» 
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien
allemand anglais arabe bulgare chinois coréen croate danois espagnol estonien finnois français grec hébreu hindi hongrois islandais indonésien italien japonais letton lituanien malgache néerlandais norvégien persan polonais portugais roumain russe serbe slovaque slovène suédois tchèque thai turc vietnamien

définition - seme

sème (n.m.)

1.(linguistique)unité minimale de sens.

semé (adj.)

1.couvert de choses éparpillées.

semer (v. trans.)

1.mettre des graines en terre pour qu'elles fructifient.

2.(figuré)répandre, propager, disséminer.

3.(figuré)prendre de vitesse; fausser compagnie.

   Publicité ▼

définition (complément)

voir la définition de seme dans le Littré

voir la définition de Wikipedia

dictionnaire collaboratif

Vous pouvez participer à l'enrichissement du dictionnaire et proposer vos propres définitions pour ce mot ou un autre.

Inscription possible avec votre compte Facebook

synonymes - seme

   Publicité ▼

locutions

dictionnaire analogique

semé (adj.) [blason]



sème (n. m.) [linguistique]


Le Littré (1880)

SEMÉ, ÉE (part. passé de semer)[se-mé, mée]

1. Qui a reçu la semence. Terre semée de blé.

2. Parsemé.

Au pied du roc affreux semé d'os blanchissants, Je demande l'énigme.... (CORN. Oed. I, 4)

Des prés semés d'amaranthes et de violettes (FÉN. Tél. I)

L'on a reconnu qu'elles [les mers du Kamtschatka] sont semées d'une grande quantité d'îles.... (BUFF. 6e ép. nat. Oeuvr. t. XII, p. 280)

Fig.

Un grand nombre d'expressions ingénieuses et fines dont ces ouvrages sont semés (FONTEN. du Hamel.)

Adieu, madame, cette vie n'est pas semée de roses (VOLT. Lett. Mme du Deffant, 24 juil. 1769)

C'est peut-être le seul avantage que ce siècle a sur le siècle passé, que nos plus mauvais livres soient toujours semés de quelques beautés (VOLT. ib. 16 nov. 1773)

3. Terme de blason. Un écu semé de fleurs de lis, semé de trèfles, etc. ne se dit que quand les pièces dont on parle sont répandues sur l'écu de telle sorte que vers ses bords elles ne sont point entières.

La cotte d'armes du roi Jean était toute semée de fleurs de lis d'or (ABBÉ DE CHOISI Hist. du roi Jean, I, 9)

4. Répandu çà et là, disséminé, dispersé.

Tant d'îles renommées Qui sur les vastes mers en cercle sont semées (DELILLE Én. III)

Grands hommes semés de loin à loin comme ils le sont toujours (D'ALEMB. Oeuv. t. I, p. 249)

Allah ! qui me rendra ma redoutable armée ! La voilà par les champs tout entière semée, Comme l'or d'un prodigue épars sur le pavé (V. HUGO Orient. la Bataille perdue.)

5. Il se dit d'un bruit, d'une nouvelle qui se répand.

Mais le bruit glorieux que fait ta renommée, De climat en climat superbement semée (ADAM BILLAUT Ode au card. de Richelieu.)

Là nous n'avons rien su que de la renommée Qui, par un bruit confus diversement semée, N'a porté jusqu'à nous ces grands renversements.... (CORN. Rod. I, 1)

De sa mort en ces lieux la nouvelle semée (RAC. Mithr. V, 4)

Ce secret au dehors est-il aussi semé ? (RAC. Athal. V, 1)

Qu'à bon droit votre gloire en tous lieux est semée ! (RAC. Phèdre, II, 2)

6. Terme de vénerie. Mal semé, se dit des andouillers du cerf, du daim ou du chevreuil, quand le nombre n'en est pas le même de chaque côté.

