» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - lecon

leçon (n.f.)

1.enseignement dans une matière particulière.

2.enseignement qu'un professeur sonne à un auditoire, à une classe.

3.ce qu'un professeur demande à ses élèves d'apprendre.

4.conseil, avertissement que l'on donne à qqn.

5.enseignement que l'on tire d'un événement, tout particulièrement d'une erreur que l'on a commise.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de lecon dans le Littré

voir la définition de Wikipedia

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - lecon

   Publicité ▼

locutions

dictionnaire analogique


 

conseil[Classe]

commandement[Classe]

conseil impératif[Thème]

leçon (n. f.)



leçon (n. f.) [littérature]




Le Littré (1880)

LEÇON (s. f.)[le-son]

1. Proprement. Action de lire, de réciter.

Dans la liturgie catholique, partie de l'office qu'on dit à matines, et qui se compose de morceaux de l'Ancien ou du Nouveau Testament, et de la vie du saint dont on célèbre la fête. Il y a trois leçons à chaque nocturne.

Le pasteur était à côté [du cercueil], Et récitait, à l'ordinaire, Maintes dévotes oraisons, Et des psaumes et des leçons, Et des versets et des répons (LA FONT. Fabl. VII, 11)

L'Église chante tous les jours les psaumes et les leçons des prophètes (CHATEAUBR. Génie, IV, I, 3)

La leçon des lamentations de Jérémie porte un caractère particulier (CHATEAUBR. ib. III, I, 2)

Partie de l'office que l'on met ordinairement en musique. Leçon de ténèbres.

2. Manière de lire un texte, c'est-à-dire différente manière dont un texte est écrit, suivant les copies.

Comme porte une autre leçon (BOSSUET Hist. II, 2)

Vous me ferez plaisir d'assurer la vraie leçon par les manuscrits (BOSSUET Lett. 129)

Ces messieurs ont affecté, quand ils ont vu deux leçons dans quelque passage, d'imprimer le plus dangereux (VOLT. Lett. en vers et en prose, 20)

Je vous envoie une bonne leçon de l'Épître à Emilie (VOLT. Lett. Formont, 1734)

Fig. et familièrement. Manières différentes de raconter un même fait. Voilà votre récit, mais il y a une autre leçon, une leçon toute différente.

Le duc et la duchesse de Villeroy m'expliquèrent l'énigme [de la conduite de M. d'O] ; mais je ne crois pas qu'ils en eussent la véritable leçon ; je dirai après ma conjecture (SAINT-SIMON 263, 18)

3. Instruction donnée du haut d'une chaire soit dans une classe soit dans un cours, pour enseigner quelque chose, ainsi dite parce que le professeur lisait d'ordinaire, d'où vient qu'en anglais leçon porte le nom de lecture. Leçons de droit, de médecine, de chimie, d'éloquence latine, d'hébreu, de sanscrit. Suivre les leçons d'un professeur. Une belle, une savante leçon.

Non loin de là Rollin dictait Quelques leçons à la jeunesse, Et, quoiqu'en robe, on l'écoutait, Chose assez rare à son espèce (VOLT. Temple du goût.)

Nous ne nous battons point, disent-ils, jugez mieux : C'est que nous repassons tous deux Nos leçons de métaphysique (FLORIAN Fabl. III, 8, les Deux bacheliers.)

Il en ferait des leçons, il en ferait leçon, se dit d'un homme qui possède parfaitement une science, qui connaît une chose.

Tel a assez d'esprit pour exceller dans une certaine matière et en faire des leçons.... (LA BRUY. XII)

4. Instruction donnée en particulier à ceux qui veulent apprendre quelque chose, science, art, langue, grammaire, belles-lettres. Leçons de dessin, de musique, d'équitation, de latin, de français, d'anglais. Donner des leçons de mathématiques, de grammaire, etc. Les enfants ont pris leur leçon de musique.

Par extension.

Mon arc, mes javelots, mon char, tout m'importune ; Je ne me souviens plus des leçons de Neptune (RAC. Phèdre, II, 2)

Leçon vivante, ce qu'on enseigne en faisant ; ce qu'on apprend en voyant faire.

Non content de lui enseigner la guerre, comme il a fait jusqu'à la fin par ses discours, le prince le mène aux leçons vivantes et à la pratique (BOSSUET Louis de Bourbon.)

5. Ce que le maître donne à apprendre par coeur à l'élève. Apprendre, repasser sa leçon. Réciter une leçon. Leçons mal apprises. Dites votre leçon, vos leçons.

Fig. Il récite une leçon, il récite sa leçon, il dit non ce qu'il sait ou pense, mais ce qu'on lui a recommandé de dire.

