» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - maudite

maudit (n.m.)

1.personne ou objet frappé de malédiction.

maudit (adj.)

1.dont on peut se plaindre, désagréable.

maudire (v. trans.)

1.vouer au malheur, prononcer une malédiction.

2.abominer, exécrer, détester.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de maudite dans le Littré

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - maudite

   Publicité ▼

voir aussi

maudire (v. trans.)

malédiction

locutions

dictionnaire analogique



 

malheureux[Classe]

malchance[Thème]

malchanceux[Classe]

maudit (adj.)


maudit (adj.)




maudit (n. m.)


détester[Classe]

maudire (v. tr.) [V+comp • se+V à+comp • se+V (réciproque (distributif))]



maudire (v. tr.) [V+comp]



Le Littré (1880)

MAUDIT, ITE (part. passé de maudire)[mô-di, di-t']

1. Frappé de malédiction. Caïn maudit de Dieu.

Et le sang répandu de mille conjurés Rend mes jours plus maudits et non plus assurés (CORN. Cinna, IV, 3)

Le mérite et l'esprit ne sont plus à la mode ; Un poëte.... s'y voit [à Paris] maudit de Dieu (BOILEAU Sat. I)

Substantivement, un maudit, une maudite, celui, celle contre qui une malédiction a été prononcée.

Retirez-vous de moi, maudits, allez au feu éternel (SACI Bible, Évang. saint Math. 25, 41)

Je suis un fugitif, un profane, un maudit (C. DELAV. Paria, I, 1)

Par ses propres fureurs le maudit se dévoile ; Dans le démon vainqueur on voit l'ange proscrit (V. HUGO Od. I, 4)

2. Digne de malédiction, en parlant des choses.

Et l'ingrat a pu faire un acte si maudit (MAIRET Soliman, II, 4)

Dis-nous les compagnons de tes maudites trames (DU RYER Scévole, V, 4)

Maudite ambition, détestable manie (CORN. Cid, II, 3)

Ces maudites maximes [des casuistes] (PASC. Lett. à Mlle de Roannez, 6)

3. Dont on se plaint avec impatience ou colère.

Ce maudit tailleur me fait bien attendre pour un jour où j'ai tant d'affaires (MOL. Bourg. gent. II, 7)

Ô ciel ! que l'heure de manger Pour être mis dehors est une maudite heure ! (MOL. Amphitr. III, 7)

J'ai su faire des vers avant que de connaître Les chagrins attachés à ce maudit talent (DESHOUL. Poés. t. I, p. 42)

Une école maudite Me coûte, en un moment, douze trous tout de suite ; Que je suis un grand chien ! parbleu, je te saurai, Maudit jeu de trictrac, ou bien je ne pourrai (REGNARD le Joueur, I, 4)

J'ai été très fâché qu'on ait poussé trop loin la philosophie ; ce maudit livre du Système de la nature est un péché contre nature (VOLT. Lett. en vers et en prose, 170)

J'ai cruellement souffert de ma maudite vessie durant une assez grande partie du mois de novembre (D'ALEMB. Lett. au roi de Pr. 13 déc. 1782)

4. Très mauvais.

Le style de la Calprenède est maudit en mille endroits (SÉV. 67)

J'ai vu Ariane [tragédie de Th. Corneille] pour elle seule [la Champmeslé] ; cette comédie est fade, les comédiens sont maudits ; mais, quand la Champmeslé arrive, on entend un murmure ; tout le monde est ravi, et l'on pleure de son désespoir (SÉV. 1er avr. 1672)

5. Par imprécation.

Maudit soit le butor, le maladroit ! Que maudit soit l'amour, et les filles maudites Qui veulent en tâter, puis font les chattemites ! (MOL. Dép. amour. V, 4)

Martine : Que maudits soient l'heure et le jour où je m'avisai d'aller dire oui ! - Sganarelle : Que maudit soit le bec cornu de notaire qui me fit signer ma ruine ! (MOL. Méd. malgré lui, I, 1)

Maudit soit l'auteur dur, dont l'âpre et rude verve, Son cerveau tenaillant, rima malgré Minerve.... (BOILEAU Épigr. XIV)

MAUDIRE [mô-di-r']

1. Prononcer contre quelqu'un, au nom d'un sentiment religieux ou sous l'impulsion de quelque violent mouvement de l'âme, des paroles de réprobation, de condamnation.

Qui maudit son pays renonce à sa famille (CORN. Hor. IV, 6)

Je maudirais les dieux s'ils me rendaient le jour (CORN. Rodog. V, 4)

On nous maudit et nous bénissons ; on nous persécute et nous le souffrons (SACI Bible, St. Paul, 1re épit. aux Corinth. IV, 12)

[David] ne sachant de laquelle de ces deux choses il avait le plus à se plaindre, ou de ce que Siba le nourrissait, ou de ce que Semeï avait l'insolence de le maudire (BOSSUET Reine d'Anglet.)