On dit dans le même sens : un cerf mal semé.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SEMÉ. Ajoutez :

7. S. m. En termes de modes, un semé de, un tapis, une étoffe semée de. Un joli semé de marguerites sur fond de verdure.

SEMER (v. a.)[se-mé. La syllabe se prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je sème, je sèmerai]

1. Mettre du grain dans une terre préparée. Semer du blé, de l'orge. Semer à la volée. Semer clair. Semer épais.

Semez votre grain dès le matin ; et que le soir votre main ne cesse pas de semer (SACI Bible, Ecclésiaste, XI, 11)

Il faut un homme alerte pour semer les avoines, et un homme lent pour semer l'orge (Cult. des grains, dans LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 85)

Par extension.

Et des dents d'un serpent ensemencer la terre Dont la stérilité, fertile pour la guerre, Produisait à l'instant des escadrons armés Contre la même main qui les avait semés (CORN. Méd. II, 2)

Fig.

Il sema des malheurs, il en cueille le fruit (MAIR. Soliman, IV, 3)

Et comme il n'a semé qu'épouvante et qu'horreur, Il n'en recueille enfin que trouble et que terreur (CORN. Hér. I, 1)

Semer un champ, semer des terres, semer une planche, une couche, y semer de la graine.

Semer de l'oseille, du persil, de la laitue, des pavots, etc., semer de la graine d'oseille, de persil, de laitue, de pavots, etc.

L'arbre qu'on a semé, croissant pour un autre âge, à nos derniers neveux réserve son ombrage (DELILLE Géorg. II)

Absolument. C'est la saison de semer.

Qui sème dru récolte menu ; qui sème menu récolte dru (Cult. des grains, dans LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 85)

Les Carthaginois, pour rendre les Sardes et les Corses plus dépendants, leur avaient défendu, sous peine de la vie, de planter, de semer, et de faire rien de semblable (MONTESQ. Esp. XXI, 21)

Semer pour recueillir est une précaution qui demande de la prévoyance (J. J. ROUSS. Ess. sur l'orig. des langues, 9)

Ah ! qui voudra semer s'il ne doit recueillir ? (M. J. CHÉN. Gracques, II, 3)

Fig.

Nous craignons votre exemple, et doutons si dans Rome Il n'instruit pas le peuple à prendre loi d'un homme, Et si votre valeur, sous le pouvoir d'autrui, Ne sème point pour vous, lorsqu'elle agit pour lui (CORN. Sertor. III, 2)

Il a fallu des siècles pour rendre justice à l'humanité, pour sentir qu'il était horrible que le grand nombre semât, et que le petit recueillît (VOLT. Dict. phil. Gouvern. anglais.)

Quand vous semez dans le vaste champ de la république, vous ne devez pas compter le prix de cette semence : après le pain, l'éducation est le premier besoin du peuple (DANTON Moniteur du 15 août 1793)

Fig. Semer en terre ingrate, faire du bien à une personne qui n'en a pas de reconnaissance, ou donner des enseignements à quelqu'un qui n'a pas de dispositions pour en profiter.

Semer en terre ingrate se dit encore pour faire un travail difficile ou pénible dont personne ne vous saura gré.

Les traducteurs sèment en terre ingrate ; le sol le plus fertile s'appauvrit sous leurs mains (DE WAILLY Mercure de France, vendémiaire an XI, p. 55)

2. Remplir de choses comparées aux graines jetées en semant.

Je verrai les chemins encor tout parfumés Des fleurs dont sous ses pas on les avait semés (RAC. Iph. IV, 4)

D'indignes assassins, Des piéges de la mort ont semé les chemins (VOLT. Mérope, II, 5)

Le jour venait de naître, et semait en riant Les calices des fleurs des perles d'Orient (DELILLE Parad. perdu, XI)

Fig.

