» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - merci

merci (n.f.)

1.(vieux)grâce, pitié. Sans pitié.

merci ! (int.)

1.parole de remerciement.

merci!

1.terme de politesse en remerciement, pour remercier.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de merci dans le Littré

voir la définition de Wikipedia

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - merci

   Publicité ▼

locutions

dictionnaire analogique


merci (n. f.) [vieux]



 

remerciement[ClasseHyper.]

reconnaissance[Hyper.]

remercier[Nominalisation]

merci!


Le Littré (1880)

MERCI (s. f. sans pluriel.)[mèr-si]

1. Grâce, faveur, récompense ; usité seulement en ce sens dans cette locution du style des romans de chevalerie : Don d'amoureuse merci, les dernières faveurs de l'amour.

Conclusion, que Renaud sur la place Obtint le don d'amoureuse merci (LA FONT. Orais.)

2. Il est aussi usité avec le sens de grâce, faveur, dans la locution : Dieu merci, c'est-à-dire par la merci, la grâce de Dieu.

Quelque rare que soit le mérite des belles, Je pense, Dieu merci, qu'on vaut son prix comme elles (MOL. Mis. III, 1)

Dieu merci, tout alla à souhait (SÉV. 295)

Dieu merci, les ennemis de la raison sont aussi bêtes que fanatiques (D'ALEMB. Lett. au roi de Pr. 3 juill. 1778)

Dans cette locution merci est féminin ; la locution complète est : la Dieu merci, ou la merci Dieu, comme on peut voir à l'historique ; Dieu y est régime : merci de Dieu, comme dans hôtel-Dieu, c'est-à-dire hôtel de Dieu. Cela signifie proprement non pas remerciement à Dieu, mais grâce, faveur de Dieu.

Une merci de Dieu, poignard qu'on a aussi nommé miséricorde.

Merci de ma vie, merci de moi, exclamations populaires qui annoncent l'impatience, la colère.

Merci de moi, lui dit la mère, Tu mangeras mon fils ? l'ai-je fait à dessein Qu'il assouvisse un jour ta faim ? (LA FONT. Fabl. IV, 16)

Hé ! merci de ma vie ! il en irait bien mieux, Si tout se gouvernait par ses ordres pieux (MOL. Tart. I, 1)

Merci de ma vie, le premier qui avance, je lui donnerai de ces deux épées dans le ventre (DANCOURT Chev. à la mode, V, 3)

Eh ! oui, merci de ma vie, je m'y suis intéressée, elle nous coûte assez pour cela (LE SAGE Turcaret, I, 9)

3. Par une extension de sens qui est aussi dans grâce (comparez faire grâce, demander grâce), sentiment par lequel on fait aux autres la faveur de les épargner. Un homme sans merci. Dans cette circonstance, n'attendez aucune merci.

Selon d'anciennes coutumes féodales, le peuple était réputé corvéable et taillable à merci et miséricorde (Dict. de l'Acad.)

L'exemple de leur race à jamais abolie, Devait sous ta merci tes rebelles ployer (MALH. II, 12)

Être, se mettre à la merci de quelqu'un, être, se mettre à sa discrétion, c'est-à-dire dans une situation telle qu'il fera grâce, qu'il donnera merci, s'il veut.

Je me rends donc sans résistance à la merci d'elle et du sort (MALH. V, 18)

Ce public ennemi, cette peste du monde [l'Amour].... Se trouve à la merci de nos petites mains (MALH. VI, 5)

Ce même Antiochus, se cachant à ma vue, Me laisse à la merci d'une foule inconnue (RAC. Bérén. I, 4)

Ils n'ont pas voulu livrer tant de peuples à la merci d'un homme fougueux (FÉN. Tél. XIX.)

Les innocents sont à la merci des envieux (FÉN. ib. XX.)

Me voilà, grâce à vous, à la merci de mes gens (DIDEROT Père de famille, III, 3)

Par extension.

Si j'étais quelque enfant épargné des tempêtes, Livré dans un désert à la merci des bêtes (CORN. D. Sanche, IV, 3)

Il espère vous voir encore à la merci des voleurs et des loups, et de tout ce que Marion espérait dans sa jolie abbaye (SÉV. 444)

Fig. À la merci de, en parlant des choses qui nous dominent et dont nous sommes le jouet.