6. Dans la musique, leçon se dit de tous les exercices que le maître prescrit en enseignant un instrument.

7. Enseignements, préceptes que l'on reçoit des personnes relativement à la conduite dans la vie ou dans quelque affaire.

Et nous verrons ainsi qui fait mieux un brave homme, Des leçons d'Annibal ou de celles de Rome (CORN. Nicom. I, 3)

Tu m'as fait des leçons contre la violence, Tu désarmes ce bras avecques ta clémence (ROTR. Bélis. I, 2)

Apprenez que tout flatteur Vit aux dépens de celui qui l'écoute ; Cette leçon vaut bien un fromage sans doute (LAFONT. Fabl. I, 2)

Je vois que mes leçons ont germé dans ton âme, Et tu te montres digne enfin d'être ma femme (MOL. Éc. des maris, II, 5)

N'allons point nous appliquer nous-mêmes les traits d'une censure générale, et profitons de la leçon,.... sans faire semblant qu'on parle à nous (MOL. Critique, 7)

J'essaye plutôt de les corriger [mes frayeurs] que de les établir, et je me fais tous les jours de nouvelles leçons de la Providence (SÉV. 3 juill. 1680)

Celui qui règne dans les cieux et de qui relèvent tous les empires.... est aussi le seul qui se glorifie de faire la loi aux rois et de leur donner, quand il lui plaît, de grandes et de terribles leçons (BOSSUET Reine d'Anglet.)

Dieu a tenu douze ans sans relâche, sans aucune consolation de la part des hommes, notre malheureuse reine, lui faisant étudier sous sa main ces dures mais solides leçons (BOSSUET ib.)

Et s'il n'est pas permis aux particuliers de faire des leçons aux princes sur des événements si étranges, un roi me prête ses paroles.... (BOSSUET ib.)

Elle étudiait ses défauts, elle aimait qu'on lui en fît des leçons (BOSSUET Duch. d'Orl.)

Peut-on recevoir une plus belle leçon de la vanité des grandeurs ? (BOSSUET Hist. III, 1)

Malaval qui vient faire la leçon au monde et lui donner des idées nouvelles de la contemplation (BOSSUET Ét. d'orais. II, 13)

J'ai vu Burrhus, Sénèque, aigrissant vos soupçons, De l'infidélité vous tracer des leçons (RAC. Brit. IV, 2)

Pour lui donner des leçons sur sa conduite (HAMILT. Gramm. 10)

C'est d'un peuple que vous nommez grossier et sauvage que vous recevez cette leçon de modération et de générosité (FÉN. Tél. X.)

Et juge si mon coeur a suivi tes leçons (VOLT. Orphel. IV, 6)

Une leçon démentie par l'exemple ne paraîtra jamais qu'une pédanterie ridicule (GENLIS Théât. d'éduc. le Bal d'enfants, II, 1)

Faire des leçons de, donner l'exemple de.

Et bien que de l'honneur ils fassent des leçons (RÉGNIER Sat. VI)

Et qu'une femme enfin dans la calamité Me fasse des leçons de générosité (CORN. Poly. IV, 6)

Faire leçon de.... se dit aussi dans un sens défavorable, de ceux qui affichent de mauvaises doctrines ou de mauvais exemples.

Ces docteurs de cour qui font des leçons publiques de libertinage et établissent de propos délibéré des opinions dangereuses (BOSSUET Sermons, Prédicat. I)

Lysandre reprocha à Philoclès qu'il avait fait des leçons de cruauté à toute la Grèce (MONTESQ. Esp. VI, 12)

Faire la leçon à quelqu'un, lui apprendre ce qu'il doit dire ou faire en une circonstance donnée.

Là-dessus M. d'Aimeri, auquel nous avions fait sa leçon, prit la parole (GENLIS Ad. et Théod. t. I, p. 143, dans POUGENS)

Au ventre toujours fidèle, J'ai pris, suivant ma leçon, Place à dix pas de Villèle [le ministre], à quinze de d'Argenson [le député de l'opposition] (BÉRANG. Ventru.)

8. Leçon se dit aussi des choses qui servent d'enseignement.

Ah ! que mon mariage est une leçon bien parlante à tous les paysans qui veulent.... s'allier à la maison d'un gentilhomme ! (MOL. G. Dand. I, 1)

Le malheur est une excellente leçon pour apprendre la patience (MAUCROIX Homélie, dans RICHELET)

La reine a également entendu deux leçons si opposées, c'est-à-dire qu'elle a usé chrétiennement de la bonne et de la mauvaise fortune (BOSSUET Reine d'Anglet.)

