» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - libelle

libelle (n.m.)

1.(littéraire)écrit bref et satirique.

libellé (n.m.)

1.termes dans lesquels un texte, et spécialement un acte officiel, est rédigé.

libeller (v.)

1.rédiger dans les formes.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de libelle dans le Littré

voir la définition de Wikipedia

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - libelle

   Publicité ▼

voir aussi

libellé (n.m.)

libeller

libelle (n.m.)

libelliste

libeller (v.)

libellé

locutions

dictionnaire analogique


libelle (n. m.)


 

libelle (n. m.) [littéraire]


 

écrire[Classe]

légiférer[Classe]

contrat[Thème]

procédure juridique[Thème]

procédure judiciaire[DomaineCollocation]

contrat[termes liés]

procédure judiciaire[DomaineCollocation]

libeller[Nominalisation]

libellé (n. m.) [Droit]


libellé (n. m.)


 

facture[Thème]

facture[DomainDescrip.]

libellé (n. m.)


écrire[Classe]

légiférer[Classe]

procédure judiciaire[DomaineCollocation]

libeller (v. tr.) [V+comp]


Le Littré (1880)

LIBELLE (s. m.)[li-bè-l']

1. Petit livre.

L'auteur des premiers cahiers des libelles que le sieur Melchior Tavernier a fait imprimer de diverses méthodes pour pratiquer la perspective.... (DESARGUES en 1643, dans Acad. des sc. Comptes rendus, t. LVI, p. 501)

Terme d'histoire de l'Église. Ouvrage hérétique écrit sur quelque matière de foi. Libelle d'Arius, de Pélage.

2. Terme de droit romain. Libelle de divorce, acte par lequel un époux annonçait à l'autre qu'il divorçait.

Le Seigneur dit ces choses : quel est ce libelle de divorce par lequel j'ai répudié la synagogue ? (PASC. Passages omis, éd. FAUGÈRE.)

Elle [la femme qui n'avait aucune nouvelles de son mari à la guerre] pouvait envoyer le libelle de divorce au chef [militaire] (MONTESQ. Espr. XXVI, 9)

Libelle de proclamation, action intentée en justice pour obtenir la réparation d'un dommage quelconque.

Se dit souvent de tout acte en matière ecclésiastique. Libelle d'anathème, d'excommunication, de pénitence, etc.

3. Terme d'antiquité ecclésiastique, qui se disait de certains billets ou certificats, que plusieurs chrétiens prenaient des magistrats, pour se mettre à couvert de la persécution.

4. Écrit, ordinairement de peu d'étendue, satirique, injurieux, diffamatoire.

Le gouvernement n'eut rien d'extraordinaire ni d'irrégulier sous François II, et M. Burnet n'a pu l'improuver qu'en préférant les libelles aux ordonnances et les cabales aux conseils publics (BOSSUET Var. 1er disc. § 37)

Et déjà [mes vers] chez Barbin, ambitieux libelles, Vous brûlez d'étaler vos feuilles criminelles (BOILEAU Épîtr. X.)

On nomme libelles de petits livres d'injures ; ces livres sont petits parce que les auteurs, ayant peu de raisons à donner, n'écrivant point pour instruire, et voulant être lus, sont forcés d'être courts (VOLT. Dict. phil. Libelle.)

La vie d'un forçat est préférable à celle d'un faiseur de libelles ; car l'un peut avoir été condamné injustement aux galères, et l'autre les mérite (VOLT. ib. Quisquis, Langleviel.)

Un libelle enfin qui, pour me servir des expressions d'un des plus estimables hommes de Paris, est l'ouvrage des Furies, si les Furies n'ont point d'esprit (VOLT. Mél. litt. Mém. sur la satire, Examen, etc.)