Ma nef est portée à la triste merci de la vague indomptée (RÉGNIER Sat. VII)

M. d'Aumont a envoyé un courrier au roi, lui dire qu'on avait vu des vaisseaux à la merci des vents, et quelques marques de débris et de naufrage (SÉV. 478)

Sa femme [de M. de Sévigné] est bien fâchée que vous laissiez vos beaux orangers d'Avignon à la merci de la bise (SÉV. 564)

Je vous plains à l'excès d'être si longtemps à la merci de votre imagination, qui est la plus cruelle et la plus dévorante compagnie que vous puissiez avoir (SÉV. 1er nov. 1688)

Voilà les horreurs de la séparation ; on est à la merci de toutes ces pensées ; on peut croire sans folie que tout ce qui est possible peut arriver (SÉV. 6 mai 1671)

Le bonheur de l'impie est toujours agité ; Il erre à la merci de sa propre inconstance (RAC. Esth. II, 9)

Seriez-vous insensible au malheur d'un fils qui, cherchant son père à la merci des vents et des flots, a vu briser son navire contre vos rochers ? (FÉN. Tél. I)

Crier merci, demander merci, demander la merci, la faveur de celui que l'on supplie, demander d'être épargné.

Et du peuple effrayé le plus pressant souci Est de sauver sa vie en lui criant merci (TRISTAN Panthée, II, 3)

Monsieur, vous qui venez de me parler ainsi, Ne demandez jamais ni grâce ni merci (V. HUGO Hernani, II, 3)

Prendre à merci, recevoir à merci, faire grâce.

Et par quelle raison dois-je prendre à merci Ce peuple qui toujours fut de crimes noirci ? (MAIRET Mort d'Asdrub. I, 1)

4. L'ordre de la Merci, de Notre-Dame de la Merci (avec une majuscule), ordre religieux institué pour racheter les captifs des mains des infidèles. L'ordre de la Merci fut institué en 1223 par saint Pierre Nolasque, sous la règle de saint Augustin.

5. S. m. Un grand merci, un remerciement.

Je veux que la docte cohorte Vous en doive le grand merci (CHAPELLE Voyage.)

Goûtez bien cela, il est de Léandre, et il ne me coûte qu'un grand merci (LA BRUY. III)

Par forme de plainte. Voilà le grand merci que j'en ai, c'est-à-dire voilà la reconnaissance qu'on me témoigne pour les services que j'ai rendus.

Voici le grand merci que j'aurai de mes peines (RÉGNIER Sat. XII)

Dire merci, remercier. Il ne m'en a pas seulement dit merci.

Absolument, merci, grand merci, c'est-à-dire je vous rends grâce. Vous me donnez cela, merci, grand merci.

Le dauphin dit : bien grand merci (LA FONT. Fabl. IV, 7)

Bien grand merci du soin (LA FONT. Mandr.)

Merci, grand merci, se dit aussi pour refuser.

Renaud dit à Damon : grand merci de la coupe (LA FONT. Coupe.)

Merci, isolé de grand, s'emploie toujours sans article.

On n'a qu'à parcourir l'historique et à se référer à l'étymologie, et l'on verra que merci est féminin d'origine et a toujours été employé au féminin. S'il est devenu masculin dans grand merci, c'est que, dans l'ancienne langue, grand était aussi bien féminin que masculin, et grand merci était régulier. Mais au XVIe siècle on a cru que grand était au masculin, et cela a entraîné à dire un grand merci.

SYNONYME

MERCI, MISÉRICORDE. Dans miséricorde il y a l'idée de misère ; c'est la misère qui touche notre coeur. Merci ne renferme aucune idée de ce genre ; il signifie proprement faveur, et indique la faveur que nous faisons en épargnant. C'est pour cela qu'on dit figurément être à la merci des flots, et non à la miséricorde des flots.

HISTORIQUE

Xe s.Qued avuisset de nos Christus mercit (Eulalie)

XIe s.Par le sien Deu, qu'il ait mercit de moi (Ch. de Rol. XI)Clamez vos coulpes, si priez Deu merci (ib. LXXXVII)Ce camp [champ de bataille] est vostre, mercit Deu, et le mien (ib. CLIX)

XIIe s.Sire, dist-ele, grant merci [je] vous en rent (Ronc. 172)Vous, dame, doit-il membrer [souvenir], Qu'en gentil cuer [coeur] doit-on trover merci (Couci, I)V Et quant je plus merci vous doi crier (ib. X)