L'on a beau faire bien et semer ses écrits De civette.... (RÉGNIER Sat. IV)

Elle met sa piété à semer sa journée de bonnes oeuvres (MAINTENON Lett. à Mme de la Viefville, 9 avril 1713)

Et le docteur en chaire en sema [de pointes] l'Évangile (BOILEAU Art p. II)

Il [le ciel] sème de chagrins ma pénible carrière (VOLT. Temple du Goût.)

Fig. Semer de fleurs le bord du précipice, cacher les périls sous d'adroites flatteries.

Je leur semai de fleurs les bords des précipices (RAC. Ath. III, 3)

Semer de fleurs, louer.

Qu'en ce jour la poésie Sème leurs tombeaux de fleurs (BÉR. Jour des morts.)

3. Répandre çà et là, disséminer, parsemer. On a semé des libelles dans toute la ville. Il semait son argent le long des chemins sans s'en apercevoir. Semer des chausse-trapes dans les endroits où doit passer la cavalerie ennemie.

Pour jeter un obstacle à l'ardente poursuite Dont mon père en fureur touchait déjà à ta fuite, Semai-je avec regret mon frère par morceaux ? (CORN. Méd. III, 3)

Par extension.

Je suis lasse d'écrire, et non pas de lire tous les endroits tendres et obligeants que vous avez semés dans votre lettre (SÉV. à Bussy, 28 août 1668)

Il [Xénophon] nous montrait ses chevaux, ses plantations, les détails de son ménage ; et nous vîmes presque partout, réduits en pratique, les préceptes qu'il avait semés dans ses différents ouvrages (BARTHÉL. Anach. ch. 39)

Fig.

Pour toi, de qui la main sème ici les forfaits (VOLT. le Fanat. II, 5)

Fig. et poétiquement. Semer les funérailles, donner la mort à beaucoup de guerriers.

Puis passant près des lieux où du haut des murailles Son bras armé pour nous semait les funérailles (C. DELAV. Paria, V, 6)

Fig. Semer des piéges sur les pas de quelqu'un, lui tendre des embûches secrètes.

Fig. et familièrement. Semer des perles, des marguerites devant les pourceaux, parler devant des ignorants de choses qui sont au-dessus de leur portée, ou présenter à quelqu'un des choses dont il ne connaît pas le prix.

4. Terme de vénerie. Un cerf sème ses fumées, lorsque en marchant il les jette les unes après les autres.

5. Distribuer.

Que pour les aumônes que vous aurez semées en ce monde, il [le Sauveur] vous rende en la vie future la moisson abondante qu'il vous a promise (BOSSUET 2e sermon pour l'exalt. de la sainte croix, 2)

La mère de M. de Lamoignon crut que ses aumônes ne seraient pas infructueuses, qu'elle recueillerait dans sa famille ce qu'elle semait dans les hôpitaux (FLÉCH. Lamoign.)

Absolument.

J'ai su qu'à deux mains il semait, Sans bruit faisant l'aumône (BÉRANG. Mon curé.)

Semer de l'argent, distribuer de l'argent à des personnes pour les gagner.

Semer l'argent, être prodigue.

6. Fig. Répandre, faire courir, en parlant de bruits, de nouvelles, de paroles.

Cette fable que vous avez semée contre M. d'Ypres (PASC. Prov. XVI)

Ce bruit scandaleux que vous semez de tous côtés (PASC. ib. XVII)

De nouveau tu semas tes captieux mensonges (BOILEAU Sat. XII)

Tandis qu'on vous verra d'une voix suppliante Semer ici la plainte et non pas l'épouvante (RAC. Brit. I, 4)

Toujours la renommée Avec le même éclat n'a pas semé mon nom (RAC. Bérén. II, 2)

On sème de sa mort d'incroyables discours (RAC. Phèdre, II, 1)

D'abord un bruit léger.... pianissimo, murmure et file et sème en courant le trait empoisonné (BEAUMARCH. Barb. de Sév. II, 8)

7. Il se dit, dans un sens analogue, d'impressions morales.

Quand pour vous acquérir je gagnais des batailles.... Que je semais partout la terreur et l'effroi (CORN. Perth. I, 4)

Les luthériens sèment ces erreurs ; les calvinistes marchent après pour les recueillir (BOSSUET 2e avert. 24)

Rappelez en votre mémoire avec quelle tendre et sensible joie il recueillit ce qu'il avait semé dans l'âme de ce jeune vainqueur [le Dauphin] (FLÉCH. Duc de Montaus.)

