuples entre eux.

Tel est donc un des effets de la haine nationale : on aime mieux se priver d'un bien que de le devoir à des étrangers (RAYNAL Hist. phil. IX, 3)

On ne connaît pas de haine nationale plus profonde et plus active que celle des Portugais pour l'Espagne (RAYNAL ib. IX, 3)

Terme de théologie. Haine d'abomination, l'horreur pour le péché, sans aversion néanmoins pour la personne du pécheur.

2. Sentiment d'aversion qu'on éprouve pour certaines choses. La haine du changement.

Ce sont là toutes choses que j'ai en haine, dit le Seigneur (SACI Bible, Zachar. VIII, 19)

Une doctrine qui les engageait à la haine du monde (FLÉCH. Serm. t. I, p. 194)

Je vous demande la haine du péché, une horreur éternelle de l'impiété et du libertinage (BOURDALOUE Instruct. sur la communion, Exhort. t. II, p. 469)

J'ai pris la vie en haine et ma flamme en horreur (RAC. Phèdre, I, 3)

.... Je crois surtout avoir fait éclater La haine des forfaits qu'on ose m'imputer (RAC. ib. IV, 2)

Rome à ce nom [de roi], si noble et si saint autrefois, Attacha pour jamais une haine puissante (RAC. Bérén.)

Mon coeur en belle haine A pris la liberté (BÉRANG. Liberté.)

Quand il s'agit de choses, tandis que haïr se dit même des répugnances physiques, par ex. haïr le froid, haine ne se dit que des grandes aversions morales, et l'on ne dirait pas la haine du froid.

3. Ce qu'il y a d'odieux, l'odieux.

S'il y avait quelque bataille perdue, s'il arrivait quelque inondation ou quelque sécheresse, on les chargeait [les chrétiens] de la haine de toutes les calamités publiques (BOSSUET Précis d'un 2e panég. de saint Gorgon)

Pour se donner la gloire de la réussite, et pour détourner sur les autres la haine d'un mauvais succès (LA BRUY. II)

4. En haine de, loc. prép. En haïssant, par animosité contre.

En haine de ce que son mari avait épousé Rodogune (CORN. Ex. de Rodog.)

En haine de cet empereur, Dèce, qui le tua, renouvela la persécution avec plus de violence que jamais (BOSSUET Hist. I, 10)

C'est en haine des Juifs et d'Esdras, et en haine du premier et du second temple qu'ils [les Samaritains] ont inventé leur chimère de Garizim (BOSSUET ib. II, 13)

HISTORIQUE

XIIIe s.Bien lui monstra Constance qu'à lui n'a pas haïne [qu'elle n'a pas de haine contre elle] (Berte, LVI)Se li parrastres ou le [la] marrastre mainent malvese vie as enfans, ou qu'il lor monstre sanllant de hayne (BEAUMANOIR XXI, 15)

XIVe s.Adès [toujours] ha vielle haine novele mort portée (Girart de Ross. V. 885)

XVe s.Si s'engendrerent et nourrirent en Gascogne, pour ces besognes, plusieurs haines couvertes, dont plusieurs meschefs depuis en naquirent (FROISS. II, II, 2)Long conseil orgueil et envie, Grant haïne, et petit confort (E. DESCH. Du noble royaume de France.)Pour la grant hayne qu'ilz avoient audit connestable (COMM. IV, 12)

XVIe s.La haine n'est qu'ire enracinée (CALV. Instit. 302)Je n'eusse rapporté du college que la haine des livres (MONT. I, 197)Nous ne hayssons rien de ce que nous debvons ; car, s'il y a quelque chose à hayr en ce monde, c'est la hayne mesme (CHARRON Sagesse, I, 27)Haine de prince signifie mort d'homme (COTGRAVE)Nul bien sans haine (ID.)

ÉTYMOLOGIE

Wall. haïme, hèïme (voy. HAÏR). L'ancien français avait haür et haenge à côté de haine. Haïne, d'où par contraction haine, vient de haïr, comme saisine de saisir. Quant au wallon haïme, l'm y est sans doute pour n, comme dans rancume et rancune. L'ancien haenge représente une forme fictive hademia ; enge équivalant au latin emia, comme on le voit dans vendange de vindemia.

Wikipedia

Haine

                   
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Haine (homonymie).

La haine est une hostilité très profonde, une exécration et une aversion intenses envers quelqu'un ou quelque chose[1].

Calculée, froide et systématique, la haine se distingue de la simple inimitié, plus spontanée, impulsive et affective.