Cette délicatesse des Juifs est une leçon pour bien des chrétiens (ROLLIN Hist. anc. Oeuvres, t. VI, 587, dans POUGENS)

Et que ce grand exemple, où mon espoir se fonde, Soit la leçon des rois et le bonheur du monde (VOLT. Brutus, III, 6)

Songez que votre vie est la leçon des rois (VOLT. Henr. I)

Qui eût dit que ce corps antique [le parlement], qui venait de détruire en France l'ordre des jésuites, éprouverait bientôt après non-seulement un exil rigoureux, mais serait détruit lui-même ? c'est une grande leçon aux hommes, si jamais les leçons peuvent servir (VOLT. Louis XV, 41)

C'est une leçon, se dit pour exprimer qu'on se repent d'une chose et qu'on ne recommencera pas.

9. Réprimande.

Traître, je suis lassé d'entendre tes leçons (TRISTAN Marianne, III, 5)

Il n'est pas jusqu'au fat qui lui sert de garçon [à Tartuffe], Qui ne se mêle aussi de nous faire leçon (MOL. Tart. I, 2)

Il faisait de temps en temps de petites leçons au chevalier (HAMILT. Gramm. 6)

Un ministre qui s'irrite Quand on lui fait la leçon (BÉRANG. Censure.)

Donner des leçons, réprimander, parler avec un ton de maître.

Il faut avoir eu bien des succès pour être en droit de donner des leçons (VOLT. Exam. des 3 dern. ép. de J. B. Rouss.)

Herminie : Avez-vous quelques nouvelles à me donner. - Mme de Savenay : Non des nouvelles, mais une leçon. - Herminie : Venant de vous, madame, elle n'a rien qui puisse blesser ; je suis encore dans l'âge où on les reçoit, et depuis longtemps madame est dans celui où on les donne (SCRIBE la Calomnie, III, 9)

Familièrement. Donner une leçon à quelqu'un, lui infliger une correction soit en action soit en parole. Il a donné une leçon à cet insolent.

Recevoir une leçon, se dit, dans un sens analogue, de celui à qui une semblable correction est infligée.

HISTORIQUE

XIIe s.Sire clerz, tout en haut [à haute voix] nous dites la leçon (Sax. XXV)

XIIIe s.En doivent bien avoir bon guerredon Cil qui lui ont enseigné et apris à eslogner ceus de ci environ ; Et ele [la reine Blanche] a fermée [retenu] sa lecon (HUES DE LA FERTÉ Romanc. p. 184)Sire tardis li limaçons Chanta por cele trois leçons ; Et Roniax chanta li vers (Ren. 10104)

XVe s.Par ma foy, lerres [voleur], vous mentez ; Mais je vous ferai le menton Rougir ; je vous congnois assez, Je vous compterai vo leçon Devant le prevost de Laon ; Juges sera de no querelle (E. DESCH. Poésies mss. f° 330)

XVIe s.Une dissenterie me surprit ; mon medecin pensa perdre sa leçon, et moy mes bottes (MONTLUC Mém. t. II, p. 269, dans LACURNE)À quel usage, dist Gargantua, dictes vous ces belles heures ? à l'usage, dist le moine, de Fecan [Fécamp], à trois pseaumes et trois leçons, ou rien du tout qui ne veut (RAB. Garg. I, 41)

ÉTYMOLOGIE

Picard, lechon, elchon, erchon ; provenç. leisso, lesso, leyczon ; cat. llissó ; esp. leccion ; ital. lezione ; du lat. lectionem, qui vient de lectum, supin de legere, lire.

Wikipedia

Leçon

                   
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leçon (homonymie).

La leçon est un terme qui revêt diverses significations dans le domaine de l'enseignement.

Sommaire

  Origines du mot

Le terme leçon est emprunté vers 1135 au latin lectionem : la notion de lecture et le fait de lire sont concomitants du mot. En effet, leçon a alors le sens de « texte sacré » : lectionem étant l'accusatif de lectio, lecture, il est logique que leçon signifie « texte lu » dès son origine. Ce sens originel perdurera jusqu'à nos jours : la leçon d'un texte est, en philologie, l'une des versions de ce texte (en général pour parler des textes anciens : on dira, par exemple, que La Chanson de Roland a plusieurs leçons).

Cependant, parallèlement à ce sens, se développe dès le XIIe siècle le sens de « ce qu'un élève doit apprendre », et, par métonymie, « l'enseignement que dispense le maître ». Un tel glissement de sens n'est pas étonnant lorsque l'on considère qu'à cette époque l'instruction des enfants ou des jeunes gens était en général assurés par les gens de l'Église.