Heureux, si les fâcheux, prompts à nous y chercher, N'y viennent point semer l'ennuyeuse tristesse ! (BOILEAU Épît. VI)

Ainsi Mars commençait, par le bruit des armes et par l'appareil frémissant de la guerre, à semer la rage dans tous les coeurs (FÉN. Tél. XX.)

Il [Charles V] sut d'abord semer la division entre ce prince [le prince Noir] souverain de Guienne et ses vassaux (VOLT. Moeurs, 78)

8. Se semer, v. réfl. Être semé. Le seigle se sème en automne.

Fig.

Après les trois ans il se sema un esprit de division entre lui [Abimelech] et les habitants de Sichem, qui commencèrent à le haïr (BOSSUET Polit. IX, 6, 7)

PROVERBES

Il faut semer pour recueillir, il faut travailler pour avoir droit à un salaire, à une récompense.

La crainte des pigeons n'empêche pas de semer, il ne faut pas laisser d'entreprendre une affaire, bien qu'elle présente des difficultés, des inconvénients.

HISTORIQUE

XIIe s.Qui petit seme petit keult [colligit, recueille] (CHRESTIEN DE TROYES dans LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 85)Cil chi sement en lermes, en esledecement [réjouissance] cuillent (Liber psalm. p. 203)

XIIIe s.Cil Fedris destruit la cité de Melans [Milan], et la fist arer et semer de sel (BRUN. LATINI Trésor, p. 89)Car cil rekeut qui plus semme (Roman de Mahomet, p. 75)Or devrions panre [prendre] tel porpens, Chascuns de nos selon son sens, Que nos tel chose i semissiens.... (Ren. 19813)Renart est cil qui toz max seme (ib. 8283)Es blés somés el printans, poent les gens aler por querre les erbes et les porées (BEAUMANOIR LII, 4)Baisers] Qui furent de lermes semé, Et de dolçor anbaussemé [embaumés] (Chev. au lyon, V. 2627)

XIVe s.Et la grasce [il] ot de toute gent, Car il semoit l'or et l'argent, Ensi c'on seme bles as cans [champs] (J. DE CONDÉ t. II, p. 292)Quant li ennemi sont aus portes de Rome, il sement civiles discordes (BERCHEURE f° 64, recto)Chevaliers d'Engleterre, vous faites grant peschié De travailler les poures, ceulz qui siement le blé (Combat des Trente, p. 15)

XVe s.[à l'entrée de la reine Isabelle] le grand pont de Paris estoit couvert d'un ciel estoillé de verd, et de vermeil semé (FROISS. liv. IV, p. 4, dans LACURNE)Non promovoir gens ignorans les sciences, car ilz sement trop d'erreurs et grevent tout le bien publique (Bibl. des ch. 6e série, t. II, p. 135)Et fut semée une assez mauvaise raison, c'estoit que.... (COMM. II, 7)Touteffois il faisoit semer en ost tout le contraire (ID. III, 3)

XVIe s.Ô desirs qui teniez ma je unesse asservie, Semant devant le temps des rides sur mon front (DESPORTES Oeuvres chrestiennes, sonnets, 14)Il leur commanda qu'ilz semassent un bruit tout au contraire de ce qu'ilz luy avoient dit (AMYOT Agés. 26)On peult dire, d'un costé, que de lascher la bride aux parts [aux partis religieux], d'entretenir leur opinion, c'est espandre et semer la division (MONT. III, 84)Ils avoient semé des chausses trapes soubs l'eau (MONT. II, 195)Qui seme espine n'aille deschaux (LEROUX DE LINCY Prov. t. I, p. 86)Teste de cerf bien semée (COTGRAVE)Semer un grain d'orge pour attraper un pigeon (COTGRAVE)