Les libelles contre les grands sont des grains de sable qui ne peuvent aller jusqu'à eux ; mais les libelles contre de simples particuliers sont des cailloux qui leur cassent quelquefois la tête (VOLT. Lett. Maupeou, 20 déc. 1773)

Qu'il fasse des libelles, dernière ressource des lâches (BEAUMARCHAIS Mère coup. V, 8)

HISTORIQUE

XIIIe s.Lesqueles demandes li clerc apelent libeles, et autant vaut demande comme libelle (BEAUMANOIR VI, 1)

XVe s.Et bailla le dit chevalier un libelle au roi, qui fut lu (FROISS. III, IV, 78)

XVIe s.Incontinent, desloyalle femelle, Que j'auray faict et escrit ton libelle [ta satire] (MAROT I, 361)On treuve escript dedans le libelle diffamatoire qu'un Antiphon composa contre Alcibiades, que.... (AMYOT Alc. 5)

ÉTYMOLOGIE

Lat. libellus, diminutif de liber, livre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

LIBELLE.

3. Terme d'antiquité chrétienne. Ajoutez :

Libelles des martyrs, espèces de lettres de recommandation que les martyrs (chrétiens ayant souffert ou souffrant pour la foi) donnaient à ceux qui étaient sujets à la pénitence publique, pour les dispenser de la totalité ou d'une partie de leur peine.

LIBELLÉ, ÉE (part. passé de libeller)[li-bèl-lé, lée]

Voilà l'usurpation de tout l'extérieur des princes du sang, passée en titre bien clair et bien libellé par écrit (SAINT-SIMON 360, 14)

S. m. Terme de pratique. Rédaction d'un ordre, d'une demande. Le libellé d'une demande. Le libellé de cet exploit est bien fait, c'est-à-dire, la rédaction en est conforme aux lois, aux ordonnances, etc. en même temps qu'il est correctement écrit.

LIBELLER (v. a.)[li-bèl-lé]

1. Terme de pratique. Rédiger convenablement une demande judiciaire.

2. En matière de finances, libeller un mandement, une ordonnance, spécifier la destination de la somme qui y est portée.

ÉTYMOLOGIE

Libelle, au sens de petit livre, d'acte officiel

Wikipedia

Libelle

                   
  Le Gazetier cuirassé, libelle de Théveneau de Morande.

Un libelle est depuis le Moyen Âge un terme de droit canon et romain qui désigne soit un mémoire remis au magistrat, soit de façon plus générale toute pièce écrite. Elle se décline en différents actes ou pièces, comme le « libelle d’exploit », le « libelle de divorce », le « libelle de proclamation », le « libelle d’accusation » ou encore le « libelle d'anathème ». Par extension, le verbe « libeller » fait référence à la rédaction de toute sorte de jugements et de sentences.

Ensuite à l'époque moderne, le terme prit un sens plus restreint pour désigner « un livre, écrit, ou chanson, soit imprimé ou manuscrit, fait et répandu dans le public dans le but d'attaquer l'honneur et la réputation de quelqu'un »[1]. Ainsi, à partir du XVIe siècle, le libelle devint un genre littéraire, que l'on qualifie parfois de libelle diffamatoire, infâme, injurieux, scandaleux ou clandestin pour le distinguer de son acception première.

Sommaire

  Caractéristiques

Petit livre de caractère satirique, insultant ou diffamatoire. Au sens premier[2], un libelle désigne un petit livre et souvent les libelles sont des ouvrages ou des textes courts. Le mot libelle, conformément à son étymologie libellus : « petit livre », ne comportait pas, à l’origine, une idée défavorable, ne désignant qu’un écrit d’une exposition courte, rapide, précise.

Dans sa Dissertation sur les libelles diffamatoires, Pierre Bayle[3] définit le libelle comme un texte à la fois opposé à la critique et à la satire. Contrairement à la satire, ses cibles ne sont pas des modèles, à la manière des Caractères de La Bruyère, mais des personnes ou des institutions précises. Contrairement à la critique, l’auteur des libelles est anonyme ou dissimulé sous un pseudonyme.

