» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - sapes

saper (v. trans.)

1.détruire une construction en attaquant ses assises.

2.(figuré)attaquer les fondements de quelque chose, les principes de quelqu'un pour le détruire; ébranler.

sape (n.f.)

1.action de creuser sous une construction pour la faire écrouler.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de sapes dans le Littré

voir la définition de Wikipedia

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - sapes

   Publicité ▼

voir aussi

saper (v. trans.)

sapeur

locutions

dictionnaire analogique

saper (v. pron.) [familier] [se+V]



couper[Classe...]

blé[termes liés]

saper (v. tr.) [V+comp]


 

saper (v. tr.) [figuré]



 

diminution[Classe...]

faiblesse[Thème]

sape (n. f.)






Le Littré (1880)

SAPER (v. a.)[sa-pé]

1. Terme rural. Abattre les céréales avec le fauchon ou la sape.

2. Travailler avec le pic et la pioche à détruire les fondements d'un édifice, d'un bastion, etc.

Puis, pour donner assaut, ils sapent ses murailles (MAIR. M. d'Asdrub. I, 3)

Par extension.

Sur l'ennemi commun [le lutrin] ils fondent en tumulte ; Ils sapent le pivot, qui se défend en vain (BOILEAU Lutr. IV)

Semblable à ces terrains qui paraissent fermes et immobiles, mais que l'on sape peu à peu par dessous (FÉN. Tél. XXI)

Fig.

Puissent tous ses voisins [de Rome], ensemble conjurés, Saper ses fondements encor mal assurés (CORN. Hor IV, 5)

3. Terme de maçonnerie. Abattre un mur par le pied.

Se dit aussi des rochers qu'on veut faire ébouler et qu'on abat par sous-oeuvre et par le pied.

4. Fig. Miner en attaquant les principes, comme on mine une muraille en attaquant les fondements.

Les sentiments [d'un livre de Buchanan] sont si excessifs, qu'il a été discuté par les plus habiles gens de la réforme ; mais aujourd'hui M. Jurieu en prend l'esprit ; et aussi ne lui restait-il que ce moyen-là de saper les fondements et de renverser le droit des monarchies (BOSSUET 5e avert. 12)

On en a vu enfin [des maux] qui ont sapé par les fondements de grands empires (LA BRUY. X.)

Il est clair que leur système [des optimistes : tout est bien] sape la religion chrétienne par les fondements, et n'explique rien du tout (VOLT. Dict. phil. Bien, tout est bien.)

HISTORIQUE

XVIe s.J'ay par si longtemps jeusné que les jeusnes m'ont sappé toute la chair (RAB. Pant. V, 1)... à fin que tout seuls nous sappions Les haultes tours et murailles de Troie (AMYOT Com. lire les poët. 31)Quand douteusement avecques crainte et peu à peu elle [la remontrance] vient à approcher et toucher le faillant, elle sappe et mine petit à petit son vice (AMYOT Comm. disc. le flatt. 55)S'ils [les médecins et leur régime] ne font aultre bien, ils font au moins cecy, qu'ils preparent de bonne heure les patients à la mort, leur sappant peu à peu et retranchant l'usage de la vie (MONT. IV, 263)

ÉTYMOLOGIE

Sape ; ital. zappare.

SAPE (s. f.)[sa-p']

1. Terme rural. Espèce de petite faux, qui est usitée en Belgique et dans le nord de la France.

2. Par extension du nom d'outil au travail même, ouvrage fait sous terre pour renverser une muraille, une tour, etc.

Il y avait une troisième tour fort ébranlée, qui fût tombée aux premiers coups de la sape (D'ABLANC. Arrien, I, 7)

Fig.

Chacun a sa manière.... travaillez par la sape, tandis que j'irai avec le fer et le feu renverser et brûler tout ce qui m'opposera quelque résistance (VOLT. Dial. 31)

3. Tranchée qu'on exécute dans les siéges en employant des procédés particuliers pour se mettre à l'abri de la mousqueterie et de la mitraille ; c'est en général à l'aide de gabions qu'on se couvre ; on emploie quelquefois des sacs à terre. Pousser la sape. Aller à la sape.