ÉTYMOLOGIE

Norm. sumer ; Berry, seumer et sumer, dans l'Est, sener ; provenç. semenar, semnar ; esp. sembrar ; portug. semear ; ital. seminare ; du lat. seminare, de semen, graine, que les étymologistes rattachent à serere : se et le suffixe men. Serere, sevi, satum, est le verbe grec signifiant cribler.

Wikipedia

Sème

                   

En sémantique, le sème est l'unité minimale de signification, non susceptible de réalisation indépendante. Le terme a été introduit par le linguiste belge Éric Buyssens (1900-2000), qui l'a défini à l'origine comme « tout procédé idéal dont la réalisation permet la communication ». Il a été repris ensuite dans le sens d'« atome de signification » par divers linguistes, dont Bernard Pottier. Ainsi, selon Todorov, « le sens d'un mot n'est pas une unité indivisible, mais composée, les mêmes sèmes se retrouvent tout au long du vocabulaire »[1]

Sommaire

  Sémantique

Le terme de sème est synonyme de trait sémantique (en anglais : semantic feature) et se rencontre donc notamment chez les linguistes pratiquant l'analyse componentielle, ou analyse sémique. Cependant, « il faut veiller à ne pas confondre sème, et composant. Les sèmes constituent un sous-ensemble des composants, celui des composants distinctifs » (Martin, 1976, p.137).

Un sémème est un faisceau de sèmes correspondant à une unité lexicale.

Les sèmes ont une fonction distinctive (contrastive) dans le lexique. Au niveau d'un terme donné à l'intérieur d'un champ lexico-notionnel, chaque sème est positif (+), négatif (-), ou sans objet (Ø).

  • Exemple [2] : L'analyse sémique rend compte de l'opposition chaise # fauteuil par l'adjonction au sémème chaise (composé des sèmes: 1. (+) avec dossier, 2. (+) sur pieds, 3. (+) pour une seule personne, 4. (+) pour s'asseoir) d'un sème supplémentaire : 5. (+) avec bras.

  Analyse littéraire

La compréhension d'un texte au niveau de ses sèmes permet d'étudier l'isotopie de ce texte. La perception de ce niveau de sens dans un texte est parfois crucial pour comprendre l'enjeu de ce dernier. Par exemple, dans le vers d'Éluard :

« L'aube allume la source »

on trouve l'isotopie du « commencement », sème commun aux trois termes aube, allumer et source.

  Notes et références

  1. Cité par C.Baylon et Paul Favre, La sémantique, Nathan, 1978 (ISBN 2-09-190505-4)
  2. Dictionnaire de linguistique, Larousse, 1991 (ISBN 2-03-340308-4). Cet exemple est emprunté à l'origine à Bernard Pottier.

  Annexes

  Articles connexes

  Lien externe

   
               

 

Toutes les traductions de seme


Contenu de sensagent

  • définitions
  • synonymes
  • antonymes
  • encyclopédie

Dictionnaire et traducteur pour mobile

⇨ Nouveau : sensagent est maintenant disponible sur votre mobile

   Publicité ▼

sensagent's office

Raccourcis et gadgets. Gratuit.

* Raccourci Windows : sensagent.

* Widget Vista : sensagent.

dictionnaire et traducteur pour sites web

Alexandria

Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web !

Essayer ici, télécharger le code;

SensagentBox

Avec la boîte de recherches Sensagent, les visiteurs de votre site peuvent également accéder à une information de référence pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexées sur Sensagent.com. Vous pouvez Choisir la taille qui convient le mieux à votre site et adapter la charte graphique.