Sommaire

  Définitions

Le philosophe espagnol José Ortega y Gasset définit la nature de la haine : « Haïr, c'est tuer virtuellement, détruire en intention, supprimer le droit de vivre. Haïr quelqu'un, c'est ressentir de l'irritation du seul fait de son existence, c'est vouloir sa disparition radicale. » Il précise ses modalités : « La haine sécrète un suc virulent et corrosif. [...] La haine est annulation et assassinat virtuel - non pas un assassinat qui se fait d'un coup ; haïr, c'est assassiner sans relâche, effacer l'être haï de l'existence »[2].

Alain Finkielkraut affirme que la haine est pire encore que l'intolérance à la diversité : elle « manifeste l'intolérance du moi devant sa propre responsabilité »[3].

La psychanalyste Marie-Claude Defores considère la haine comme une force délibérément déstructurante et déshumanisante, arme principale de la perversion : « Il est important de distinguer l'agressivité, qui est une pulsion de vie, de la haine, qui est une force de dépersonnalisation... La haine peut prendre les formes les plus socialisées ; elle refuse le nouveau, tourne vers le passé, produit la répétition et dépersonnalise »[4].

Heitor de Macedo le confirme : « La haine n'attrape pas la vérité, elle l'enserre à l'intérieur d'une pensée immobile où plus rien n'est transformable, où tout est pour toujours immuable : le haineux navigue dans un univers de certitudes »[5].

Pour le psychanalyste Pierre Delaunay, « Celui qui hait dénie toute existence à l'objet de sa haine ; au point de la supprimer si elle se manifeste moindrement. [...] Il pétrifie l'autre en sorte qu'il n'existe que très peu et, si ce n'est pas suffisant, il le tue. De l'existence de l'autre, il n'en veut rien savoir. La presse est pleine de ces histoires d'enfants tués parce qu'ils manifestaient trop de vie. »[6].

Saverio Tomasella confirme l'ensemble de ces constats cliniques. Il relie la haine au fantasme, notamment aux fantasmes sociaux de « normalité ». La haine est un puissant moteur de « réussite sociale » et de prise de pouvoir, à l'œuvre autant dans les entreprises, que dans les institutions religieuses et les partis politiques.

« L'un des principaux leviers de la haine concerne la condamnation sans appel, comme une assignation d’identité. L'accusation qui annule l’autre sous-entend : je sais qui tu es ; je dis que tu ne vaux rien, tu ne vaux rien. » Le discours haineux tue ; il n’est pas une parole mais un acte destructeur[7].

La haine s'impose de façon déguisée. « Elle ne peut être perçue qu’à partir de l’impact de son intention sur l’âme résonnant dans l’intériorité sous forme de sensations et d’images comme le froid, le figé, l’immobilisation, la pétrification, ce qu’illustre le rêve. La haine, monde de la négation de l’âme, exclut ce qui en est son expression, le sentiment, et empêche la manifestation de ses qualités : mobilité, chaleur et liberté. » [8]

À ce titre, il est possible de définir la haine comme la négation radicale d'une personne. Elle correspond à l'intention de détruire l'autre, en l'attaquant dans son être et son humanité.

Un prétexte fréquent donné à la haine est d'accuser la partie adverse d'en être elle-même animée. En tant qu'accusation, elle est en ce sens un outil de manipulation des masses. Orwell en donne un exemple avec le personnage de Goldstein dans 1984, que le régime utilise pour dériver vers un autre objet que lui le mécontentement de sa population.

  Précisions

L'amour est fréquemment proposé, à tort, comme l'antagoniste de la haine. D'autant que « la littérature psychologique a souvent conduit à la création de dualités qui ferment la pensée et bloquent les potentialités de transformation. Ainsi, l'ambivalence très courante entre les mouvements tendres et les mouvements hostiles envers une personne a été réduite à l'opposition factice entre amour et haine. Pourtant, la force créatrice et lumineuse de l'amour humain, au-delà des pulsions sexuelles, est une réalité d'un tout autre registre que les attaques destructrices et sournoises de la haine. L'amour et la haine ne peuvent pas être opposées : elles n'appartiennent pas au même domaine existentiel »[9].

Plus précisément, ce pourrait être la compassion qui serait l'antagoniste de la haine, par l'universalité intrinsèque de sa nature : la compassion, en s'adressant à tout humain, serait l'opposé de la haine, négation de l'humain. Quant au contraire de l'amour, C.G. Jung précise qu'il s'agit du pouvoir, donc plus largement de la perversion.