Le glacis, d'où l'on prétend que l'on commencera à travailler par la sape pour percer le fossé (PELLISSON Lett. hist. t. I, p. 178)

Sape volante : les travailleurs placent sur le sol une file de gabions jointifs et piochent en arrière afin de les remplir de terre.

Sape pleine ou simplement sape : les sapeurs posent et remplissent les gabions du parapet les uns après les autres ; ils sont protégés, dans la direction de la tranchée, par un gabion farci, qu'ils font rouler sur le sol. On distingue la sape simple qui n'a qu'un seul parapet, et la sape double ou sape debout qui se compose de deux sapes pleines simples.

Sape demi-pleine, sape pleine faite sans employer de gabion farci.

M. le Prince avait résolu de différer jusques au soir, parce qu'on n'avait pu encore achever un autre logement, par lequel il voulait soutenir celui-là, et auquel on travaillait à demi-sape (PELLISSON Lett. hist. t. II, p. 300)

Sape demi-double, celle qui n'a que la moitié de la largeur de la sape double ; l'une de ses gabionnades est remplie par des sacs à terre.

Retour de sape, changement de direction d'une sape par suite duquel son parapet change de côté.

Tête de sape ; c'est son extrémité antérieure, le point où les sapeurs travaillent.

Fagot de sape, sorte de fascine qu'on plante verticalement pour recouvrir les joints des gabions, dans les sapes.

L'ouvrage même qu'on fait en sapant. La sape est fort avancée.

4. Terme de maçonnerie. Ouverture qu'on fait au pied d'un mur pour le faire tomber.

HISTORIQUE

XVe s.Un baston ferré au bout, appellé sappe (DU CANGE sapellata.)

XVIe s.....Pour faire provision de pelles, hoiaux, sappes, et autres outils de castadoux [gastadours] (M. DU BELL. 434)....Que le plus expedient estoit de prendre le chasteau par la sappe. ....Parquoy furent mis pionniers de tous costez pour besongner à la mine. ....Après ledit sappement qui dura environ quinze jours ou trois sepmaines, tomba la moitié d'une tour (M. DU BELL. 438)

ÉTYMOLOGIE

Espagn. zapa ; ital. zappa. Le latin a sappa, hoyau (dans Isidore), et dans des textes anciens du moyen âge sapa. Il est vrai que le z espagnol et italien ne paraît pas représenter une s latine. Aussi Diez a-t-il songé, par conjecture, au verbe grec qui signifie, fouiller, et Chevallet à l'ancien hautallemand spato, bêche ; mais il ne paraît pas possible de séparer zappa ou zapa du sapa latin, voy. d'ailleurs l'espag. zafiro, et l'ital. zaffiro, qui viennent incontestablement du lat. sapphirus. On a dit sapeau : Nous ferons délivrer.... toutes les provisions de fer et de bois et autres choses, outils, sapeaux.... Bail Boutet, Lett. pat. 27 juin 1680.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SAPE.

1. Ajoutez :

La sape moissonne mieux les blés versés que la faux, et elle secoue peu les céréales ; bien manoeuvrée, elle abat dans une journée de 30 à 35 ares (Journ. offic. 15 sept. 1872, p. 6022, 1re col.)

SAPÉ, ÉE (part. passé de saper)[sa-pé, pée]

Attaqué par les fondements. Une muraille sapée.

Wikipedia - voir aussi

Wikipedia

Sape

                   
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sape (homonymie) et Mine terrestre.

La sape est une méthode de siège qui consiste à détruire une fortification ennemie en attaquant les fondations d'une muraille, d'une forteresse ou d'un château.
Cette méthode est également appelée combat de mines ou plus simplement mine(s).