  Emploi du mot dans les enseignements primaire et secondaire

Le sens de leçon comme « ce que le maître donne à apprendre » s'est largement répandu dans l'enseignement à partir du XIXe siècle : terme essentiel et central dans l'enseignement laïque et obligatoire, clef de voûte de l'Instruction publique, la leçon a longtemps représenté pour les écoliers et leur famille cette parcelle de savoir donnée chaque jour par le maître d'école, espoir d'un progrès de la famille dans la hiérarchie sociale. Mais la métonymie de la leçon comme « enseignement du maître » permet à cette époque de fédérer sous ce même terme le texte étudié (en français par exemple), les exercices sur ce texte et tout ce qui concerne les activités qui lui sont liées, même des activités d'écriture.

De fait, une telle autorité du hussard noir a longtemps permis un enseignement divisé en leçons, enseignement cloisonné, enseignement qui se basait sur une logique qui lui était propre et non sur la logique d'apprentissage des élèves. Une leçon de choses était alors dispensée sans rapport avec la leçon de mathématiques ou de français, bien que dans les faits un certain décloisonnement ait toujours été plus ou moins pratiqué (mais jamais de manière vraiment réfléchie et poussée).

La leçon est donc l'un des symboles de l'autorité du maître d'école du milieu du XIXe siècle jusqu'aux années 1980, date où la logique du décloisonnement a commencé à remplacer celle de la leçon.

Le terme est cependant resté dans le sens de « texte ou synthèse à apprendre », d'une part dans des expressions plus ou moins figées (as-tu appris tes leçons ? demandent à leur enfant qui revient de l'école les parents attentifs), et d'autre part dans la réalité des contenus enseignés. En effet, si la leçon a été remplacée par la séance d'enseignement décloisonné, cette dernière a souvent pour but un ensemble d'éléments de savoir synthétisés dans un texte : cette synthèse sera la leçon à apprendre pour le lendemain, par exemple. Le domaine sémantique de ce mot s'est donc restreint et le terme a perdu une grande partie de sa symbolique.

  La leçon, une épreuve de l'agrégation

La leçon est aussi le nom d'une épreuve orale des agrégations de Lettres modernes et classiques, Mathématiques, Philosophie, Physique-Chimie, ...

  Histoire du mot

  Les épreuves actuelles

  Sens figuré (moralité ou profit)

  Voir aussi

   
               

 

Toutes les traductions de lecon


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

4796 visiteurs en ligne

calculé en 0,390s

   Publicité ▼

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼

ANCIENNE AFFICHE LEÇONS DE CHOSES UNE REVUE BAMBOULAVILLE N°3089 (9.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

Boîte à chapeau diamètre 38 cm Mathidle M leçon d'élégance rangement (24.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

protege chequier "leçon n°1,ne remets jamais au lendemain...."humoutistique (11.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

TROUSSE DE TOILETTE LECON D' ELEGANCE IDEE CADEAU POUR FEMME VOYAGE - MATHILDE M (21.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Docteur Louis Auzoux : LECONS ELEMENTAIRES D'ANATOMIE et de PHYSIOLOGIE... 1858 (450.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Boîte à chapeau 36 cm décor leçon d'élégance Mathilde M Moyen modèle rangement (22.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

Abbé Nollet : LECON DE PHYSIQUE EXPERIMENTALE, Tome 1 - 1771. Gravures (60.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

ANCIENNE AFFICHE LEÇONS DE CHOSES NOUVEAUX PROJETS DE RÉFORMES MILITAIRES N°469 (9.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

LEÇONS DE CHOSES 1942. COULEURS NOIR ET BLANC AVEC BELLES PLANCHES (12.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Boîte à chapeau diamètre 33 cm leçon d'élégance Mathilde M rangement PM (19.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

ANCIENNE AFFICHE LEÇONS DE CHOSES LES FRANÇAIS AU MEXIQUE N°46 (9.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

MARIE-PASCALE RAUZIER - LE PONEY EN 10 LECONS - EDITIONS MINERVA (1.38 EUR)

Usage commercial de ce terme

Huit Leçons Sur Le Sport - Paul Yonnet (8.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

CP SERIE LECON DE MUSIQUE - COUPLE - 2 LECTURE PORTEE (1.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

LA LEÇON DE FLAUBERT : GENEVIÈVE BOLLEME (12.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

NOLLET Leçons de physique expérimentale 116 planches électricité 1771 (520.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

La leçon de lecture - Pantin Fillette - Chromo Maurice Dehné - Trade Card (3.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

CD PC 1100 exercices entrainement 83 leçons révisions CM1 maths français anglais (4.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

TERRY GOODKIND - L'EPEE DE VERITE 1 LA PREMIERE LECON DU SORCIER- POCKET (1.5 EUR)

Usage commercial de ce terme