XIIIe s.Dame, lonc temps [j'] ai fait vostre service, La merci Dieu ; qu'or n'en ai mais talent [volonté] (QUESNES Romanc. p. 90)Seigneur, en tel maniere vuellent cil de la cité rendre la ville en ma merci, sauves leur vies (VILLEH. XLVIII)Toutes les gens qui avoec lui estoient par où li empereres Baudoins passa, vindrent à merci (VILLEH. CXV)Se il le fesoit, il seroit en la merci le roi, de cors et d'avoir (Liv. des mét. 94)Il n'est nule [chose] qui si tost mete à merci dame ou damoisele (la Rose, 1836)Sans faille, voirs est que li Diex D'amors trois dons, soe merci, Me donna.... (ib. 4125)Sire, fist le preudomme, vous me faites grant honneur, la vostre merci (JOINV. 216)

XVe s.Et à votre povre peuple qui crie merci.... veuillez donner grace et remission (FROISS. II, III, 18)Et quand ledit messire Guillaume peut parler, il dit : Gentil et noble roy, cent mille mercis du grant honneur que vous me faites (FROISS. I, I, 47)Ledit comte Derby, qui fut moult noble et très gentil de coeur, repondit : Qui merci prie, merci doit avoir (FROISS. ib. I, I, 221)

XVIe s.Proprement merci est accorder la grace qu'on demande (MARG. Nouv. LVI)On leur pensoit porter les accidens des estats, mais ils les avoient sceus par un Walon qui quelques jours auparavant, à la merci de trente harquebusades, s'estoit jetté dans le fossé (D'AUB. Hist. III, 159)Mes beaux peres religieux, Vous disnez pour un grammercy (MAROT III, 66)Rends à Plutarque, o Grec, un grand-mercy (MAROT III, 198)Il avoit esté present quand ilz furent exposez à la mercy de la fortune (AMYOT Rom. 10)Le meilleur de ses plus glorieux actes estoit, ne s'estre jamais sans mercy vengé d'aucun sien ennemy (AMYOT Péric. 74)Le peuple romain leur devoit bien le grand mercy de beaucoup de richesses, de despouilles, etc. qu'ilz luy avoient acquises (AMYOT Cicér. 26)Dont plus que jamais je loue le createur, redoublant les mercis, comme il nous a redoublé nostre felicité (MARG. Lett. XXXIV)Quel appetit ne se rebuteroit à veoir trois cents femmes à sa mercy ? (MONT. I, 332)Le cerf nous demande mercy par ses larmes (MONT. II, 131)Il se trouva riche, mercy à cettre trafique (MONT. III, 266)Nous aultres ignorants estions perdus, si ce livre [le Plutarque d'Amyot] ne nous eust relevés du bourbier ; sa mercy, nous osons à cett'heure et parler et escrire (MONT. II, 41)Quand les pitaux de village ont pris un loup, on emporte la teste par les paroisses circonvoisines pour en tirer du commun peuple quelques grandsmercis en oeufs, fromages ou autrement (PASQUIER l'Interprétation des institutes de Justinian, II, 21)

ÉTYMOLOGIE

Berry et bourg. marci ; provenç. merce, mercey ; esp. merced ; port. mercé ; ital. mercè ; du lat. mercedem, récompense, grâce, faveur. Merces, comme merx, se rattache à mereri (voy. MARCHAND). Du sens de faveur, de grâce, on a passé à celui du sentiment qui fait faire faveur, faire grâce, épargner. Grand merci, c'est la grande faveur (que vous me faites), de là le sens de remercîment.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MERCI. Ajoutez : - REM. On lit dans Régnier : Le bordeau qui.... rendit, Dieu merci ces fièvres amoureuses, Tant de galants pelés, Sat. VI. Cela signifie : grâce à ces fièvres amoureuses. Mais Régnier s'est mépris en employant cette locution. Dieu merci voulant dire grâce à Dieu, il n'y a plus lieu de donner un nouveau régime ; il aurait fallu mettre : Dieu merci et ces fièvres amoureuses.

Wikipedia

Merci

                   
Page d'aide sur l'homonymie Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homophones, voir Mercy et Mercie.

Sur les autres projets Wikimedia :

Couramment, merci se dit à une personne en signe de gratitude.

  Historique du mot

Étymologiquement, le vocable merci vient du latin mercedem, accusatif singulier de merces qui dénote aussi bien le « salaire », la « récompense », la « solde » que «  l’intérêt » ou le « rapport ». En bas latin, le mot s’enrichit de significations supplémentaires comme le « prix », la « faveur », et la « grâce qu’on accorde à quelqu’un en l’épargnant », d’où par extension la « rançon » payée pour le rachat d’un otage. C'est de cette dernière acception que naîtra le nom de l'Ordre de Notre-Dame-de-la-Merci.

On retrouve ces différentes acceptions en français.

En 881, dans la Cantilène de sainte Eulalie, Mercit dénote la « grâce », la « miséricorde » et la « pitié ». Même sens au Xe siècle dans La Vie de Saint Léger.