Sommaire

  Méthode

Diverses méthodes existaient :

  • la plus ancienne consistait à s’approcher du pied de la muraille, à ôter une pierre du parement, et à creuser un trou dans le blocage ; ce trou était ensuite bourré de matières inflammables, qui une fois incendiées affaiblissaient le mur et provoquaient son effondrement et une brèche par laquelle l’assaut pouvait être mené. L’établissement de hourds puis de machicoulis, ou même plus simplement de tours suffisamment avancées pour flanquer la courtine, constituent la parade à ce genre de sape ;
  • les sapeurs pouvaient aussi creuser un tunnel, étayé par du bois, sous l'enceinte du château. Ils remplissaient ensuite le tunnel de produits inflammables avant de mettre le feu aux étais : ceux-ci, en brûlant, privaient la galerie de soutien ; elle s'effondrait, ce qui entraînait la muraille avec elle.

Plus tard, on utilisa de la poudre, puis des explosifs qui donnaient de meilleurs résultats. Si la sape était bien faite, et surtout au bon endroit (juste sous les murailles), la muraille s'effondrait, créant une brèche par laquelle l'assaillant pouvait s'engouffrer.

Pierre des Vaux-de-Cernay raconte ainsi comment, lors du siège de Carcassonne pendant la croisade des Albigeois après que les pierrières ont endommagé le couronnement des murailles, nos sapeurs ont réussi avec beaucoup de difficultés à approcher près du pied des murailles une charrette à quatre roues, couverte de peaux de bœuf (fraîches, donc ininflammables), à l'abri de laquelle ils ont commencé à saper les murs.[réf. nécessaire]

Comme au siège de Carcassonne, les défenseurs luttaient contre la sape en envoyant toutes sortes de projectiles sur les sapeurs. En effet, une sape réussie signifiait généralement la fin du siège, les défenseurs ne pouvant plus combattre et devant faire leur reddition, ou bien l'assaut ayant lieu.

  Méthodes de défense

  Prévention de la sape lors de la construction

  Tunnel de contre-sape sous le rempart de Doura-Europos pour le siège sassanide de 256.

Une méthode sûre de prévenir la sape est de construire les fondations de la courtine dans un terrain rendant la sape impraticable :

  • soit directement sur le roc,
  • soit dans un terrain sablonneux,
  • soit encore dans un terrain marécageux (mais évidemment les deux dernières solutions posent des problèmes supplémentaires de construction).

Un fossé très profond creusé en avant des murs est aussi une garantie contre la sape : au pire, il complique le travail de sape, au mieux, s'il atteint la roche mère, il la rend quasiment impossible. C'est la solution adoptée au château de Pembroke ; le château de Kenilworth, également en Angleterre, est doté de lacs artificiels qui imbibent la terre d'eau et rendent le creusement de galeries problématique.

Enfin, si une brèche est malgré tout ouverte, des obstacles peuvent être disposés afin de gêner les assaillants, comme les chevaux de frise, ou la construction d'une contrescarpe. Ainsi, une forteresse comme le château de Beaumaris, à Anglesey a été conçu de façon à ce que les murs intérieurs forment une contrescarpe toute prête ; ainsi, si les assaillants pénétraient par une brèche, ils auraient été pris dans un couloir et voués au massacre entre le mur externe plus bas et le mur intérieur plus haut.

  Contre-mesures lors du siège

Les défenseurs de la place peuvent en effet repérer une activité de sape opérée par les assaillants (la nuit, les bruits de creusement étaient parfois audibles par les sentinelles). Les défenseurs peuvent également creuser des contre-sapes. Elles peuvent leur permettre de déboucher dans les galeries des assaillants, et de les y tuer. Ils peuvent aussi creuser des galeries sous celles creusées par les sapeurs, puis les incendier en espérant qu'elles s'effondreront.

  Utilisations au cours de l'histoire

  Antiquité

Cette technique est connue depuis l'Antiquité. L'historien grec Polybe explique comment se déroulent les opérations de sape lors du siège d'Ambracia par les Romains.

À Doura Europos, les fouilles franco-américaines ont mis au jour les tunnels de sape et contre-sape creusés par les assaillants perses sassanides et les défenseurs romains sous le rempart de la ville en 256.

  Moyen Âge

  Sièges de l'époque moderne

  Les Autrichiens attaquent une mine turque lors du second siège de Vienne ; gravure de Jacobus Peeters (XVIIe siècle).