S'il est vrai que le peuple me maudit, c'est qu'il ne me connaît pas (MAINTENON Lett. au card. de Noailles, 14 juillet 1707)

Un prêtre, quel qu'il soit, quelque dieu qui l'inspire, Doit prier pour ses rois, et non pas les maudire (VOLT. Oedipe, III, 4)

Il m'a maudit, il m'a chassé, il ne lui restait plus qu'à se servir de vous pour m'arracher la vie (DIDEROT Père de famille, II, 9)

On remarque l'adresse avec laquelle s'exprima le premier des ministres sacrés : Je n'ai point maudit Alcibiade, s'il était innocent (BARTHÉL. Anach. ch. 21)

2. Maudire quelqu'un, quelque chose, exprimer son impatience, sa colère, son horreur contre quelqu'un, contre quelque chose.

Vous maudirez peut-être, un jour, cette victoire (CORN. Poly. V, 4)

Je maudis en mille façons, Et la mer et tous les poissons, Vous, le voyage et la galère (SCARR. Virg. VI)

Mais quand j'ai bien maudit et Muses et Phébus (BOILEAU Sat. II)

Le chevalier le maudissait intérieurement (HAMILT. Gramm. 4)

Elle maudit les cartes qui en sont la cause, elle maudit celui qui les a inventées, elle maudit le tripot et tous ceux qui l'habitent (LE SAGE Diabl. boit. ch. 3, dans POUGENS)

Sur mes lauriers flétris je répandis des larmes ; Je maudis mes travaux et mon siècle et les arts (VOLT. Lett. en vers et en prose, 72)

L'étranger envahit la France, Et je maudis tous ses succès (BÉRANG. Ma dern. chans.)

Alors, oh ! je maudis dans leur cour, dans leur antre, Ces rois dont les chevaux ont du sang jusqu'au ventre ! (V. HUGO Feuilles d'automne, XL.)

3. En parlant de Dieu, réprouver, abandonner.

Plein d'une juste horreur pour un Amalécite, Race que notre Dieu de sa bouche a maudite (RAC. Esth. III, 4)

4. Se maudire, v. réfl. Prononcer contre soi-même des malédictions. Il se maudissait de son imprudence.

HISTORIQUE

XIe s.Terre major, [que] Mahomet te maldie ! (Ch. de Rol. CXXIV)Et Ethiope, une terre maldite (ib. CXLI)

XIIe s.Outre, cuivert ! de Deu soiez maudiz (Ronc. 63)Après lui dit : maleois soies-tu (ib. 90)Semei le fiz Jera, del parenté Saül, vint d'iloc vers lui, e maldist David (Rois, p. 178)Les losengiers, que Diex puist maleïr ! (Couci, XIII)Dunc ad maudit tuz cels par qui out mal esté Del rei.... (Th. le mart. 131)

XIIIe s.Je maudirai ma male destinée (ANONYME dans Couci.)Après vinrent li Wandre, une gent maleïe (Berte, II)Moult [ils] maudient celui.... Qui à sa guerison nul conseil metera (ib. LXXVIII)En chele chevauchie estoit Quesnes de Biethune, qui moult maudissoit durement cels qui l'avoient là mené (H. DE VALENC. XXVIII)Quant ele dement son baron [mari] ou maudist, ou quant ele ne veut obeir à ses resnables [raisonnables] commandemens (BEAUMANOIR LVII, 6)L'eure soit ore la maudite Que povres homs fu conceüs ! (la Rose, 458)

XVe s.Ce sont maldites gens ; il n'y en a nul qui ne soit larron (FROISS. II, III, 68)

XVIe s.Après Barthelemy crioient parmi la ville : Au poultron maledict, et ne fust les archiers.... (J. MAROT V, 141)Vous me mauldiriez de vous en avoir privé (MONT. I, 89)Ils croyent les ames immortelles, et les mauldites estre.... (MONT. I, 238)Cela ressemble proprement à ceste malediction tragique, dont Oedipus mauldit ses enfans (AMYOT Pyrrh. 18)Il y [une tapisserie représentant la bataille d'Ivry] faisoit beau voir monsieur le lieutenant maudissant le dernier et laissant le comte d'Egmont pour les gages.... (Satyre Ménippée, les pièces de tapisserie)

ÉTYMOLOGIE

Provenç. maldire, maldir, maudire, et malezir, déprécier, mal dire ; espagn. maldecir ; portug. maldizer ; ital. maledire ; du lat. maledicere, de male, mal, dicere, dire. On remarquera que dans le vieux français il y a deux formes maudire et maleïr ; dans la première, mal est devenu mau ; dans la seconde, le d est tombé comme tombent d'ordinaire les consonnes médianes, et il en est résulté maleïr ; c'est de maleïr que vient le participe maleeit ou maleoit, pour maudit.

Wikipedia - voir aussi

 

Toutes les traductions de maudite


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

2765 visiteurs en ligne

calculé en 0,109s

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