« L’arme de la perversion est le mensonge. » Le mensonge est « cet acte qui prend la forme de la négation : il est dénié, c’est le déni du déni ; il est le bras armé de la haine. [...] Ce déni est un acte abstrait, efficace, né de la fiction. Il oppose à la réalité vivante et pleine d’énergie une non-réalité sans énergie comme de l’antimatière, qui agissant par obstacle, empêche le déploiement de la vie »[10].

La haine est souvent confondue avec la rage, qui est une réaction vitale à une situation éprouvante, découlant des injonctions de l'entourage ou des obligations dictées par l'environnement.

Dans le langage courant, « avoir la haine » désigne un état de fureur causé par une réaction incontrôlable à une situation ou une personne qui a porté un tort considérable à celui ou celle qui en est la cible. Il s'agit d'une dénomination argotique de la colère ou de la rage.

L'intolérance, l'exclusion, le fanatisme, le blasphème, le viol, la torture et le meurtre, sont souvent associés à la haine. Le génocide, ou nettoyage ethnique, en constituent des manifestations sous couvert en général de prétextes ethniques et religieux. Les préjugés peuvent s'accompagner ou non de haine.

  Bibliographie

  Références

  1. Dictionnaire de la langue française "Littré", 2010
  2. J. Ortega y Gasset, Etudes sur l'amour (1926), Payot, 2004, pp. 38-41.
  3. A. Finkielkraut, La sagesse de l'amour, Gallimard, 1984, p. 162.
  4. M.-C. Defores, Le chemin de connaissance, CVR, Gretz, 2005, p. 39.
  5. H. O'Dwyer de Macedo, Lettres à une jeune psychanalyste, Stock, 2008, p. 340.
  6. P. Delaunay, Les quatre transferts, Fédération des ateliers de psychanalyse, 2011, p. 318.
  7. S. Tomasella, Le sentiment d'abandon, Eyrolles, 2010, p. 92.
  8. M-C Defores, Y. Piedimonte, La constitution de l'être, Bréal, 2009, p. 150.
  9. C. Hardy, S. Tomasella, Habiter son corps, Eyrolles, 2006, p. 141.
  10. M-C Defores, Y. Piedimonte, La constitution de l'être, p. 157.

  Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

  Liens externes

   
               

 

Toutes les traductions de haine


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

5277 visiteurs en ligne

calculé en 0,125s

   Publicité ▼

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼

MARIE-PAUL ARMAND - Le vent de la haine (2.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

DVD // LA LOI DE LA HAINE // Charlton Heston... (4.79 EUR)

Usage commercial de ce terme

Blu Ray : La haine - NEUF (11.49 EUR)

Usage commercial de ce terme

Coffret 2 DVD...ROMEO ET JULIETTE, De la Haine a l'Amour...SPECTACLE MUSICAL (15.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

Various : La Haine - Music Inspired By The Film CD (1995) (6.45 GBP)

Usage commercial de ce terme

DVD "LA HAINE" VINCENT CASSEL NEUF SOUS BLISTER (8.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

FIS DE LA HAINE. Par Rachid Boudjedra. (7.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

FICHE CINEMA - L'HÉRITAGE DE LA HAINE - CHRIS O'DONNELL (1.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

DVD LA LOI DE LA HAINE charlton heston james coburn WESTERN (6.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Le maître de la haine, une aventure des Fantastiques (5.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Amour Haine Cool Rétro Quirky Téléphone Étui Coque Pour Sony Xperia Z2 (9.06 EUR)

Usage commercial de ce terme

Dark Sanctuary - Dark Sanctuary (Bekhira, Chemin de Haine) (10.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

Rosemary Rogers : Le désir et la haine " Aventures & Passions - N° 2577 " (2.3 EUR)

Usage commercial de ce terme

Un bloc de haine / Don Tracy - serie noire - Bon etat (3.4 EUR)

Usage commercial de ce terme

Le film complet n° 333 Plus fort que la haine Claudine Dupuis (3.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

LA HAINE - PATRIE - RABAGAS : VICTORIEN SARDOU - 1870 (45.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Bréviaire de le Haine ,le III Reich et les Juifs (8.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Plus fort que la haine.Tim GUENARD.Récit.France loisirs (3.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Tim Guénard : Plus fort que la haine " Editions J'ai Lu " (2.3 EUR)

Usage commercial de ce terme