Le tunnel de sape est utilisé par les musulmans aux XII et XIIIe siècles dans le cadre des Croisades, puis lors du premier siège de Vienne en 1529, au siège de Maëstricht en 1632 et enfin au second siège de Vienne en 1683.
Les combats de mines offraient dans les sièges une bonne occasion de donner des preuves de courage. « Dès que les mineurs des deux parties jugeaient, par le bruit, que leurs travaux approchaient ils en donnaient avis. Alors les guerriers les plus déterminés se présentaient pour les soutenir. On se défiait réciproquement et le rendez-vous était indiqué dans le souterrain de la mine. On mettait une barrière, à hauteur d'appui, à l'extrémité des assiégeants. Dès que les assiégés y étaient parvenus et avaient fait l'ouverture, ils se retiraient pour faire place aux chevaliers. On combattait en nombre égal et à la lueur des flambeaux. On ne pouvait se frapper ailleurs qu'aux parties du corps qui excédaient la barrière. Des juges du combat de chaque côté décidaient des actions. Les vaincus payaient ordinairement leur défaite par une somme d'argent ou par quelques bijoux qui tenait lieu de rançon. Quelquefois il leur en coutait la liberté. »[1]
Les mines consistaient alors en de vastes galeries creusées sous la fortification que l'on voulait détruire. Le terrain était soutenu par des étançons de bois, auxquels les mineurs mettaient le feu en se retirant. Les suites de ces incendies quelques rapides qu'ils puissent être, ne pouvaient donner aucune idées des épouvantables explosions qui durant la Première Guerre mondiale, en particulier, offrent l'image du bouleversement de la terre, obscurcissent le ciel, ébranlent les plus courageux.

  Époque contemporaine

  Guerre de Sécession

Durant le siège de Petersburg, les troupes de l'Union creusèrent un tunnel sous les lignes confédérées et les emplirent de grandes quantités de poudre. L'explosion tua plus de 300 soldats. Elle aurait pu être décisive si l'assaut qui a suivi avait été donné de part et d'autre du cratère, et non à travers le cratère, ce qui a permis aux défenseurs d'abattre facilement les assaillants, incapables de gravir les pentes escarpées du cratère. On appelle cet épisode la bataille du Cratère.

  Première Guerre mondiale

La sape a connu une brève réhabilitation comme technique militaire pendant la Première Guerre mondiale. Le génie militaire voulut en effet creuser des galeries sous le no man's land, et faire exploser de grandes quantités d'explosifs sous les tranchées adverses. Comme dans la guerre de siège, la sape était rendue possible par la nature statique du combat et était destinée à créer une "brèche" dans un front continu. D'épouvantables explosions avaient lieu, offrant l'image du bouleversement de la terre, obscurcissant le ciel et ébranlant les plus courageux. À Vauquois, une mine creusa un cratère de plus de 25 mètres de profondeur et 100 mètres de large.

Article détaillé : Bataille de Vauquois.

Un des exemples les plus frappants est celui de Messines Ridge, sur le front belge, sous laquelle 450 tonnes d'explosifs ont été placées dans vingt-et-une galeries, creusées en deux ans de travail. Environ 10 000 soldats allemands ont été tués par l'explosion de dix-neuf des mines. Une autre galerie a explosé des années plus tard ; la vingt-et-unième n'a jamais explosé.

  Notes et références

  1. France Militaire, histoire des armées Françaises par Abel Hugo 1833

  Voir aussi

  Articles connexes

   
               

 

Toutes les traductions de sapes


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

2749 visiteurs en ligne

calculé en 0,094s

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼

PUBLICITE 1983 NAF NAF fringues sapes chiffons LE GRAND MECHANT LOOK (3.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

ILLUSTRATEUR E.TAP.GUERRE SOUTERRAINE.ABRIS.SAPES.UNDERGROUND WAR.TROGLODYTES. (7.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

NEW BABY RATTLE TEETHER WATTER FILLED BABY CHILD INFANT TEETER ANIMAL SAPES (2.49 GBP)

Usage commercial de ce terme

YARDBIRDS-SAPES OF THINGS-JEFF BECK-JIMMY PAGE-2LPmint (99.0 EUR)

Usage commercial de ce terme