En 1135, dans le Le Couronnement de Louis, l’expression crïer merci signifie « demander grâce » ; même sens en 1160 de querre merci (Roman d'Énéas), vers 1180 de demander merci (Lancelot ou le Chevalier de la charrette) ; au milieu du XIIIe siècle de recevoir aucun a merci, « grâcier quelqu'un » (Jules César). Vers 1190, sanz merci est attesté dans le sens de « sans pitié » (Perceval ou le conte du Graal)

Par dérivation amoureuse, à partir de 1200 la merci dénote la « faveur qu'un amoureux obtient de la femme qu'il aime » (Chansons du Châtelain de Coucy) et le don de mercy, « les dernières faveurs d'une dame » (Cent Nouvelles Nouvelles). Jean de la Fontaine utilise encore en 1666 le don d'amoureuse merci (Contes et Nouvelles).

Dans le registre religieux en 1100, dans La Chanson de Roland, Dieu mercit veut dire « comme le veut Dieu » ; dans des items proches on trouve en 1666-1667 merci de moi (Contes et Nouvelles), en 1669 merci de ma vie (Tartuffe ou l'Imposteur de Molière) ou en 1840, merci de Dieu « poignard qu'on a aussi nommé miséricorde » (Ac. Compl.)

Parallèlement, merci dénote le « prix », la « rançon », le « rachat », aux sens propre et figuré. 1165-1170 estre en la merci d'aucun signifie « à la discrétion de » (Érec et Énide) ; en 1538 à la merci de ; en 1559 estre exposé à la merci de qqc. au sens actuel (traduction de Vies des hommes illustres, Romulus) ; en 1608 à la merci de qqc signifie, comme aujourd’hui « être livré à l'action de, aux effets de qqc » (Satyres).

En 1283 un rachat à merci est « payé à la volonté du seigneur » (Coutumes Beauvaisis) ; en 1636, par inflation sémantique à merci veut dire « à discrétion, à volonté ».

Merci, en tant que formule de remerciement, est attesté dès 1135 dans l’expression granz merciz (Le Couronnement de Louis), en 1539 dans Les Épigrammes de Clément Marot.

  Source principale

Le Trésor de la langue française informatisé

   
               

 

Toutes les traductions de merci


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

3728 visiteurs en ligne

calculé en 0,062s

   Publicité ▼

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼

Double Mousse Mémoire Matelas Lambrequin (59.63 EUR)

Usage commercial de ce terme

Isabelle Boulay - Merci Reggiani NEW CD (10.0 GBP)

Usage commercial de ce terme

Pression sans merci - Pierre Courcel - Fleuve Noir n°565 (1.95 EUR)

Usage commercial de ce terme

STICKER / AUTOCOLLANT PLANES PIXAR PERSONNALISE PRENOM OU TRANSFERT TSHIRT (1.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

Various - Merci,Jury (13.65 EUR)

Usage commercial de ce terme

MARIE NOËL: LES CHANTS DE LA MERCI. POESIE/NRF. 2003. (3.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

achille talon .. il n'y a ( dieu merci ) qu'un seul ..... eo. (7.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

DIEU EXISTE DIEU MERCI Michel Pochet (12.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

LOT RUBAN VINTAGE TOILE IMPRIMÉE COTON ÉTIQUETTE MESSAGE HANDMADE SHABBY COUTURE (1.6 EUR)

Usage commercial de ce terme

CARNET BC129 NEUF ** LUXE - MESSAGES INVITATION MERCI ETC.. - AUTO-ADHESIFS (5.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Pendentif Cabochon 25mm en Résine Epoxy Merci Maitresse Création Fait-main (1.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

DVD...BATAILLE SANS MERCI...Rock HUDSON / Donna REED...Western...NEUF (4.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

ECUSSON PATCHE THERMOCOLLANT NUCLEAIRE NON MERCI (1.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

GUESS+MERCI+SLG MEDIUM ZIP AROUND+GELDBÖRSE+GELDBEUTEL+PORTEMONNAIE+PINK+DAMEN (59.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Medaille PRISONNIERS POW NOTRE DAME DE LA MERCI SIGNEE LOIRE WW2 (7.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

le travail non merci! Dorival Camille Occasion Livre (5.96 EUR)

Usage commercial de ce terme

Sticker Jacquie et Michel on dit merci qui impression numérique qualité (3.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

Slaughter MERCI, COLONEL FLYNN 1950 - Presses de la Cité (3.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Gilet Mariage Hommes Baie Violet (31.42 EUR)

Usage commercial de ce terme