Solution commerce électronique

Augmenter le contenu de votre site

Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML.

Parcourir les produits et les annonces

Obtenir des informations en XML pour filtrer le meilleur contenu.

Indexer des images et définir des méta-données

Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue).


Renseignements suite à un email de description de votre projet.

Jeux de lettres

Les jeux de lettre français sont :
○   Anagrammes
○   jokers, mots-croisés
○   Lettris
○   Boggle.

Lettris

Lettris est un jeu de lettres gravitationnelles proche de Tetris. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée.

boggle

Il s'agit en 3 minutes de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Les lettres doivent être adjacentes et les mots les plus longs sont les meilleurs. Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs ! Jouer

Dictionnaire de la langue française
Principales Références

La plupart des définitions du français sont proposées par SenseGates et comportent un approfondissement avec Littré et plusieurs auteurs techniques spécialisés.
Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie française bénéficie de la licence Wikipedia (GNU).

Copyright

Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata.
Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay.
La SensagentBox est offerte par sensAgent.

Traduction

Changer la langue cible pour obtenir des traductions.
Astuce: parcourir les champs sémantiques du dictionnaire analogique en plusieurs langues pour mieux apprendre avec sensagent.

Dernières recherches dans le dictionnaire :

4957 visiteurs en ligne

calculé en 0,093s

Je voudrais signaler :
section :
une faute d'orthographe ou de grammaire
un contenu abusif (raciste, pornographique, diffamatoire)
une violation de copyright
une erreur
un manque
autre
merci de préciser :

Mon compte

connexion

inscription

   Publicité ▼

Recolter ce qui a eté semé X4 CREATIONS DIVINES VF U (1.35 EUR)

Usage commercial de ce terme

Livre MONSIEUR MADAME: Madame tete en l'air seme la pagaille Roger Hargreaves (1.25 EUR)

Usage commercial de ce terme

Saint Jacques de Compostelle, il est un beau chemin semé d'épines..., Clouteau (9.9 EUR)

Usage commercial de ce terme

X2 Récolter ce qui a été semé (1.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

CD - TRYO - CE QUE L'ON SEME (7.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Storm Qui séme le Vent récolte la tempéte E.L Young (7.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

l'auto-journal 39 ANNEE 1951 ENZO FERRARI A SEME LA PANIQUE (10.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

Qui seme la violence...Peter ROBINSON.Albin Michel (4.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

NOUVEAU PETIT LAROUSSE ILLUSTRE Claude et Paul AUGE 1952 "Je sème à tout vent" (30.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

MC SOLAAR QUI SEME LE VENT RECOLTE LE TEMPO 12" MAXI 45T (20.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

1918 JA13/10 OFFICIER FRANCAIS DEJEUNE CHAMP BLE SEME ENNEMI PARTI SANS RECOLTE (14.99 EUR)

Usage commercial de ce terme

CE QUE L'ON SEME - TRYO (CD DIGIPACK) NEUF SCELLE (10.5 EUR)

Usage commercial de ce terme

SINE seme sa zone le cherche midi 1995 (3.74 EUR)

Usage commercial de ce terme

Le Bazar et la Necessite - Tonton seme le doute. (Preface de Patrice Dard) Samue (29.27 EUR)

Usage commercial de ce terme

DVD Coffret Mocky seme encore la zizanie - Path - De Mocky Jean-Pierre NEUF (151.32 EUR)

Usage commercial de ce terme

DESSIN HUMORISTIQUE SATIRIQUE POLITIQUE LEMOT 1908 MAITRE ALIBORON SEME ALCOOL (5.0 EUR)

Usage commercial de ce terme

TRYO-CE QUE L`ON SEME CD NEUF (9.42 EUR)

Usage commercial de ce terme

TRYO - CE QUE L'ON SEME (Album CD digipack) (5.9 EUR)

Usage commercial de ce terme