Le libelle politique peut être rapproché du pamphlet, bien qu'il n'en ait pas forcément la violence, le libelle littéraire, de l'épigramme. Voltaire distingue libelles politique, religieux et littéraire. « Les honnêtes gens qui pensent, dit-il, sont critiques, les malins sont satiriques, les pervers font des libelles. »

Le terme désigne au-delà un genre littéraire considéré comme mineur, voire criminel :

« On nomme libelles de petits livres d’injures. Ces livres sont petits, parce que les auteurs ayant peu de raisons à donner, n’écrivant point pour instruire, et voulant être lus, sont forcés d’être courts. Ils y mettent très rarement leurs noms, parce que les assassins craignent d’être saisis avec des armes défendues. »[4]

C'est encore l'avis de Gabriel Naudé, dans son Marfore ou discours contre les libelles (1620) :

« les libelles se vendent en secret, s’achètent bien cher, ne valent rien, et sont encore plus mal faits comme venant des mains d’une populace rude, ignorante et mal polie. »

  Histoire

Avec l’évolution du terme « libelle », peu à peu le sens d’accusation a dominé, puis celui d’accusation scandaleuse et même de mensonge. On entend aujourd’hui par libelle un écrit essentiellement diffamatoire, souvent calomnieux et, en général, anonyme : l’arme de la méchanceté et de la lâcheté. Ordinairement en prose, les libelles peuvent cependant être en vers et, dans ce cas, ils affectent le tour et l’allure de la chanson. Le libelle est à la littérature ce que la caricature est au dessin. Beaucoup des chansons les plus populaires de l’Ancien Régime contre des généraux, des ministres, n’étaient autre chose que des libelles. Dans la France d’Ancien Régime, l’auteur du libelle, l’imprimeur et le libraire encouraient également la peine de mort. La politique et les lettres en firent néanmoins également éclore à foison.


  Au XVIe siècle

Au XVIe siècle, les batailles de l’érudition se livraient fort souvent à coups de libelles, aussi donna-t-on le nom de gladiateurs aux écrivains qui rivalisaient ainsi de science et d’injures.

L’époque de la Ligue fut très féconde en libelles, dont quelques-uns couronnaient la calomnie par l’appel à l’assassinat. Ceux de la Fronde ne furent pas moins nombreux que ceux de la Ligue, mais ils furent moins meurtriers. Les mazarinades en offrirent par milliers. Le libelle montait alors dans la chaire et donnait le ton au sermon.

  Au XVIIe siècle

Les querelles des jésuites et des jansénistes n’ont pas eu souvent d’autres armes que le libelle. Les Lettres provinciales du soi-disant sieur de Montalte furent traitées de libelles avant de conquérir leur place au premier rang des chefs-d’œuvre de l’éloquence française.

  Au XVIIIe siècle

Les luttes philosophiques et littéraires du XVIIIe siècle produisirent divers types de libellistes : Fréron, Linguet, Nonnotte, La Beaumelle, etc. En butte à tant d’anonymes diffamations, Voltaire n’a pas craint de rendre la pareille à ses ennemis.

  Libelles sous Louis XV

  Libelles prérévolutionnaires

  Libelles contre Marie-Antoinette

  Au XIXe siècle

Quand le journal fut entré dans les mœurs politiques; le libelle fut remplacé par la polémique périodique qui, dans les temps de troubles, n’est ni plus sincère ni moins injurieuse. L’art de diffamer devint une profession bien payée, sinon considérée, et protégée au besoin par l’épée du spadassin.

En dehors du journalisme, le libelle changea de nom : abjurant la calomnie et l’anonymat, il devint le pamphlet. Paul-Louis Courier et de Cormenin furent les plus célèbres pamphlétaires du XIXe siècle. Mais bien d’autres firent des pamphlets qui ajoutèrent à leur notoriété ou à leur gloire. Sous l’Empire, les écrits injurieux contre le souverain tombaient sous le coup de la loi de lèse-majesté. Un pamphlet de Chateaubriand, De Buonaparte et des Bourbons, valut à Louis XVIII autant qu’une armée.

Le pamphlet peut également être œuvre de poète : témoin la fameuse Némésis, de Méry et Barthélemy ; témoin encore, les célébrissimes Châtiments, de Victor Hugo contre « Napoléon le petit ».

Libelles et pamphlets furent souvent poursuivis par les lois, impuissantes contre eux quand l’opinion leur était favorable. Sous le second Empire, qui n’admettait pas la preuve du fait et qui, par un effet de la jurisprudence protégeait à la fois les vivants et les morts, tout écrit médisant était soumis à la loi sur la diffamation.

  Notes et références

  1. Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, article « Libelle »
  2. En suivant l'étymologie, libellus, diminutif de liber.
  3. Cité par Philippe Roussin, « Critique et diffamation chez Pierre Bayle » in Critique et affaires de blasphème à l’époque des Lumières, Honoré Champion, Paris, 1998, pp. 15-72.»
  4. Voltaire, « Libelle », « Quisquis (du) de Ramus ou La Ramée, avec quelques observations utiles sur les persécuteurs, les calomniateurs, et les faiseurs de libelles. » Dictionnaire philosophique.

  Bibliographie

  • Lucien Bély, Espions et ambassadeurs au temps de Louis XIV, Fayard, 1990.
  • Michel Delon, « Subversion littéraire, subversion politique : des Lumières à la Révolution », in Universalia, 1992, pp. 404-6.
  • Christian Jouhaud, Mazarinades : la Fronde des mots, Aubier, collection historique.
  • Barbara de Negroni, Lectures interdites. Le travail des censeurs au XVIIIe siècle, 1723 – 1774, Bibliothèque Albin Michel – Histoire, Paris, 1995.
  • Simon-Nicolas-Henri Linguet, Théorie du libelle, on l’Art de calomnier avec fruit, Amsterdam [Paris], 1775, in-12
  • Charles Nisard, Les Gladiateurs de la république des lettres aux XVe, XVIe et XVIIe siècles, Michel Levy frère, 1860, 2 vol. in-8°
  • Charles Nisard, Les Ennemis de Voltaire, 1853, in-8°
  • Philippe Roussin, « Critique et diffamation chez Pierre Bayle » in Critique et affaires de blasphème à l’époque des Lumières, Honoré Champion, Paris, 1998.

  Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

  Liens internes

  Liens externes

   
               

 

Toutes les traductions de libelle


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

5583 visiteurs en ligne

calculé en 0,187s

   Publicité ▼

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼

Magnetisches Einstellgerät, Radsturz Libelle Lehre, Sturzeinstell Messgerät (46.95 EUR)

Usage commercial de ce terme

Wandhalterung Libelle Halter Wandhaken Gusseisen Haken Nostalgie Blumenampel (9.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

Dosenlibelle Ø 8 x 5,5mm Wasserwaage Libelle Präzisions Waage Durchmesser (3.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

Gutenbergmuseum Revue/Zeitschrift 1-1938 Théorie du libelle/Chroniques d'Alsace (4.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

NICI Bean Bag Schlüsselanhänger Libelle 2013 (7.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

Zippo Dragonfly Libelle mit blauen Steinchen Schmuckstück 0901501 Feuerzeug NEU (23.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

Silikonform Mold Mould Ozean, Muscheln, Libelle, Fisch fimo fondant decoration (8.2 EUR)

Usage commercial de ce terme

Libelle Postkarte Waage Silikonstempel Stempel Clearstamps DIY scrapbooking 014 (2.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

Filz Dekosticker Frosch 3D Optik Home Sticker Wandtattoo Libelle Wandsticker (6.21 EUR)

Usage commercial de ce terme

6x Metall Anhänger Charm Libelle bronze 20x22mm mb1452 (1.32 EUR)

Usage commercial de ce terme

STARLIGHT WINDLICHT - PORZELLAN - LITHOPHANIE -LIBELLE - DURCHBROCHEN - 125 - (9.95 EUR)

Usage commercial de ce terme

Zippo Sturmfeuerzeug LIBELLE Chrome Brushed (24.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

Hängedeko Libelle aus Tiffanyglas mit grünem Schwanz 40cm Fensterdeko Dekohänger (31.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

Briefpapier Frosch Libelle, DIN A4, 24 Blatt (4.79 EUR)

Usage commercial de ce terme

Kristall Fantasie LIBELLE mit Swarovski-Kristallen (19.95 EUR)

Usage commercial de ce terme

Portrait - Anhänger aus Bein geschnitzt mit Libelle Silber 925 (22.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Ein spanisches Stuck. Yasmina Reza Libelle Verlag AG Belletristik Dr Dramatik (21.44 EUR)

Usage commercial de ce terme

Clearaudio Mini Leveler Libelle (13.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

Bleiverglasung, Facetten - Libelle, Suncatcher in Tiffany (Kupfer u. Zinn) (25.0 EUR)

Usage commercial de ce terme